Rejoins-nous!
Connecte-toi
Été 1761, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.

{Geena} - Lente descente dans les enfers de nos âmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 4 {Geena} - Lente descente dans les enfers de nos âmes

Message par Gemma MacNiven le Jeu 7 Juin - 18:56




Lente descente dans les enfers de nos âmes
Gemma & Sheena


La prise de conscience avait été terrible, terrifiante, sournoise. Comment avais-je pu faire ça ? Comment étais-ce possible ? Je ne le comprenais pas, je ne peux pas agir de la sorte, ce n'est pas moi, n'est ce pas ? Ce n'est pas moi. Je ne cessais de me le dire, de me le répéter et pourtant, les souvenirs m'étaient revenus en pleine face, après la nuit où le tueur m'avait quitté voilà maintenant quelques jours. Tout cela était de la pure folie pour moi, pourtant, j'avais été la victime sur ce coup là, comme Sheena avant moi, sauf qu'elle s'était fait prendre, que cela avait été de notoriété publique. Là, personne ne le savait, personne sauf moi, moi est ma conscience qui me travaillait à présent en permanence, comme si finalement, tout était encore pire. Si tout le monde le savait, je n'aurais pas à me cacher, mais là, il n'y avait que moi qui était la gardienne de ce secret inavouable. Même à Sheena ? Je ne savais pas trop, car elle serait en position de me comprendre et sans doute de me dire quoi faire, ou quoi penser pour que je ne me ronge pas de l'intérieur. Car oui, quelques choses venait de se briser en moi. Fondamentalement, je n'allais pas changer, je resterais la même, douce et avenante avec les autres, mais mon coeur s'était noirci. Noirci parce qu'il était en peine, noirci parce qu'il avait en partie brûlé pour ces crimes et qu'il n'avait pas encore cicatrisé, noirci car finalement ma part d'ombre avait pris le dessus durant quelques soirées au cours de ces derniers mois. Mais peut être que mon coeur était encore noirci par d'autres choses que je ne saurais décrire, comme si l'impossible était tout d'un coup devenu possible, comme si l'improbable était devenu réalité. Cela voulait-il dire que la malédiction des MacNiven était levée ? Cela ne voulait-il pas dire, au contraire, qu'elle venait de s'accentuer ? Je ne saurais le dire, car au fond de moi, je suis heureuse de n'avoir tuée personne, car les remords seraient encore plus grand pour moi. En pensant à cela, mon coeur loupait un battement. Mon âme me tourmentait, comme si je venais d'entamer une lente descente aux enfers, comme si je venais d'être damnée pour ce que je venais de faire. Étais-ce seulement le cas ? Je n'en saurais rien dire, mais mon esprit débordait d'imagination pour des choses malsaines, d'horribles meurtres que j'avais tenté de commettre. Je ne savais pas s'il fallait que j'en parle ou pas dans mes histoires. Est ce qu'elle devait prendre un tournant morbide pour apaiser mon âme ? C'était une possibilité que j'envisageais, surtout que mon mari devait arriver d'un jour à l'autre, me laissant ainsi de nouvelles histoires, plus ou moins véridique, authentique sur ce qu'il avait pu vivre durant ces longs mois loin de moi. Ainsi, armée d'un panier en osier que j'avais moi-même fait, panier rempli de quelques épices achetés à la douceur noircie, je me rendais non loin de la boutique pour rendre visite à Sheena, dans son atelier. Je ne lui avais pas dit que mon mari allait revenir mais je lui en parlerais. Je voulais voir aussi, si elle était toujours aussi déterminée à ne plus revoir le sien, comme si ce chapitre là était bien terminé, et que donc, elle en ouvrait un nouveau, avec Keith. Je parcourais donc une partie de la ville et j'arrivais à son atelier, frappant à la porte, avant de m’engouffrer à l'intérieur.

Fiche codée par NyxBanana

_________________


Spoiler:

avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 552
Points : 963
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 4 Re: {Geena} - Lente descente dans les enfers de nos âmes

Message par Sheena Matheson le Ven 8 Juin - 12:20

Sheena était en train de plier des tissus pour les ranger dans la réserve quand quelqu'un frappa à la porte. Elle posa la pile sur le comptoir et n'eut pas le temps d'esquiver un autre geste que Gemma entra dans l'atelier, avec au bras un panier pleins d'épices.

Sheena avait passé la journée à ruminer le plan qui s'était improvisé chez Keith, cette lettre dissimulée au fond du tiroir du secrétaire, dont elle ne savait toujours pas quoi faire, de moins en moins certaine que ce soit une bonne idée. Et pourtant, de plus en plus sûre que c'était nécessaire. Faire table rase. Balayer l'attente, la douleur, la rancoeur, et Calum avec. Si le monde n'était pas capable de comprendre son choix en se raccrochant à une bonne morale chrétienne, c'était son problème, pas celui de Sheena. Elle n'avait plus le temps d'être conforme, plus d'énergie à faire semblant d'être normale. Elle voulait être libre.

"Ravie de te voir Gemma, je peux faire quelque chose pour toi ?"


Sourire qui illuminait son visage de porcelaine et elle retourna plier ses étoffes.

"Tu m'excuses deux minutes ?"

Elle disparut dans la réserve, rangea ce qu'elle avait dans les bras, et revint voir Gemma.

Depuis qu'elle avait pris sa décision, ou du moins qu'elle avait écrit la lettre, Sheena se sentait investie d'une nouvelle force. Pas le temps de se plaindre, ou de se lamenter. Elle devait agir. Elle était focalisée sur son objectif, si bien qu'elle avait suivi distraitement l'arrestation du vieux Nilsen, le relieur qu'elle avait elle-même agressée lors de sa possession. Sheena soupira. Si l'esprit s'était emparé de lui après l'avoir quittée elle, alors le tueur avait un drôle de sens de l'humour. Ça aussi, elle devrait s'en charger. Essayer de comprendre la logique à l’œuvre derrière toutes ses possessions.

"Tu as envie d'un nouveau corset peut-être ? demanda-t-elle à Gemma avec un sourire.

_________________

____________
PFJh.png
avatar
Faileas

Messages : 142
Points : 166

Avatar : Sophie Turner
Crédit : Carm <3
Multicompte : Colin Smith/Crìsdean Gòrdanach/Moncha Maradhearg
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 28
Métier : Assistante corsetière
Pouvoirs : Pleurs maudits, dépression d'autrui, mutilation forcée
Inconvénients : Fausses couches à la chaîne, impossibilité de se suicider


"Il doit ouvrir la porte.
Il va ouvrir la porte.
Il ouvre la porte.
Le vide.

De l'autre côté de la porte, là où est parti Dieu, ce n'est que du ciel à perte de vue. Un ciel sans terre. Un monde déchiré. Le souvenir s'arrête ici.

Nota bene : "Scelle tes charmes" Qui a prononcé ces paroles et que signifient-elles ?"



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum