1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.

Séduction en dix leçons | Moncha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 5 Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Fingall Munroe le Ven 7 Sep - 17:07


Your most innocent kiss. Or your sweetest caress. Seduces me

Il est de ces soirées où l'on n'a trop rien à faire ou plus exactement trop rien envie de faire. Fingall errait dans la ville d’Édimbourg, laissant ses pas le guider à travers les rues et ruelles. Il marchait d'un pas tranquille, jouant d'une main avec sa carte porte-bonheur, un joli Roi de cœur, sans y penser. Pour la première fois depuis plusieurs mois, le lutin avait l'esprit léger. La chance semblait s'être à nouveau rangée de son côté. Pour preuve il prenait les récents événements dramatiques qui s'étaient déroulés dans le port de Leith. Alors qu'il avait l'habitude de traîner dans le quartier, il était occupé à l'autre bout de la ville lorsque le chaos s'était répandu. Il avait entendu dire que certains petits malins avaient réussi quelques pillages fructueux et il avait un léger pincement au cœur en pensant au butin qu'il aurait pu récolter. Mais, il était finalement bien heureux d'avoir été éloigné des boulets de canon. Son cousin, Caiden Munroe, n'avait pas été aussi chanceux et avait été blessé  aux côtés lors du cataclysme.

Mais il fallait croire que le port l'attirait, malgré une expérience récente plus que mitigée sur un navire. Lorsque Fingall s'extirpa de ses pensées, il se rendit compte qu'il se tenait devant la Taule des Sonnettes. Ou du moins ce qu'il en restait... Le bâtiment avait été salement abîmé et se retrouvait à présent en travaux. Comme par hasard, c'était l'entrée des riches qui avait été préservée. Fingall eut un rictus en constatant cela.  Et oui, la Taule était un bordel bien joyeux tenu par l'impressionnante Delëphaïne O'Hayre. Divisé en deux parties, on y trouvait des services à la hauteur de ses moyens. Le jeune homme à la crinière de feu avait l'habitude de s'y rendre, plutôt côté pouilleux. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, il ne se payait presque jamais une fille. Il venait, s'installait simplement à une table, sortait un jeu de carte et s'imprégnait de l'atmosphère. Se retrouver entourer par tout ces hommes plein de vigueur pour ces femmes prête à répondre à tout leurs désirs avait le don de l'électriser, de lui procurait ce qu'il nommait un bon shoot de vie. La Delë acceptait sa présence, l'ayant apparemment pris d'affection pour une mystérieuse raison. Les filles elles avaient bien vite arrêté de chercher à en faire un client et avaient pris l'habitude de boire un coup avec lui entre deux passes.  N'oubliant pas de se moquer un peu de lui au passage, soupçonnant que ça ne devait pas bien fonctionner sous la braguette.

Fingall ne relevait jamais ces commentaires. En réalité il était juste bien trop romantique. Enfin... si tant est que quelqu'un d'aussi égoïste puisse être romantique. Le lutin renfermait en lui un véritable cœur d'artichaud : il tombait amoureux d'une femme différente tous les trois mois ou presque. En général, il les préférait plus âgées, riches et mariées. Leurs mains expertes et leur envie de s'encanailler avec un jeune maraud les rendaient irrésistibles. Mais cette dernière année avait été bien infructueuse côté cœur. Il faut dire qu'être accusé (à tord) d'être le sordide tueur d'Edimbourg faisait descendre la cote en flèche... Il avait bien tenté une petite histoire avec la magnifique Fionnaghal MacFionghain mais il n'avait jamais réussi à l'attirer dans ses filets.  Ainsi, peut-être se laisserait-il tenter ce soir... Après tout reprendre un peu d'activité sous la ceinture lui ferait un bien fou ! Heureusement, aujourd'hui, il avait les poches bien remplies de pièces, ce qui soyons honnête n'était pas très courant.

L'air de rien comme à son habitude, Fingall entra dans la Taule et s'installa à une table. Il salua la maquerelle de son plus beau sourire. Elle lui répondit d'un signe bien bref, elle avait à faire. Le lutin commanda un whisky et sorti un jeu de carte de sa veste élimée puis commença à travailler ses tours. Il était important de pratiquer régulièrement pour garder l'agilité qui permettait de tromper le client. Une jeune demoiselle le salua en se réjouissant de le voir, cela faisait longtemps ! Mais elle ne s'attarda pas, elle avait du boulot. Fingall replongea son nez dans son verre de whisky et ferma les yeux quelques instants pour s'imprégner des sons qui l'entouraient.

HARLEY-

_________________
EVERYBODY KNOWS

everybody knows that the dice are loaded, everybody rolls with their fingers crossed. everybody knows the war is over, everybody knows the good guys lost.
©ziggy stradust
avatar
Faileas

Messages : 85
Points : 163

Avatar : Caleb Landry Jones
Crédit : cranberry
Multicompte : /
Pseudo : skaapy

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 24 ans
Métier : Bookmaker, croupier, joueur et arnaqueur professionnel. Gérant d'un tripot
Pouvoirs : mensonges imparables - éveiller les peurs enfouies - agir sur les probabilités à faible niveau
Inconvénients : leurs blagues vont souvent un peu trop loin - fascination pour la couleur rouge - incapable de laisser passer une défaite


“Food to eat and games to play.
Tell me why, tell me why.
Serve it out and eat it up.
Have a try, have a try.”

Fire.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Moncha Maradhearg le Ven 7 Sep - 17:32

La soirée était comme les autres, une partie de la Taule en moins. Boudeuse, hein petite sirène. C'est que depuis que la Dëlë t'a collée dans les pattes de Mina, les journées sont moins drôles. Et puis les événements du port n'ont rien arrangé. Ton chant, pourtant si infaillible, t'a fait défaut et tu es passée à côté d'un joli pillage. Et ça les amuse bien, les filles, de te voir revenue à leur niveau. Ca les fait marrer les garces. Bien sûr elles ne le disent pas devant la grosse lumière blanche, pas folles les guêpes.

Ce soir la Taule a rouvert, comme depuis quelques soirs, et le salon aux velours est resté intact. Au moment de descendre, Mina t'attrape par le bras et te le tords sans ménagement pour que tu regardes la salle.

"Tu vois le grand roux assis dans un coin, la chanteuse ? C'est un dur à cuir. Avec les filles on promet de te laisser tranquille si tu arrives à en faire quelque chose.
- Aucune d'entre vous n'a jamais...
- On a toutes réussi à le faire, tu veux dire. Mais c'est un coriace. Si tu lui plais et qu'il te paye, alors c'est que tu as réussi le test et tu feras partie des nôtres. Compris ? Et interdiction d'en parler à la Dëlë, vu ?"

Hochement de tête. Elle te lâche enfin le bras et tu t'avances dans le salon, la tête haute, te frottant distraitement le bras là où les doigts de Mina se sont enfoncés dans ta chair pâle. Sourire. Replacer une mèche de cheveux. Et aller pêcher ce petit poisson roux.

C'est qu'il est mignon en plus. Un regard de flamme, l'air d'être ailleurs et de s'ennuyer tout en adorant être où il est. Les autres filles lui sourient mais ne s'arrêtent pas, continuent vers d'autres clients. Allez Moncha, secoue-toi petite sirène.

"C'est la première fois que je te vois ici, tu es nouveau en ville ?"

Yeux doux de biche, sourire accroché sur tes lèvres peintes, et des gestes doux, presque fragiles. Ignores les regards vissés à tes épaules et t'assieds près de lui.

"Je peux m'assoir ?"

Tu le fais sans attendre sa réponse, assez loin pour ne pas l'envahir mais suffisamment près pour qu'il sente ton parfum. Tu pourrais chanter. L'avoir par ta voix. Mais d'une part tu n'y crois plus, d'autre part tu veux l'avoir à la loyale. Une sorte de vengeance.

_________________
Cette nuit était la dernière où elle respirait le même air que lui,
où elle pouvait regarder la mer profonde et le ciel étoilé.
Une nuit éternelle, une nuit sans rêves l’attendait, puisqu’elle n’avait pas d’âme.
Jusqu’à minuit, la joie et la gaieté régnèrent autour d’elle.
Elle-même riait et dansait, la mort dans le cœur.
 
-Andersen, La petite Sirène
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 85

Avatar : Audrey Hepburn
Crédit : Aslaug
Multicompte : Sheena Matheson / Colin Smith / Crìsdean Gòrdanach / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 22 ans
Métier : Prostituée
Pouvoirs : Beauté (1 pt) - Charisme (1 pt) - Chant hypnotique (3 pts)
Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang - Matérialisme exacerbé


" Et lorsque son sang chaud coulera sur tes pieds, ils se réuniront en une queue de poisson et tu redeviendra sirène." (Andersen, La petite Sirène)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Fingall Munroe le Sam 8 Sep - 19:07


Your most innocent kiss. Or your sweetest caress. Seduces me


- C'est la première fois que je te vois ici, tu es nouveau en ville ?

Une douce voix vient titiller les oreilles de Fingall. Il ouvre les yeux, se doutant que ces paroles lui sont adressées, le son était bien trop proche pour qu'elles concernent quelqu'un d'autre. Un sourire se peint sur ses lèvres lorsqu'il aperçoit la créature qui se tient en face de lui mais surtout par l'ironie de la situation. Il n'avait jamais aperçu la demoiselle dans le coin et s'il avait bien un don, c'était celui de reconnaître facilement les visages qu'il avait déjà croisés. La jeune femme ne s’embarrasse pas de manière et prend place à la table qu'il occupe sans attendre sa réponse. Fingall sourit de plus belle, la petite n'a pas l'air si fragile qu'elle le laisse paraître. Il la détaille sans se cacher, se laisse perdre quelques secondes à peine dans son regard et lui répond :

- Je suis une sorte... d'habitué pourrons-nous dire. Et toi je ne t'ai jamais vue ici. Qu'a donc bien pu faire la Dëlë pour t'attirer dans ses filets ?

Il rit seul de sa question, sachant pertinemment qu'elle est certainement sensible. Il ne s'attend d'ailleurs pas à une réponse. La plupart des filles présentes doivent quelque chose à la maquerelle et n'ont pas le droit d'en parler. Il attrape son verre de whisky et le sirote tranquillement en attendant de voir par quelle pirouette elle s'en sortirait. Il salue avec un air innocent les quelques filles qui passent près de leur table et gloussent sans ménagement. Aaaah les filles entre elles ne sont pas tendres ! Personne n'a sûrement dûprévenir la nouvelle que faire de Fingall son client était chose impossible. Quoique ce soir serait peut-être son jour de chance ! Alors qu'il reprend son jeu de carte et le mélange nonchalamment, il adresse un nouveau regard à la demoiselle et lui dit :

- Fingall Munroe, et toi ?

Le rouquin apprécie d'être au centre de l'attention de cette belle dame même s'il sait que c'est son métier. Il garde l’œil vigilant tout de même à ce que la maîtresse de la maison soit toujours occupé. La jeune femme et lui risqueraient de se faire taper sur les doigts s'ils étaient pris à faire la causette. Elle parce qu'elle perd son temps sans le savoir et lui parce qu'il le sait et a décidé de prolonger ce plaisir.

HARLEY-

_________________
EVERYBODY KNOWS

everybody knows that the dice are loaded, everybody rolls with their fingers crossed. everybody knows the war is over, everybody knows the good guys lost.
©ziggy stradust
avatar
Faileas

Messages : 85
Points : 163

Avatar : Caleb Landry Jones
Crédit : cranberry
Multicompte : /
Pseudo : skaapy

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 24 ans
Métier : Bookmaker, croupier, joueur et arnaqueur professionnel. Gérant d'un tripot
Pouvoirs : mensonges imparables - éveiller les peurs enfouies - agir sur les probabilités à faible niveau
Inconvénients : leurs blagues vont souvent un peu trop loin - fascination pour la couleur rouge - incapable de laisser passer une défaite


“Food to eat and games to play.
Tell me why, tell me why.
Serve it out and eat it up.
Have a try, have a try.”

Fire.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Moncha Maradhearg le Dim 9 Sep - 18:14

Les yeux vifs te détaillent, ce qui augure plutôt du bon pour la suite. Tu aimes la malice qui y pétille, ça dessine comme une lumière au milieu de ce salon plein de faux semblants. C'est que ce poisson d'or là, a l'air vivant.

" Je suis une sorte... d'habitué pourrons-nous dire. Et toi je ne t'ai jamais vue ici. Qu'a donc bien pu faire la Dëlë pour t'attirer dans ses filets ?
- Elle m'a bien pêchée."


Ton sourire s'évapore le temps d'un silence, le temps que son rire à lui s'envole et brise un peu l'atmosphère poudrée de la pièce. Ses mains battent les cartes, tu suis les mouvements du regard, entend d'autres filles glousser près de vous et soupire. Ces garces savaient ce qu'elles faisaient.

" Fingall Munroe, et toi ?
-Moncha."


Et là tu réalises. Que le bruit de couloir a un nom. Tu entendais parfois les filles en parler entre elles, de ce type que la Dëlë tolérait pour une drôle de raison, puisqu'il ne montait avec aucune. Elles en parlaient quand tu n'étais pas sensée écouter, disant que de toute façon il n'avait pas été vu en ville depuis longtemps. Si tu avais pu, tu aurais brisé un verre de rage.

"Enchantée, Fingall."

La douceur est revenue. S'il a été attentif, il a vu l'éclat de colère au fond de tes prunelles noires. Et puis, puisque ces pestes l'ont eue en lui mentant, tu décides de les battre en étant honnête -pour une fois-. Alors tu te penches vers lui et lui murmure à l'oreille.

"Il parait que tu es insaisissable, Fingall Munroe. Il parait aussi que j'aurais la paix si tu montes avec moi."

Tu t'écartes, le regarde, attendant sa réponse. Plutôt que tes charmes de bataille, c'est un air résigné et désolé que tu lui offres brièvement, avant de raccrocher sur tes lèvres un sourire de circonstances.

_________________
Cette nuit était la dernière où elle respirait le même air que lui,
où elle pouvait regarder la mer profonde et le ciel étoilé.
Une nuit éternelle, une nuit sans rêves l’attendait, puisqu’elle n’avait pas d’âme.
Jusqu’à minuit, la joie et la gaieté régnèrent autour d’elle.
Elle-même riait et dansait, la mort dans le cœur.
 
-Andersen, La petite Sirène
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 85

Avatar : Audrey Hepburn
Crédit : Aslaug
Multicompte : Sheena Matheson / Colin Smith / Crìsdean Gòrdanach / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 22 ans
Métier : Prostituée
Pouvoirs : Beauté (1 pt) - Charisme (1 pt) - Chant hypnotique (3 pts)
Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang - Matérialisme exacerbé


" Et lorsque son sang chaud coulera sur tes pieds, ils se réuniront en une queue de poisson et tu redeviendra sirène." (Andersen, La petite Sirène)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Sreath-Mhurtair le Mar 11 Sep - 11:01

do you feel my breath on your neck ?
Séduction en dix leçons
Je suis un fantôme
Je cherche ma proie
Sais-tu, petit homme,
C'est peut-être toi

Je me lève du bon pied. Je ne ferai pas de cadeaux aujourd'hui. (Peut-être que si ? Il y a cadeau et cadeau. Tel aurait l'humour de l'apprécier. L'autre m'en tiendrait rigueur.) Je m'étire, je me roule dans mon lit. Pas le moment de traîner! La mission n'attend pas!
Je regarde au dehors, il fait un temps parfait, je serai sage aujourd'hui. On me trouvera un sourire charmant. Je me fatiguerai et on me dira: Mais repose-toi donc! Alors j'irai me reposer, et par la fenêtre je sortirai, ou je me glisserai par la porte, quand on regardera ailleurs. Que c'est drôle! La vie coule dans mes veines. J'ai l'âme sereine. Je sais ce qui m'attend. Pouvez-vous tous en dire autant?
Me voilà qui me promène. On me croit au lit, plus sage que jamais. Et peut-être, j'y suis. Ce n'est que mon âme qui erre dans la ville, qui se fraye un chemin entre les passants. Sur moi, j'ai quelques bricoles, juste de quoi tuer. Ils sont nombreux à en avoir, on ne va quand même pas m'en vouloir! Longue pointe aiguisée, manche d'ivoire. Un tranchant pour les chairs. Des dents pour les os. Et une pointe pour le cœur. Le sexe, c'est salissant, et l'amour apporte le malheur.
J'entre à la taule, porte des pauvres, quel meilleur endroit? Je sais qu'il est là. On y meurt à petit feu, sans le savoir. Le sexe, c'est sale maman, et l'amour fait le cœur lourd. Nid à maladies, nid d'oiseaux de nuit. J'ai le cœur poète et l'esprit en fête. Et l'âme? Sereine comme le chant des sirènes. Je cherche celle qui ce soir m'a préparé mon diner. Une belle chair douce sous la dent, vivement colorée. J'ai envie de planter mon poignard entre deux omoplates finement musclées. Une envie malsaine. Un défoulement total. Et de cette fontaine, le sang jaillira virginal. 
Je le vois. C'est lui que je veux ce soir. L'eau me monte à la bouche. J'ai faim. J'ai soif. Je brûle. C'est de la légitime défense. Et la sirène? Elle ne perd rien pour attendre. Mais d'abord lui, ma cible. Comme il attire le regard! Je rajuste mon capuchon. Seul mon sourire brille dans l'ombre de ma cape noire. Je fais trois pas en avant et je frappe. Je frappe. Je frappe. Je frappe. Je frappe. Je frapperai tant que j'aurai faim.
Je ne ris pas. Parce que c'est sérieux.

C'est l'heure des dés !:

Que vais-je utiliser ?
succès/succès: deux dagues.
succès/échec: deux stylets.
échec/succès: une dague.
échec/échec: un stylet.

Attaque :
échec critique: La chevelure m’a trompé, j’ai blessé un autre client mais Fingall est sauf. En le reconnaissant, je pousse un sifflement de serpent.
échec alarmant: J’ai tué le fourbe. Je me tourne vers Fingall. Mes yeux sont injectés de sang.
échec anodin: Mon capuchon a glissé, dévoilant le bas de mon visage. Je recule pour le rajuster, et je ne frappe qu’ensuite. Du temps pour s’écarter, parer ou riposter.
blessure superficielle: Je ne fais qu’égratigner la peau. Mon arme s’est plantée dans le bois et je peine à la détacher. Espérons qu’elle était empoisonnée.
blessure grave: Je ne fais que planter un endroit sans conséquences. Un muscle qui le gênera dans sa fuite.
blessure mortelle: J’atteins un organe important. Mais ma soif de massacre ne fait que commencer.
avatar
I am the monster you claim

Messages : 97
Points : 359
Ta tête Par défaut
Avatar : --
Crédit : --
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Ceann-Uidhe le Mar 11 Sep - 11:01

Le membre 'Sreath-Mhurtair' a effectué l'action suivante : Le Destin


#1 'Succés/Echec' :


--------------------------------

#2 'Sreath-Mhurtair' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 201
Points : 934
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Fingall Munroe le Mar 11 Sep - 23:46


Your most innocent kiss. Or your sweetest caress. Seduces me

Fingall se sent bien, mieux qu'il ne s'est jamais senti en près d'une année. Retourner à la Taule, retrouver ce milieu de débauche le remplit de cet élixir qu'il adule, la vie. Les couples se font et se défont autour de lui et pour une fois, il n'est pas seul à sa table. Alors qu'il bat ses cartes, il sent le regard de la jeune femme sur ses mains, il aime ça. Mais, attention à ne pas se faire avoir petit lutin : c'est son métier de faire croire que l'on est le centre du monde. Ne pas laisser son ego trop enfler.

Comme il s'y attendait, elle évite la question ce qui pique la curiosité du rouquin au vif. Au fond de sa pensée, il se fait une promesse : il saura. Il lui tirera les vers du nez et il saura comme elle a atterri là. Alors qu'il sirote son whisky, elle répond à sa présentation. Moncha... Le mot glisse sur sa langue, le prénom le séduit. Il lui lance un sourire qu'il veut malicieux et ravageur, mais la petite a du en voir bien d'autres.

Autour d'eux, les ricanements ne cessent pas. Les filles qui n'ont pas encore de clients se retrouvent par deux ou par trois et se susurrent des mots à l'oreille puis laissent échapper des petits rires. Fingall les ignore, cela ne l’atteint pas le moins du monde et aurait même plutôt tendance à l'amuser. Mais, à sa grande surprise la demoiselle qui lui accorde son attention semble avoir pris conscience de la situation.

- Il parait que tu es insaisissable, Fingall Munroe. Il parait aussi que j'aurais la paix si tu montes avec moi.

Il repose son verre sur la table, plante des yeux d'un bleu cristallin dans les siens et sourit de nouveau. D'un sourire entendu cette fois, qui veut signifier à la demoiselle qu'il aime bien le petit jeu qu'elle lui propose. Tranquillement, il range le jeu de carte dans la poche intérieure de sa veste et alors qu'il s'apprêtait à se lever pour répondre positivement à la proposition de Moncha, une douleur aiguë le saisit entre les omoplates. Fingall se cabre sous la douleur et laisse échapper un cri !

Qu'en dit le destin ?

Succès/succès : Réflexe immédiat malgré la douleur, Fingall se retourne, son verre de whisky vide à la main et le fracasse sur le crâne de l'assaillant. Il l'a eu, en plein dans le mille ! L'attaquant devrait être blessé et surtout déboussolé, le lutin en profite pour amorcer un mouvement de fuite mais il est gêné par la sensation qui le saisit entre ses deux omoplates.

Succès/échec : Fingall se lève dans un mouvement si brusque que sa chaise valse. Elle vient percuter le tueur. L'impact n'est pas assez violent pour lui faire du mal mais l'objet a le mérite de se trouver dans son chemin. Le lutin en profite pour amorcer un mouvement de fuite mais il est gêné par la sensation qui le saisit entre ses deux omoplates

Echec/succès : Dans un réflexe combattif, Fingall se retourne et attrape le poignet droit du tueur sans même y réfléchir. Par la surprise il réussit à faire lâcher une arme à son assaillant mais expose par le même coup tout son flan au stylet qu'il a encore dans sa main gauche.

Echec/echec : La douleur aveugle Fingall et dans le mouvement que lui a imposé l'attaque, il se retrouve poussé contre la table. Le tueur dans son dos, la table devant il se trouve dans l'incapacité de fuir et ses réflexes sont assourdis par cette sensation qui lui traverse l'omoplate.

HARLEY-

_________________
EVERYBODY KNOWS

everybody knows that the dice are loaded, everybody rolls with their fingers crossed. everybody knows the war is over, everybody knows the good guys lost.
©ziggy stradust
avatar
Faileas

Messages : 85
Points : 163

Avatar : Caleb Landry Jones
Crédit : cranberry
Multicompte : /
Pseudo : skaapy

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 24 ans
Métier : Bookmaker, croupier, joueur et arnaqueur professionnel. Gérant d'un tripot
Pouvoirs : mensonges imparables - éveiller les peurs enfouies - agir sur les probabilités à faible niveau
Inconvénients : leurs blagues vont souvent un peu trop loin - fascination pour la couleur rouge - incapable de laisser passer une défaite


“Food to eat and games to play.
Tell me why, tell me why.
Serve it out and eat it up.
Have a try, have a try.”

Fire.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Ceann-Uidhe le Mar 11 Sep - 23:46

Le membre 'Fingall Munroe' a effectué l'action suivante : Le Destin


#1 'Succés/Echec' :


--------------------------------

#2 'Succés/Echec' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 201
Points : 934
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Moncha Maradhearg le Ven 14 Sep - 11:46

Il sourit et se lève.  Joli sourire, plus agréable que le précédent –charmeur- car celui-ci révèle une joie rusée qui fait pétiller ses yeux clairs. Tu te lèves à ton tour, retenant le cri de victoire qui résonne en toi.

Et soudain, tout bascule.

Fingall se cambre, pousse un cri de douleur et avec une vitesse déconcertante, attrape son verre vide et le fracasse sur la silhouette qui s’est faufilée dans son dos.

Beaucoup trop de choses passent dans ta tête, petite sirène. Un début de panique, une colère sourde et frustrée de voir ton petit poisson détourné de toi et –une pointe d’inquiétude, Moncha, vraiment ?

Et surtout, c’est comme si tu sentais la douleur en toi. Sourire cruel et regard animal, les mêmes que tu as eus lorsque la vieille est morte, tu t’en souviens ? Y avait cette joie à la voir crever sous tes yeux, sous tes mains, et son joli sang qui perlait sur le sol, qui avait l’air si jeune et si coloré pour sa peau desséchée, comme si toute sa vitalité était contenue dans ce liquide.

Vite, reprendre contenance. Chasser ce mauvais air, se recomposer un visage de biche affolée et te précipiter sur Fingall pour l’éloigner. Tu passes une main autour de sa taille pour le soutenir, le cœur battant à tout rompre, grisée par la fureur dont il a fait preuve. Il sait séduire mais il est instinctif, sauvage, et si tu n’étais pas si inquiète, tu te laisserais enivrer …

Quelque chose goutte sur ta main, celle dans le dos du blessé. Liquide chaud que te reconnaitrais les yeux fermés. Moncha ?

« A l’aide ! »

Le cri s’échappe de tes lèvres, pendant que tu soutiens Fingall en tremblant. L’éloigner de la table, mais pour aller où ? La foule ou une chambre ? Dans tous les cas, Ton appel ne devrait pas rester sans réponse, et les videurs se sont déjà rués à l’intérieur de la salle. A voir s’ils appelleront la garde ou non.

Où se mettre à l’abri ?:
Succès / Succès : La foule empêchera l’attaquant de vous poursuivre, et toi, ça te donnera un peu de répit pour ne pas basculer.
Succès/Echec : La foule empêchera l’attaquant de vous poursuivre, mais la soif de sang est trop forte, et tu préfères abandonner Fingall aux bons soins d’autres filles avant de disparaître dans une chambre pour te saigner.
Echec/Succès : Les chambres sont plus proches, et au moins Fingall pourra s’allonger à son aise. En fonction de sa blessure, tu agiras en conséquence. Tu arrives à prendre sur toi pour ne pas basculer.
Echec/Echec : Les chambres sont plus proches, et au moins Fingall pourra s’allonger à son aise. En fonction de sa blessure, tu agiras en conséquence. Mais la soif de sang est trop forte, et après l’avoir aidé à s’allonger, tu te saisis d’un objet tranchant et te coupes rapidement, laissant couler le sang sur ta peau claire pour te calmer.

La garde:
A moi la garde ! Les videurs ont dû aller chercher la garde qui investit bientôt les lieux.
Rien ne se passe : Faut croire que des tueries de clients dans un lieu de perdition, ça n’affole personne.

_________________
Cette nuit était la dernière où elle respirait le même air que lui,
où elle pouvait regarder la mer profonde et le ciel étoilé.
Une nuit éternelle, une nuit sans rêves l’attendait, puisqu’elle n’avait pas d’âme.
Jusqu’à minuit, la joie et la gaieté régnèrent autour d’elle.
Elle-même riait et dansait, la mort dans le cœur.
 
-Andersen, La petite Sirène
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 85

Avatar : Audrey Hepburn
Crédit : Aslaug
Multicompte : Sheena Matheson / Colin Smith / Crìsdean Gòrdanach / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 22 ans
Métier : Prostituée
Pouvoirs : Beauté (1 pt) - Charisme (1 pt) - Chant hypnotique (3 pts)
Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang - Matérialisme exacerbé


" Et lorsque son sang chaud coulera sur tes pieds, ils se réuniront en une queue de poisson et tu redeviendra sirène." (Andersen, La petite Sirène)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Ceann-Uidhe le Ven 14 Sep - 11:46

Le membre 'Moncha Maradhearg' a effectué l'action suivante : Le Destin


#1 'Succés/Echec' :


--------------------------------

#2 'Succés/Echec' :


--------------------------------

#3 'Garde' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 201
Points : 934
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 5 Re: Séduction en dix leçons | Moncha

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum