1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum


Dylis Whyte - un blanc pas si sincère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dylis Whyte - un blanc pas si sincère

Message par Dylis Whyte le Ven 28 Sep - 9:23

Fiche de présentation
Tá fáilte romhat
Dylis
Whyte
“Maudit ! Maudit ! Maudit ! Un jour, coeur féroce, tu assassineras ton père et ta mère”
About me
details & shit
ge 25 ans
Nationalité Écossaise
Origine Écossaise
statut civil Veuve
orientation Bisexuelle
métier Serveuse
finance Pauvre
race Caoineag
Alignement Neutre Mauvais
Abomination 80%
PouvoirsPleurs maudits, mutilation forcée, déprime d’autrui. Capacité de maudire une autre personne (quand elle maudit, elle le fait en murmurant avec calme et froideur).
Inconvénients Impossibilité de se suicider, fausses couches, photophobie, incapacité totale de chanter (quand elle veut chanter, sa voix se bloque seule, il faut qu’elle subisse une émotion importante pour qu’elle chante).
Caractère
Prudente, observatrice et sauvage, elle l’est devenue. Elle ne sait plus faire confiance. Manipulatrice, elle utilisera ce qu’elle a sous la main même son corps, s’il le faut pour obtenir ce qu’elle veut. Mais que veut-elle ? Elle-même ne le sait pas. Elle a arrêté de grandir à son mariage, brisée par sa nuit de noces. Elle regarde le monde comme un danger constant. Pourtant, elle ne voit pas, dans le fond, son besoin de protection et d’affection qu’elle n’a jamais eu. Elle le rêve en secret dans la nuit noire mais jamais elle ne se l’avouera. Et quand on veut le lui apporter, elle prend peur et le repousse. Comment l’apprivoiser ?
Anecdotes
o. Maudit sa mère et le médecin à sa naissance.
o. Apprend à manier des armes (poignards, épées et de rares fois, des pistolets) contre certains services.
o. Possède un poignard qu’elle a volé à un marchand itinérant
o. Porte sans cesse une grande cape noire
Hors Jeu
pseudo Shury
ton âge 26 ans
comment as-tu connu le forum ? J’ai déjà un compte
depuis combien de temps fais tu du rp ? Bientôt deux ans
quelles sont tes premières impressions du forum ? ça manque une peu de rouge *réflexion à la lutin - pousse Cai*
ta fréquence de rp ? 1 à 2 fois par semaine
désires-tu être parrainé par un membre ? Non merci :3
et un dernier mot ? Les Fir restent les meilleurs
avatar
Faileas

Messages : 5
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Freya Mavor
Crédit : //
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 25
Métier : Serveuse
Pouvoirs : Pleurs maudits, mutilation forcée, déprime d’autrui, capacité de maudire une autre personne
Inconvénients : Impossibilité de se suicider, fausses couches, photophobie, incapacité totale de chanter


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylis Whyte - un blanc pas si sincère

Message par Dylis Whyte le Ven 28 Sep - 9:23

histoire
Premières Victimes
Deux parents caoineags ne peut donner qu’un enfant maudit. Bien sûr, le médecin qui fit accoucher l’enfant ne pouvait pas le savoir. Aucun cri, aucun pleur ne furent pousser. Etrange. Inquiet, le médecin, pensant bien faire, donna une petite claque à l’enfant. Pleurs. La mère et le médecin, maudits. Qu’était arrivé à ce dernier par la suite ? Nul ne le sait. Mais la mère mourut un an plus tard, après de longues journées maudites.
Maison Hantée
Le père, après la mort de la mère, sombra dans une grande dépression. Il éduqua sa fille dans une tristesse latente. Il lui apprit à taire ses pleurs, à taire sa voix et à taire ses murmures. Toute la maisonnée était entourée de mélancolie. Les habitants du petit village les évitaient, ainsi que la maison, qui était devenu un jeu pour les enfants de s’approcher. Une maison que tous pensaient hantée malgré la famille, éternellement, endeuillée… plutôt surtout à cause de la famille. La joie et le bonheur de la petite fille dégageait toujours une aura douce de tristesse tel le cristal fragile qui tend à se briser. Pourtant, ce qui effrayait le plus les habitants du petit village, ce sont les yeux bleus de l’enfant. Ils donnaient l’impression avec leur air intense de juger, de rabaisser, de voler le bonheur. Certains, après l’avoir fixer trop longtemps, se sentaient pas en forme par la suite pendant plusieurs jours.
Mariage Forcé
A 16 ans, la voilà promise à l’homme austère qui n’a pas peur de la maison. A 17 ans, la voilà mariée à l’homme strict dont ton père garantit la confiance. La nuit de noces ne fut pas si belle. Cet homme, ce mari forcé, il connaît sa nature. C’est pour cela qu’il la voulait. Quand il apprit qu’elle se refusait à chanter, les violences verbales ont commencé puis vinrent les physiques. L’enfermement. L’enchaînement. “Tu pleureras pour moi. Tu crieras pour moi. Tu chanteras pour moi”. Tout ce qu’il veut, c’est l’utiliser mais elle ne cédera pas. Elle le regardera avec défi à chaque coup. Elle enfouit sa douleur. Elle noie ses pleurs. Elle ravale ses paroles. Et pendant quatre ans, elle subit sans rien dire, scellant sa voix. Passant de libre dans une maison à enchaîner dans une pièce sur un lit. Sévices sexuels résultant à plusieurs fausses couches. Elle a bien tenté de fuir, même de se tuer, se trancher mais sa main tremblait autour de ce couteau alors qu’elle le reposait à chaque fois. Sombre petite perle. Bientôt, son père mourut. Plus aucune famille. Juste un mari tyrannique. Un jour, elle céda. Dans un murmure froide, elle maudit cet homme, elle pleura ses larmes confinées. Le chant s’éleva dans la maison puissant, vibrant. Elle libéra sa voix avec soulagement jusqu’à s’en briser la gorge pendant plusieurs jours. Elle avait pleuré et chanté pour lui maintenant qu’il accepte son sort. Il mourut dans les mois qui suivirent. Il faut prendre la fuite maintenant, petite fleur. Elle prit un sac avec des vêtements, se mit une cape sur les épaules puis se mêla à l’ombre des arbres de campagne.
Errance Libre
Elle erra dans la campagne tel un animal perdu et sauvage. Elle travaillait dans des tavernes dans les différents villages où elle s’était arrêté pour quelques mois. Elle devait être recherchée pour la mort de son mari ou non. Elle ne le sait pas. Elle se déplaçait jamais sans sa cape, protection contre la lumière dont elle a peur, préférant la profondeur de la nuit. Est-ce à cause de son long enfermement ? Non, elle avait toujours eu cette peur depuis petite. Elle apprit à manier diverses armes avec les hommes saouls. Si elle devait les utiliser alors elle les utilisera. Pourquoi pourrait-on le lui faire et pas elle ? Est-elle brisée ? Sa confiance l’est. Après des années d’errance, elle décide de se rendre à Edimbourg, la peur au ventre. C’est une autre histoire qui commence.
Dans les rues d’une grande ville...
Jeune femme folle qui se promenait dans les rues de nuit. Fol papillon. Elle rentra dans ses rues puantes sans en connaître les dangers. Un groupe d’hommes l’ont encerclé, pauvre agneau. Elle a tenté de fuir mais un des hommes t’a attrapé le bras. Elle a posé une main délicate sur l’étau de chair. Elle laissa couler ce qu’elle bridait depuis l’enfance. Cette douce mutilation. La panique dans ses yeux clairs à la teinte triste. Elle regarda l’homme sortir un couteau et se mutiler lui-même. Le sang l’éclabousse, l’arrose alors qu’elle regarde l’homme s’ouvrir. Les autres, dans la violence du geste de leur compagnon, comprirent sa nature et la chassèrent à coups de pierre. Douce banshee dont le chant s’était bloqué, dont les pleurs s’étaient tus. Sous la pluie, elle recula à terre, dans la flaque rougeâtre où elle était tombée. Prends la fuite.


_________________
avatar
Faileas

Messages : 5
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Freya Mavor
Crédit : //
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 25
Métier : Serveuse
Pouvoirs : Pleurs maudits, mutilation forcée, déprime d’autrui, capacité de maudire une autre personne
Inconvénients : Impossibilité de se suicider, fausses couches, photophobie, incapacité totale de chanter


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylis Whyte - un blanc pas si sincère

Message par Dylis Whyte le Ven 28 Sep - 9:24



Recensement


Mon profil est complété parce que j'ai ajouté les informations suivantes:

Mon icone en format carré : [ X ]
Mon taux d'abomination : [ X ]
L'âge de mon personnage : [ X ]
Mon métier / ma profession : [ X ]
Mes pouvoirs  : [ X ]
Mon alignement: [ X ]
Le lien vers ma fiche dans mon profil : [ X ]
Agrémenté mon Champ Libre : [ X ]



Avatar
Code:
<li>Freya Mavor<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t986-dylis-whyte-un-blanc-pas-si-sincere]Dylis Whyte[/url]</li>


Métier / Profession
Code:
<li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div>Serveuse<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t986-dylis-whyte-un-blanc-pas-si-sincere#9340]Dylis Whyte[/url]</li>

avatar
Faileas

Messages : 5
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Freya Mavor
Crédit : //
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 25
Métier : Serveuse
Pouvoirs : Pleurs maudits, mutilation forcée, déprime d’autrui, capacité de maudire une autre personne
Inconvénients : Impossibilité de se suicider, fausses couches, photophobie, incapacité totale de chanter


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylis Whyte - un blanc pas si sincère

Message par Gemma MacNiven le Ven 28 Sep - 16:04

Re

_________________


Spoiler:


avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 765
Points : 1543
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylis Whyte - un blanc pas si sincère

Message par Dylis Whyte le Mer 3 Oct - 15:49

Re

_________________
avatar
Faileas

Messages : 5
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Freya Mavor
Crédit : //
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 25
Métier : Serveuse
Pouvoirs : Pleurs maudits, mutilation forcée, déprime d’autrui, capacité de maudire une autre personne
Inconvénients : Impossibilité de se suicider, fausses couches, photophobie, incapacité totale de chanter


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dylis Whyte - un blanc pas si sincère

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum