1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminé du forum - lisez pourquoi.


Travail de forge [Cris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 4 Travail de forge [Cris]

Message par Blair Fraser le Dim 15 Juil - 16:07

La dame se demande pourquoi elle s’est elle-même déplacée, Grassmarket n’est pas lieu pour femme de son rang. La dame Fraser, noble de son état, s’offre à la vue de tous, parfaitement vêtue d’une robe aux teintes bleutés, sa chevelure fermée dans un ouvrage parfait et chapeauté ainsi qu’il se doit. Un mouchoir sur le visage, pour dissimuler ses grimaces faces aux odeurs nauséeuses, elle s’impose malgré sa faible stature, dans ce monde sous ses yeux. Elle aimerait tout à fait se faire moins chichiteuse, mais dans son rôle de dame, elle ne peut clairement se défaire de la chose, préférant garder son statut.
La prochaine fois, elle enverrait domestique pour se quérir du travail du forgeron, mais bien trop soucieuse de faire faire un cadeau qui irait parfaitement à son mal en point d’époux, elle a tenu à venir jusque ici. Il serait aussi possible de convier l’artisan à demeure, après une missive d’exigence capitale…si tant est que cela ne soit point mal pris. Mais quel petite gens se permettrait de mal prendre et de l’exprimer, une missive pour un travail, quand celui-ci pourrait être payé plus que grassement ?

Aucun.

Dans la cours des petits, la dame observe les gueux sales, et les rejets des rues avec une impression malade sur les traits. Loin des beautés frappantes, elle possède sur ses traits l’attrait des Selkies, la beauté naturelle de ces créatures océaniques qui charment tout à fait. Elle ne se prétends pourtant point belle, persuadée de sa laideur naturelle, si souvent objectée par son père, mais elle sait aussi sa triche facile avec ses capacités innées. Peu lui importe de toutes façons. La dame précieuse et élégante s’avance, rêvant d’opium déjà et du calme de sa demeure pour s’enfoncer dans les méandres du nectar de vapeur. Rien n’est plus délicieux pour elle, que son propre corps étendus au sol dans un amas de coussin et son esprit ailleurs ! Bientôt.

A la place du reste, elle s’avance, s’éventant d’un geste gracile de son éventail alors que la proximité de la forge est déjà une horreur. Elle transpirerait certainement, et cela lui déplait, un bain serait de bonne augure pour se rafraîchir, malgré que l’eau soit un terrible poison, selon ses médecins en tous les cas.
Elle attends que le forgeron lui présente ses hommages et dévisage le borgne bien bâtit avant de lui tendre la main. Il ne devrait point ignorer les usages n’est-ce pas ?





_________________
avatar
Faileas

Messages : 30
Points : 95
Ta tête Par défaut
Avatar : Tilda Swinton
Crédit : @carmina
Multicompte : Keith-Alec-Délé-Law-Kenno
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 45 ans
Métier : Importatrice et distributrice d'Opium
Pouvoirs : Charisme (1) - Beauté naturelle (1) - Conteur écouté (1) - Transformation en phoque (3)
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Loup de mer - Empathie pour les phoques

Combien de fois il t'a dit que tu étais une terrible créature, au point que tu viennes à le croire? Combien de fois a-t-il jeté son regard sur toi, en maugréant paroles d'évangiles pour se protéger de tes diableries? Comment peut-il te croire si terrible, alors que tu n'as rien demandé au monde? Jamais rien de plus que ce que tu n'as, jamais rien de plus que ce que l'on te donne...

Vas-tu finir par le croire? Ou bien te révolter un jour, une bonne fois pour toutes...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 4 Re: Travail de forge [Cris]

Message par Crìsdean Gòrdanach le Dim 15 Juil - 17:11

La vie r'prend son cour normal. Pour autant qu'il y ait un cour normal à cette ville, ce dont j'doute. J'ai commencé à m'faire à ma vue raccourcie, et la fièvre a fini par m'quitter. J'me sens encore un peu faible, j'sais que j'serai jamais aussi bon qu'avant. Ça m'peine. Un peu. J'en r'viens toujours au même point, quand c'est la force qui définit quelqu'un, être diminué y a rien d'pire. Mais bon retrouver les gestes de la forge a au moins l'avantage de m'occuper. Ce sont des gestes que j'connais à force et sans mauvais jeu d'mot j'peux dire que j'peux les exécuter les yeux fermés. Oui, l'moral revient un peu, l'humour aussi. Edimbourg est tranquille ces derniers temps, les affaires sont stables. J'ai pas r'vu l'vieux qu'était v'nu m'ach'ter un couteau, ni Harlow d'ailleurs. Les jours s'ressemblent un peu, si ce n'était l'interruption avec l'autre crétin des Highlands au début du mois, mais qui m'a bien rendu service en m'maîtrisant lors d'une crise d'hallucination.

J'ai pas osé r'mettre la bague d'ma mère au doigt, toujours pas l'sentiment d'avoir l'droit d'la porter. En revanche j'lai accrooché à une fine lanière d'cuir et l'ja porte autour du cou.

Et puis soudain, alors que j'étais en train d'vérifier la lame d'un poignard, une oiselle s'pointe au comptoir. Peau claire comme l'eau d'source, l'air d'mourir à chaque respiration et pas du tout, mais alors pas du tout le style d'personne qui fréquente habituellement la place. Et la voilà qui s'fige sous mon nez, et sans plus d'cérémonie m'tend la main par dessus l'comptoir.

M'est dans l'idée qu'y a un rituel social à observer là, mais j'vais rien observer du tout pour la simple et bonne raison que s'que j'fais d'mande d'la précision et qu'j'ai les mains sales. Et aussi la flemme.

"Bonjour, j'peux vous être utile ? Vous pouvez ranger votre main, vous allez finir par la salir."


Y pas d'reproche dans ma voix, juste une constatation. On n'est pas du même monde.
avatar
Faileas

Messages : 57
Points : 171
Ta tête Par défaut
Avatar : Robert Pattinson
Crédit : Camina box
Multicompte : Sheena Matheson/Colin Smith/Moncha Maradhearg / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 29
Métier : Apprenti Forgeron
Pouvoirs : ne craint pas le feu, agilité naturelle, ossature incassable
Inconvénients : éméthophobie (peur de vomir), agoraphobie, n’aime pas le son de la cornemuse


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 4 Re: Travail de forge [Cris]

Message par Blair Fraser le Ven 3 Aoû - 16:20

Il est nullement impossible pour le borgne de manquer le rictus hautain de la dame. La Fraser se repousse d’un geste, protégeant son visage et son nez particulièrement, des relents nauséeux de l’endroit. Nul doute que l’homme transpirant porte l’ombrage de quelques puanteurs désagréable qui ne sied en rien à sa délicatesse. Son air malade gagne à ses traits une barrière fort étrange, comme un rempart de fragilité, d’un simple souffle, elle pourrait être probablement cassé….

Etrange créature donc que celle-ci, dévisageant l’homme du peuple transpirant, qui vient au refus des convenances, tirant une esquisse méprisante à ses lèvres. Si on ne lui avait point recommandé les lieux, il aurait été certain qu’elle aurait été voir ailleurs pour le travail qu’elle souhaite lui confier.

« Savez-vous fabriquer des armes ? » Lâche-t-elle alors sans chercher plus loin, continuant de s’éventer, non sans tenter de chercher de l’air dans cette étouffante masure. Elle reviendrait presque à regretter l’odeur fraîche des merdes de la cité. Mais bon, devant endurer tant de chose, elle pense au plaisir qu’elle souhaite offrir à son époux, et surtout la surprise qu’il s’y accompagne.

« Je souhaiterais faire forger un sabre, pour l’anniversaire de mon époux, l’on m’a dit que vous étiez une excellente forge, j’espère que l’on ne m’a pas trompé sur vos compétences. » Mieux vaut prévenir, de toutes manières, selon le résultat final et l’attitude de ce bonhome, elle veillerait à faire part de la médiocrité ou de l’excellence du lieu, peu importe la finalité. Blair ne se priverait en aucun cas, de donner son avis. Quel qu’il soit…

En attendant voyons voir ce que ce grand benêt pourrait lui dire…




_________________
avatar
Faileas

Messages : 30
Points : 95
Ta tête Par défaut
Avatar : Tilda Swinton
Crédit : @carmina
Multicompte : Keith-Alec-Délé-Law-Kenno
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 45 ans
Métier : Importatrice et distributrice d'Opium
Pouvoirs : Charisme (1) - Beauté naturelle (1) - Conteur écouté (1) - Transformation en phoque (3)
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Loup de mer - Empathie pour les phoques

Combien de fois il t'a dit que tu étais une terrible créature, au point que tu viennes à le croire? Combien de fois a-t-il jeté son regard sur toi, en maugréant paroles d'évangiles pour se protéger de tes diableries? Comment peut-il te croire si terrible, alors que tu n'as rien demandé au monde? Jamais rien de plus que ce que tu n'as, jamais rien de plus que ce que l'on te donne...

Vas-tu finir par le croire? Ou bien te révolter un jour, une bonne fois pour toutes...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 4 Re: Travail de forge [Cris]

Message par Crìsdean Gòrdanach le Ven 3 Aoû - 17:11

Elle respire l'air ambiant comme on goûte un plat trop salé. Si ça n'tenait qu'à elle, elle serait déjà partie, et surtout elle m'parlerait pas. J'suis borgne mais pas aveugle, le rictus de dégoût qu'elle affiche se voit comme une dent saine au milieu d'un ratelier d'vieillard. Un instant j'me figure qu'elle doit faire partie d'ce genre de personne qui d'mande le patron, pensant qu'Neacal va leur faire la causette et s'rompre les os en courbettes pour leurs beaux yeux. Peuvent toujours courir, l'patron est muet comme une carpe et ça risque pas d'changer.

" Savez-vous fabriquer des armes ?
- Pas moi, le patron oui. Il est pas là mais j'peux prendre une commande et vous montrer les modèles."


Sa respiration s'fait hasardeuse, c'est sûr que Grassmarket est pas réputé pour sentir la rose. Et la forge c'est pas forcément l'endroit rêver pour quelqu'un comme elle qui doit prendre des bains plus souvent que j'ai de vrais r'pas.

"Je souhaiterais faire forger un sabre, pour l’anniversaire de mon époux, l’on m’a dit que vous étiez une excellente forge, j’espère que l’on ne m’a pas trompé sur vos compétences.
- Non m'dame, on vous a pas menti. La forge Kerr'dus est réputée entre autres parce qu'on aime not' travail et qu'ça s'ressent. Croyez pas qu'c'est juste un discours d'commerçant, j'suis sincère. L'patron et moi, on est pas forgerons par hasard."


Ouais, on s'étendra pas non plus sur l'fait qu'un dragon dans une forge c'est logique, un peu trop même. Même si ne pas craindre le feu c'est quand même assez pratique ici.

"Pour répondre à vot' question, j'pense que l'mieux qu'vous puissiez offrir à votre homme c'est ce genre de sabre."

J'décroche un modèle du mur et le pose sur l'comptoir.

"Là on en est à trente neuf pouces en tout, pour trente trois de lame. La garde est en bronze, donc autant dire qu'c'est du solide. Et comme vous pouvez l'voir, la elle recouvre entièr'ment la main. Mieux vaut être costaud pour porter ça. Si votre homme a l'habitude de c'genre d'arme, ce s'ra parfait."

Mais en la voyant si maladivement tenter d'survivre au milieu d'la place, j'me figure que l'mari est du même tonneau et j'corrige :

"Si jamais vous chercher quelque chose de plus fin, p'têtre uniqu'ment pour d'la décoration ou d'l'apparat, j'ai d'autres modèles à vous montrer. "

J'attends patiemment sa réponse, la laisse saisir l'arme pour s'rendre compte par elle-même du poids si elle le souhaite. J'ai oublié la douleur au fond d'mon crâne et mes remords d'pas être aussi puissant qu'je voudrais. Là j'cause forge et j'suis dans mon élément.
avatar
Faileas

Messages : 57
Points : 171
Ta tête Par défaut
Avatar : Robert Pattinson
Crédit : Camina box
Multicompte : Sheena Matheson/Colin Smith/Moncha Maradhearg / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 29
Métier : Apprenti Forgeron
Pouvoirs : ne craint pas le feu, agilité naturelle, ossature incassable
Inconvénients : éméthophobie (peur de vomir), agoraphobie, n’aime pas le son de la cornemuse


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 4 Re: Travail de forge [Cris]

Message par Blair Fraser le Sam 18 Aoû - 18:53

Il n’a pas le vocabulaire riche, coupe ses mots et arrache à la Selkie, un rien de plus grimaçant encore. Complexe pour elle d’appréhender le bas peuple et savoir tout à fait les supporter. Ce n’est dû qu’à son rang, elle la malmenée, doit bien pouvoir avoir l’âme à mépriser ceux qui ne sont pas plus fort qu’elle, au point de vue de la richesse. « Je n’en ai aucun doute mon cher, chacun ses compétences, et on ne les vanterait pas, au contraire, on nous conseillerait de vous éviter. » Ce n’est pas du mépris dans sa réponse, simplement de la vérité. Les petites gens ont toujours ce besoin de dire qu’ils sont bon, de cette manière…agaçante.

La fragile dame esquisse un regard peiné, quand il présente le sabre, elle ne souhaite en rien lui offrir un objet trop loin, dont il devrait pouvoir avoir la force pour le lever. Au contraire. Elle souhaite lui faire parvenir quelque chose de bien plus simple, une arme d’apparat, qu’il pourrait porter à loisir, pour la forme, rien qui ne lui fasse se battre avec. Le pire c’est qu’il essaierait d’en être capable, incapable de s’avouer vaincu. « Effectivement Monsieur, je cherche un sabre d’apparat, mon époux a subi une attaque, son corps n’est plus ce qu’il était, mais il reste un gentilhomme qui aime à porter épée. Il serait bien aisant que vous ayez la prouesse de faire quelque chose de beau et de fin, le prix m’importe peu. »

La voici donc a sourire, bien tristement, confiant au forgeron sans le vouloir, un visage fatigué et lasse, rien qui ne puisse intéresser le bonhomme en toute vérité, mais qui la rend alors, plus humaine qu’elle ne l’était.

« Combien de temps cela vous prendrait-il ? » Elle n’a pas besoin d’en dire plus, n’est-ce pas ? Elle n’en est pas certaine et l’odeur ici est infecte pour qu’elle en supporte plus en vérité.




_________________
avatar
Faileas

Messages : 30
Points : 95
Ta tête Par défaut
Avatar : Tilda Swinton
Crédit : @carmina
Multicompte : Keith-Alec-Délé-Law-Kenno
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 45 ans
Métier : Importatrice et distributrice d'Opium
Pouvoirs : Charisme (1) - Beauté naturelle (1) - Conteur écouté (1) - Transformation en phoque (3)
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Loup de mer - Empathie pour les phoques

Combien de fois il t'a dit que tu étais une terrible créature, au point que tu viennes à le croire? Combien de fois a-t-il jeté son regard sur toi, en maugréant paroles d'évangiles pour se protéger de tes diableries? Comment peut-il te croire si terrible, alors que tu n'as rien demandé au monde? Jamais rien de plus que ce que tu n'as, jamais rien de plus que ce que l'on te donne...

Vas-tu finir par le croire? Ou bien te révolter un jour, une bonne fois pour toutes...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 4 Re: Travail de forge [Cris]

Message par Crìsdean Gòrdanach le Jeu 23 Aoû - 20:53

« Effectivement Monsieur, je cherche un sabre d’apparat, mon époux a subi une attaque, son corps n’est plus ce qu’il était, mais il reste un gentilhomme qui aime à porter épée. Il serait bien aisant que vous ayez la prouesse de faire quelque chose de beau et de fin, le prix m’importe peu. »

Jamais repousser l'client, même quand il a l'air de faire une syncope à l'idée d'respirer à côté d'vous. J'prenais mon mal en patience, elle m'chauffait un peu avec ses grands airs mais là... là y a une ombre qui passe. Elle s'est r'prise, de nouveau hautaine, inaccessible. Mais j'lai vu son r'gard. Et c'est mon côté couillon, et me v'la à accéder à sa d'mande, et un peu embêté de pas trouver exactement quoi lui présenter comme modèle.

En fait y a autre chose qui s'joue, d'habitude le noble ça m'met d'mauvaise humeur mais là j'suis limite à m'excuser d'être aussi crasseux. Moche. Sourire désolé qui s'étale sur mes lèvres, qu'elle verra certain'ment pas d'ailleurs. Secoue toi Cris, pour c'genre de bourge, t'es rien d'plus qu'une fonction.

"Pour c'genre d'ouvrage faut compter une semaine, j'vous dis ça d'mémoire, on en fait pas souvent, et c'est pas moi qui les forge, mais l'patron, j'ai pas encore assez d'métier."

J'peux pas m'empêcher d'la regarder à la dérobée, des fois qu'l'ombre repasse. J'suis qu'un imbécile.
avatar
Faileas

Messages : 57
Points : 171
Ta tête Par défaut
Avatar : Robert Pattinson
Crédit : Camina box
Multicompte : Sheena Matheson/Colin Smith/Moncha Maradhearg / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 29
Métier : Apprenti Forgeron
Pouvoirs : ne craint pas le feu, agilité naturelle, ossature incassable
Inconvénients : éméthophobie (peur de vomir), agoraphobie, n’aime pas le son de la cornemuse


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 4 Re: Travail de forge [Cris]

Message par Blair Fraser le Sam 8 Sep - 12:49

 « Bien... » Dit-'elle soudainement l'esprit ailleurs, perdu à d'autres envolées, elle se laisse aller au silence et garde le corps droit, imperturbable. Un instant la dame est ailleurs, loin de cette Ecosse étouffante. Elle se transporte à d'autres lieux, dans des contrées d'asie bien plus prometteuse et se plait à un sourire, avant de lorgner ses pupilles sur l'homme de la forge. Il parle beaucoup de son patron, lui qui fait, lui qui agit. Peut-être ne s'est-elle pas adressée à la bonne personne. Elle réalise qu'elle ferait mieux de voir avec la patron de l'office de forge. Mais sans vouloir paraître désagréable, elle se contente de rajouter.  « Je supposeque vous me ferez savoir si les choses prennent plus de temps. »

L'eventail porté à ses lippes, elle fait signe à un homme en retrait de venir traiter de la suite, donner l'adresse, payer l'avance, ce genre de chose qu'elle n'a pas à faire. Et comme l'endroit lui est inssuportable, la dame se retire, saluant simplement de la tête le forgeron dont elle n'a pas retenu le nom. L'opiacé vitale lui manque, elle a besoin de sa pipe et de ses coussins pour s'y enfoncer et s'y perdre, simplement, se remettre de ce lieux puant et sale.

Rapidement, elle se retrouve dans sa voiture et attends que cellec-i se mette en branle pour quitter ce lieu.

Fin pour moi

_________________
avatar
Faileas

Messages : 30
Points : 95
Ta tête Par défaut
Avatar : Tilda Swinton
Crédit : @carmina
Multicompte : Keith-Alec-Délé-Law-Kenno
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 45 ans
Métier : Importatrice et distributrice d'Opium
Pouvoirs : Charisme (1) - Beauté naturelle (1) - Conteur écouté (1) - Transformation en phoque (3)
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Loup de mer - Empathie pour les phoques

Combien de fois il t'a dit que tu étais une terrible créature, au point que tu viennes à le croire? Combien de fois a-t-il jeté son regard sur toi, en maugréant paroles d'évangiles pour se protéger de tes diableries? Comment peut-il te croire si terrible, alors que tu n'as rien demandé au monde? Jamais rien de plus que ce que tu n'as, jamais rien de plus que ce que l'on te donne...

Vas-tu finir par le croire? Ou bien te révolter un jour, une bonne fois pour toutes...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 4 Re: Travail de forge [Cris]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum