1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum


Les longs jours [Ft. Deirdre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Flashback Les longs jours [Ft. Deirdre]

Message par Colin Smith le Sam 21 Avr - 22:11

Les jours sont longs, petit lutin,
Quand on confond les heures,
Car ça s'enfile comme des pains,
Sans aucune saveur.

L'Alasdair travaille,
Et toi tu t'ennuies.
Tu recompte les trouvailles,
De l'après-midi.

Un bouton de chemise carmin,
Un vieux dé à coudre,
Et une feuille de parchemin
Qui sent curieusement la poudre.

Passé la journée à errer,
Fouiner sur le marché,
Pas forcément voler,
Mais au moins déplacer.

Joli maigre butin, et tu souris,
Et puis vois la petite silhouette,
Sortir dehors, discrète,
Et vaciller comme une bougie.

Le temps que tu saisisses,
Elle est déjà sur les pavées,
Effondrée comme une poupée
Il faut que tu réagisses ?

Tu t'approches d'elle,
En essayant de l'appeler,
"Mademoiselle, Mademoiselle"
Te voilà bien désemparé.

_________________
avatar
Faileas

Messages : 124
Points : 308

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Un lutin particulier <3
Multicompte : Sheena Matheson/Crìsdean Gòrdanach/Moncha Maradhearg / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement
"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Flashback Re: Les longs jours [Ft. Deirdre]

Message par Deirdre Fairbairn le Mar 1 Mai - 22:33




Les jours longs

Elle avait repoussé ce sentiment de faiblesse toute la sainte journée, elle avait souri, cachant son malaise derrière un masque de joie et de bonne humeur. Elle y croyait presque elle même. Mais sa toux revenait gâcher ses belles illusions. Elle n'avait pas encore eu le courage d'aller voir un médecin ou une personne qui serait qualifiée pour savoir ce qu'elle avait choppé. Elle avait trop peur qu'on lui dise qu'elle avait à son tour contracté la fièvre du Selkie. Ça ne l'étonnerait pas ! Il lui était arrivé de croiser des phoques en nageant et avec tous les clients avec lesquels elle bavardait, elle avait pu se faire contaminer à n'importe quel moment. Elle se refusait d'y penser, elle préférait croire à un rhume ou une grippe passagère, que ce n'était rien de grave. Les rumeurs sur ce mal l'avaient effrayés... Des morts parmi les malades qu'ils disaient... Elle était bien trop jeune pour ça ! La vie lui souriait, elle avait retrouvé son père, elle avait attendu cela si longtemps, elle ne pouvait pas déjà tout perdre.

La respiration sifflante, elle avançait lentement sur le pavé, ignorant les frissons qui lui remontaient l'échine. Sa journée était finie, il ne lui restait que quelques efforts à faire pour rejoindre sa bicoque et se reposer comme l'en suppliait son corps affaibli. Une quinte de toux la secoua. Elle s'emmêla les pieds dans les tissus de ses jupes, ses genoux se dérobèrent sous son poids et elle eut beau tenté de se rattraper, de prendre appui sur le mur, elle ne put empêcher sa chute.

Spoiler:
Succès : D'instinct, Deirdre tente de se rattraper et amortie sa chute avec ses bras. Elle ressent une vague douleur à son contact avec le dédale mais n'aura rien de plus qu'un méchant bleu sur la cuisse.
Échec : Elle tente de se rattraper à l'aide de ses bras mais elle ne fait qu'empirer les choses, retombant lourdement sur son coude qui se tord à l'impact. V'là qu'elle s'est faite une belle fracture, la bougre.

La douleur suite à sa chute lui fait tourner la tête et elle met un instant à comprendre que le gamin, qui est apparu de nul part, s'adressait à elle. En tentant de se redresser, elle marmonne.
«Ça va, ça va.»
Design by Libella de Graphiorum & code by Koschtiel
avatar
Can i have a cookie, please ?

Messages : 82
Points : 250
Je sais pas trop :x
Avatar : Freya Tingley
Crédit : NyxBanana la magnifique ❤
Multicompte : /
Pseudo : Yas

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 18 ans
Métier : Vendeuse dans une bijouterie
Pouvoirs : Empoisonnement (3 pts), fin limier (1 pts), charisme (1 pts)
Inconvénients : Goût du sang, appel de la mer, fort besoin affectif
Luceo non uro - I shine not burn.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Flashback Re: Les longs jours [Ft. Deirdre]

Message par Ceann-Uidhe le Mar 1 Mai - 22:33

Le membre 'Deirdre Fairbairn' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Succés/Echec' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 230
Points : 1071
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Flashback Re: Les longs jours [Ft. Deirdre]

Message par Colin Smith le Jeu 3 Mai - 19:19

Tu te précipites quand l’oiselle s’envole
Mais à t’écrier c’est elle que tu affoles.
Heureusement dans sa chute elle ne s’est pas blessée
Pas certain que tu aurais pu l’aider.

Difficile de s’occuper des autres
Quand on manque de s’oublier soi-même,
Quand le soir tu erres au milieu de toutes ces portes,
Sans te rappeler de suite où elles te mènent.

D’ailleurs tu as accroché un de tes rubans rouges,
A la porte du vieil Alasdair,
Anticipant ta mémoire qui bouge,
Tu as surveillé tes arrières.

Il est tout menu, l’étrange oiseau,
Tu es fasciné par ses grands yeux,
D’autres que toi les trouveraient beau,
Toi tu les trouves plutôt précieux.

Dedans y brille comme une lumière,
Un peu frêle et vacillante,
Et ça dessine comme un repère,
Au milieu de sa silhouette tremblante.

Puisque l’oiselle semble remise,
Tu te prépares à t’en aller,
Porté par d’autres brises,
Aller là où le vent veut te porter.

Allez concentre toi, petit Lutin
Assure toi d'abord qu'elle va bien,
Avant de suivre ton esprit éthéré.
Tu auras tout ton temps pour errer après.

"Vous ne vous êtes pas blessée ?"
Tu tends la main pour l'aider,
Accroupi près d'elle sur les pavés,
Tu as envie de t'amuser.

Un court instant, mouvement fugace.
Une envie de terreur qui t'enlace.
Car un oiseau si joli,
Doit avoir un si beau cri.

L'envie de peur nait dans tes veines,
Et coule lentement vers tes doigts.
Y résisteras-tu cette fois ?
Ou est-ce mieux si tu la malmènes ?

Tu te retiens dans un sourire,
Tu ne cèderas pas à tes désirs,
Tu préfères avec elle être servant,
Enfant-Adulte, bienveillant.



_________________
avatar
Faileas

Messages : 124
Points : 308

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Un lutin particulier <3
Multicompte : Sheena Matheson/Crìsdean Gòrdanach/Moncha Maradhearg / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement
"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Flashback Re: Les longs jours [Ft. Deirdre]

Message par Deirdre Fairbairn le Mer 4 Juil - 19:39



 
Les jours longs

Appuyée contre le muret, la tête lui tournait encore. Son corps tremblait de toute part et elle n'était pas sûre de pouvoir se relever dans la minute. Elle se sentait nauséeuse et elle sentait une vague douleur diffuse au niveau de la cuisse, mais c'était tout ce qu'avait causé sa rencontre forcée avec le dédale, du moisn c'est bien ce qu'elle pensait. Pourtant, elle se sentait encore plus faible qu'avant, elle ne savait même pas que c'était possible au vu de l'état dans lequel elle était déjà. Peut-être qu'elle s'était fait plus mal qu'elle ne l'avait cru aux premiers abords ?  Elle n'allait pas si bien après tout. Quelles foutaises ! Elle se mentait à elle même et elle le savait. C'était plus que "le contre coup de la chute". Elle n'allait pas bien. Elle pouvait se bercer de douces illusions si elle le souhaitait mais c'était un fait. Les gestes les plus simples lui demandaient plus d’énergie que nécessaire, elle devait faire un effort pour respirer, pour se lever, pour marcher... Elle ne savait pas comme elle s'y était prise, mais elle avait réussi à se faire infecter par la fièvre du phoque, qu'elle veuille se l'admettre ou pas. Il fallut quelques longs instants pour chasser la boule qui lui nouait la gorge et acquiescer à la question de son mystérieux sauveteur.

"-Je ne suis pas blessée, merci."

En parlant de ce mystérieux sauveteur... Le regard de la Ceasg s'attarda sur lui, sourcil froncé. Qui sortait ainsi de nul part pour "aider" une parfaite inconnue ? On aurait presque dit qu'il était tapi dans un coin à attendre que quelqu'un ait besoin d'un coup de patte, à le voir débarquer si vite...
Quelque chose la dérangeait mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt sur quoi. Un sentiment de malaise grandissait en elle alors que l'information se frayait un chemin dans son esprit... Et si ? Non, n'importe quoi. Mais peut-être...
Son corps s'était imperceptiblement tendu alors qu'elle cherchait quelque chose, un pierre, n'importe quoi qui pourrait lui servir d'arme. Elle savait qu'elle aurait dû céder quand Aigneas lui avait dit de garder sur elle une dague ou un couteau...

"Qui êtes-vous ?"


Sa question avait claqué avant même qu'elle ne s'en rende compte. Elle se tassa contre le mur derrière elle. Elle avait la chair de poule et un sentiment de peur s'insinuait doucement dans ses veines, la méfiance brillant dans son regard. Avec cette histoire de tueur qu courait les rues, Deirdre voyait le mal partout et peut-être que le jeune homme était totalement désintéressé et n'avait aucun plan sordide derrière la tête, mais son côté paranoïaque avait pris le dessus. Si il lui arrivait quelque chose, au moins, elle aurait satisfaction de l'avoir vu venir. Pour ce que ça vaut quand on se fait planter...
Design by Libella de Graphiorum & code by Koschtiel
avatar
Can i have a cookie, please ?

Messages : 82
Points : 250
Je sais pas trop :x
Avatar : Freya Tingley
Crédit : NyxBanana la magnifique ❤
Multicompte : /
Pseudo : Yas

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 18 ans
Métier : Vendeuse dans une bijouterie
Pouvoirs : Empoisonnement (3 pts), fin limier (1 pts), charisme (1 pts)
Inconvénients : Goût du sang, appel de la mer, fort besoin affectif
Luceo non uro - I shine not burn.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Flashback Re: Les longs jours [Ft. Deirdre]

Message par Colin Smith le Lun 9 Juil - 19:14

Tu as l'habitude d'inquiéter, petit Colin
Mais cette fois ça te chagrine,
Ils te blessent ses sourcils froncés,
Et son air de vouloir t'éloigner.

"Je m'appelle Colin... Smith."

Difficile à cracher ce maudit nom ?
C'est pas tant que ta mémoire se tarisse,
Plutôt le seul phare dans ta déraison.

"Désolé je ne voulais pas vous effrayer."
C'est une demi-vérité,
Mais elle n'a rien à craindre en effet,
Tu aimerais mieux la rassurer.

Si elle va bien autant t'en aller ?
Tu n'es pas de manière à t'imposer.
Surtout quand il n'y a rien à en tirer.
Ni blague ni cri bien coloré.

Mais la tentation est bien forte,
Curieux de voir de quel rouge l'oiseau va se teinter,
Et faire une blague cruelle de la sorte,
Pas trop au vieux que ça plairait.

Alors garde les mains en poche, mauvais lutin,
Et vas-t-en marcher, un peu plus loin,
Puisque ta présence semble de trop pour elle.
Puisque tu hésites à faire peur à l'oiselle.

Un peu déçu des événements ?
Qu'est-ce que tu voulais vraiment ?
Avoir un peu de compagnie ?
Pour pouvoir tromper l'ennui ?

Ah qu'ils sont longs ces jours,
Quand on peine à en faire le tour,
Pas faute d'essayer de travailler,
Impossible avec ta mémoire découpée.

Tu te retournes et lui souris,
La salue d'un geste de la main,
Avec amertume, pauvre lutin,
Tu la sais déjà vouée à l'oubli.




_________________
avatar
Faileas

Messages : 124
Points : 308

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Un lutin particulier <3
Multicompte : Sheena Matheson/Crìsdean Gòrdanach/Moncha Maradhearg / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement
"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Flashback Re: Les longs jours [Ft. Deirdre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum