Rejoins-nous!
Connecte-toi
Été 1761, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.

Chantes pour moi. | Sheena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 3 Chantes pour moi. | Sheena

Message par Bastian Lacroix le Mar 3 Avr - 22:49

For The Damaged Coda | L'endroit pue le travail.

Un domaine bien étranger aux yeux de Bastian et sa jeunesse dorée. Une odeur de tissu et de pigments qui saisit l'air avec un fond de dur labeur maigrement payé. Quelque symphonie pleureuse de couture et d'aiguilles. Du fil qui poignarde inlassablement le même drapé avec soin. Eventré, découpé, martyrisé, les étoffes sont retravaillées sans relâche. Des bouchers de cuir et de fourrure qui agressent consciencieusement leur matériau.
Fin de journée, l'heure douce du retour à la vie calme et confortable d'un chez soi, d'une famille aimante peut-être. Des instants que Bast ne connaissait que peu et dont il se foutait bien. Il ne s'agissait là que du moment choisi pour faire son entrée, chercher l'objet de toute son attention pour lui confier des affaires tellement plus importantes que de miteux chiffons.
Il est nerveux pourtant, tire sur sa cigarette pour faire passer les suffocations et la nausée qui grimpent depuis quelques jours. Le parfum de nicotine emplit un peu plus l'air lourd en chimisteries pour carpettes. Maladie qui le ronge et lui rappelle d'amers souvenirs au chevet d'une éplorée à qui il était marié.
Rouquine et élancée, elle lui rappelle un visage familier d'amie, sourit en considérant qu'elle a l'allure d'un monstre comme lui. Ses corbeaux voyeurs jetés çà et là dans Edimbourg n'avaient pas pu mentir, à la voir il était désormais certain qu'elle avait un sang proche, un sang qu'il considérait bleu comme le sien.

"Sheena, je présume?"

La courbette est de mise alors qu'il saisit ses doigts fins, cigarette entre ses phalanges gelés. Il feint un rictus, acide malgré la fièvre prenante. Foutue épidémie qui entachait ses traits toujours si assurés. Hautain, il laisse traîner son regard sur l'endroit avant d'en revenir à la brave petite couturière, clope au bec pour ravaler fumée et virus.

"Bastian Lacroix, enchanté."

Qu'il susurre sous son accent français impeccable alors que ses gants inspectent la poche intérieure de son gilet.

"J'aimerais beaucoup vous inviter dans mon pub. En fait, je serais ravi de vous y entendre chanter, et mes hôtes également."

Dit-il en glissant l'invitation cachetée à la cire dans les mains de la rousse. Une lettre écrite à la main, un plan, une armoirie de famille en guise de signature. Le texte importait peu, seul la véracité de l'invitation était nécessaire et servait de clé en argent ouvrant la porte du pub. Néanmoins les détails marquaient bien plus que certains actes, et Bastian le savait mieux que personne, soignant ses futurs amis d'attentions de cet acabit.
Il arbore encore ce sourire fier, comblé par son remède au goût de cendres qu'il respire encore avant de le dégager de ses lèvres. Une diction parfaite en découle, l'atout des pires enflures de ce monde.

"Vous ne serez pas surprise d'apprendre qu'il est difficile de trouver à Edimbourg des artistes de votre talent et on m'a dit le plus grand bien de votre timbre de voix. Je suis prêt à y mettre une somme conséquente si vous acceptez de vous produire fréquemment au Silver."

Infernal monarque qui rêve déjà qu'elle ne chante plus que pour lui et ses desseins macabres.


@Sheena Matheson

_________________

I want you, let me teach you how to do. Open up and I show you, let me teach you how to do. I want you. Let me teach you how to do, open up and I show you. Let me teach you how to give a french kiss.
avatar
Why are you screaming? I haven't even cut you yet.

Messages : 132
Points : 78

Avatar : Ezra Miller.
Crédit : Boogey | Matt Bailey.
Multicompte : Nope.
Pseudo : Boogey.

Taux d'abomination :
70 / 10070 / 100
Age : 25 ans.
Métier : Rentier.
Pouvoirs : Intangibilité. Mutilation forcée. Déprime d'autrui.
Inconvénients : Asthme. Incapacité de chanter. Impossibilité de se suicider. Photophobie.
_____________

These vultures from the past, coming
In all the hells and worlds, the time has come
Delivered from their eyes
Embrace, suffer, destroy
The Gift Of Guilt




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Sheena Matheson le Mer 4 Avr - 0:46

Sheena n'était toujours pas rentrée chez elle depuis la prison mais elle avait tenu à reprendre le travail à l'atelier. La vie au manoir McBain était une parenthèse enchantée, qui se réouvrait chaque soir. Mais en journée Sheena préférait regagner son modeste atelier de Grassmarket, retourner à ses aiguilles et ses mètres rubans.

Ce soir là, alors qu'elle rangeait les derrières chutes de tissus et vérifiait le compte de la caisse, elle se figea en entendant quelqu'un rentrer. Une cliente retardataire ? Non, le pas, bien que léger, avait quelque chose de plus... masculin, même si Sheena ne savait pas trop ce qu'elle mettait derrière ce mot. A moins que l'absence de bruissement de tissus, habituellement compagnons des robes des dames, ne soit l'indice qui s'était glissé jusqu'à elle.

Sheena releva la tête de son comptoir et alla au devant de l'homme qui venait de pénétrer dans son atelier. Il avait une allure étrange, hors du temps, un côté précieux comme pouvait posséder Keith, le côté torturé en moins.

Ça et l'odeur de cigarette.

Sheena faillit le mettre dehors de peur que l'odeur de tabac froid imprègne les corsets en cours d'élaboration. Et puis quelque chose la retient, comme la main qu'il lui prit, la courbette que son dos dessine ou la présentation qu'il murmure. Ou plus simplement, le fait qu'il connaissait son prénom.

Sheena retint la question du bout des lèvres et soupira. La presse avait étalé son nom sur tous les journaux de la ville, par deux fois. N'importe qui avec une curiosité mal placée avait certainement envie de voir en vrai cette bête de foire.

Elle retint un rire quand il dit son nom comme s'il s'attendait à ce qu'elle sache qui il était. Peut-être que Keith en avait parlé, sûrement même. Bastian Lacroix, un... monstre comme eux. Elle le sentait à présent, à l'orée funeste qui tournait autour de lui au milieu des volutes de fumée. Une sorte de mélancolie apprivoisée dont il se drapait avec panache.

Et soudain, cette étrange proposition. Sheena prit l'enveloppe sans la regarder, son esprit bloqué sur les derniers mots de son visiteur. "chanter". Non, pensa son esprit. Avec plaisir, griffa sa voix au fond de sa gorge. Sheena se contenta de sourire, doucement, d'un sourire sans danger.

"Vous savez que ma voix est dangereuse, et que me permettre de chanter c'est ouvrir une cage dont j'ai scellé la porte depuis longtemps. J'ai envie de vous dire de partir, de me laisser tranquille, que vous n'avez pas conscience de ce que vous risquez de causer."

Ou que vous le savez trop bien.

S'il était comme elle, alors il connaissait ses pouvoirs, sa voix. Peut-être même qu'il avait une aptitude similaire et...

La voix de Sheena lui griffa de nouveau la gorge comme un chat furieux. Au manoir, elle évitait de chanter, pour ne pas rajouter à Keith et aux domestiques une surcharge de mélancolie. Déborah McBain se débrouillait déjà très bien. Sa voix voulait sortir, elle avait besoin de chanter et cette proposition... était purement indécente. Elle n'avait pas envie de redevenir un danger.

Prise entre deux feux, elle choisit l'option la plus sage. Celle qui ménageait tout le monde.

"Si les gens de votre bar veulent m'entendre chanter, c'est qu'ils savent à quoi s'attendre et qu'ils ne risquent rien. Je vous fais confiance pour ça. Si je me rends compte que l'un d'entre eux, au moins un, souffre de ma voix alors j'arrête et je vous demanderai de me laisser tranquille."

Elle n'avait pas dit oui. C'était tout comme.

_________________

____________
PFJh.png
avatar
Faileas

Messages : 142
Points : 166

Avatar : Sophie Turner
Crédit : Carm <3
Multicompte : Colin Smith/Crìsdean Gòrdanach/Moncha Maradhearg
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 28
Métier : Assistante corsetière
Pouvoirs : Pleurs maudits, dépression d'autrui, mutilation forcée
Inconvénients : Fausses couches à la chaîne, impossibilité de se suicider


"Il doit ouvrir la porte.
Il va ouvrir la porte.
Il ouvre la porte.
Le vide.

De l'autre côté de la porte, là où est parti Dieu, ce n'est que du ciel à perte de vue. Un ciel sans terre. Un monde déchiré. Le souvenir s'arrête ici.

Nota bene : "Scelle tes charmes" Qui a prononcé ces paroles et que signifient-elles ?"



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Sreath-Mhurtair le Mer 4 Avr - 23:48

do you feel my breath on your neck ?
Chantes pour moi.
Vous vous sentiez vivant ce soir, la question juste est pourquoi ? Vous l’ignorez. Vous avez accomplis quelque chose, enfin. Ou bien est-ce votre hôte? Enveloppé dans votre manteau, le visage caché par la capuche, vous déambulez sans but fixe. Vous ignorez qui sera votre victime, mais vous avez envie de trouver. C’est la lumière encore présente d’une boutique qui attire votre attention. Les gens ne vous regardent pas, vous n’êtes rien de plus qu’une silhouette comme une autre dans la ville d’Edimbourg. Cela vous plait. Et cela vous convient. Vous regardez cette boutique et vous voyez la jeune femme à l’intérieur, l’homme qui est avec elle. Debout, devant la vitrine vous les détaillez, comme s’ils représentaient quelque chose d’intéressant. En connaissez-vous un ? Qui sait!  Désirez-vous les attaquer ? Oui. Vous vous détournez de votre contemplation, longeant la devanture pour parvenir à la porte. De là, vous ouvrez et vous rentrez. Vous les interrompez forcément, mais vous vous contentez de sourire. Vous avez l’air sympathique ce soir, de quoi mieux dissimulez l’envie que vous avez de planter votre coupe-papier dans le flanc de l’un d’eux. Vous passerez entre les côtes et vous attendriez peut-être un élément important. Mais vos calculs vous font prendre conscience que vous devrez obligatoirement lever votre arme au niveau du cou de la jeune femme, des fois que son corsage ne vous freine le passage. Ainsi donc, vous lancez d’une voix clair un bonsoir. Une fois cela fait, vous souriez. Le hasard va vous faire choisir votre victime. Car vous n’avez pas idée de qui vous allez être le bourreau.


Dé d’attaque :

Succès: Sheena.
Echec : Bastian

Vous regardez la silhouette de l'homme. Il sent le tabac, mais vous ne dépréciez pas cette odeur. Son air spectral vous convient. Est-ce une de vos connaissances? Ou un illustre inconnu. Votre humeur est volage, vous êtes enthousiaste et votre sourire rayonne. Qu'importe donc. Vous venez jusqu'à lui, sans vous pressez. Dans votre main, contre la paume, le coupe papier, se tient prêt, vous voulez voir avant, comment ils vont vous recevoir.
avatar
I am the monster you claim

Messages : 85
Points : 329
Ta tête Par défaut
Avatar : --
Crédit : --
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Ceann-Uidhe le Mer 4 Avr - 23:48

Le membre 'Sreath-Mhurtair' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Succés/Echec' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 139
Points : 651
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Bastian Lacroix le Ven 6 Avr - 14:30

Danse Macabre | Souriant, fier presque, il ravale sa fumée en l'écoutant approuver.

Ses expressions presque négatives en disent bien assez. Un manque d'affection pour ses talents cachés, comme un regret inavoué. Le parisien la toise dans sa cendre. Dangereuse, cage, risque, souffre, tant de mots pour le dissuader de marchander avec quelqu'un comme elle, quelqu'un comme lui. Ces voix il les connaissait aussi bien qu'elle, les notes de mélancolie, la tristesse des mélodies, des douceurs lyriques qui lui restaient en tête comme autant de berceuses laissées par une présence maternelle bien vite devenue absente. Souvenirs tendres de cette nature qu'il a hérité qu'elle, fierté qu'il ne cache plus.
Il la gratifie d'un hochement de tête discret, acceptant ses conditions sans rien à en redire. Il avait besoin de sa voix, de ce qu'elle savait faire, de cet instrument grotesque de purification qu'il entrevoyait, mauvais, dans les paroles de la chanteuse. C'était presque comme si ses phrases formaient déjà des partitions que lui seul entendait. Oreille absolue dont il n'usait que pour ses fantasques goût musicaux. Perdu dans ses rêves fous, il n'avait pas entendu le craquement du plancher tout près d'eux.

Ni le bruit de l'acier dans une main.

Jeté hors de ses plans fantasmés, c'est sur un inconnu que Bastian pose les yeux, tiré par un bonsoir malveillant. Réminiscence de soirées à Paris, de jaloux s'en prenant à lui, il sent son semblant de coeur s'affoler au fond de sa poitrine. Voilà qui n'est ni un client tardif ni un employé consciencieux. Personne à Edimbourg ne peut ignorer les rumeurs qui vont et viennent dans les allées, et les articles nécrologiques du journal de la ville ne tarissent pas la paranoïa générale. Ca ne peut qu'être un tueur et il va falloir agir. Vite.
Malgré l'agitation dans son torse et la peur grimpante le long de sa colonne, Bastian restait maître de sa psychée et notamment de son sang froid presque légendaire. Combien de fois avait-il rit face à la mort, avec elle parfois, se moquant bien des conséquences prévisibles de ses actes et ses scandales. Si la justice existait, elle l'aurait abattu plus d'une fois mais le hasard l'appréciait assez pour le laisser vivre au gré de ses folies. Venait-il pourtant de l'abandonner face au meurtrier d'Edimbourg?
Presque galant, il détourne son regard vers Sheena, objet de toutes ses attentions puisqu'elle était la seule trace de chanteuse qu'il pouvait utiliser à Edimbourg. La sauver lui aurait peu importer dans une toute autre situation, mais elle avait dans sa trachée talentueuse le seul moyen pour lui de s'assurer que le Silver serait pur de toute infamie d'un autre sang. Alors il ne s'en sortira pas seul.

"Cours."

Crachant son ordre avec un mégot abandonné loin de ses phalanges, il l'entraine à courir vers la sortie en cherchant du regard le moindre obstacle à jeter dans la course de l'assaillant. Adrénaline et tremblements, après deux pas précipités derrière Sheena, il ne voit qu'une vieille boîte à couture noire qu'il pourrait avoir le temps d'attraper et de jeter à la face du meurtrier de la ville. Y parviendra-t-il?

Dés:

Succès-Succès = Bast se saisit de la boîte posée sur un plan de travail et la jette à la face du tueur sans trop perdre le rythme de sa fuite.
Succès-Échec = Bast parvient à attraper la boîte et la jeter sur le tueur mais manque sa cible sans pour autant être excessivement ralenti.
Échec-Succès = Bast n'attrape que la poignée détachée de la boîte qu'il lance tout de même sur le tueur dans un espoir vain.
Échec-Échec = Bast tente de prendre la boîte à couture qui est fixée par des vis sur le plan de travail, il perd son élan en le réalisant et manque de trébucher en fuyant.


@Sheena Matheson

_________________

I want you, let me teach you how to do. Open up and I show you, let me teach you how to do. I want you. Let me teach you how to do, open up and I show you. Let me teach you how to give a french kiss.
avatar
Why are you screaming? I haven't even cut you yet.

Messages : 132
Points : 78

Avatar : Ezra Miller.
Crédit : Boogey | Matt Bailey.
Multicompte : Nope.
Pseudo : Boogey.

Taux d'abomination :
70 / 10070 / 100
Age : 25 ans.
Métier : Rentier.
Pouvoirs : Intangibilité. Mutilation forcée. Déprime d'autrui.
Inconvénients : Asthme. Incapacité de chanter. Impossibilité de se suicider. Photophobie.
_____________

These vultures from the past, coming
In all the hells and worlds, the time has come
Delivered from their eyes
Embrace, suffer, destroy
The Gift Of Guilt




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Ceann-Uidhe le Ven 6 Avr - 14:30

Le membre 'Bastian Lacroix' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Succés/Echec' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 139
Points : 651
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Sreath-Mhurtair le Ven 6 Avr - 19:33

do you feel my breath on your neck ?
Chantes pour moi
Vous avez été poli et vous ne comprenez pas ce qui se passe. Cela vous apprendra à faire preuve des usages normaux, l’homme parait effrayé de vous voir. Vous le regardez avec étonnement, comme si vous fussiez une créature innocente. Votre sourire ne fait pas peur, dans ce corps, vous voulez paraître avenant et agréable. Vous, tueur, vous voulez être même sympathique ! Mais peut-être que vous n’avez pas l’air aussi agréable que vous le pensez. Vous souriez à la jeune femme, en vous désintéressant du jeune homme, c’est même avec politesse que vous la saluez elle aussi. Vous avez l’air de patienter votre tour comme n’importe qui. Votre arme est cachée, et vous vous tenez même en recul, pour ne pas importunez. Vous avez envie de tuer, mais vous n’êtes pas un esprit psychopathe en attente. Vous avez le temps. Si ce n’est pas maintenant, ce sera plus tard ! Pourtant l’homme a bien trop peur et vous en ignorez la cause. Vos yeux s’ouvrent en grand quand il parle à la jeune femme de courir, vous ne les suivez pas. Vous restez à le dévisager faire, surpris, vous vous retournez même pour voir si le tueur n’est pas derrière-vous !Rien. Et quand l’homme se décide à jeter une machine à coudre sur vous, vous vous surprenez de sa force. Vous esquivez et tombez à la renverse en vous projetant sur le côté. Votre arme est volontairement lâchée, le bruit de la machin couvre le tintement métallique. Elle disparaît sous un meuble, vous aurez du mal à la retrouver. Vous poussez un cri, et vous appelez la garde même ! Car cet homme vous agresse alors que vous n’avez rien fait.

Dé garde:

A moi la garde: Vos cris sont entendus.
Rien ne se passe :Vous avez beau crier, rien, pas un chat ne vient à votre secours!

Vos mains sont relevés devant votre visage, et vous sanglotez en suppliant ce fou de ne pas vous faire de mal. Vous n'êtes qu'un client comme un autre. Des hoquets vous tombent de la bouche, alors, qu'enfin, la Garde arrive. Vous avez parfaitement le rôle de la victime, et vous êtes parfait dans ce rôle. Vous le désignez, en suppliant qu'on vous protège. Tremblant de toutes parts, les anglais vous donneraient le bon dieu sans confession, alors que lui!  C'est un français. Et elle, elle sort à peine du château pour les attaques que vous avez commis grâce à elle.
avatar
I am the monster you claim

Messages : 85
Points : 329
Ta tête Par défaut
Avatar : --
Crédit : --
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Ceann-Uidhe le Ven 6 Avr - 19:33

Le membre 'Sreath-Mhurtair' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Garde' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 139
Points : 651
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Sheena Matheson le Ven 6 Avr - 23:20

Sheena s'était figée sur place en entendant la voix surgir dans leur dos. Oh bien sûr, ce n'était pas la première fois que qu'un.e client.e s'invitait si tard dans l'atelier. Quant à l'allure étrange... pour être honnête les rares fois où il avait mis les pieds à l'atelier, Keith n'avait pas vraiment fait d'effort pour paraître très avenant. Non ce qui l'inquiétait, c'était ce que ce visiteur tardif avait pu entendre de leur conversation, et surtout ce qu'il avait pu en déduire. Deux Caoineag qui discutaient mélancolie et chant, c'était loin d'être discret. Si ?

En revanche, elle ressentait un sentiment étrange de déjà-vu. Sans savoir à quoi il était dû, mais comme si elle avait déjà vécu la scène. Mais pas à la même place.

Un voile rouge lui brouilla soudain la vue et ce fut comme si elle arrêta soudain d'être dans la pièce. Son esprit voyait tout autre chose. D'autres nuits, d'autres lieux, où c'était elle qui tenait l'arme, c'était elle qui surgissait dans l'ombre pour faire couler le sang. Keith...

"A moi la garde !"

Sheena revint à la réalité et réalisa avec effroi que Lacroix -pris de panique ou d'elle ne savait quoi-avait jugé bon de se saisir d'une des boîtes à couture et de la lancer sur le nouveau venu. Instinctivement elle sentit ses griffes invisibles s'étendre au delà de ses mains, prêtes à en découdre. Et pourtant l'instant paraissait irréel.

Des bruits de bottes sur le pavé. Une cavalcade. Les anglais n'étaient plus très loin, et il fallait faire quelque chose. Ils allaient enfermer Lacroix ? Probablement. Et elle ? L'ancienne tueuse ? Elle grimaça. Elle était déjà coupable. Parce que cet imbécile avait jeté une de ses boîtes à elle, dans son atelier. Son esprit paniqua à l'idée de retourner en prison, hors de question d'atterrir de nouveau là bas, d'abandonner Keith, de fermer de nouveau l'atelier.

Les bruits de pas se rapprochaient. Sheena regarda alternativement le visiteur mal en point et Lacroix qui avait la tête de quelqu'un ayant vu un fantôme. Et une fraction de seconde, elle se dit que personne ne jetait des boîtes à couture au visage des gens sans raison, pas même un individu aussi atypique que Lacroix et qu'il avait peut-être une bonne raison. Du moins l'espérait-elle.

Il n'y avait qu'une seule chose à faire.

"Par ici !" intima-t'elle à Lacroix d'une voix sourde.

Elle fit le tour de la caisse, et se dirigea vers la porte de derrière. Avec un peu de chance, ils pourraient semer la garde.

L'heure du dé:
Succès/succès : Sheena ouvrit la porte à la volée, s'engouffra dans l'arrière boutique et la referma derrière Lacroix. Elle se saisit de rouleaux de tissus et les dressa du mieux qu'elle pu contre la porte pour la bloquer. Puis elle s'enfuit par la  la porte qui donnait sur la rue. Le temps que la garde ouvre la porte, elle serait loin.
Succès/Echec : Sheena ouvrit la porte à la volée, s'engouffra dans l'arrière boutique et la referma derrière Lacroix. Elle bloqua la porte à la va vite avec des rouleaux de tissus et sortit par la porte qui donnait sur la rue. Malheureusement elle entendit les rouleaux tomber au sol sous les assauts de la garde, et sut qu'ils la rattraperaient rapidement.
Echec/Succès : Sheena s'engouffra par la porte de derrière, et chercha des yeux de quoi bloquer leurs poursuivants tandis que Lacroix la rejoignait. La panique lui faisait perdre ses moyens et, incapable de trouver quoi que ce soit, elle se résolut à sortir par la porte donnant sur la rue, les pas rapides de la garde résonnant derrière elle.
Echec/Echec : Sheena se rua sur la porte de derrière et réalisa avec horreur qu'elle était fermée à clé. Le temps qu'elle cherche la clé dans son trousseau, la garde était déjà rentrée dans l'atelier.

_________________

____________
PFJh.png
avatar
Faileas

Messages : 142
Points : 166

Avatar : Sophie Turner
Crédit : Carm <3
Multicompte : Colin Smith/Crìsdean Gòrdanach/Moncha Maradhearg
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 28
Métier : Assistante corsetière
Pouvoirs : Pleurs maudits, dépression d'autrui, mutilation forcée
Inconvénients : Fausses couches à la chaîne, impossibilité de se suicider


"Il doit ouvrir la porte.
Il va ouvrir la porte.
Il ouvre la porte.
Le vide.

De l'autre côté de la porte, là où est parti Dieu, ce n'est que du ciel à perte de vue. Un ciel sans terre. Un monde déchiré. Le souvenir s'arrête ici.

Nota bene : "Scelle tes charmes" Qui a prononcé ces paroles et que signifient-elles ?"



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Ceann-Uidhe le Ven 6 Avr - 23:20

Le membre 'Sheena Matheson' a effectué l'action suivante : Le Destin


#1 'Succés/Echec' :


--------------------------------

#2 'Succés/Echec' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 139
Points : 651
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Bastian Lacroix le Ven 11 Mai - 13:27

Danse Macabre | Bast il est égoïste.

Bast il est méfiant. Bast il est paranoïaque quand un souvenir le prend. Des allées obscures où se faire tabasser, des jaloux sans noms qui ne pouvaient pas le saquer. Mais Bast s'en relevait, Bast s'en relève toujours, mieux qu'il ne survit à ses chagrins d'amour. Alors garde ou non, il veut seulement fuir, partir, survivre un soir de plus. Toute une péripétie qui lui semble, du début à la fin, logique en tous points.

Mais Bast il est fiévreux.

Et dans quarante degrés de sang infecté, il se noie de délires et de folles idées. Des élucubrations que la garde de pourra jamais croire. Comment leur dire qu'un inconnu ressemble à des diables du passé, qu'à Edimbourg la moindre face encapuchonnée a quelque chose d'angoissant, d'effrayant, qu'il n'a aucun regret à l'avoir attaqué? Maudite époque qui n'aide plus personne.
La porte fermée devient alors claustrophobique, dernier échappatoire qui se bloque soudainement et n'apporte plus la moindre empathie. C'est la fin, et ça le terrifie. Un frisson qui s'emballe le long de ses vertèbres malades, devient moins une frayeur qu'un rire viscéral. La fièvre crie à sa place et se mue en un rire de reptile. Il a trouvé une toute autre porte de sortie.

"Quelle chance nous avons."

Ses plaisanteries se taisent quand la garde le saisit. L'accent français l'a trahit. Aux yeux des anglais, il n'est qu'un fou de plus, un cinglé rendu dangereux par la vie ici. Ah, s'ils savaient que même sans fièvre il rirait ainsi. Toute la scène est comique, il en pleurerait de rire si ses pupilles savaient encore le faire. N'attendait-il que ça, que la garde s'en prenne à lui? Avec ses projets sinistres, ses rachats ambitieux, ses catins ravagées, ses anonymes agressés. Coupable parfait, il est vrai. Mais riche à crever, ce qui le rendrait innocent bien assez tôt. Il soupire, rictus aux lèvres, les bras retenus par l'un des anglais. Ses yeux mutins se posent sur Sheena. Il délire, ou peut-être pas, mais il la trainera avec lui là où la garde l'emmènera. D'une voix traîtresse, il rigole sous ses mèches et accuse sans remord la rouquine à peine sortie de prison.

"J'ai tenté de commettre un meurtre, avec son aide."

Calme, froid, comment ne pas le croire? Comment ne pas l'enfermer et prendre la jolie rousse avec lui? L'inconnu qui est une victime idéale, pleurant sur son sort alors que le fracas précédent résonne encore face au démon de la lignée Lacroix. Le tueur n'a qu'une allure: celle de Bastian. Lui qui arbore en permanence les vices et les erreurs. Français, gamin, intenable, et bagarreur. Fièvre et folie finissent de l'accuser alors qu'il se met à rire comme un aliéné.

Mais Bast il est égoïste.

Et il a encore besoin d'elle.


Hors Jeu:
Juste pour préciser, on m'a fait remarquer que les machines à coudre n'existent pas encore donc j'ai modifié mon post précédent pour la remplacer par une boîte à couture (comme ça c'est à peu près le même poids et la même façon de l'attraper). Si vous en avez parlé dans vos posts précédents ce serait cool de modifier vite fait ce détail.
Et pardon pour la lenteur de ma réponse, j'ai eu un mois chargé et du mal à trouver un plan qui correspond à Bast et ses conneries de taré.

_________________

I want you, let me teach you how to do. Open up and I show you, let me teach you how to do. I want you. Let me teach you how to do, open up and I show you. Let me teach you how to give a french kiss.
avatar
Why are you screaming? I haven't even cut you yet.

Messages : 132
Points : 78

Avatar : Ezra Miller.
Crédit : Boogey | Matt Bailey.
Multicompte : Nope.
Pseudo : Boogey.

Taux d'abomination :
70 / 10070 / 100
Age : 25 ans.
Métier : Rentier.
Pouvoirs : Intangibilité. Mutilation forcée. Déprime d'autrui.
Inconvénients : Asthme. Incapacité de chanter. Impossibilité de se suicider. Photophobie.
_____________

These vultures from the past, coming
In all the hells and worlds, the time has come
Delivered from their eyes
Embrace, suffer, destroy
The Gift Of Guilt




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Sheena Matheson le Ven 11 Mai - 21:55

"J'ai tenté de commettre un meurtre, avec son aide."

Le mensonge cloua Sheena sur place. Alors qu’elle s’était rapprochée de Lacroix à l’arrivée de la garde, elle se figea contre cette maudite porte close, les yeux écarquillés de terreur.

« Non, non »… murmura-t-elle, pâle comme la mort.

Elle entendait de nouveau le bruit de la cellule qui s’était refermée sur elle, des bruissements des rats le long des murs et des plaintes des autres détenus. Jamais elle ne retournerait là-bas. Jamais.
Mais quelle chance avait-elle, petite sorcière à la voix de ténèbres, elle, l’ex-tueuse d’Edimbourg, en compagnie d’un français fou furieux ?

« Keith… articula-t-elle comme on récitait une prière. Aide-moi. »

Mais Keith était loin, Keith ne l’entendrait pas, et Sheena paniquait comme un fauve aculé contre un mur. D’autres qu’elles auraient planté Lacroix et ses mensonges, auraient scandé leur innocence tout en le laissant plonger. Mais Sheena, malgré sa panique, avait perçu le changement chez son acolyte improvisé. Sa manière un peu chancelante de se tenir, et ses propos qui semblaient n’avoir ni queue ni tête. Et lorsqu’elle croisa son regard brillant, elle comprit.

« Ne l’écoutez pas, supplia-t-elle face à la garde. Il est malade, il ne sait plus ce qu’il dit. S’il vous plait, je vais le raccompagner chez lui et veiller à ce qu’il se soigne et de sorte pas avant d’être rétabli. Il ne voulait pas ce qui c’est passé, c’était un accident. »

Sa voix tremblait, elle faisait son possible pour la maîtriser, priait le Ciel et tout ce en quoi elle croyait pour que les soldats la laissent tranquille. Les laissent tranquilles.  

Plaidoyer de Sheena:
Succès/Succès : les gardes croient à la version de Sheena, la laisse tranquille et relâchent Bastian
Succès/échec : Les gardes croient à la version de Sheena mais emmènent Bastian avec eux.
Echec, Succès : Les gardes ne croient pas Sheena, reconnaissent la tueuse en elle et l’arrêtent à la place de Bastian
Echec/Echec : Les gardes ne croient pas à la version de Sheena, reconnaissent la tueuse en elle et l’arrêtent avec Bastian.

Hors rp:
Pas de souci pour le temps, c'est la vie et ça valait le coup d'attendre.
Et j'ai bien tout corrigé normalement ;)

_________________

____________
PFJh.png
avatar
Faileas

Messages : 142
Points : 166

Avatar : Sophie Turner
Crédit : Carm <3
Multicompte : Colin Smith/Crìsdean Gòrdanach/Moncha Maradhearg
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 28
Métier : Assistante corsetière
Pouvoirs : Pleurs maudits, dépression d'autrui, mutilation forcée
Inconvénients : Fausses couches à la chaîne, impossibilité de se suicider


"Il doit ouvrir la porte.
Il va ouvrir la porte.
Il ouvre la porte.
Le vide.

De l'autre côté de la porte, là où est parti Dieu, ce n'est que du ciel à perte de vue. Un ciel sans terre. Un monde déchiré. Le souvenir s'arrête ici.

Nota bene : "Scelle tes charmes" Qui a prononcé ces paroles et que signifient-elles ?"



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Ceann-Uidhe le Ven 11 Mai - 21:55

Le membre 'Sheena Matheson' a effectué l'action suivante : Le Destin


#1 'Succés/Echec' :


--------------------------------

#2 'Succés/Echec' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 139
Points : 651
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Chantes pour moi. | Sheena

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum