1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum


Badinages de Ceasg [Seaghdh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 4 Badinages de Ceasg [Seaghdh]

Message par Kenno'cha MacKenzie le Sam 7 Avr - 22:27

Une petite crique au soleil, un bonheur simple, et une cachette parfaite pour espérer pouvoir nager en paix. Kenno’cha s’évade, l’après midi est là, curieusement installé alors qu’elle a délaissé encore une fois sa maisonnée. Son esprit est occupé, trop, pour qu’elle soit apaisée, ses envies de scandale se réalisent si aisément, qu’elle n’aurait pas cru cela possible. Elle se demande quand les rumeurs gagneraient les lèvres et quand les hommes de son clan viendraient à lui tomber dessus. Réaliseraient-ils que la mutine demoiselle s’est changée en une femme dont il n’aurait jamais soupçonné le possible ? Quoi que…l’impétueuse enfant n’aurait pu offrir une sage jeune femme.

La solitude lui pèse comme un fardeau, Siomon d’habitude si souvent près d’elle est loin, mais il reviendrait. Il serait de passage, il lui a promis. C’est avec lui qu’elle se sent le plus proche, leurs méfaits communs les rapprochent, il est son confident, il reviendrait, et ils pourraient passer du temps ensembles et rires. Pourtant, ses frères, leurs femmes, leur fille, il y a du monde, mais ce n’est qu’une rengaine à cause du changement, rien de plus. Si elle n’a pas hérité de ce besoin affectif si terrible, elle garde le souvenir de ces besoins chez les autres et sa capacité à en offrir.
Son fils tient toute son attention, ce n’est pas assez, en fait, il y a un manque de plusieurs années en elle, le manque des siens, qui ne s’est pas estompé. Elle s’échappe à la mer pour l’oublier. Sa fuite n’est pas désespérée, simplement là, il manque quelque chose dans sa vie, mais quoi ? Certainement pas un autre enfant, encore moins un mari et pas du tout un simple amant. Un compagnon hors des règles obligatoires de la société ? Un complice…

Quelque chose.

Pensive en faisant la planche et observant le plafond de pierre naturel, elle soupire. Une petite grotte creusée, fait partie de la crique. Un habillage dans la falaise, lui permettant de se dissimuler aux regards. Mais loin de la ville, on ne pourrait tout à fait parler d’elle et l’associer à cette fièvre étrange…les selkies.

C’est couverte d’un dessous blanc désormais transparent, qu’elle reste à flotter. Sa chevelure auréolant son visage sous le mouvement des flots, elle finit par soupirer et s’engouffrer dans les eaux, plongeant aux profondeurs clair, elle s’enfonce en retenant son souffle et glisse parmi les roches et les habitants, avant de rejoindre la surface. Sans trop savoir comment, pourquoi, c’est le bruit sous l’onde d’un corps qui s’engouffre qui la fait sursauter, et surtout, la présence d’un corps qui lui vient dessus…

Ses mains habiles saisissent la silhouette dans l’eau, elle l’attrape et garde sur son visage la surprise de la rencontre. Ceasg ou Selkie ? S’agitant d’un rire muet sous les flots, elle relâche l’homme et se recule d’un mouvement, revenant à la surface. Une grande inspiration d’air, Kenno’cha cherche du regard l’inconnu, agitée soudainement d’un besoin et d’une envie de découverte. Elle se tient à la surface, avant de plonger son visage et cherche à voir qui est son compagnon de plongée. Un instant, elle s’immerge à nouveau et vient nager autours de lui, sirène rousse, elle tourne autour de l’homme, une fois, deux fois, avant de remonter encore. Viendrait-il la rejoindre à la surface ? Et qui est-il surtout !

_________________


Smiley face





Celui qui lit ça est un MacLeod puant!  
avatar
Faileas

Messages : 52
Points : 60
Ta tête Par défaut
Avatar : Marie Coutance
Crédit : Carmilla
Multicompte : Keith McBain - Lawrence Harlow - Délèphaïne O'Hayre - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 31 ans 1/2
Métier : Veuve éplorée - Organisatrice de Salon Philosophique
Pouvoirs : Chant Hypnotique (3) - Charisme -(1)
Inconvénients : Appel de la mer - Goût du sang
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous séduit de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les sirènes se sont penchées sur son berceau...pour qu'elle séduise les hommes de son engouement joueur si délicieux, et surtout pour dévorer vos âmes au son de ses chansons..." Ainsi parla Léandre de la jeune femme dans un de ses romans
Jeune veuve presque éplorée, elle porte à bout de bras l'Empire Textile de Grawn Textile, faisant fortune avec le lin. Chanceuse à ses affaires, qu'elle tient d'une main excellente, ainsi que lui a appris son époux, le tout reviendra à son fils, seul et unique héritier Grawn.
Amoureuse de chant et manipulatrice des notes, un air coule toujours sur ses lèvres pour vous plaire et vous emporter dans la sarabande de son existence pleine de vie!
Elle est douce comme terrible, mais merveilleuse de légèreté, cachant un esprit plus aiguisé que l'on ne pourrait le soupçonner. Femme qui rêve d'être forte, elle admire Diderot et la philosophie de son siècle, rêvant de France et de courir les salons, elle ne croit en Dieu que pour les apparences et privilégie le matérialisme mais mieux vaut dissimuler ce genre de chose...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum