1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum


Alasdair Nilsen - Tricks or treats ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alasdair Nilsen - Tricks or treats ?

Message par Alasdair Nilsen le Ven 22 Juin - 16:04

Alasdair Nilsen
Relieur-doreur
55 ans
Fir Darrig (80 %)
Adrénaline vorace
Obédience amusée
Verdeur généreuse
Altruisme malhonnête
Christoph
Waltz
Année 1706 : Naissance du Fir, pour le meilleur et pour le pire.

1706 à 1714 : Huit premières années de sa vie. Enfance à Édimbourg auprès de son père, avec une mère semi-absente, qui finit par disparaître complètement.

1714 à 1721 : De ses huit à ses seize ans. Il écoule ses restes d'enfance dans les Highlands, au sein d'une petite bourgade du côté d'Appin. Il s'y ennuie fort, fricote avec les gueuses et traîne avec les garçons de ferme. Il a aussi acquis une belle-mère au passage.

Année 1722 : Il a 17 ans lorsqu'il revient à Édimbourg, soit-disant pour étudier à l'université. Mais il dépense l'argent du paternel dans la ville.

1722 à 1738 : De ses 17 à 32 ans. Le jeune homme écoule sa jeunesse dans les bars, les bras de quelques demoiselles frivoles avec lesquelles il n'a aucun projet marital. Grâce à ses mauvaises fréquentations, il obtient un travail de compositeur-typographe et rentre dans le milieu de l'imprimerie. Mais en échange, il rentre dans leurs petites affaires louches, dans lesquelles il investit trop de temps et d'argent pour son propre bien. Il finit ruiné.

Année 1738 : Rencontre de Hannah, sa femme, et entrée dans le commerce de viande humaine. Elle a 23 ans, il en a 32.

Année 1745 : 39 ans. Mariage avec Hannah. Il s'ensuit dans l'année suivante les premières fausses couches de celle-ci. A partir de là, le couple tente de se défaire de leur implication dans ce petit commerce illégal.

Année 1747 : Naissance de Agnès, la seule de ses enfants qui arrivera à survivre à ses premières années de vie. Elle a eu une sœur et un frère, morts respectivement à l'a^ge de quatre et un ans.

Année 1751: Rencontre avec Sómhairl MacLeòd of Lewis. Celui-ci lui obtient un travail dans une imprimerie, en tant que relieur-doreur. Il lui en ai infiniment reconnaissant.

Année 1752 : Il commet l'assassinat de la fiancée du MacLeòd, aux côtés de plusieurs amis.

Année 1755 : Meurtre de Hannah et Agnès (qui a huit ans). Celui qui est déjà son meilleur ami est présent à ses côtés. Il va également recevoir un soutien de Ùisdean MacKenzie dans les années suivantes.

Année 1758 : Rencontre avec Colin Smith : Cf Le puéril farfadet et le désuet goupil

Durant le début de l'année 1761: Ses relations avec le MacKenzie commencent à se dégrader, lentement mais surement, sans qu'Alasdair n'en voit la véritable raison ou ne cherche à la connaître.


Cycle 2


Jeux de carte [ft Délé] : 5 janvier 1762. Alors qu'il est à la taule pour une partie de carte, le vieillard manque de se faire égorger par le tueur.

Il fait ensuite un séjour à l'hôpital, où son meilleur ami lui rend visite. Alasdair en reste assez choqué et prend plus conscience que jamais de la menace que représente ce tueur, pour lui et ses proches. Il lui voue depuis une rancune personnelle, tenace.


 
Cycle 3


Ouais j'tape plus fort pour t'entendre moins [ft Crìsdean Gòrdanach] : 23 mars 1762. Alasdair embête un pauvre forgeron qui n'avait rien demandé à personne, lui révélant même ses origines monstrueuses. Il imite le tueur dans sa tentative d'assassinat, afin de lui faire une petite frayeur. L'artisan lui fera tout de même un couteau, qu'il garde désormais sur lui. Il le recroisera bien plus tard, avec un oeil en moins et au bord du malaise à l'intérieur d'une foule, où il tente de se le sortir de là (cf : Event P : Sweet poison bitter truth.

Le bras blessé du lutin est là où le bât blesse le farfadet [ft  Colin Smith] : Mai 1762. Il trouve son lutin blessé au bras, avec un bandage de fortune. Il ne saura jamais qui lui a fait ça. En réalité, Colin a été blessé par balle par un marin de passage (cf : Y a des trésors partout)

Il ressort de ce cycle guère plus apaisé, même s'il n'a pas essuyé de nouvelle attaque. Son attachement au petit Colin est maintenant évident, ce dernier vivant majoritairement chez lui. En parallèle, son ami est tombé malade, et il a grandement craint pour sa vie, en particulier avec la fièvre des Selkie qui rôdait. Le vieillard se sent impuissant à protéger ceux qu'il aime, et il craint plus que jamais pour leur vie.



 
avatar
Faileas

Messages : 81
Points : 213
Gnome !
Avatar : Christoph Waltz
Crédit : .nyx
Multicompte : /
Pseudo : Vanderwood

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 55 ans
Métier : Sauveur de la jeunesse des rues et voleur d'imprimerie
Pouvoirs : Mensonges imparables - Charmer les jeunes - Éveiller les peurs enfouies - Invisibilité de courte durée
Inconvénients : Farceur - Ses blagues vont souvent un peu trop loin - Incapable de laisser passer une défaite
Un nain de jardin te fait face. Il a encore la bouche pleine d'un tas de lettres qu'il a mangé : dommage, tu n'as plus que trois choix de réponses. Tu te retiens de pousser un cri devant une telle horreur et t'apprête à t'enfuir, lorsque tu t'aperçois que tu es encerclé par ces petits monstres
- Tu lui donnes un coup de pied : Vas en I.
- Tu lui demandes d'exaucer un vœu : Vas en N.
- Tu t'agenouilles, te fais passer pour l'un des leurs et commence à les suivre : Vas en F.

I Les nains semblent effrayés. Ils attrapent les lettres restantes et les avalent, se remplissant de nouvelles possibilités, mais te privant de tout échappatoire. Tu sens une ombre te recouvrir et lorsque tu te retournes, il est trop tard : le Sreath-Mhurtair t'assassine tandis que les nains ricanent, murmurant "le I est pour idiot". Tu es fortement invité à recommencer ce jeu.

TI Il n'y a qu'un seul et unique vœu possible, tu n'as pas su le choisir : les nains te ligotent, te privent de tes lettres et écrivent "triple idiot" sur ton front. Tu es livré es jeté dehors, à la merci du Sreath-Mhurtair qui se lèche les babines en te voyant.

F Tu avances avec peine dans un de leurs souterrains où le nain te guide. Arrivé à un embranchement muni de pancartes où tournes-tu ?
- Tu vas vers le nain qui t'enjoint à le rejoindre dans la salle du vœu : Vas en N.J.
- Tu prétends que tu les trouves très impolis, car d'après les coutumes de ton jardin, les invités ont le droit à une sieste dans la salle aux trésors avant toute chose : Vas en F.V.
- Tu es agacé par ce jeu stupide qui n'a rien à faire ici et a peu à voir avec Alasdair et choisit de revenir sur tes pas, ces derniers te courent après : Vas en I.

FV Tu te relèves et commences à creuser vers le haut, prenant tous les trésors possibles et t'enfuyant à grandes enjambées. Bravo : tu as choisi la meilleure des voies, celle de la fourberie, toujours victorieuse ! Alasdair te féliciterait.

N Le nain te promet d'exaucer tous tes vœux et il est prêt à te montrer ses pouvoirs magiques. Il te prend par la main, te demande de fermer les yeux, de t'agenouiller et de marcher.
- Tu ouvres les yeux malgré tout en chemin, rompant le sortilège et suscitant l'agacement du nain : Vas en f
- Tu déchaines ta colère demande à avoir ton vœu tout de suite et refuse de marcher : Vas en i
- Tu laisses le sortilège opérer : Vas en NJ.

NJ Tu te retrouves au milieu d'une arène envahie par les nains de jardin. Le roi nain te fait face et te demande quel est LE vœu.
- Tu demandes plus de vœux : Vas en TI
- Tu insinues que ce jardin n'est pas assez riche pour exaucer LE vœu, furieux, ils te conduisent à la salle aux trésors pour que tu retires ta parole : Vas en FV.
- Croyant à leur magie, tu demandes à être l'être le plus puissant de l'univers : Vas en GNJ

GNJ Le roi des nains déclare qu'ils ont enfin trouvé l'être suprême, le Grand Nain de Jardin. On te coiffe d'un bonnet rouge, t'installe sur un trône et te prie à longueur de journées, te menaçant de mort si tu oses essayer de t'échapper...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum