1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum


Moïra McFloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moïra McFloyd

Message par Moïra MacFloyd le Lun 17 Sep - 15:02

Fiche de présentation
Tá fáilte romhat
Moïra
MacFloyd
“Tout tant que ce n’est pas une cornemuse.”
About me
details & shit
Âge 25
Nationalité Française
Origine Écossaise
statut civil Veuve
orientation Tout tant que ce n'est pas une cornemuse
métier emplois/profession
finance Riche
race Oilliphéist
Alignement Loyal Mauvaise
Abomination 50%
Pouvoirs Agilité naturelle, Discrétion naturelle, Nyctalope
Inconvénients Sujet à l'alcoolisme, Ne supporte pas le son de la Cornemuse, Pulsion cannibale
Caractère

Moïra est quelqu'un d'autonome et dynamique, avec un tempérament plutôt caractériel et méfiant. Elle est curieuse et extrêmement impatiente ce qui la rend parfois invivable. C'est une intellectuelle, sa personnalité machiavélique et secrète la rend très charismatique. C'est une femme ambitieuse et pour réussir elle peut être sans pitié.
Anecdotes

Depuis toute petite, Moïra aimait ce qui touchait à l’Écosse, elle s’intéressait beaucoup à ses origines. 

C'est ainsi qu'à l'age de trois ans, sa mère lui fit découvrir le plat typique écossais, qui devint vite son préféré : la panse de Brebis farcie. 

Vingt-deux ans plus tard, à l'occasion de l'acquisition de l’héritage de Richard par Garland, James fit découvrir à Moïra une variante qui lui plut encore davantage : la peau de Selkie farcie, préparée avec la peau d'Esmée Lloyd et les corps d'Uriah et Richard. 

Pour préparer cela il lui fallut :
-Laver soigneusement la peau d'Esmée, la retourner comme un gant et gratter soigneusement l'intérieur.
-Laisser tremper toute une nuit dans de l'eau froide salée.
-Laver les corps d'Uriah et Richard sous leur forme humaine, et les plonger dans de l'eau bouillante salée, les laisser cuire à petit feu pendant deux heures.
-Retirer de l'eau, enlever les cartilages et les trachées-artères, puis hacher le tout finement au couteau.
-Éplucher les oignons, les faire blanchir dans de l'eau bouillante, les sortir et les passer au hachoir. Réserver l'eau de cuisson.
-Dans une poêle, griller lentement les flocons d'avoine pour qu'ils deviennent croustillants. Mélanger ensuite tous les ingrédients en liant avec l'eau de cuisson des oignons, pétrir l'appareil en une masse consistante mais souple. Introduire cette farce dans la peau de selkie pour la remplir aux deux tiers environ. Bien évacuer l'air et recoudre la peau.
-Piquer plusieurs fois à l'aiguille pour que la peau n'éclate pas à la cuisson. Faire cuire doucement pendant trois à quatre heures dans un récipient d''eau bouillante, couvercle fermé. Réserver ensuite au chaud et retirer les ficelles.
- Lorsque le moment de servir fut enfin venu, James ouvrit la peau et y versa la sauce au whisky. Puis il l'apporta dans la salle à manger où Garland et Moïra étaient déjà attablés. Alors que James et Moïra commencèrent à manger et Garland s'enfuit, laissant les deux cannibales se régaler des corps des anciens membres de sa famille.

Suggestion de présentation : accompagner du cocktail Crimson Marrow dont voici la recette :

  • 60 ml de whisky
  • 2 cuillerées de confiture de moelle osseuse
  • 20 ml de jus de citron
  • 50 ml de sang de fir darrig

Recette :

  1. Mettre tous les ingrédients dans un verre avec de la glace.
  2. Secouer fortement
  3. Décorer avec une rondelle de citron, ou un doigt de fir darrig

Hors Jeu
pseudo Moïra MacFloyd
ton âge 25
comment as-tu connu le forum ? Breac/Thea m'a convertie
depuis combien de temps fais tu du rp ?   Je débute dans le rp
quelles sont tes premières impressions du forum ?
ta fréquence de rp ?maximum une fois par semaine
désires-tu être parrainé par un membre ? Oui
et un dernier mot ?

_________________
avatar
Faileas

Messages : 7
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Katheryn Winnick
Crédit : Moïra
Multicompte : Non
Pseudo : Moïra MacFloyd

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 25
Métier : Aristocrate
Pouvoirs : Nyctalope; agilité naturelle; discrétion naturelle
Inconvénients : Sujet à l'alcoolisme, Ne supporte pas le son de la Cornemuse, Pulsion cannibale


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moïra McFloyd

Message par Moïra MacFloyd le Lun 17 Sep - 15:06

histoire
Come forth into the light of things, let the nature be your guide. You are the monsters I claim.


Moïra est née en 1737. Elle est la fille bâtarde de Richard Lloyd, officier écossais en faction en France sur cette période et Lisbeth MacFloyd épouse DeCastel, issu de la noblesse écossaise ruiné par la guerre. Lisbeth est mariée à un riche noble français, Edouard DeCastel. Moïra grandit dans un cadre privilégié, son père officiel étant un proche de nombreux personnages important à la cour de France. Richard DeCastel ayant un âge avancé lorsqu'il épouse Lisbeth, il considère la naissance de Moïra comme un miracle et s'occupe de sa fille comme d'une princesse. Lorsqu'il meurt Moïra a 11 ans. Avant sa mort, il s'arrange pour que sa fille bénéficie de la meilleure éducation possible.

La mère de Moïra apprend à sa fille l'art de la manipulation et l'utilisation des poisons, considérant que chaque femme doit pouvoir se défendre efficacement. La mère et la fille sont très proches et le jour du mariage de Moïra sera la dernière fois qu'elle se verront, et sera un déchirement pour toutes les deux.

Les épousailles de Moïra avec Charles DeRuoms, un homme de 22 ans de plus qu'elle ayant fait fortune avec dans l'import-export de café et de tabac, est l'occasion pour elle de faire l’expérience de sa part de monstruosité, en effet, elle dévorera la main et une partie de l'avant bras d'un musicien ayant eu le malheur de vouloir honorer les origines écossaises de Moïra, en jouant un air de cornemuse. Cet incident seras mis sur le compte de l’hystérie, cependant, cet événement forgera la réputation de déséquilibré de Moïra auprès de la haute-société française, ce qui la desservira fortement par la suite.

Les premiers mois du mariage se passent plus ou moins correctement entre les deux époux, malgré les crises de jalousie incessantes de Charles. Cette situation évoluera quelques temps après, lorsque Moïra perdra l'enfant qu'elle porte. A ce moment la, Charles deviendra violent. Un an après, elle donnera naissance à une petite fille, Louise. La petite fille subissant elle aussi la violence de son père, Moïra tentera de s'enfuir pour la protéger, cependant elle sera rattrapée et seras contrainte de rentrer chez son mari. Louise décédera peu de jours après sous les coups de Charles.

Moïra ne pourra pas assister aux obsèques de sa fille, car Charles, se servant de la réputation de sa femme, l'accusera de l'avoir tuer. A partir de cet événement, Moïra sera séquestré au sein de la propriété et surveillée sans cesse par des gardes employés par son mari. Comble de la torture pour elle, sur cette même période, Charles se prend de passion pour la cornemuse. Alors qu'elle est à nouveau enceinte de 5 mois, Moïra reçoit la visite du notaire de sa mère : celle-ci est décédée quelques jours plutôt de la tuberculose, elle lui lègue tous ses biens, et lui révèle toute la vérité sur sa naissance dans une lettre.


C'en est trop pour Moïra qui tentera de s'empoisonner avec du cyanure. Elle survivra, mais perdra à nouveau l'enfant qu'elle portait. Charles prévenu de ces événements rentrera en urgence d’Amérique du sud, où il était en voyage d'affaire et redoublera de violence. Cependant Moïra obtiendra l'autorisation d'aller se recueillir sur la tombe de sa mère. Elle sera surprise de découvrir sur la tombe, les fleurs préférées de Lisbeth, des gentianes, accompagnées d'un mot :

"Ma chère Lisbeth
Je t'offre ces fleurs pour que tu les transmettes à ta fille.
Cette fleur aussi belle que dangereuse, qui aurait dû nous être commune.
Pour lui rappeler que semer la mort, fait souvent germer la liberté.
Votre dévoué serviteur"


Lorsqu'elle lut ces mots, Moïra comprit aussitôt leurs sens, elle cacha le mot et s’empara des fleurs puis rentra chez elle. Elle donna une permission à la cuisinière, sous prétexte de vouloir se faire pardonner par son mari, en lui préparant elle-même son repas, et d’enchaîner sur une soirée romantique. Elle broya les graines de gentiane et empoisonna le plat. Charles mourut durant la nuit après de longues heures d'agonie. Sa mort sera déclarée comme causée par la fièvre qu'il aurait ramenée de son voyage en Amérique.


Après avoir touché l'héritage elle décida de reprendre le nom de jeune fille de sa mère et de refaire sa vie là ou tout avait commencé, en Écosse. Sur le bateau voguant vers Édimbourg, Moïra lut sur une bouteille de whisky le nom de son père biologique, ainsi que l'adresse de la distillerie, qui s’avérera être la même que celle se sa résidence. Lorsqu'elle débarquera sur le port elle prit le fiacre pour le château de Lord Lloyd quelques heures après.

Lorsqu'elle commença à monter le large escalier en pierre menant au perron, la large porte en bois sombre s'ouvrit sur un homme, entièrement vêtu de noir : lorsqu'elle l'aperçut, Moïra sursauta, puis se reprit et s'approcha de lui en faisant comme si de rien n'était. Il devait avoir l'âge de son père, il était grand et musclé, sa carrure rappelait son passé militaire.
]« Lord Richard Lloyd » demanda Moïra d'une voix qu'elle voulait assurée alors qu'elle terminait de monter les escaliers. L'homme la dévisagea avant de lui répondre, « James Douglas, le majordome de la famille Lloyd, madame. Sir Richard ne rentrera pas avant 2 jours, il est en voyage d'affaires.» L'utilisation de la langue française de la part d'un majordome écossais surpris Moïra mais elle ne le montra pas.


« Je suis Lady Moïra MacFloyd, la fille de Lord Lloyd, puis-je... »
- « Je sais, » répondit le majordome, « suivez-moi. »


Cette fois Moïra ne put cacher son désarroi, mais accepta de suivre le majordome. Ils pénétrèrent dans un vaste hall d’où partait deux escaliers monumentaux sur chaque coté, ils prirent celui de droite, la pièce était éclairée par de haut vitraux colorés représentant l'histoire de la famille Lloyd. En haut de l'escalier ils débouchèrent dans un long et sombre couloir. Le majordome frappa à une porte, et une voix féminine répondit sèchement d'entrer. Le majordome pénétra dans la pièce en faisant signe à Moïra de ne pas s'approcher.


« Une dame venue de France souhaite vous rencontrer, madame ».

Moïra n'entendit pas la réponse de la femme mais mister Douglas lui fit signe d'entrer dans la pièce. C’était un grand salon décoré de rose et de vert, Moïra devrait convaincre son père de changer ça, c’était trop laid. Elle vit d'abord deux jeunes hommes, le plus jeune était mince et frêle, il semblait vouloir disparaître dans son siège plus que tout autre chose. L'autre n'était pas très grand, mais avait plus de prestance, il la regardait avec le même regard sournois avec lequel Charles l'avait regardée la première fois, elle devrait se débarrasser de lui d'une manière ou d'une autre.
Elle tourna la tête et vit une femme petite et mince, les cheveux courts et noirs, ses yeux semblaient transpercer Moïra, elle était richement habillée mais sans goût, de la même couleur que la pièce, un étalage de puissance et de richesse presque vulgaire. Elle dévisageait Moïra avec dédain. Alors que Moïra voulut se présenter, elle lui ordonna de s’asseoir d'une manière sèche et sans aucun respect. Après de longues secondes de silence et de gêne la nouvelle lady MacFloyd se décida à parler :

«Bonjour... Je suis Lady Moïra MacFloyd, je suis la fille de votre mari et de L... » La vieille femme la coupa : « Je savait que ça arriverai ! » Même sa voix était vulgaire, forte et bruyante, désagréable et sèche.
« Vous voyez mes fils, ce qui arrive quand on fricote avec des putain françaises, cela engendre d'autres catins qui viennent réclamer leur héritage ! »

Moïra voulu intervenir, son instinct cannibale se réveillait, mais la voix du majordome se fit entendre. Il suggérait à la maîtresse de maison d’héberger Moïra durant les deux jours qui les séparait du retour de Lord Lloyd. La vieille femme fit la moue avant d’accepter, puis elle regarda Moïra et lui hurla qu'elle n'aurait rien, quoi qu'en dise « son lâche de mari ». Moïra quitta la pièce accompagnée du majordome. Il la conduisit directement à sa chambre et lui conseilla de s'enfermer et de ne pas faire confiance à la famille Lloyd, notamment à son demi-frère, que la situation d'inceste ne générait pas le moins du monde.

Le lendemain matin, elle se leva tôt, dans le but d'explorer le château qui sera bientôt sien, et réfléchir correctement à une manière d’éliminer sa belle famille. Elle traversa de vaste pièce, se perdit dans de vaste couloir, jusqu'à ce qu'elle tombe sur son demi-frère, le plus vieux, Uriah : il parlait par sous-entendus et essayait de la placer dans un coin du couloir, lorsqu'il essaya de lui attraper le bras, elle s'enfuit dans un escalier qui descendait.
Lorsqu'elle arriva en bas, il faisait nuit et ses yeux mirent quelque seconde à s'habituer. Elle ouvrit la porte et découvrit une vaste salle voûtée, renfermant de nombreux objets de torture hérités du moyen âge. Alors qu'elle s'approchait de ce qui semblait être une vierge de fer, elle entendit un craquement derrière elle. Elle se saisit d'un couteau, pensant avoir été suivie par Uriah et se retourna vivement, prête à poignarder son assaillant. Son poignet fut saisi au vol et elle se retrouva immobilisée, face à James.

« Vous n'avez rien à craindre de moi, ni d'Uriah d’ailleurs... »


En effet, derrière lui, se trouvait le corps du jeune homme baignant dans une mare de sang. Le majordome le saisit et le mit dans une sorte de cercueil en pierre, et referma la tombe.


« On peut mettre plusieurs personnes la dedans, originellement, le but était d'enterrer vivant la personne, seulement celui-ci est déjà mort. Même lady Lloyd pourrait rentrer, en forçant un peu ». Cette remarque arracha un petit rire à Moïra, seulement lorsqu'elle croisa le regard du majordome, elle comprit qu'il était sérieux.


Elle passa la journée en compagnie de James discutant de la meilleure manière de se débarrasser de Lady Lloyd et de ses fils, tout en visitant la demeure et les terres environnantes. Le soir venu, Moïra quitta James pour rejoindre sa belle-mère et son demi-frère, une fois encore la marâtre ne fit aucun effort pour ne pas être désagréable, lançant régulièrement des insultes destinées à Moïra ou à sa mère... dénigrant son jeune fils, se plaignent de l'attitude d'Uriah, notamment de sa disparition.


Le repas fut pénible pour tout le monde mais se déroula tant bien que mal, jusqu'au moment ou lady Lloyd renversa un verre de vin sur sa robe, à ce moment, la vision de Moïra sur sa marâtre se modifia, elle ne la voyait plus comme une vieille femme aigri et insupportable, mais plutôt comme une grosse meringue coloré et sucré. Lady MacFloyd laissant libre cour à sa part de monstruosité se jeta à la gorge sa belle mère et en dévora une grande partie, sous les yeux ahuri de Garland Lloyd qui ne bougea pas.


Lorsque plusieurs minutes plus tard Mister Douglas pénétra dans la pièce, il trouva Moïra penchée sur le corps inerte de sa belle-mère, terminant d'arracher la chair de la cage thoracique de la vieille femme. Garland avait entamé un mouvement de balancier, et avait le regard dans le vide. James s'approcha de Moïra et tenta de lui faire cesser son action : lorsqu'elle sentit sa main sur son épaule, elle revint à elle mais n’eut pas la force de croiser le regard du majordome.
Moïra s'assit sur la chaise ou se trouvait auparavant sa marâtre tandis que James emportait ce qui restait du cadavre. Quand il revint elle était à son cinquième verre de vin et n'était visiblement plus dans son état normal, sans un mot il l'accompagna à sa chambre et revint dans la salle à manger pour effacer les preuves du meurtre de Lady Lloyd. Lorsqu'il eu finit, il se rendit compte d'un problème important, le jeune Garland Lloyd avait disparu.

Le lendemain matin, lorsque Moïra se réveilla, elle descendit directement dans la salle à manger pour s'assurer qu'elle n'avait pas rêvé, il ne restait aucune trace de la soirée de la veille, hormis un mot glissé sous une tasse de café fumant.


"Moïra,
Garland a disparu, je suis parti à sa recherche. Si ton père revient alors que je ne suis pas la, tue le ! Lui n’hésitera pas à te faire du mal.
James"

Alors que Moïra essayai de remettre ses idées en place, elle entendit la porte d'entrée de la demeure s'ouvrir. Croyant au retour de James elle se précipita dans les escaliers menant au hall d'entrée. Alors qu'elle avait dévalé la moitié des marches, elle se retrouva face à un homme qui était la plus stricte antithèse de James : Lord Richard Lloyd. Ils se dévisagèrent mutuellement, l'un car il se retrouvait accueilli par une jeune inconnue dans sa propre maison, l'autre qui était décontenancé par l'image que lui renvoyait celui qu'elle savait être son père.

Comment une femme telle que sa mère avait pu tomber amoureuse d'un homme pareil, se demandait Moïra, en effet, Richard était petit, courbé, bouffi et présentait un embonpoint important. Il n'avait aucun charisme, aucune classe. A ce moment, Moïra se demandait si sa mère ne s'était pas trompé dans sa lettre, et si elle n'avait pas confondu Richard et James, ou peut-être était-ce ce que Moïra aurais souhaité. La surprise passée, Moïra remarqua que Richard semblait essoufflé, relativement effrayé, il était vieux et faible. Elle prit donc le risque de se faire passer pour sa défunte mère, dans le but de déclencher une crise cardiaque.


« Tu te souviens de moi, Richard ? » dit-elle en avançant vers lui, le vieil homme eu un mouvement de recul, et elle vit la terreur dans ses yeux. Moïra sourit : elle aimait lire la peur sur les traits de ses victimes, cela lui rappelait son premier meurtre, le moment ou Charles avait compris qu'il allait mourir assassiner par sa femme. Elle continua à descendre vers son père, lentement, le vieil homme voulut s'enfuir, mais rata la marche et s'effondra inconscient au bas des escaliers. Moïra s'assura de l’état du Lord, il était vivant. Elle le traîna avec difficulté au bord du lac de la propriété, le lâcha et le regarda se noyer.

Lorsqu'elle retourna au château, c’était le début de l’après-midi. Elle retrouva James assis à coté de Garland dans la salle à manger. Elle ne pu s’empêcher de noter une ressemblance entre le jeune faible d’esprit et le majordome, comme un air de famille.

«Lord Richard est mort, » annonça Moïra, comme si il s'agissait d'une banalité, « comment se débarrasse t-on de celui-ci ? »

Garland recommença son mouvement de balancier, chose qu'il faisait lorsqu'il était angoissé. Le majordome tourna la tête vers Moïra, « On ne s'en débarrasse pas. » Cette réponse déconcerta la jeune femme, mais l'homme continua : « Il est le dernier représentant légitime de la famille Lloyd, c'est lui qui héritera de tout lorsqu'on découvrira le corps de Richard, alors on le garde... ce n'est pas comme si il représentait une menace, et il pourrait nous servir. »

C’est ainsi que quelques jours plus tard, Garland Lloyd hérita de la fortune de son père, et Moïra n'eut plus qu'à se servir…

_________________
avatar
Faileas

Messages : 7
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Katheryn Winnick
Crédit : Moïra
Multicompte : Non
Pseudo : Moïra MacFloyd

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 25
Métier : Aristocrate
Pouvoirs : Nyctalope; agilité naturelle; discrétion naturelle
Inconvénients : Sujet à l'alcoolisme, Ne supporte pas le son de la Cornemuse, Pulsion cannibale


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moïra McFloyd

Message par Moïra MacFloyd le Lun 17 Sep - 15:07



Recensement


Mon profil est complété parce que j'ai ajouté les informations suivantes:

Mon icone en format carré : X
Mon taux d'abomination : X
L'âge de mon personnage : X
Mon métier / ma profession : X
Mes pouvoirs  : X
Mon alignement: X
Le lien vers ma fiche dans mon profil : X
Agrémenté mon Champ Libre : X



Avatar
Code:
<li>Katheryn Winnick<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://http://marbhadh.forumactif.com/t976-moira-mcfloyd]Moïra McFloyd[/url]</li>


Métier / Profession
Code:
<li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div>Aristocrate<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t976-moira-mcfloyd]Moïra McFloyd[/url]</li>



(GF Code 2 )
Créez avec mon personnage une grande famille : Non merci

Code:
<div class="mbh_bottin_dedans"><div style="line-height: 0px;" class="pa_titre_box_noir">NOM DE FAMILLE</div><div class="mbh_bottin_liste"></br>
[left]<b1>Finance : </b1>Riche/Pauvre/Aisée/Aristocrate
<b1>Race : </b1>La ( ou les ) race de la famille
<b1>Sur l'hybridation : </b1>Pro-Monstre/Pro-Humain/Neutre/Inconnu
[/left]</br>
[justify][i]Description de la grande famille[/i][/justify]
<ul>
<li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Lien familial<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=LIEN_VERS_FICHE_PERSONNAGE]Nom du personnage[/url]</li>
</ul></div></div>


_________________
avatar
Faileas

Messages : 7
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Katheryn Winnick
Crédit : Moïra
Multicompte : Non
Pseudo : Moïra MacFloyd

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 25
Métier : Aristocrate
Pouvoirs : Nyctalope; agilité naturelle; discrétion naturelle
Inconvénients : Sujet à l'alcoolisme, Ne supporte pas le son de la Cornemuse, Pulsion cannibale


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moïra McFloyd

Message par Gemma MacNiven le Lun 17 Sep - 17:10

Bienvenue par ici

_________________


Spoiler:


avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 765
Points : 1543
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moïra McFloyd

Message par Robyn Hay le Sam 22 Sep - 19:16

Hey, @Moïra ! Pas de nouvelle de toi ? Je vois que ta fiche n'est pas terminé .

De plus, tu nous as toujours pas demandé de changer ton pseudo.
Et j'ajoute que tu as changée la police de caractère de notre fiche, c'est qui la rend vraiment moins harmonieuse et déforme le tout. Je te demanderais d'enlever le code qui fait grossir le texte et changer la typographie !

Nous te laissons le weekend pour terminer tout ça ! Si tu as besoin d'aide passe nous voir sur discord ou fais nous signe pour que l'on t'offre un délais ! :)

_________________
avatar
The rose perishes beautifully

Messages : 197
Points : 189
Robyn Hay
Avatar : Evan Rachel Wood
Crédit : Moi-même
Multicompte : Ina MacNiven
Pseudo : TroisQuartsLicorne

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 26 ans
Métier : Escrimeur de talent / Marquise
Pouvoirs : Beauté - Chance
Inconvénients : Fort besoin affection - Désastres nautiques – Goût du sang


I wonder beneath which star
I am destined to perish
I have not been granted
An ordinary life



But I have been entrusted with the destiny of the rose
To always live my life aflame with passion
The rose, the rose blooms nobly
The rose, the rose perishes beautifully





Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moïra McFloyd

Message par Moïra MacFloyd le Mar 25 Sep - 10:38

Bonjour, la fiche est finie a priori et le profil est rempli, mais pour le code, il y avait un problème avec l'arbre généalogique, je vais le refaire en plus petit. Pour changer la police, malheureusement je ne sais pas comment faire

_________________
avatar
Faileas

Messages : 7
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Katheryn Winnick
Crédit : Moïra
Multicompte : Non
Pseudo : Moïra MacFloyd

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 25
Métier : Aristocrate
Pouvoirs : Nyctalope; agilité naturelle; discrétion naturelle
Inconvénients : Sujet à l'alcoolisme, Ne supporte pas le son de la Cornemuse, Pulsion cannibale


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moïra McFloyd

Message par Robyn Hay le Mar 25 Sep - 12:32

Hey !

Alors, bien. bien.

Si tu veux bien ( je sais, c'est con, mais comme tu es nouvelles au monde des forums, autant y aller à fond et faire tout ce qu'il faut ! <3 ) nous le dire ici - http://marbhadh.forumactif.com/t39-votre-fiche-est-terminee, en remplissant le petit formulaire.

Je vais t'aider pour ta fiche, puisque la section rescencement n'est toujours pas bien remplit ( tu dois mettre le liens de ta fiche pour remplacer " LIEN_VERS_VOTRE_FICHE" :P

Puis, depuis le debut, nous te demandons simplement de nous dire quel nom de famille ajouter à ton pseudo. Les administrateurs vont en faire le changement, tu devras donc te connecter ensuite avec ton nom de personnage aux complet.

Je comprend que ce sera " MACFLOYD " mais ça serait chouette que tu nous le confirme quand même, tu sais ! :)

_________________
avatar
The rose perishes beautifully

Messages : 197
Points : 189
Robyn Hay
Avatar : Evan Rachel Wood
Crédit : Moi-même
Multicompte : Ina MacNiven
Pseudo : TroisQuartsLicorne

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 26 ans
Métier : Escrimeur de talent / Marquise
Pouvoirs : Beauté - Chance
Inconvénients : Fort besoin affection - Désastres nautiques – Goût du sang


I wonder beneath which star
I am destined to perish
I have not been granted
An ordinary life



But I have been entrusted with the destiny of the rose
To always live my life aflame with passion
The rose, the rose blooms nobly
The rose, the rose perishes beautifully





Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moïra McFloyd

Message par Moïra MacFloyd le Mer 26 Sep - 10:26

Bonjour, merci pour les conseils, mon nom de famille est bien MacFloyd. Est-ce que tu pourrais l'installer s'il te plaît ? Pour le reste je pense que ça y est.

_________________
avatar
Faileas

Messages : 7
Points : 10
Ta tête Par défaut
Avatar : Katheryn Winnick
Crédit : Moïra
Multicompte : Non
Pseudo : Moïra MacFloyd

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 25
Métier : Aristocrate
Pouvoirs : Nyctalope; agilité naturelle; discrétion naturelle
Inconvénients : Sujet à l'alcoolisme, Ne supporte pas le son de la Cornemuse, Pulsion cannibale


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moïra McFloyd

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum