1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum

Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

Caiden - Retour à l'ennui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Caiden - Retour à l'ennui

Message par Caiden Munroe le Ven 11 Mai - 18:33

Fiche de présentation
Tá fáilte romhat
Caiden
Munroe
“ hero or villain?
strategic perfection, logic encapsulated
partitioned data, corrupted basis
encased inside
your violent methods applied as remedy
to sustain your perpetual memory ”
About me
details & shit
ge 23 ans
Nationalité ÉCOSSAISE
Origine ÉCOSSAISE
statut civil Célibataire, coureur de jupons
orientation  Hétérosexuel
métier Patron d'un hôtel
finance Riche
race  FIR DARRIG
Alignement Neutre - Mauvais
Abomination 40%
PouvoirsÉVEILLER DES PEURS ENFOUIES ; PROVOQUER DES CAUCHEMARS ; MENSONGES IMPARABLE ; CHARMER LES JEUNES
Inconvénients FASCINATION POUR LA COULEUR ROUGE ; S'INCRUSTE CHEZ LES GENS  (L'hôtel appartient à son père cf.l'histoire)
Caractère
Caiden, ce jeune homme trop flegmatique au regard qui t'embrase.

Être patron d'un hôtel est bien souvent fatiguant. C'est pourquoi, c'est dans l'inaction que Caiden se réalise pleinement. Comment ça ? Et bien, ses qualités d'imagination et d'adaptation sont bien plus importantes que celles de réalisations ce qui crée un décalage entre sa pensée et ses actes. Pour lui, le penser c'est le faire. Donc pourquoi bouger plus que nécessaire ?

Les seuls moments où on peut le faire passer à l'action, c'est …. Oh ! Malheur ! … pour faire des farces, critiquer, prendre du plaisir avec des chairs féminines …. ou …. simplement bailler ! Quel effort, je vous prie ! Il évolue selon ses envies et si vous ne rentrez pas dans ses critères, il ne fera rien... mais absolument rien pour vous. Déjà qu'il ne le fait pas pour sa famille sauf son cousin et encore à coups d'argumentaires et de chantages. Il faut qu'il y voit un intérêt dans le projet... et l'intérêt doit lui être bénéfique. Il se montre d'une intelligence impitoyable pour accomplir ce qu'il veut.

Son amusement peut être vicieux car il n'hésite pas à charmer les enfants des rues pour obtenir d'eux ce qu'il veut. Les voir danser parce qu'il le désire, il adore ça. Ils ont mal aux pieds ? Tant pis ! Son plaisir passera toujours avant celui des autres. Dans n'importe quel domaine de la vie. Il vit les choses pleinement, authentiquement … du moins selon lui. C'est lui, lui et rien que lui !

Son tempérament de feu se cache sous le calme de l'eau. Il n'agit pas sur la seconde. L'impulsivité se passe en lui agissant comme un torrent de lave. Ses pensées tourbillonnent pour évaluer ses chances et seulement ses chances. Que ce soit pour obtenir ce qu'il veut, fuir ou même négocier avec son cousin. Si pour Fingall, il faut se méfier quand il est calme ; pour Caiden, il faut se méfier quand il bouge.

C'est l'indifférence même qui guide ses relations. Caiden est difficilement saisissable car il est susceptible et imaginatif. Il use des sentiments pour arriver à ses fins. Souvent des secrets, il aime connaître tous les secrets. Mais alors, qui arrivera à capturer les siens ? Nul ne le sait... sauf Caiden, qui est assez méfiant envers l'amitié et l'amour. En quoi ces liens pouvaient aider ? Non, il suffit de les manipuler. Cela est bien suffisant. Toutefois, il a encore un cœur malgré tout qui est enfermé dans un coffre loin, très loin dans les profondeurs de son âme. Le seul qui obtient un tant soit peu d'attention de sa part est Fingall.

Vicieux, susceptible, imaginatif, indifférent, réfléchi, égoïste, égocentrique, fainéant, taquin, farceur, manipulateur, opportuniste, limite radin, intelligent, perturbant, charmeur, curieux, calculateur, rancunier.
Anecdotes
~ Il porte toujours un collier long où un rubis est attaché au bout. C'est un bijou que sa mère lui a offert quand il était jeune... lors de la découverte de sa passion pour le rouge. Ainsi, il a toujours quelque chose de rouge sur lui. Bien qu'il aie aussi pris l'habitude de mettre du rouge dans son style vestimentaire...

~ Il charme souvent les enfants dans les rues pour se tenir au courant de ce qui se passe. Quoi de mieux qu'un réseau urbain sur mesure... Qui se méfie des enfants ? Qui cache son secret face à des rebut de la société ? Il aime vraiment tout savoir.

~ Il lui arrive souvent de rentrer dans les chambres des clients pour s'installer tranquillement. Quoi un couple qui copule ? Allons prendre un bain ! .... Une jeune fille, seule, qui dort ? Tenons lui chaud ! Qu'importe, il rentre et sort comme il veut dans cet hôtel.

~ Il aime traiter son cousin de lapin. Oh oui ! Surtout avec le surnom qu'il lui donne à chaque fois qu'ils se voient. Bunnygall !

~ Il est une sorte de radin. Il ne dépense que pour lui et profite largement de la fortune familiale.
Hors Jeu
pseudo Shury
ton âge 26 ans
comment as-tu connu le forum ? PRD
depuis combien de temps fais tu du rp ? 1 an et quelques
quelles sont tes premières impressions du forum ? Mauve
ta fréquence de rp ? 1 RP mini / semaine
désires-tu être parrainé par un membre ? OUI ♥️
et un dernier mot ? gné ?

_________________
avatar
Faileas

Messages : 180
Points : 502
Ta tête Par défaut
Avatar : Adrien Sahores
Crédit : Signa : Un tonton râleur
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 24
Métier : Patron de l'hôtel Taigh Osta Munroe
Pouvoirs : éveiller les peurs enfouies, provoquer des cauchemars, mensonges imparables, charmer les jeunes
Inconvénients : fascination pour la couleur rouge, s'incruste chez les gens
Caractéristiques Physiques Particuliers
- Une cicatrice dans la paume de sa main gauche

Caractéristiques Mentales Particuliers
- Traumatisé par l'événement du port



Réside au Manoir McLean dont sa mère est la propriétaire

Une barque emplie de tristesse
Dérive dans une mer d'arbres, ballottée en tous sens
Elle transporte des âmes égarées
Le ciel s'éclaircit dans un instant de silence
Les gouttes du temps qui coulent sur les feuilles
Finissent par retomber sur le sol comme nos prières innocentes
Et même si ce qui se reflète à la surface de l'eau
N'est qu'un cercle de drames incessants
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon coeur
En remontant les dunes dans le noir
On trouve un papillon ambré teinté de bleu
Tremblant, il porte sur ses ailes
Les mots du passé
Et si ces clés rouillées
Sont notre seul espoir
Nous devons protéger notre trésor
Avant que même l'amour ne devienne un crime
Enfonce la porte du désespoir pour aller de l'avant
Même dans un monde d'altruisme
Accepte la vérité, les mensonges, les trahisons et les péchés
Car ils sont à la fois forts, doux et fragiles
Toi qui supportes ce destin tragique
Toi qui luttes contre la pendule qui annonce le désastre
Peut-être qu'un jour tu lèveras les yeux vers le ciel
En priant pour entendre résonner une mélodie de paix...
Tes larmes de frustration sont des embruns argentés
Même dans un monde d'altruisme
Tu te souviens toujours clairement
Des esquisses d'un rêve passé
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon cœur

[ 誰ガ為ノ世界 ]


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Caiden Munroe le Ven 11 Mai - 19:04

histoire
Locked in silence, shadows speak.
- Lowlands -
Caiden ! Tu n'es vraiment qu'un fainéant ! Tu dilapides la fortune comme si ce n'était rien !
Je ne vois pas ce que tu veux dire, père ?

La bataille de regard. Le père tempétueux debout qui hurle sur son fils. Le fils flegmatique qui regarde ennuyé son père. La mère dans tout cela ? Elle en a l'habitude de ce genre de scène. C'est tellement banal qu'elle continue tranquillement sa broderie en suivant l'échange avec peu d'intérêt. Elle avait une famille vraiment spéciale. Son mari a un tempérament colérique mais aimant. Alors que son fils est tout l'inverse. D'un calme froid... beaucoup trop froid. A quoi pense-t-il encore ?

Ça ! Je te parle de ça !

Des papiers qui s'envolent dans la pièce. Des montants exorbitants inscrits à l'encre d'un noir si intense. Un regard neutre qui regarde les feuilles. C'est beau. Il faudra nettoyer. Une fois pensé, il oublie de suite. Le jeune homme se tourne dos à son père pour continuer sa lecture, alors que le vieil homme beugle encore sur l'incompétence de son fils. La femme sait. L'intelligence et la ruse. L'esprit calculateur et vicieux de son fils. Mais, il ne le met en pratique que lorsque cela l'intéresse. Avait-elle trop gâtée son fils unique ?

Caiden ! Déjà que Fingall s'est enfui ! Il faut que tu t'engages pour reprendre les hôtels de notre famille !

Une lueur d'intéressement. Un avide éclat. Il n'en veut pas assurément. Les responsabilités non merci. Mais l'argent ! Cet argent qui lui tend les bras... qui l'appelle. Fingall, son cousin. Il a voulu s'abroger des lois parentales. Pour la part de Caiden, elles lui passent par-dessus. Ou alors, il les contourne, les manipule, les arrange comme il l'entend. N'est-ce pas ce qui va se passer maintenant ?

Père, je m'engage à surveiller l'hôtel d'Edimbourg pour m'exercer pendant que tu t'occupes avec mon oncle des autres. Tu en restes le propriétaire.

Oh, oui ! Il ne veut pas de la propriété, ni de son prénom sur un bout de papier.... Non, Il veut juste y aller et vivre sa vie, loin de tous. A lui, l'argent, les femmes, les ragots.... Le père semble réfléchir. La main de sa femme se pose sur son épaule. Douceur sucrée.

Si tu veux qu'il apprenne, n'est-ce pas le mieux ? De plus, Blair pourra arranger les choses s'il le faut. Il a su s'occuper de l'hôtel seul durant toutes ses années.
Tu as raison, chérie. Faisons ça. Je m'en vais de ce pas préparer son départ.

Voilà la raison de mon accord. Blair, le gérant. Il s'occupe déjà de tout. Il continuera qu'importe que Caiden soit là ou non. Ainsi, la direction lui revient pendant qu'il profite du séjour à vie. N'est-ce pas bien pensé ? Il aura l'argent de la famille et de l'hôtel.... Il aura un logement sûr et un confort matériel assuré. De toute manière, Caiden et Fingall sont les seuls héritiers. Avec un de parti, ils ne peuvent déshériter le second. N'est-ce pas dommage ?


BRIDES DE MÉMOIRES


#1Orange. Un cousin orange.

J'observe mon cousin, 4 ans. Il est venu à la maison avec ses parents. C'est le seul avec qui je parle un minimum. Mais... Pourquoi est-il orange ? Sa peau est complètement orange.

Tu reviens d'où ?
Pourquoi ?
Tu es orange !
Ah ! Mère dit que c'est parce que je n'ai voulu me nourrir que de carottes.
Comme les lapins.
Oui.
Bunnygall. Je vais t'appeler comme ça maintenant.

#2La couleur de l'obsession

Du blanc. Du blanc. Et du blanc. Toujours du blanc. Tout n'est que blancheur. Tout n'est que pureté. Du haut de mes 8 ans, cela m’écœure. Trop de blanc. L'aveuglement. Cette neige. La haine du blanc. Cette couleur horrible. Comment pouvait-on l'appeler couleur ? C'est l'absence de couleurs... alors pourquoi l'appelle-t-on ? Pourquoi ? Pourquoi ? Je hais cette couleur ! Elle me hante. Elle m'entoure ! Où sont donc ces tâches écarlates ? Cette floraison magique ! Cette couleur qui transporte. Où est ce rouge ? Où est ce rouge ? Le ROUGE ! Je veux du rouge. Où est cette couleur ? Cette éclatante lueur. Cette nuance tentante. OU EST-ELLE ? Je resserre mon petit poing sur la lame du coutelas que je tenais alors que de l'autre main qui tient le manche, je le glisse lentement. J'observe le rouge coloré l'éclat argenté. Le soulagement. Le bonheur. Je suis envahi par le bonheur alors que des perles pourpres fleurissent sur le blanc éclatant. Voilà. Voilà ! C'est cela ! C'est ce rouge là ! Je souris de bien-être alors que ma vision se floutait, des bras m'entourent. Je souris de bonheur. Je souris de soulagement. Mes yeux se ferment.

#3Un cauchemar ? Ta hantise !

Toi. Toi, mon ennemi. Celui qui m'a insulté. Qui a insulté ma mémoire. Qui a accusé mon intelligence. Me voilà, chez toi. Iain... Pourquoi m'as-tu contredis ? Je le regarde dormir. Oui, j'étais bien rentré chez lui comme ça. On ne refuse pas à un camarade de son fils de déposer quelque chose ? Si ? Oh alors, c'est donc pour cela que j'ai dû forcé la porte ? Je me penche sur son visage. Si apaisé. Si calme. Presque tendrement, je dépose une main légère sur son front, touchant doucement sa peau. Un sourire satisfait. Un regard sadique. Susceptible ? Rancunier ? Non... Simplement, fais de beaux rêves, Iain.
Il commence à former le corps d'une jeune fille de 13 ans. Jeune fillette qui commence à s'affirmer. Jeunesse en formation, sa poitrine éclot peu à peu ; ses formes s'accentuent pour imager la femme qu'elle sera. Esquisse d'une adolescente qui s'épanouit. Son visage radieux et illuminé démontre son tempérament franc. Sa bouche s'orne d'un sourire malicieux. Sa chevelure brune, souple et sauvage, suit le mouvement qu'elle entame. Son regard étincelle de bonheur. Bientôt l'atmosphère de bonheur qui entourait l'enfant se transforme, elle se retrouve bloquée. Elle se débat comme une forcenée pour se défaire des liens invisibles. Mais plus elle bouge, plus de traits sanglants apparaissent sur elle faisant ressortir son liquide vital. Elle voit la fillette hurler de douleurs en se débattant de plus en plus. Les cris de ce dernières lui font battre les tempes. La pointe argentée d'un poignard commence à s'enfoncer dans la poitrine de la jeune fille pendant qu'elle hurle. Criant à l'aide. La lame déchiquette l'enveloppe charnu et glisse sans que rien ne puisse l'arrêter vers la peau tendre du ventre plat de la jeune adolescente. Hurlant d'autant plus, certaines chairs sont presque apparentes, la peau ne les couvrant plus.
Alors que son visage se crispe déjà sous l'effet d'un cauchemar. Je m'en vais dans la cuisine. J'ai faim.


All the voices, all in me.
- Edimbourg -


Bienvenue à l'hôtel, Taigh-òsta Munroe.

Caiden regarde le gérant, Blair McIntyre. Il hoche de la tête et hausse les épaules avant de passer devant lui pour continuer son chemin. Il s'installe sur un fauteuil long installé dans la pièce et il s'allonge comme si de rien n'était. Ses valises, encore traînantes dans le hall. Il est fatigué. Il faudra les monter. Encore une fois, la pensée vient pour être facilement oubliée. Il regarde le plafond. C'est fatiguant.

Monsieur Munroe. Monsieur Munroe !

Le monsieur en question daigne enfin tourner la tête vers le gérant. Que veut-il ? Ne peut-il pas se taire ? Il m'ennuie et sa voix me dérange. Peut-il aller faire ses vocalises ailleurs ?

Monsieur Munroe, je vais vous instruire sur la gérance de l'hôtel.
Pourquoi ?
Qu.. Que ? Quoi ? Et bien, parce que vous êtes ici pour cela ?
Tu veux donc être sans emploi ?
N-Non, non.
Alors, continue ton travail comme à ton habitude.
Mais...
Je commande non ?
Oui..
J'ai sommeil.

Le voyage l'avait déjà fatigué mais voilà, qu'il est amené à tenir une conversation ! Bien sûr que cela est fatiguant ! Épuisant ! Alors maintenant, le sommeil s'empare de lui. Qu'on ne vienne pas le gêner. Tant bien même, si Blair avait parlé, il n'aurait rien entendu car déjà il s'endort.


BRIDES DE MÉMOIRES


#4Est-ce important l'endroit où dormir lorsque le sommeil règne ?

Bon sang, j'ai besoin de me reposer. J'ouvre une porte quelconque dans le couloir. De toute manière, elles se ressemblent toutes donc quelle importance ? J'entre dans la pièce noire. Tout est agencé de la même manière, c'est donc sans difficulté que je me dirige vers le lit. Je vois des corps allongés tranquillement endormis. Et puis, il y a vraiment des sans-gênes ici ! Dormir dans le lit des autres comme si de rien n'était. Je suis fatigué. J'attrape le matelas que je secoue. Très bien, je fais même des blagues sans le vouloir ? Deux corps tombent sur le parquet froid et dur. Des protestations et des cris. Faisant fi, je me couche sur le matelas que j'avais remis en place et je vais pour m'endormir.

Silence. J'essaie de me reposer.

Une voix froide, claquante avant que le sommeil ne me prenne.  

#5Joyeux enfants. Courant dans les ruelles. Récoltant les informations. Joyeux enfants. Dansez pour moi. Chantez pour moi.

Je me balade dans la ruelle quand je tombe sur une bande de gamins des rues. Oh ! Voici donc mon point d'information. Je me dirige vers eux sereinement avant de les charmer. Quels ragots vais-je entendre aujourd'hui ? Quels secrets vais-je récolter ? Comment faire chanter des oiseaux ? Les enfants sont comme eux, piaillant leurs paroles sans queue ni tête. Mais à qui sait écouter des mines d'argent sont cachés dans leur récit. Faisons chanter les hommes comme on fait chanter les oiseaux ? Assurément, le tintement d'une pièce sonne à mon oreille. Chantez donc pour moi.

#6De l'argent ? Attends, tu veux quoi ? De L'argent ?

Je regarde la personne en face de moi. Une femme. Avide. Sait-elle au moins sur qui elle est tombée ? A qui elle s'en prend ? A qui elle demande cela ? Je suis Caiden Munroe. Et l'argent de ce monde n'est que le mien. Alors pourquoi elle en veut ?

Cai~ !

Crispation. Voix aiguë, crissante. Horreur absolue. Qu'elle s'en aille.

Allez ! Un peu d'argent ! En plus c'est de la faute de ton cousin si j'ai tout perdu.

Oh ! Elle avait donc parié avec Fing ! Quelle erreur de calcul de sa part ! Mauvaise réflexion ou simplement manque d'intelligence ? Je ne saurai le dire.

Non. Maintenant pars.
Mais …
Ouvre encore une fois la bouche et je te jure que tu mangeras mon argent avant que je ne le reprenne.


Blackened tomb imprisoning.
- Caiden&Fingall -

Alors que Caiden est installé dans son fauteuil, allongé comme à son habitude. La porte s'ouvre sans-gêne, sans frapper, sans s'annoncer. Cela sent Fingall. Non mais littéralement ! Pourquoi il n'a pas prit une douche avant de venir ici ? Il va devoir changer de pièce pour travailler, maintenant.

Ô mon Caiden, tu sais que tu es mon cousin préféré ?  Et que je serais prêt à ne pas manger de carotte pendant au moins une semaine et demie pour toi ?

Il entend le sourire de son cousin dans la phrase. Il doit être ravageur. Cela commence bien. Caiden sait pourquoi Fingall est ici. Mais pourquoi allez droit au but aujourd'hui ? Il est d'humeur taquine. Faisons durer.
Indifférent, il prend la parole en baillant.

Tu sais que je suis ton seul cousin ?
Gnagnagna. Tu sais que tu aurais pu ne posséder que la moitié de ce que tu as aujourd'hui si je n'étais pas un être aussi généreux ? Mais, ah ! Que veux - tu ? Mon coeur est trop grand...

Il daigne enfin regarder son cousin avec un sourire charmeur. Mais que lui était-il encore arrivé pour avoir cette dégaine ?

Ah bon ? Ton cœur est trop grand ? Ou ta liberté est trop importante ?
Mon coeur est trop grand et je suis outragé que tu en doutes !

L'air faussement outragé de Fingall fait purement et simplement lever un sourcil à Caiden. Un éclat de moquerie passe furtivement dans son regard.  Il n'y a que son cousin pour le faire réagir de la sorte.

Mais surtout pauvre de moi, tu sais comme le diable s'est emparé de mon âme, y'a qu'à regarder mes cheveux

La réplique ne tarde pas à venir. Avec un sourire sarcastique, Caiden montre d'un geste leste la porte par laquelle son cousin était entré.

Tes cheveux ? Sérieusement ? Va prendre un bain, il y en a beaucoup dans l'hôtel. Et le diable ne s'est pas emparé de toi, mon cousin. Il t'habite depuis la naissance.
Pas de refus pour le bain cousin, tu sais je ne vis plus dans le luxe et l'opulence !

Le son amusé de sa voix se tarit laissant quelques secondes de répit au silence. Avant qu'un air soucieux transparaisse sur le visage de son cousin, il pense que là quelque chose d'énorme allait être dite. Allait-il pouvoir dormir ? Ou son cousin allait partir dans ses interminables piailleries ? Quand il veut quelque chose, il sait être un parfait chieur.

Je suis inquiet pour toi tu sais ?

Qu'est-ce que donc que cette bêtise encore ? Caiden était intrigué. La curiosité est pourtant un mal quand elle était associé à Fingall. Dans quoi il allait encore être embarqué ?

Inquiet ? Pourquoi donc ?
Parce que je dois un paquet de fric à un tas de type vraiment, mais alors vraiment pas commodes et qu'ils savent que je m'appelle Munroe. Pas de bol pour toi, toi aussi tu t'appelle Munroe et après m'avoir égorgé derrière le bordel de la Delë, ils n'hésiteront pas à v'nir toquer à ta porte. Tu vois ma gorge j'y tiens pas tant mais la tienne, quel gâchis ce serait !

Ah ! Ce n'était que cela ? Il commence à en avoir l'habitude. Il soupire retombant dans son fauteuil. Heureusement, il n'irait pas plus bas, c'est déjà bien assez fatiguant comme ça.

Tu m'as inquiété un court instant. J'ai cru que tu allais encore partir sur un débat dans lequel je me serais certainement endormi. Et, je n'aurai pas voulu froisser ton désir d'être un tant soit peu intelligent....
Inquiété toi ? Vraiment ? (Laisse échapper un petit rire satisfait) Je suis meilleur que ce que je pensais tiens ! Pour récompenser mes talents de comédiens tu pourrais me glisser quelques billets non ?  

Il est sérieux ? Ce n'est pas parce qu'il a des talents de comédiens qu'il lui donnera des pièces... Il ne le fait pas pour les pleurs d'une prostituée, ce n'est pas pour le faire pour les pleurs de son cousin.

Bien sûr que j'étais inquiet. Je me demandais déjà comment j'allais te faire taire pour dormir en paix.

Vicieusement, il laisse son regard et sa voix partir dans un ton plus distant. L'argent. Cette chose brillante qui le fascine moins que le rouge, certes. En pensant à cette couleur, il touche son collier. C'est un automatisme.

De l'argent ? Sérieusement ? Qu'est-ce que tu as encore fait ? Un poker ? Tu ne peux pas m'en rapporter pour une fois ?
Un poker, un mauvais cheval, une femme à gâter qu'importe ? Tu sais que l'argent n'est pas fait pour rester entre mes doigts habiles ! Que tout ce que j'engrange c'est pour mieux... réinvestir, si je peux employer le terme. C'est moi le roux mais c'est toi l'écureuil mon cher cousin, tu as toujours un joli tas de noisette sous tes petites fesses ! File m'en quelque unes et je suis certain que je pourrais t'obtenir autre chose en échange. À moins que mon amour éternel ne te suffise bien sûr !

Cela commence à l'ennuyer. Il baille. Il est fatigué.

Qu'aurais-tu à m'offrir, Bunnygall ?
Ce que j'ai à t'offrir Cai ? En plus de ma part de l'héritage ? À toi de me le dire cher cousin...

Il soupire. Et voilà, l'argument ultime. C'est trop chiant de parlementer, et ce n'est pas la première fois donc bon...

Regarde sur le bureau il y a une bourse. Prend-la. Et tâche d'en rapporter la prochaine fois... Va te laver aussi.

Caiden baille, en regardant, son cousin sautiller de joie avant de se diriger vers le bureau. Il se saisit de la bourse et se dirige vers la porte. Caiden re-baille, alors que Fingall se retourne avec un sourire malicieux pour parler une dernière fois.

Tu sais, tu devrais venir fréquenter les bas fonds de notre belle capitale, je pourrais être ton guide ! C'est le confort qui t'as rendu si indifférent mon cousin, viens donc risquer ta vie de temps à autres, tu ne le regretteras pas. Quoique...

Il se retourne dans son fauteuil et s'endort pendant que son cousin claque la porte.
BRIDES DE MÉMOIRES - AJOUT


Au détour d'un parc auquel je voulais changer un peu de paysage que ma pièce à l'hôtel, je trouve une belle trace rouge. Rouge ! Intense ! Magnifique ! Intriguant ! Je me mets à la suivre pour savoir, connaître d'où vient cette rondeur, cette couleur. Longeant ce petit chemin pourpre, je tombe sur la source. Un corps. Inerte ? Ah non ! Ça bouge et ça gazouille. Qu'est-ce que je fais ? Je m’accroupis pour regarder la femme dans les yeux. Ah ! Appelez les secours ! Je me relève et pour la première fois de ma vie, je me précipite chez la Garde.

Depuis ce jour où je lui ai sauvé la vie et où la garde m'a mené chez elle pour être sûre qu'elle serait bien, je m'incruste chez cette femme. Un autre endroit où me recueillir dans un sommeil profond.

_________________
avatar
Faileas

Messages : 180
Points : 502
Ta tête Par défaut
Avatar : Adrien Sahores
Crédit : Signa : Un tonton râleur
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 24
Métier : Patron de l'hôtel Taigh Osta Munroe
Pouvoirs : éveiller les peurs enfouies, provoquer des cauchemars, mensonges imparables, charmer les jeunes
Inconvénients : fascination pour la couleur rouge, s'incruste chez les gens
Caractéristiques Physiques Particuliers
- Une cicatrice dans la paume de sa main gauche

Caractéristiques Mentales Particuliers
- Traumatisé par l'événement du port



Réside au Manoir McLean dont sa mère est la propriétaire

Une barque emplie de tristesse
Dérive dans une mer d'arbres, ballottée en tous sens
Elle transporte des âmes égarées
Le ciel s'éclaircit dans un instant de silence
Les gouttes du temps qui coulent sur les feuilles
Finissent par retomber sur le sol comme nos prières innocentes
Et même si ce qui se reflète à la surface de l'eau
N'est qu'un cercle de drames incessants
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon coeur
En remontant les dunes dans le noir
On trouve un papillon ambré teinté de bleu
Tremblant, il porte sur ses ailes
Les mots du passé
Et si ces clés rouillées
Sont notre seul espoir
Nous devons protéger notre trésor
Avant que même l'amour ne devienne un crime
Enfonce la porte du désespoir pour aller de l'avant
Même dans un monde d'altruisme
Accepte la vérité, les mensonges, les trahisons et les péchés
Car ils sont à la fois forts, doux et fragiles
Toi qui supportes ce destin tragique
Toi qui luttes contre la pendule qui annonce le désastre
Peut-être qu'un jour tu lèveras les yeux vers le ciel
En priant pour entendre résonner une mélodie de paix...
Tes larmes de frustration sont des embruns argentés
Même dans un monde d'altruisme
Tu te souviens toujours clairement
Des esquisses d'un rêve passé
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon cœur

[ 誰ガ為ノ世界 ]


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Caiden Munroe le Ven 11 Mai - 19:12



Recensement


Mon profil est complété parce que j'ai ajouté les informations suivantes:

Mon icone en format carré : [ Insérer ici un 'X' pour cocher ]
Mon taux d'abomination : [ X ]
L'âge de mon personnage : [ X ]
Mon métier / ma profession : [ X ]
Mes pouvoirs  : [ X ]
Mon alignement: [ X ]
Le lien vers ma fiche dans mon profil : [ X ]
Agrémenté mon Champ Libre : [ X ]



Avatar
Code:
<li>Adrien Sahores<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t852-caiden-retour-a-l-ennui]Caiden Munroe[/url]</li>


Métier / Profession
Code:
<li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div>Patron d'un Hôtel<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t852-caiden-retour-a-l-ennui]Caiden Munroe[/url]</li>


Grande Famille

(GF Code 1 )
Ajoutez-moi dans la famille : Nom de la famille
Code:
<li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div> Lien familial<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=LIEN_VERS_FICHE_PERSONNAGE]Nom du Personnage[/url]</li>


(GF Code 2 )
Créez avec mon personnage une grande famille :
Code:
<div class="mbh_bottin_dedans"><div style="line-height: 0px;" class="pa_titre_box_noir">NOM DE FAMILLE</div><div class="mbh_bottin_liste"></br>
[left]<b1>Finance : </b1>Riche/Pauvre/Aisée/Aristocrate
<b1>Race : </b1>La ( ou les ) race de la famille
<b1>Sur l'hybridation : </b1>Pro-Monstre/Pro-Humain/Neutre/Inconnu
[/left]</br>
[justify][i]Description de la grande famille[/i][/justify]
<ul>
<li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Lien familial<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=LIEN_VERS_FICHE_PERSONNAGE]Nom du personnage[/url]</li>
</ul></div></div>


_________________
avatar
Faileas

Messages : 180
Points : 502
Ta tête Par défaut
Avatar : Adrien Sahores
Crédit : Signa : Un tonton râleur
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 24
Métier : Patron de l'hôtel Taigh Osta Munroe
Pouvoirs : éveiller les peurs enfouies, provoquer des cauchemars, mensonges imparables, charmer les jeunes
Inconvénients : fascination pour la couleur rouge, s'incruste chez les gens
Caractéristiques Physiques Particuliers
- Une cicatrice dans la paume de sa main gauche

Caractéristiques Mentales Particuliers
- Traumatisé par l'événement du port



Réside au Manoir McLean dont sa mère est la propriétaire

Une barque emplie de tristesse
Dérive dans une mer d'arbres, ballottée en tous sens
Elle transporte des âmes égarées
Le ciel s'éclaircit dans un instant de silence
Les gouttes du temps qui coulent sur les feuilles
Finissent par retomber sur le sol comme nos prières innocentes
Et même si ce qui se reflète à la surface de l'eau
N'est qu'un cercle de drames incessants
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon coeur
En remontant les dunes dans le noir
On trouve un papillon ambré teinté de bleu
Tremblant, il porte sur ses ailes
Les mots du passé
Et si ces clés rouillées
Sont notre seul espoir
Nous devons protéger notre trésor
Avant que même l'amour ne devienne un crime
Enfonce la porte du désespoir pour aller de l'avant
Même dans un monde d'altruisme
Accepte la vérité, les mensonges, les trahisons et les péchés
Car ils sont à la fois forts, doux et fragiles
Toi qui supportes ce destin tragique
Toi qui luttes contre la pendule qui annonce le désastre
Peut-être qu'un jour tu lèveras les yeux vers le ciel
En priant pour entendre résonner une mélodie de paix...
Tes larmes de frustration sont des embruns argentés
Même dans un monde d'altruisme
Tu te souviens toujours clairement
Des esquisses d'un rêve passé
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon cœur

[ 誰ガ為ノ世界 ]


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Gemma MacNiven le Ven 11 Mai - 19:15

Re-Bienvenue par ici toi
On va bien s'amuser, je le sens

_________________


Spoiler:


avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 765
Points : 1543
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Deirdre Fairbairn le Ven 11 Mai - 19:18

Re bienvenue dans les parageeeeuh
avatar
Can i have a cookie, please ?

Messages : 82
Points : 250
Je sais pas trop :x
Avatar : Freya Tingley
Crédit : NyxBanana la magnifique ❤
Multicompte : /
Pseudo : Yas

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 18 ans
Métier : Vendeuse dans une bijouterie
Pouvoirs : Empoisonnement (3 pts), fin limier (1 pts), charisme (1 pts)
Inconvénients : Goût du sang, appel de la mer, fort besoin affectif
Luceo non uro - I shine not burn.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Caiden Munroe le Ven 11 Mai - 21:42

Merci à vous !

_________________
avatar
Faileas

Messages : 180
Points : 502
Ta tête Par défaut
Avatar : Adrien Sahores
Crédit : Signa : Un tonton râleur
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 24
Métier : Patron de l'hôtel Taigh Osta Munroe
Pouvoirs : éveiller les peurs enfouies, provoquer des cauchemars, mensonges imparables, charmer les jeunes
Inconvénients : fascination pour la couleur rouge, s'incruste chez les gens
Caractéristiques Physiques Particuliers
- Une cicatrice dans la paume de sa main gauche

Caractéristiques Mentales Particuliers
- Traumatisé par l'événement du port



Réside au Manoir McLean dont sa mère est la propriétaire

Une barque emplie de tristesse
Dérive dans une mer d'arbres, ballottée en tous sens
Elle transporte des âmes égarées
Le ciel s'éclaircit dans un instant de silence
Les gouttes du temps qui coulent sur les feuilles
Finissent par retomber sur le sol comme nos prières innocentes
Et même si ce qui se reflète à la surface de l'eau
N'est qu'un cercle de drames incessants
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon coeur
En remontant les dunes dans le noir
On trouve un papillon ambré teinté de bleu
Tremblant, il porte sur ses ailes
Les mots du passé
Et si ces clés rouillées
Sont notre seul espoir
Nous devons protéger notre trésor
Avant que même l'amour ne devienne un crime
Enfonce la porte du désespoir pour aller de l'avant
Même dans un monde d'altruisme
Accepte la vérité, les mensonges, les trahisons et les péchés
Car ils sont à la fois forts, doux et fragiles
Toi qui supportes ce destin tragique
Toi qui luttes contre la pendule qui annonce le désastre
Peut-être qu'un jour tu lèveras les yeux vers le ciel
En priant pour entendre résonner une mélodie de paix...
Tes larmes de frustration sont des embruns argentés
Même dans un monde d'altruisme
Tu te souviens toujours clairement
Des esquisses d'un rêve passé
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon cœur

[ 誰ガ為ノ世界 ]


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Robyn Hay le Sam 12 Mai - 1:52

Fàilte gu Dùn Èideann
Bienvenue

Caiden Munroe

Tu vas bientôt pouvoir te jeter à corps perdu dans la ville d’Édimbourg. Cependant, nous avons encore besoin que tu t’affranchisses de deux trois formalités avant d’aller RP. Si tu es encore un peu perdu sur le forum, je t’invite à jeter un œil au guide du débutant. Tu y trouveras tout ce qu’il y a à savoir sur le forum pour un début réussi.

Pour ne pas tarder à te lier aux autres joueurs, ne tarde pas trop à aller poster ta fiche de liens ou encore ta fiche de RP pour garder une trace de tous tes écrits. N'hésite pas à venir faire ta demande de rang ou de lieu si tu en as besoin. Si un cycle s'apprête à commencer, n'hésite pas à jeter un œil aux rôles disponibles, voir à postuler par MP chez ton admin référent.

Ce qu'on a pensé de ta fiche

RETOUR TRIOMPHALE ! HELLO ! <3 Juste le petit ajout me donne bien hâte d'en savoir plus et de lire ce que notre Caiden nous réserve cette fois ci !

Bon retour parmi nous ! <3


_________________
avatar
The rose perishes beautifully

Messages : 197
Points : 189
Robyn Hay
Avatar : Evan Rachel Wood
Crédit : Moi-même
Multicompte : Ina MacNiven
Pseudo : TroisQuartsLicorne

Taux d'abomination :
60 / 10060 / 100
Age : 26 ans
Métier : Escrimeur de talent / Marquise
Pouvoirs : Beauté - Chance
Inconvénients : Fort besoin affection - Désastres nautiques – Goût du sang


I wonder beneath which star
I am destined to perish
I have not been granted
An ordinary life



But I have been entrusted with the destiny of the rose
To always live my life aflame with passion
The rose, the rose blooms nobly
The rose, the rose perishes beautifully





Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Moncha Maradhearg le Sam 12 Mai - 13:37

Re bienvenu :D

_________________
Cette nuit était la dernière où elle respirait le même air que lui,
où elle pouvait regarder la mer profonde et le ciel étoilé.
Une nuit éternelle, une nuit sans rêves l’attendait, puisqu’elle n’avait pas d’âme.
Jusqu’à minuit, la joie et la gaieté régnèrent autour d’elle.
Elle-même riait et dansait, la mort dans le cœur.
 
-Andersen, La petite Sirène
avatar
Faileas

Messages : 25
Points : 90

Avatar : Audrey Hepburn
Crédit : Aslaug
Multicompte : Sheena Matheson / Colin Smith / Crìsdean Gòrdanach / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 22 ans
Métier : Prostituée
Pouvoirs : Beauté (1 pt) - Charisme (1 pt) - Chant hypnotique (3 pts)
Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang - Matérialisme exacerbé


" Et lorsque son sang chaud coulera sur tes pieds, ils se réuniront en une queue de poisson et tu redeviendra sirène." (Andersen, La petite Sirène)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Caiden Munroe le Dim 13 Mai - 22:43

Merci ! :D

_________________
avatar
Faileas

Messages : 180
Points : 502
Ta tête Par défaut
Avatar : Adrien Sahores
Crédit : Signa : Un tonton râleur
Multicompte : //
Pseudo : Shury

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 24
Métier : Patron de l'hôtel Taigh Osta Munroe
Pouvoirs : éveiller les peurs enfouies, provoquer des cauchemars, mensonges imparables, charmer les jeunes
Inconvénients : fascination pour la couleur rouge, s'incruste chez les gens
Caractéristiques Physiques Particuliers
- Une cicatrice dans la paume de sa main gauche

Caractéristiques Mentales Particuliers
- Traumatisé par l'événement du port



Réside au Manoir McLean dont sa mère est la propriétaire

Une barque emplie de tristesse
Dérive dans une mer d'arbres, ballottée en tous sens
Elle transporte des âmes égarées
Le ciel s'éclaircit dans un instant de silence
Les gouttes du temps qui coulent sur les feuilles
Finissent par retomber sur le sol comme nos prières innocentes
Et même si ce qui se reflète à la surface de l'eau
N'est qu'un cercle de drames incessants
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon coeur
En remontant les dunes dans le noir
On trouve un papillon ambré teinté de bleu
Tremblant, il porte sur ses ailes
Les mots du passé
Et si ces clés rouillées
Sont notre seul espoir
Nous devons protéger notre trésor
Avant que même l'amour ne devienne un crime
Enfonce la porte du désespoir pour aller de l'avant
Même dans un monde d'altruisme
Accepte la vérité, les mensonges, les trahisons et les péchés
Car ils sont à la fois forts, doux et fragiles
Toi qui supportes ce destin tragique
Toi qui luttes contre la pendule qui annonce le désastre
Peut-être qu'un jour tu lèveras les yeux vers le ciel
En priant pour entendre résonner une mélodie de paix...
Tes larmes de frustration sont des embruns argentés
Même dans un monde d'altruisme
Tu te souviens toujours clairement
Des esquisses d'un rêve passé
Tout homme se blesse un jour et porte sa douleur comme un fardeau
Blessant les autre en retour sans y penser
Alors qu'un horrible vent de cruauté se déchaîne sur nous
Je garde mes précieux sentiments bien enfouis au fond de mon cœur

[ 誰ガ為ノ世界 ]


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Caiden - Retour à l'ennui

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum