Rejoins-nous!
Connecte-toi

Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 3 Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Colin Smith le Ven 16 Mar - 20:51

La nuit tombe et la roue tourne, petit Colin
Tu es perdu au milieu du port et des embruns
Tu t'es trop éloigné de ton terrain
Poussé par une peur maligne.

Pas celle d'un autre mais la tienne
Celle qui n'a aucune couleur car aucun son
A cause d'une foule qui te malmène
Le marché est plein d'une grande agitation.

D'habitude tu files comme une anguille,
Tu ne crains pas une foule en mouvement.
Mais là elle est immobile et brille
D'une colère d'or aux éclats méchants.

Tes doigts ont quitté l'étal où ils étaient posés,
Tu as disparu dans l'ombre des allées,
Tu as fui où tes pas t'ont porté,
Courant sans bruit le long des pavés.

Te voilà au port, petit Colin
Le cœur battant et essoufflé.
Et soudain ta mémoire maligne
S'applique à tout effacer.

Des yeux tu cherches ta maison, la dernière.
Mais impossible de te rappeler
Alors d'une envie arbitraire
Tu choisis ta nouvelle maisonnée.

Elle n'est pas très loin du ponton en bois,
Et plutôt loin des quelques soldats.
Tu t'avances et observes à la dérobée
Par où tu vas bien pouvoir entrer.

Mais la porte n'est pas bien fermée.
Tu la pousses sans la faire grincer.
Quelques pas timides dans l'entrée.
Et un sourire sur ton visage émerveillé.

Cette maison n'est pas comme celle du vieil Alasdair.
Mieux rangée et moins de poussière.
Mieux ordonnée, mieux aimée peut-être.
Du moins c'est ce qu'elle laisse paraître.

Tu t'aventures dans le grand salon
Il te faut rapidement l'explorer
Savoir si tu pourras t'y reposer,
Et compléter ta rouge collection.

La nuit tombe et la roue tourne, petit Colin
Mais tu t'es trouvé un beau logis.
A la douceur duquel tu devines
Que tu pourras y passer au moins la nuit
.

_________________
avatar
Faileas

Messages : 33
Points : 110

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Sasha von Eden
Multicompte : Sheena Matheson
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement


"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Gemma MacNiven le Sam 17 Mar - 15:13




FIR DARRIG DU SOIR, ESPOIR
Gemma & Colin


Depuis combien de temps n'était-il pas revenu ? Depuis trop longtemps, depuis plus longtemps que d'habitude, c'était une certitude que j'avais. Je n'avais pas de nouvelles, mais comme on dit, pas de nouvelles, bonnes nouvelles, n'est ce pas ? C'était ce que je me disais mais je n'avais aucune certitude à ce sujet. Peut être qu'il n'avait pas pu me prévenir, à moins que ça ne soit la lettre qui ne soit jamais parvenue jusqu'à moi. Cela arrivait parfois, il suffisait que le navire fasse naufrage pour que la lettre se perde dans les tréfonds de l'océan, à moins que ce ne soit que son navire qui se soit échoué sur une île déserte, à moins qu'il ne soit mort de faim, perdu au milieu de l'océan. Combien de fois avais-je fais ce rêve là ? Je ne saurais le dire, mais cela avait été trop souvent à mon goût. Mais ce soir, j'étais en train d'écrire un bout d'histoire, l'inspiration m'était venue après une journée apparemment sans saveurs. Je m'étais occupée, j'avais réussi à faire un tour au marché, mais rien de ce qui m'avait été proposé ne m'avait convaincu, que ce soit de la simple nourriture, ou des vêtements. Alors, j'avais décidé de rentrer à la maison, et de faire un peu de ménage, le ménage est quelques choses qui me détends, qui m'aide à penser à autres choses que l'absence d'un mari, mais ça ne fait pas tout. Mon esprit continuait cependant à se torturer de lui-même, et au bout de quelques heures, une idée avait réussi à germer, une idée qu'il serait agréable de mettre sur papier. Alors, j'avais pris ma plume et mon encrier pour noter cette idée, pour qu'elle ne s'envole pas comme une simple volute de fumée, aussi vite apparue, aussi vite oubliée. Combien de temps passe entre les débuts de mes écrits et ce bruit que j'entends en bas ? Je ne saurais dire, quand j'écris parfois, la notion du temps m'échappe, mais mon idée est à présent presque entièrement couchée sur le papier qui me fait face. Je suis presque perdue dans mes pensées mais un bruit inhabituel s'est fait entendre. Serais-ce la personne que j'attends le plus au monde ? Je l'espère sincèrement, mais au fond, je n'y crois pas vraiment, peut être que c'est le fruit de mon imagination, peut être que c'est un voleur qui en veut à ma propriété, peut être que c'est autres choses. Je n'ai pas d'armes avec moi, mais je descends tout de même car les bruits sont bien présents, ce n'est pas mon imagination qui s'échappe de ma tête pour rendre les scènes encore plus vivantes. Et c'est là que je tombe sur un jeune homme que je ne connais pas qui est présent dans mon salon.

" Qui êtes-vous ? Qu'est ce que vous faites là ? "

Je suis passé par la cuisine pour prendre comme arme ma grosse cueillière en bois, on ne sait jamais la réaction de ce jeune homme. Peut être que c'est un tueur sanguinaire qui en veux à nouveau à ma peau. Peut être qu'il n'en est rien mais quelqu'un qui rentre comme ça chez les gens sans frapper ne peut pas être totalement blanc comme neige.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 420
Points : 581
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Colin Smith le Sam 17 Mar - 15:45

Au bruit de la voix tu te retournes et recules
La belle dame est tremblante et armée,
D'une cuillère en bois un peu ridicule,
Qu'elle brandit comme une épée.

Tu souris et ça t'amuse, vilain lutin
De voir la belle désemparée,
Tu ris sous cape de son pétrin
Sans chercher à la rassurer.

Elle change du vieux korrigan,
Si fière si douce et pourtant
Tu sens le même vide dans la maison
Celui qui résonne comme une chanson.

Ici aussi quelque chose manque à l'appel.
Ici aussi les murs soupirent.
C'est dans l'air et ça te rappelle,
Un lointain et flou souvenir.

Il y avait une autre maison triste,
Avec une sorte de laurier,
Dans un jardin qui persiste,
Malgré ta mémoire envolée.

Il  y a quelque chose gravé en toi,
Qui fait écho à la maison du port,
C'est peut-être les complaintes du bois
Qui sonnent comme des remords.

D'ailleurs tu décides de l'apaiser,
Tu lèves doucement les mains pour montrer,
Que tu ne feras rien de tordu,
Et tu expliques que tu es perdu.

Tu racontes encore ta mémoire trouée,
Si jeune et déjà si usée,
Tu te souviens de la foule d'or au marché
Mais pas de ce qui s'était raconté.

Tu as besoin pour cette nuit au moins,
D'une maison, un lit, du pain.
Tu promets de te faire discret,
Elle, tu ne veux pas la déranger.

Il y a quelque chose qui te fascine,
Dans son visage faussement fâché,
Comme une peine que tu devines,
Ce n'est pas toi qu'elle attendait.




_________________
avatar
Faileas

Messages : 33
Points : 110

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Sasha von Eden
Multicompte : Sheena Matheson
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement


"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Gemma MacNiven le Sam 17 Mar - 16:21




FIR DARRIG DU SOIR, ESPOIR
Gemma & Colin


Ma cuillère ne semble pas lui faire peur. Au contraire, elle semble l'amuser et je ne m'en montre que plus vindicative à son sujet. Il n'est pas le bienvenue ici pour le moment et ça m'étonnerait grandement qu'il le soit un jour. Il n'aurait jamais du rentrer de la sorte dans ma demeure, ça ne se fait pas, qui était-il pour se permettre cela ? Personne, pour moi, il ne représente rien du tout. Alors ma cuillère était toujours là, menaçante à son égard même si cela le faisait sourire. J'étais prête à l'assommer avec s'il le fallait quitter à la faire céder sur son crâne. Mais il finit par lever les bras au ciel, comme s'il n'avait rien fait et m'explique sa situation. Il s'est perdu. Il a vu que la maison semblait accueillante alors il est entré. Il aurait pu quand même frapper à la porte, et alors j'aurais été moins inquiète, plus douce avec elle. Là, je trouve surtout son histoire très alambiquée, tirée par les cheveux, il manque quelques choses, un peu de liant. Je ne peux m'empêcher de comparer avec ce que j'aurais écrit moi, ou simplement dit, simplement inventé pour que l'excuse paraisse possible, plausible. Là, ça ne ressemblait à rien, si ce n'est que déjà si jeune, il avait des pertes de mémoires et que la tombée de la nuit l'avait surpris plus que de raison. J'avais envie de le prendre par la main et de le ramener chez lui, parce que sans doute arriverait-il à s'en souvenir ? Possible, je ne saurais dire, je ne sais rien de lui, tout comme il ne sait rien de moi. Si j'avais eu une épée, je l'aurais brandi devant lui, bien plus menaçante, mais je n'en possédais pas, je ne suis pas un chevalier et mon mari non plus. Ce n'est qu'un humble marin trop souvent en mer. Je pensais, en entendant les bruits que c'était peut être lui, mais non, ce n'est que ce jeune freluquet. Pourtant, je ne peux m'empêcher de le prendre en pitié. Est ce que son histoire est vraie ? Je ne sais pas, je ne peux pas le vérifier. Ne serait-il pas simplement là pour me voler mon argent, de la nourriture ? C'est l'idée la plus présente dans mon esprit, pourtant, dans son regard, j'ai comme l'impression qu'au fond, il ne désire pas me déranger outre mesure. Sans doute pensait-il que la maison était vide, et que donc, il pourrait passer la nuit ici, sans que cela ne porte de préjudice à qui que ce soit. Je me dis alors que pour une nuit, je peux l’accueillir, que cela me fera de la compagnie. Pas que je me sente seule, mais pourquoi pas, après tout. Alors la cuillère s'abaisse finalement. Je vais faire attention, on ne sait jamais même s'il ne semblait finalement pas pétri de mauvaises intentions.

" Bien, vous serez mon invité pour ce soir là. Mais vous savez, vous auriez pu simplement frapper à la porte, et j'aurais pu vous accueillir. Moi, c'est Gemma et vous êtes ? "

Un brin de présentation, un brin de reproches aussi, voilà ce à quoi il a droit de ma part. Je m'efforce de lui sourire, mais j'ai un peu de mal. Je n'ai pas appréciée cette violation de mon domicile. J'approche alors de lui, et gentiment, je lui donne un coup sur la tête avec la cuillère, juste pour lui faire comprendre qu'il a intérêt à se tenir à carreau s'il ne veut pas finir la nuit dehors.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 420
Points : 581
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Colin Smith le Dim 18 Mar - 20:01

Le coup de cuillère te surprends, petit Colin
Tu te frottes le crâne d'un air mutin,
Tu n'as pas eu mal, tu cabotines,
C'est le vieux Al qui déteint.

Tu ne t'excuses pas pour l'effraction,
La porte ouverte t'a invitée,
Le hasard se fait oublier
Pour ce qui est de tes maisons.

Depuis le temps tu as compris,
Que les murs qui croisent ton chemin
Sont d'autant de foyers et de nids
Qui t'attendent, petit lutin.

Mais tu te souviens des leçons,
Que t'a donné le vieux korrigan,
Pour ne pas éveiller les soupçons,
Il faut faire comme font les gens.

Alors tu t'excuses dans un sourire,
D'avoir poussé la porte sans frapper.
Tu te plies à ses désirs,
En espérant pouvoir rester.

Et puis tu la remercies,
La belle qui hante la maison,
Tu n'es pas un voleur juste un garçon
A la recherche d'un abri.

Et soudain te revient la foule,
Qui s'époumonait sur le marché,
Tu racontes comme tu peux cette houle
De colère et terreur concentrée.

Te sont revenus comme par magie,
Les raisons de cette agitation,
C'est qu'il parait que des "selkies"
Ont ramené une malédiction.

Tu n'avais pas compris ces mots,
C'est pour ça que tu avais oublié.
Et là tu ne sais pas trop
Pourquoi t'en être soudain rappelé.

Tu ne sais pas mais tu racontes,
Cette rage d'or qui étincelait.
Tu ne sais jamais quand les souvenirs remontent
Du néant où ils étaient tombés.

_________________
avatar
Faileas

Messages : 33
Points : 110

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Sasha von Eden
Multicompte : Sheena Matheson
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement


"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Gemma MacNiven le Mer 28 Mar - 18:28




FIR DARRIG DU SOIR, ESPOIR
Gemma & Colin


Je l'invitais donc, lui donnant un petit coup de cuillère sur la tête, rien de fou, rien d'incroyable, juste un petit avertissement pour lui, et encore, cela ne devrait pas lui faire grand chose vu qu'il s'était permis de rentrer chez moi sans ma permission. Mais après un instant de réflexion salvateur, il s'excuse d'être rentrer chez moi, même si je n'y crois que moyennement, il semble avoir l'habitude d'agir de la sorte car monsieur est assez tête en l'air à vrai dire, un peu trop même, et cela te fait sourire lorsqu'il raconte le pourquoi du comment il est arrivé dans ma demeure. Il y a eu un mouvement de foule au marché comme cela arrive parfois, un selkie malade semblait vouloir semez la zizanie autour de lui pour faire peur à tous, et il a été pris dans cette tourmente là. Cette fièvre, je ne sais même pas si elle existe vraiment, ce ne sont que des sornettes, j'en ai bien peur, mais les gens le croient. Alors oui, il y a peut être bien une épidémie en ville mais les selkies n'ont rien à voir avec tout ça, non, c'est une certitude, ils n'existent même pas même si certains y croit, ce n'est pas mon cas. Pourtant, je me trompe peut être, peut être qu'ils existent vraiment mais que je n'ai jamais eu l'occasion d'en croiser un ou une d'ailleurs. Peut être que ce jeune homme est un selkie qui essaye juste de m'avoir, je ne saurais dire, son histoire tient debout en tout cas, moi qui suis une conteuse d'histoire, la sienne me parait tout à fait plausible, à défaut de pouvoir pleinement la vérifier. Mais il ne m'a toujours pas donner son prénom. J'aimerais quand même pouvoir mettre un prénom sur ce visage, même si je ne le reverrais ensuite jamais. Comment s'appelle-t-il ? Il a bien une tête de Georges, mais je dois sans doute me tromper. Alors, gentiment, je lui demande à nouveau après avoir réagit à son histoire.

" Les mouvements de foule au marché arrivent parfois, c'est comme ça. Tu n'en as pas été une victime, ce qui est fort bien pour toi. Tu ne m'as cependant toujours pas donné ton prénom, ce serait mieux pour que l'on puisse communiquer, histoire que je puisse mettre un prénom sur ton visage si jamais nous nous revoyons après cette soirée. "

Est ce que je le reverrais un jour ? On pouvait le penser, puisqu'il s'était invité une fois, pourquoi ne le referait-il pas puisque l'accueil qu'on lui avait alors réservé avait été plutôt bon ? Je n'en savais rien, sans doute que lui aussi au fond n'en savait rien du tout. Qui pouvait seulement savoir de quoi l'avenir était fait ? Personne, pas moi en tout cas.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 420
Points : 581
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Colin Smith le Jeu 29 Mar - 19:42

Eh bien, Petit Colin
Te voilà bien dissipé.
Tu souris et tu cabotines,
Et en oublies les formalités.

Car à explorer cette maison
Du bout des yeux et de la raison,
Tu n’as pas écouté la question
Et n’as toujours pas donné ton nom.

Que dirait le vieux Alasdair,
S’il te voyait si tête en l’air,
Lui qui essaye, chaque jour, chaque heure
De te faire retenir par cœur

Un semblant de civilité ?
Mais tu as beau bien répéter,
Et t’appliquer du mieux que tu peux
Ton esprit est et reste brumeux.

Alors dans un sourire tu t’inclines.
Souffles ton nom, petit Colin.
Puis te redresses et claques du pied,
Comme un soldat à l’armée.

Et dans l’instant ton sourire s’éteint,
Pour être franc tu n’es pas certain
Que Lady Gemma aime ces pitreries,
Ni ce genre de fantaisie.

Et tandis qu’en toi  le doute s’élève,
Tu restes penaud, te mords les lèvres,
Alors tu guettes un de ses sourires,
En retenant un soupir.

Décidément petit lutin
Tu seras toujours changeant,
Sitôt joyeux, espiègle, avenant,
Sitôt inquiet, triste ou mutin.

C'est qu'elle te plait, Lady Gemma,
Elle te change du vieil Alasdair,
C'est que tu es fasciné par ces yeux là,
A la fois amusés et sévères.

Peut-être que quelqu'un d'autre que toi
Lui trouverait d'autres attraits.
Mais avec ces choses là,
Tu ne te sens pas vraiment prêt.

Non toi tu penses comme un enfant,
Qui voit dans tous les passants,
Un improbable parent.
Ce n'est rien de bien méchant.

C'est vrai qu'elle a l'air fâchée,
Un peu sévère et contrariée,
En même temps tu l'as dérangée.
Et tu aimes ce grondement mérité.

Alors tu restes dans ton silence,
En attendant sa réaction,
Et sans t'en empêcher tu penses,
Qu'elle a une bien jolie maison.



_________________
avatar
Faileas

Messages : 33
Points : 110

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Sasha von Eden
Multicompte : Sheena Matheson
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement


"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Gemma MacNiven le Sam 7 Avr - 15:27




FIR DARRIG DU SOIR, ESPOIR
Gemma & Colin


Je ne savais clairement pas où tout cela allait nous mener, non, mais si je restais sérieuse, car un peu sur la défensive, au fond, cela m'amusait plus que je ne voudrais le dire et l'avouer. Avoir un peu de compagnie dans cette demeure n'était pas pour me déplaire même si, je dois l'avouer, j'aurais préféré que ce soit quelqu'un d'autres, mais faute de merles, on mange des grives, n'est ce pas ? Et ce soir, j'allais me satisfaire de la compagnie de Colin donc puisqu'il s'appelait ainsi. Il me dit cela en faisant une sorte de révérence puis il se redresse comme s'il était un soldat au garde à vous, ce qui me fait légèrement sourire, ce qui me déride plus que je ne le voudrais malgré un air toujours un peu trop sévère face au jeune homme que j'ai devant moi. Je ne sais rien de lui, il ne sait sans doute rien de moi, alors je me dis que cette soirée sera peut être là pour que nous apprenions à nous connaître alors que sans doute tout nous sépare dans une autre vie. Tout ou presque, j'en suis persuadée. La différence d'âge n'est pas si importante, mais nos aspirations ne sont pas les mêmes. Sans doute qu'il ne pense pas aux meurtrissures de son coeur, un coeur joyeux et remplis d'insouciance contrairement au mien qui est bien plus morcelé à cause de bien des choses. Mais je ne vais pas lui faire part de cela, non, je ne peux pas confier ce genre de sentiment à un jeune homme qui ne comprendrait rien de ce que je pourrais lui dire. J'avais prévu de me faire à manger pour moi seul, alors les quantités de ce que j'avais prévu à la base ne seront sans doute pas suffisante pour nous deux. Je revois mentalement mes plans, et l'interroge sur ce qu'il aimerait manger, si j'ai cela à disposition évidemment, car il est trop tard pour faire des courses.

" Dis moi Colin, est ce qu'il y aurait quelques choses qui te ferait plaisir à manger ? Je n'ai pas une réserve sans limites, mais peut être que je pourrais faire quelques choses que tu aimes bien ? "

J'attends la réponse du petit lutin, histoire de voir si ces souhaits sont réalisables ou non. Peut être qu'il ne saura me répondre, dans ce cas, je sais ce que je vais lui proposer, mais peut être a-t-il une idée plus précise de ce qu'il voudrait voir passer dans son gosier.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 420
Points : 581
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Colin Smith le Sam 7 Avr - 20:50

En voilà une drôle de question,
Servie par un joli sourire,
Car voici la dame de la maison
Qui s'enquiert de tes désirs.

La nourriture, vaste sujet,
Car à force d'en être privé,
Tu t'es mis à tout apprécier,
Mais il y a bien un préféré  ?

A vrai dire pas tout à fait,
Et tu ne veux pas la déranger,
Alors d'une voix presque désolée,
tu dis "faites ce que vous voulez".

Tu la remercies dans un sourire,
Sa question t'a vraiment touché,
Faut dire qu'à part le vieux Fir,
Personne ne te l'avait posée.

Et c'est alors que te vient à l'esprit
Que le vieux Al s'est inquiété
Peut-être qu'il commence à te chercher,
Se demande où tu t'es endormi.

Car parlons-en de cette manie,
De dormir là où le sommeil tombe,
Avec l'immobilité d'une momie
Et le silence d'une tombe.

Mais c'est surtout quand tes pouvoirs fusent,
Que la fatigue est obligée.
Car toute cette magie qui se diffuse,
Doit bien se régénérer

Au moins la chose dont tu es certain,
C'est que ce soir tu as bien faim,
Mais tu réfréneras ton appétit,
Pour ne pas ennuyer la Lady.

Et puis soudain fuse la question.
C'est qu'à force de visiter des maisons,
Tu sais voir ce qui ne va pas,
Et là il y a quelque chose que tu ne comprends pas.

"Mais où est votre mari ?"

Tu t'en veux d'être impoli.
Et tu te mords la lèvre, fixe tes pieds,
Tu ne sais plus où regarder.

"Pardon je ne voulais pas
", rajoute-tu,
"J'espère ne pas vous avoir fait de peine."
Tu te dis que si elle acceptes tu as de la veine
Mais pour être franc tu n'y crois plus.




_________________
avatar
Faileas

Messages : 33
Points : 110

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Sasha von Eden
Multicompte : Sheena Matheson
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement


"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Gemma MacNiven le Mer 18 Avr - 18:40




FIR DARRIG DU SOIR, ESPOIR
Gemma & Colin


Il ne semble pas être un garçon difficile en ce qui concerne la nourriture, car il ne me propose rien de spécifique, me disant que je faisais ce que je voulais. Il semblait déjà se sentir assez gêné d'être là alors sans doute ne voulait-il pas plus s'imposer que cela à moi. Mais j'en souriais, j'allais donc faire ce que j'avais prévu pour moi, dans une quantité un peu plus importante pour que nous ayons à manger tous les deux, et peut être même un peu plus, au cas où sa faim soit plus importante que je ne l'avais imaginé. Je n'ai jamais eu d'adolescent à table, alors je ne sais pas trop ce qu'il pourrait vouloir manger comme quantité de nourriture, mais sans doute plus que moi, assurément même. Alors, je le laisse là, parce qu'il me faut commencer à préparer le repas, c'est l'heure, et personne ne le fera à ma place. C'est alors qu'il pose une question plus que gênante, une question terriblement indiscrète mais une question qui a le mérite d'être très claire. De son point de vue, il a remarqué un vide ici, un vide qu'il a réussi à percevoir malgré les faits, et ce vide, c'est le manque de mon mari, car en effet, il y a des signes de lui dans cette demeure, des signes seulement, car il n'est point là. Il est ailleurs, en mer, je ne sais où précisément, il ne me le dit jamais, comme si peut être, s'il me l'avait dit, que je l'aurais suivi pour voir ce qu'il faisait vraiment. Je pourrais le faire sans qu'il ne me donne de destination cependant, mais je ne le ferais pas, car je lui fais confiance. C'est peut être un tord, peut être que je ne devrais pas, mais c'est comme ça que je pense les choses. Son métier est important, il nous permet de subvenir à nos besoins. Colin semble cependant gêner d'avoir posé cette question. Je ne sais pas s'il a vu mon visage légèrement rougir de cette question. Mais après tout, ce n'est un secret pour personne, mes voisins savent, et dans le quartier du port, tout le monde sait que Gemma MacNiven est seule la plupart du temps car son mari est en mer.

" Il est à son travail, il ne rentre pas souvent à la maison, c'est pour ça qu'il n'est pas là pour le moment, mais il rentrera bientôt. "

Je ne peux pas lui donner de dates précises, mais une chose est sûre, il ne va pas rentrer ce soir ou demain, dans plusieurs semaines au plus tôt, peut être jamais au plus tard, mais en théorie, si j'en crois ce qu'il a bien pu me dire sur sa destination, il sera là d'ici quelques semaines à présent. Je ne sais pas mieux, j'aimerais mieux savoir pour me préparer à son retour, mais ce n'est pas possible. Cependant, une question me démange à propos de Colin. Ces parents doivent être en train de le chercher, non ? Peut être que c'est un de ces gamins des rues qui n'a pas vraiment où dormir ? Je ne sais pas trop, je n'ai pas envie de le gêner plus qu'il ne peut me gêner. Alors je me retourne pour préparer le repas. Je fouille dans mes placards, ce que j'avais prévu. J'en ai en assez grande quantité pour me faire mes quatre prochains repas au moins, alors j'en prends une bonne partie pour ce soir, pour nous deux.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 420
Points : 581
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Colin Smith le Mer 18 Avr - 21:39

Tu la suis des yeux pendant qu'elle cuisine,
Et tu te surprends d'humeur câline,
Quelque chose t'attire chez la lady,
Comme un oiseau qui cherche son nid.

Tu t'étonnes à vouloir lui plaire,
Comme un gamin qui a besoin de sa mère,
Corps d'adulte et cœur d'enfant,
Tu es toujours aussi déroutant.

Tu tournes autour d'elle
Curieux comme une hirondelle,
Demande si tu peux l'aider,
Tu as besoin de t'occuper.

Ou de te faire pardonner ?
Elle a pourtant souri,
En parlant de son mari
Mais tu as su repérer.

Dans ses yeux un tourment,
Proche de celui de l'Alasdair,
Sauf que le vide que laissent les vivants,
Ne fait pas tant de poussière.

Et puis faut dire que ça sent bon
Ce qui mijote dans la maison,
Ca change de la cuisine chez le vieux Al,
Ni mauvaise, ni bonne, mais spéciale.

La cuisine d'un homme esseulé,
Qui réapprend à faire pour d'autres que lui,
La lady ne ne comptait que son appétit,
Pourtant elle a vraiment tout soigné.

Tu demandes si tu peux mettre la table,
Tu ne sais pas trop où t'installer,
Tu cherches un endroit confortable,
Où tu puisses te percher.

Ca aussi, drôle de manie d'animal,
Qu'a voulu gommer le vieux Fir,
Pour que tu es l'air normal
Malgré ton trop grand sourire.

Soudain un coussin rouge,
Posé dans un coin du salon.
Et aussitôt faut que tu bouges,
Attiré comme un papillon.

Tu le touches sans permission,
Tes doigts courent sur le tissu,
Une fois tu t'assieds dessus
Une fois tu le regardes avec passion.

Le rouge c'est comme un fil
Qui trace ta mémoire fragile,
La seule chose qui t'attache au sol,
Avant que ton esprit ne s'envole.

Besoin du rouge pour être entier,
Pour être sûr d'exister,
De ne pas avoir été effacé,
Ou encore abandonné.

Car les rouges autour de toi,
Ne te trahiront pas.
Toujours là pour toi,
Guident le moindre de tes pas.

Tu as oublié un peu la Lady,
Tu est parti dans ta folie,
Et le coussin à la main
S'envole ton esprit, petit Lutin.




_________________
avatar
Faileas

Messages : 33
Points : 110

Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Crédit : Sasha von Eden
Multicompte : Sheena Matheson
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 18 ans
Pouvoirs : Téléportation, invisibilité de courte durée, éveiller des peurs enfouies
Inconvénients : S'incruste chez les gens, ochlophobie, fascination pour la couleur rouge, Entêtement


"Oh puissions nous sauver de la [mort,
Ces cœurs qu'ils ont jadis liés
Pour qu'à la face du ciel ils mènent [encore
Ce combat pour la liberté"
(Walt Whiteman, Feuilles d'Herbe)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: Fir Darrig du soir, espoir [ft. Gemma MacNiven]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum