1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum


Rencontre sous porche et pluie [Blair Fraser]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 5 Rencontre sous porche et pluie [Blair Fraser]

Message par Ulūpī Sen le Lun 17 Sep - 11:27

Froid.

Trempée jusqu'aux os, voilà ce que pense Ulūpī : il fait froid. Elle est fatiguée, épuisée. La pluie tombe sur la ville, et Canongate est loin d'être le lieu le plus accueillant. Le piano peut être entendu derrière les fenêtres, et les riches, eux, n'ont sans doute pas de problèmes.
Tout au plus doivent-ils souffrir qu'une jeune mendiante parcoure leurs trottoirs, au lieu d'être là où est sa place. La pauvrette n'a pas revêtu ses habits de spectacle aujourd'hui, et bien lui en fait. Les saris auraient été ruinés par le déluge, et il aurait été difficile d'être bien discrète dans un tel appareil. Déjà qu'avant que la pluie commence, des regards noirs la foudroyaient, certains parlaient à voix basse...
Une voiture roule, tirée par des chevaux, et Ulūpī est éclaboussée par son passage. Elle grelotte.
Elle ne peut plus rester par ici. Le lieu est trop inhospitalier aux démunis, et elle va attraper la mort si cela continue. Elle n'a pas l'habitude des frais matins d'Écosse, pas encore. Un éternuement résonne -- le sien.
Où diable est la sortie de ce district ?

La jeune femme était venue ce matin de septembre à la recherche de sa famille, les Webster, dans le mince espoir de s'introduire chez eux. Au moins de faire un repérage. Peut-être avaient-ils réussi leur ascension sociale et demeuraient-ils ici à présent. Elle avait avec elle du pain, maintenant trempé, en guise de repas de midi. Par deux fois elle avait fui des gardes qui l'avaient regardé avec trop d'insistance... et dans son errance elle s'était perdue.
Seule, sous la pluie.


Un porche se trouve à sa gauche, quelques chevaux y restent paisiblement. Pas un humain en vue. Ulūpī l'ignore, mais il s'agit de la maison des Warlls. Elle décide de se cacher dans les ombres, pelotonnée en boule sur le dur sol. Bercée par les gouttes d'eau qui tombent, elle finit par s'assoupir, sans avoir la force de se soucier de sa propre sécurité.
avatar
Faileas

Messages : 10
Points : 35
नाग
Avatar : Neelam Gill
Crédit : Moi
Multicompte : Aucun
Pseudo : Ulūpī Sen

Taux d'abomination :
30 / 10030 / 100
Age : 18
Métier : Saltimbanque
Pouvoirs : Agilité et discrétion naturelles, résistance au feu
Inconvénients : Cannibale, Émétophobe
Acrobate, prestidigitatrice, funambule, lanceuse de couteaux, fakir, contorsionniste, conteuse. Et érudite pour son âge, mais comment gagner sa vie avec ça ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Rencontre sous porche et pluie [Blair Fraser]

Message par Blair Fraser le Lun 17 Sep - 12:22

Le corps de Blair Fraser était chancelant, titubant comme s'il avançait sur le pont d'un navire frappé par la houle, il tentait désespérement d'avancer et de marcher. Pourquoi s'était-elle levée en vérité ? Elle n'avait pas besoin de ça, rien ne l'empêchait de rester allongée, étendue, prise dans ses effluves d'opiacées, perdue dans son propre esprit et loin des choses futiles du monde. Bref, elle aurait pu rester à s'enfumer la pensée. Mais elle était là, droite, à tituber.

En vérité, elle cherchait, dans sa robe d'intérieur -peignoir- de soie et autres merveille, le chat. Pourquoi cherchait-elle le félin ? Elle-même n'en avait aucune idée. Ses cheveux tressés dans une nate lourde lui tombait sur le coté du visage, ses pupilles avaient l'aveu facile de l'ivresse vaporeuse et son corps se soutenait dieu sait comment. Il était indéniable que son spleen avait été lourd aujourd'hui, presque fatale et qu'elle en avait payé lourdement le prix. De sa propre volonté certes, mais tout de même.

Elle ignorait où se trouvait sa Lucy, elle ignorait aussi où pouvait être son frère, mais elle savait que son mari était à son bureau, s'occupant ainsi que le pouvait son état. Il aurait été venu fumer en sa compagnie s'il avait pu...mais hélas. Toujours vascillante, elle se mit à déambuler hors du long couloir et se dirigea vers la porte, sans croiser de domestique. Un instant, elle crut en avoir appeler un ,mais rien, elle pensait le faire, mais en vérité n'exécutait pas la chose. Pestant en silence, elle ouvrit grand une porte et dévisagea une étrangère à la peau brune. Son air fut traversé par une expression d'interrogation, puis, de je m'en foutisme.

 « Qui es-tu toi ? » Lâcha-t-elle en tutoyant la demoiselle.  « Pourquoi es-tu trempée ? » Elle n'avait pas remarquer que la pluie tombait.  « Tu n'es visiblement pas le chat. »

Elle soupira, lasse, et inspira longuement avant d'appeler l'animal, faisant des bruits de bisou avec ses lèvres, Blair fit cela quelques instants avant de réaliser qu'elle n'avait pas de chat. Elle reste interdite sur le pas de sa porte et ne dit plus un mot.

_________________
avatar
Faileas

Messages : 30
Points : 95
Ta tête Par défaut
Avatar : Tilda Swinton
Crédit : @carmina
Multicompte : Keith-Alec-Délé-Law-Kenno
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 45 ans
Métier : Importatrice et distributrice d'Opium
Pouvoirs : Charisme (1) - Beauté naturelle (1) - Conteur écouté (1) - Transformation en phoque (3)
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Loup de mer - Empathie pour les phoques

Combien de fois il t'a dit que tu étais une terrible créature, au point que tu viennes à le croire? Combien de fois a-t-il jeté son regard sur toi, en maugréant paroles d'évangiles pour se protéger de tes diableries? Comment peut-il te croire si terrible, alors que tu n'as rien demandé au monde? Jamais rien de plus que ce que tu n'as, jamais rien de plus que ce que l'on te donne...

Vas-tu finir par le croire? Ou bien te révolter un jour, une bonne fois pour toutes...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Rencontre sous porche et pluie [Blair Fraser]

Message par Ulūpī Sen le Mer 19 Sep - 16:00

Ulūpī se réveilla en sursaut, en entendant la porte s'ouvrir. Elle n'avait pas encore toutes ses facultés, trop fatiguée pour cela qu'elle était, et mit un peu de temps à se relever. Le monde tournait légèrement -- c'est qu'elle avait faim.
La femme qui venait d'arriver et qui avait provoqué ce bruit était de toute évidence bien habillée, mais négligée : cette jolie robe en soie ne se prêtait pas bien aux rencontres, mais était destinée à l'intimité. Pourquoi diable était-ce une telle dame qui ouvrait la porte, et non une servante ? Pourquoi donc n'y avait-il pas de chapeau sur cette tête bien coiffée ?
La réponse était claire, à regarder la démarche et l'attitude de celle qui devait être la propriétaire des lieux : cette personne n'était apparemment pas en possession de ces capacités. On aurait dit mère dans certains de ses mauvais moments.

L'odeur d'alcool manquait cependant, et cet égarement allait plus loin que tout ce qu'Ulūpī avait connu. Elle ne comprenait pas ces étranges paroles : elle n'était pas un chat, en effet. Il pleuvait, et il fallait être bien sourde pour ne pas se rendre compte de la pluie qui battait sur les toits.
Il y avait de quoi s'inquiéter pour cette personne. Un moment, Ulūpī craignit qu'elle ne se décide à aller dehors, sous la pluie, à la recherche d'un chat. En tout cas, elle n'était pas hostile...
Il fallait l'aider. C'était la seule chose à faire : trouver des serviteurs, leur confier cette résidente, et espérer qu'on ne la renvoie pas dehors pour son action. Certaines personnes seraient mieux à même de traiter cet étrange état second dont elle souffrait.

- B-bonjour. Je... voulez-vous rentrer à l'intérieur ? Vous risquez d'attraper froid par ce temps-là. Venez. dit-elle en se relevant et en tendant amicalement un bras à cette inconnue, espérant ne pas commettre de faux pas.
avatar
Faileas

Messages : 10
Points : 35
नाग
Avatar : Neelam Gill
Crédit : Moi
Multicompte : Aucun
Pseudo : Ulūpī Sen

Taux d'abomination :
30 / 10030 / 100
Age : 18
Métier : Saltimbanque
Pouvoirs : Agilité et discrétion naturelles, résistance au feu
Inconvénients : Cannibale, Émétophobe
Acrobate, prestidigitatrice, funambule, lanceuse de couteaux, fakir, contorsionniste, conteuse. Et érudite pour son âge, mais comment gagner sa vie avec ça ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Rencontre sous porche et pluie [Blair Fraser]

Message par Blair Fraser le Ven 28 Sep - 21:35

Interrompu dans ses recherches de félin, Blair dévisagea l’inconnu qui lui tendait les bras. Elle était sale cette inconnue et trempée. Mais dans son esprit envolée, Blair avait un peu perdu de son arrogance nobliaire. Elle la dévisagea. Un long instant, avant de soupirer fortement par le nez.

« Margareth ! » Elle hurla le prénom de la servante en guise de réponse et tituba en se tournant, répétant son hurlement, avant de s’avancer dans la maison. Elle avait oublié que c’était le jour de congé de la jeune femme et elle pesta un instant, tournant le dos à la jeune femme, serrant les points cruellement. Elle soupira du nez. « Bien, elle est virée ! Vous ! Rentrez ! »

Elle attendit que la jeune femme fasse quelque chose, après tout, c’était ce qu’elle voulait, rentrée et même si Blair l’avait ignoré et bien, la chose allait dans le sens qu’elle voulait. Elle attendit et quand elle rentra enfin, Blair ferma bruyament la porte. Elle s’avança un peu dans le couloir mais s’arrêta.

« Votre nom ? » Elle regarda l’eau imprégnant la robe et haussa les épaules, elle s’en fichait, une des domestiques nettoierait !

_________________
avatar
Faileas

Messages : 30
Points : 95
Ta tête Par défaut
Avatar : Tilda Swinton
Crédit : @carmina
Multicompte : Keith-Alec-Délé-Law-Kenno
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 45 ans
Métier : Importatrice et distributrice d'Opium
Pouvoirs : Charisme (1) - Beauté naturelle (1) - Conteur écouté (1) - Transformation en phoque (3)
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Loup de mer - Empathie pour les phoques

Combien de fois il t'a dit que tu étais une terrible créature, au point que tu viennes à le croire? Combien de fois a-t-il jeté son regard sur toi, en maugréant paroles d'évangiles pour se protéger de tes diableries? Comment peut-il te croire si terrible, alors que tu n'as rien demandé au monde? Jamais rien de plus que ce que tu n'as, jamais rien de plus que ce que l'on te donne...

Vas-tu finir par le croire? Ou bien te révolter un jour, une bonne fois pour toutes...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Rencontre sous porche et pluie [Blair Fraser]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum