1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum


Et si j'vous parlais d'votre petiot? [Shawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 4 Et si j'vous parlais d'votre petiot? [Shawn]

Message par Delëphaïne O’Hayre le Sam 23 Juin - 22:06

La Délè pourrait s’emmerder à des évocations poétiques, d’genre poésie à la con qui viendrait vous émerveiller les mirettes, c’genre de fadaises qui lui fatigue rien qu’l’humeur, avant d’lui causer d’l’indifférence. La déesse d’courbe s’avance dans l’carosse, à travers les rues d’bourges, dévisageant parfois, l’regard des badauds qui connaissent un peu trop bien l’habillage d’son cortège. C’pas faute d’avoir un véhicule discret, d’un bois sombre, presque noir, couvert de rideau carmin. Mais c’comme si c’était marqué sur sa gueule, à s’fiacre, qu’il s’agit d’celui d’la reine des putins. La maitresse des bourses, faisant résonner l’or des bonhommes, prêts à s’perdre dans l’effilochage des filles d’peu d’vertus.

C’dans les plus beaux d’ses [url= http://www.stylceremonie.fr/stylcostumier/wp-content/uploads/2010/photos/xviiieme/big/xviiieme_big_27.jpg]atours[/url] qu’la dame fait son office aujourd’hui. L’rouge qui lui colle à la peau, couleur du démon, elle s’est même chapeauté pour s’rendre auprès d’sa victime. Tout c’qu’elle désire, c’faire l’chantage nécessaire pour s’remplir encore un peu l’esprit de cliquetis d’argent ou de papier froissé, pièce ou argent, y aura d’la somme à donner, car t’nez le-vous pour dit, meurtrière certes, mais elle en a entendu des choses, et elle compte point laisser c’la d’coté !

Chapeautée, péruquée même d’blanc, elle s’est rendu juste avant à la visite d’un vieillard accusé à sa place, sans même honte de pas être dans la cage à sa place ? Manquerait plus qu’ça, qu’elle s’en veuille ! Il est vieux, mais il tiendrait, la carne d’baratineur ça s’expose pas si aisément, elle ignore encore qu’le détenteur d’sa vie s’tient aussi dans c’lieux de bassesse, mais quand elle l’saurait, elle chercherait moyen d’récupérer l’alliance qu’il veut pas lui donner !

Mais d’abord, elle s’doit d’faire c’qu’elle estime l’plus normal du monde.

V’la bien des années qu’la maquerelle n’a pas usé d’chantage, quoi que, c’serait mentir que d’dire ça, mais c’pas tout récent ! Y a comme qui dirait une sorte d’excitation qui vient lui chatouiller les humeurs, tandis qu’elle sent l’carosse s’arrêter. Elle descend, discrète géante tout en carmin, et s’avance vers la maisonnée. On dit bien des choses sur l’bonhomme qui vit ici, parait qu’il préfère les os à la vie et c’genre de folie, qui font son originalité. Elle s’tape un peu l’berlingot d’ce genre d’chose…tout c’qu’elle sait, c’est qu’le bougre de gamin n’aurait jamais assez pour satisfaire ses humeurs d’chantage…mais l’bougre d’c’te maisonnée, par contre !

Quand elle toque à la porte, elle s’fait nommer direct, elle a pas d’rendez-vous, mais elle veut l’voir c’bonhomme, autant s’dire qu’elle s’impose et qu’pour chasser une géante d’sa sorte, faut bien du courage ! Et visiblement l’domestique s’y risque pas, d’ce fait, on la fait attendre, dans l’hall, même pas dans l’salon…ah ces gens d’la haute. Faut l’dire, ils ont pas l’chic.

_________________



"Quelque soit le brigand il y a la corruptrice
Conscience du pouvoir qui dort entre ses cuisses.
Qui susurre les ordres et les avis funestes ?
Vous, mes soeurs les salopes, les putains et les pestes !"



avatar
La Délè

Messages : 117
Points : 135
Ta tête Par défaut
Avatar : Beth Ditto
Crédit : Siid
Multicompte : Keith MacBain - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 38 ans
Métier : Maquerelle "A la taule des sonnettes"
Pouvoirs : Beauté (1) - Charisme (1) - Fin limier (1) - Apnée longue durée (1) - Fétiche (5)
Inconvénients : Fort besoin affectif - Matérialisme excacerbé - Appel de la mer - Désastre nautique - Syndactylie (pieds)
"Sur mon lit calciné
Lascive et si cruelle
Comment pour m'invoquer
Faut-il que l'on m'appelle ?
Mes diables et mes hommes
Et Dieu même en personne
Tout simplement me nomment :
« Patronne »"



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum