1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum

anipassion.com

Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Neacal Keer le Jeu 15 Mar - 21:52

Fiche de présentation
Tá fáilte romhat
Neacal
Keer
“ People get so tired of asking you what's wrong. You've tried and they've tried, but the words just turn to ashes every time they try to leave your mouth. Trauma steals your voice
About me
details & shit
Âge 26 ans
Nationalité De sa mère "française" il n'a que le sang et quelques mots fleurie de vocabulaire, de son père écossais il héritât d'une vie misérable.
Origine Les terres d’Écosse l'ont vu naître, elles s'abreuveront de son sang à sa mort.
statut civil Aux yeux de la loi et des principes étriqué de la société, il est célibataire, mais dans l'ombre, dans le monde de la débauche là ou la bienséance évite de plonger son regard inquisiteur, il est dans une relation particulière.
orientation Dans le jargon grossier des caniveaux il est une pédale, une tapette, une folle, une chochotte un empaffée, un de la jaquette, une tantouse, un gay, un uranien. Tout ce florilège de mots pour définir son goût des verges dans sa bouche et entre ses cuisses.
métier Le feu lui brûle la peau, les coups de marteau résonnent dans ses os, la pierre menace d'écorcher ses doigts, ses créations terminées entailles son épiderme pour que jamais il ne les oublie, tel est le quotidien d'un forgeron.
finance Malgré ses dettes creusant ses finances il ne peut se plaindre, il parvient à vivre convenablement.
race Ceasg
Alignement Chaotique  Mauvais
Abomination 90 %
PouvoirsIl flirte avec la mort sans arrêt, son corps peut être malmené, mais son âme reste au chaud et en sécurité dans son fétiche (5pt), lorsque le feu est l'élément le plus important dans votre métier posséder le don d'hydrokinésie (3pt) est plus que bénéfique pour éviter de cramer la baraque, Neacal se plaît dans l'eau, plongé dans ses profondeurs laisser la pression écraser son crâne vrillé ses oreilles pour laisser place à ce silence assourdissant de la mer, sa capacité d'apnée (1pt) lui permet de faire durer ce petit plaisir.
Inconvénients Syndactylie aux mains, Il porte toujours des gantelets de cuir dissimulant la membrane finement rosée s'étirant entre ses doigts. Il lui manque plusieurs 'palmes' aux deux mains, d'autres sont déchirées tel des voiles après un orage. L'appel de la mer le tourmente, il aime la mer mais il n'a pas toujours l'occasion de se rendre à cet élément vital pour les siens. Sa mère lui avait soufflé l'idée de limiter, de quitter ces terres qui ne leur apportaient que du malheur pour naviguer vers des lieux meilleurs. Cependant sa tendance à provoquer des désastres nautiques transforme toute envie de fuite loin des vallées maudites d'Ecosse en fantasques mirages. La ville lui propose bon nombre de services pour combler son fort besoin affectif, mais pour ceux avec des goûts contre-nature il faut être plus que vigilant, jusqu'à sa seizième année son besoin d'être touché lui rendit la vie plus de difficile. Une tare monstrueuse qui lui a toujours était bien moins ardue à combler, son goût du sang ne lui pose aucun problème, se couvrir de rouge, se gorger du goût ferreux sur sa langue ... Il trouve cela grisant. 
Caractère
Le monde est pourri, c'est mordre ou être mordue, ils ont beau, les autres, se croient exceptionnels, plus élevé, la race humaine est la même pourriture.s Que se soit dans les murs marbré du manoir familiale ou dans la boue des bars des bas quartiers, c'est la même haine, la même envie, la même perfidie. Il la bien comprit, il a aussi comprit qu'il ne fallait pas montrer son vrai visage, ne pas montrer de faiblesses, ou on y engouffre une aiguille et on la tourne jusqu'à laissé une plaie béante. Il la bien comprit, il a aussi compris qu'il ne fallait pas montrer son vrai visage, ne pas montrer de faiblesses, ou on y engouffre une aiguille et on la tourne jusqu'à laissé une plaie béante. Alors, Neacal joue les simplet, le gars pas farouche a qui ont peu raconter des conneries sans qu'il ne s'en rende compte, on le sous estime c'est que l'idiot du village qui a été trop prêt bercer du mur, un fils de catin pas dangereux pour deux sous. C'est ce qu'il est pour la plupart de ses clients, pour ceux qu'il veut fourvoyer, ceux qui ne prête pas assez attention, qui ne se fit qu'aux apparences. Pourtant, lorsque l'on regarde dans ses grands yeux de glace, on peut y voir une intelligence froide, un air sournois et malicieux qui vient courber ses lèvres dès que les crédules ont le dos tournées. Il est observateur et patient, il sait que glaner des informations est utile et lorsque les mots ne marchent pas, il y a toujours les poings. L'adrénaline, le danger, ce besoin viscéral de briser, voir la douleur tordre le visage de l'autre, sentir le choc des os brisé contre les muscles, entendre les cris d'agonie. L'imprudence parfois, l'arrogance lorsque sa langue tentatrice passe sur ses lèvres, provocation, toujours un peu plus pour que la colère l'emporte et qu'on l'attaque. Lui toujours calme comme la glace se réjouie de cette perte de contrôle, de cette ouverture dans la défense, lui permettant de gagner le jeu. Neacal passe de la glace au feu lorsqu'il combat, il reste d'un calme olympique, mais il y a cette fureur dans son regard, cette fougue dans ses coups, cette délectation lorsqu'on lui brise le nez et qu'un rire charmant s'échappe de sa gorge. Blesse-le, il rend au centuple, trompe le, ta vie s'effondrera comme un château de carte. Même si cela doit lui prendre du temps, de l'investissement et de l'inventivité pour te faire tomber, c'est pas grave. Il est patient.
Anecdotes
Neacal à perdue plusieurs palmes entre ses doigts, il avait déjà des cicatrices auparavant, mais depuis peu, il a obtenue une cicatrice le long de son avant bras et une jolie ligne traversant sa gorge de par en part tel un second sourire grotesque. Comme si avoir été malmené par un taré obsessionnel puis égorgé n'était pas suffisant, il s'avère qu'il a perdue la parole, pas à cause de sa gorge ou d'un traumatisme, mais à cause d'un morceau de chair qui a disparut de sa bouche ... Sa langue n'est plus là où elle devrait être, le muscle rosé à laisser place à une cavité humide et vide. Neacal ne peut plus qu'émettre des sons, mais plus aucun mot ne parvient à franchir ses lèvres charnues, chose dommageable pour un homme qui aimait autant ouvrir sa gueule║ Pour assouvir sa soif ensanglanté et rembourser ses dettes Neacal participe à des combats et rend service à la matrone, être en danger ne l'inquiète guère, il a plusieurs fois été poignardé mais ayant son fétiche il sait qu'il peut se permettre d'être une tête brulée. Il a une grande résistance à la douleur, il peut encaisser énormément de coups avant de sourciller, même un os brisé il en souffrira bien moins que d'autres. Cependant il reste humain et plusieurs liaisons répété en un temps restreint l'affecterons.║ Il a créé son fétiche lui même en fondant une pièce donné par son frère ainé et la bague de fiancaille de sa mère pour créé un anneau contenant son âme.
Hors Jeu
pseudo MillinerXIII
ton âge 25 ans
comment as-tu connu le forum ? LES SIGNATURES SUR BAZZART 
depuis combien de temps fais tu du rp ? ça t'regarde ?
quelles sont tes premières impressions du forum ?        
ta fréquence de rp ? l'école gère ma vie donc ça peut aller d'un à plusieurs rps chaques semaine à un mois sans post ...
désires-tu être parrainé par un membre ? j'ai déjà le meilleur des parrains !      
et un dernier mot ? Llewyn j'te déteste pour pas avoir essayé de m'empercher de me créer un troisième perso !   Et tu n'es pas mieux Tear !  

_________________
† Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice rêve de s’y jeter
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 45
Ta tête Par défaut
Avatar : alex høgh andersen
Crédit : Sigyn
Multicompte : Seòras Ìomharach / Lindsay Underwood
Pseudo : MillinerXIII

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 26 ans
Métier : Forgeron
Pouvoirs : fétiche (5pt), Hydrokinésie (3pt), Apnée (1pt)
Inconvénients : Syndactylie aux mains, L'appel de la mer, Désastres nautiques, Gout du sang

Do not stand at my grave and weep. I am not there. I do not sleep. Do not stand at my grave and cry; I am not there. I did not die.

I’m about to make it clear, It’s going down like I told you. I’m the baddest mother up in here. I’ll have you beggin’ for mercy. I’m dangerous, so dangerous.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Neacal Keer le Jeu 15 Mar - 21:52

histoire
Do not stand at my grave and cry; I am not there. I did not die.
La belle madone française ne peut refréner un frisson à la vue de ces terres, ces terres noires, rocheuses, maudites. Oh comme elle les aime, comme elle se souvient de son cœur déchiré à son départ pour la France. Elle n'était qu'une chérubine, mais elle se souvient, son dernier regards plein de larme pour ces terres qui l'avait vu naître. Mais sa famille devait s'en aller, sans se retourner. Pour fuir une famille ennemie lui avait-on dit, mais elle ne sut jamais la vérité toute entière. Le temps à fait son travail, il serait difficile de deviner les origines écossaises de la belle demoiselle. On la prend pour une fleur exotique que l'on veut butiner, mais elle est gorgée d'épine. Elle se plaît à jouer l'ingénue, celle qui ne comprend pas tout les mots, avant de sortir un discours en gaélique parfaitement prononcé. C'est une femme cultivée et charmante dit on d'un côté, une traînée voleuse de mari de l'autre. Jalousie de mégère vieillissante quand tu nous tiens. Peut-être est-ce son impertinence, peut-être est-ce sa beauté qui attirèrent l'attention de Eallair Ó Dochartaigh. L'aristocrate, pourtant marié et père, ne se priva pas pour montrer son intérêt à la jeune muse des salons. Le regard meurtrier de son épouse semblait couler sur lui comme l'air. La belle se montra d'abord farouche, n'étant guère enclin à semer la zizanie dans un couple, aventureuse, charmeuse, mais pas catin.

"Il est rare que l'on me refuse compagnie"


"Il faut bien un début à tout my lord. Ne prenez pas le monde pour acquis, ne prenez pas les femmes pour des copies conformes toutes enclins à bomber la poitrine et soulevez leurs jupons à votre simple arrivé"

"Les Français ont pourtant une vertu réduite m'a t'on dit"

"Au vu de votre comportement à mon égard monsieur. Il me semble que les Écossais sont les moins vertueux des deux !"


Et pourtant, malgré ses bonnes intentions, malgré ses dires, leurs lèvres finirent par se rejoindre, se goûter, se dévorer, une fois, deux, puis une centaine. Elle n'était pas fier, elle n'était pas honteuse, le premier baiser était arrivé ainsi, sans qu'ils ne puissent rien contrôler, puis la pile de dominos continuant de s'effondrer. L'inévitable arriva, une grossesse. Ailsa Ó Murchú était puni pour son jeu de jeune écervelé disait certains. Mais elle ne voyait guère ou était la punition, un enfant de l'homme qui occupe son cœur, en quoi cela serait une malchance ? Elle ne demanda guère à ce qu'il quitte sa femme, ou a ce qu'il s'occupe d'elle, elle était prête à trouver le moyen de s'occuper de son enfant. Contre toute attente, c'est Lady Ó Dochartaigh qui proposa une solution, la catin et son bâtard vivrait dans une partie annexe de leur luxueuse demeure, l'enfant pourra bénéficier de l'éducation adéquat avec ses frères, et si son mari le souhaite, il pourra se rendre dans la couche de sa maîtresse. Cela en surprit plus d'un, et fit grand bruit dans l'entourage de la famille, mais la Lady n'était nullement stupide, elle prenait de l'âge et la jolie fleur avait envoûté son époux, il irait la rejoindre quoi qu'il arrive, jamais il ne laisserait un de ses enfants à l'écart, il est bien trop fière de sa lignée pour cela. Elle prit donc les devants pour s'assurer de garder son mari à disposition, qu'il ne s'éloigne pas de sa véritable famille. Avec de la chance, il se lassera rapidement de sa petite friandise française et elle disparaîtra de leurs vies.

Ailsa ne partageait pas la vie de la famille, elle restait respectueusement dans son coin, quand la Lady et elle se croisait elles se saluaient, parfois échangeait quelques mots. La belle jouvencelle en avait des mots fleuri pour la vielle bique, mais elle tenait à l'avenir de son enfant alors, elle plaquait un sourire courtois et naïf sur ses lèvres pulpeuses. On ne le soupçonnait pas, mais elle était très douée pour paraître, pour se faire passer plus idiote qu'elle ne l'était, et cela, même Eallair n'en avait pas conscience. Elle comprit qu'il n'était qu'une étincelle de jeunesse, qui s'était bien vite essoufflé de son côté, tout son amour était à présent tourné vers son futur enfant. Il s'avéra que la française possédait un instinct maternel plus féroce que celui d'une lionne. Comme elle l'attendait avec impatience cet enfant, elle présentait qu'il serait fort, qu'il ferait des étincelles. La grossesse fut pourtant difficile, tout comme l'accouchement. Elle crut le perdre, elle ne voulait pas ... Ce petit amas de chair donc elle ignorait le sexe, la voit, le futur ... Elle l'aimait déjà tant ... Le silence s'installa un instant, alors que tous attendaient fébrilement un signe de vie puis les cris juvéniles retentirent. Le rejeton ne semblait guère enclin à périr, bien que cela aurait fait grand plaisir à sa belle-mère. Le docteur annonça avec fierté qu'il s'agissait d'un garçon. "Neacal" prononça amoureusement la nouvelle madone en découvrant pour la première fois, le visage de son enfant.

Devoir se coltiner ses imbéciles de frères depuis huit ans déjà ne valait le coup que pour les cours du précepteur auquel Neacal pouvait participer. Bhatair ne faisait aucun effort plus préoccupé par des amourettes ou qu'importe ce qui remplissait son crâne vide, Deorsa était malade et ne pouvait assister au cours et Fergus ne parvenait pas à se concentrer plus de cinq minutes. C'est plutôt pittoresque que le plus attentif et avide de savoir soit l'enfant bâtard, la honte que l'ont cache quand il y a des invités, que l'ont somme de retourner dans les jupons de sa mère. Malgré son jeune âge le cadet semblait déjà pavé d'ambition pour son avenir, ce que ses frères moquaient, comment un insecte comme lui, un sang-mêlé bon pour le caniveau pourrait se promouvoir jusqu'à un rôle important dans la ville d'Edimbourg ? Le précepteur ne se gênait jamais pour leurs rappeler que leur sang noble ne faisait pas tout, et que n'importe qui pouvait atteindre les sommets s'il était suffisamment malin pour poser les bonnes cartes et surtout, écouter ses diables de cours qui coûtent un bras à leurs paternels. Les frangins n'aimaient guère être rabaissés face au petit merdeux, en particulier Bhatair, il n'aimait pas son air arrogant, ses yeux bleu océan qui donne l'impression qu'un seule regard suffira pour s'y noyer. Il a envie de lui effacer se sourire arrogant de sa jolie petite gueule, il veut lui rappeler sa place.

"Tu penses vraiment que quelqu'un comme toi peut devenir quelqu'un ?! Ne me fais pas rire !" Neacal lui offre un regard ennuyé et plein de provocation. "Si tu passais moins de temps à vider toutes les bouteilles de la cave et plus à étudier tu n'aurais pas a craindre que je te surpasse Bhatair" Le choc est partie sans prévenir, les mains puissantes du frère ainé s'abatte sur son cadet illégitime, les livres s'écrasent au sol, des pages se cornent, le cuir couine sous le baiser glacial du marbre, la gueule si particulière de Neacal cogne le sol en un fracas sourd, le temps s'arrête, il ne sait plus trop où il est pendant un instant. Il sent un poids contre lui, alors qu'il tente de revenir à la réalité. "Tu es comme ta mère, tu n'es qu'une pute ! Et les putes, on les paye" Il sent quelques choses de froid toucher sa paume. "Mais ...Qu'est-ce que tu fais ?" Demande la voie juvénile et pleine d'interrogation de Fergus. Il n'a pas le temps de comprendre ce qu'il se passe, ce que fait son frère, il ne se souvient plus correctement, il sait juste que la rage l'a envahi. Sans y réfléchir, il attrape sa plume et lui plante dans l'œil avec force, le monde se colore de rouge et de cris stridents, de cris porcins, d'insultes. Ses jambes le poussent a se lever et a courir, le plus vite possible, en lieux sur.

La belle madone française hurle contre son amant, la rage déforme ses traits et pourtant ... Elle reste toujours aussi belle. "Il refuse de me dire ce qu'il s'est passé, mais je suis sûr que c'est de leurs fautes." "Ailsa ... Fergus accuse également Neacal, leur mère est furieuse, il ne peut pas rester ... Pas après ça ..." C'était ça sa façon la façon aristocrate de faire ... Envoyer au loin les problèmes puis se couvrir les yeux. "Si mon fils ne peut rester, alors je ne reste pas" Qu'importe les supplications, les promesses d'amour, l'assurance que l'enfant sera dans une bonne famille, les valises sont faites, la porte est claquées pour en ouvrir de nouvelle. Sans ressource, déshérité par ses propres parents pour sa vie familiale outrageuse, Ailsa n'a pas d'autre choix que de franchir le pas d'une maison close pour subvenir aux besoins de son enfant. Beaucoup la jetèrent dans la boue, une catin avec un enfant ... Jusqu'à ce qu'on lui laisse, sa chance, l'enfant resterait dans les quartiers et aiderai aux cuisines. La fière aristocrate devenue jouvencelle de plaisirs, ses ancêtres doivent se retourner dans leurs tombeaux. "Qu'importent les épreuves mises sur notre route, tu resteras toujours mon prince" disait elle a son enfant chérie tenant ses joues entre ses mains graciles. Elle lui faisait croire que tout était possible, que tout irait bien. Adieu la vie au manoir, les habits de bonne facture et l'éducation, plus le temps d'apprendre les mots ou l'histoire, il y a des légumes à éplucher, des plancher à balayer et des catins à flatter. Neacal aidait comme il pouvait dans la maison close, une nouvelle famille se créant autour de lui la plupart des filles en avait fait leur mascotte. Adieu la vie au manoir, les habits de bonne facture et l'éducation, plus le temps d'apprendre les mots ou l'histoire, il y a des légumes à éplucher, des plancher à balayer et des catins à flatter. Neacal aidait comme il pouvait dans la maison close, une nouvelle famille se créant autour de lui la plupart des filles en avait fait leur mascotte. Les années passent, les verges et les corps s'accumulent, la dette se creuse, a deux le fausser s'élargis bien plus rapidement, Ailsa se demande comment sortir son enfant de cet endroit, en voulant le protéger, le garder jalousement pour elle ... Elle craint de ne l'avoir condamné à un funeste destin ... C'est alors qu'il arrive, trois ans plus tards, le sauver, l'ami doucereux. Il propose de prendre sa main, non pas par amour, ou peut être un peu. D'adopter le chérubin, de lui offrir une vie convenable et une sûreté de métier, d'avenir. La marâtre accepte après un temps, une sympathie étant née pour la mère et son marmot. Trois années après son arrivée dans la maison close Neacal devait dire au revoir à cette famille maternelle recomposée. Pour une fois, la chance semblait lui sourire, son nouveau père était aimant, et lui apprenait comment gagner sa vie. Il prit son nom, il était à présent Neacal Keer.

Les bras puissants le retiennent, les mains doucereuses caressent son visage, les lèvres pulpeuses recueillent ses larmes. Elle était partie ... La maladie l'avait emporté ... La madone éperdument dévouée a son enfant. Ses yeux bleus sont a présent vitreux, un voile les recouvre, sa peau est grise, ses lèvres rosé ont perdu leurs couleurs, il n'y a plus une once de vie dans ce corps. Ailsa Keer n'est plus. Elle rejoindra la fosse commune, comme toutes les filles de petites vertus de son espèce. Son mari ne le veut pas, elle mérite un enterrement, elle mérite de reposer en paix. Neacal sait que c’est peine perdue, il aimerai juste pouvoir faire son deuil sans tout ce brouhaha, sans la matrone qui rappel que la dette doit être payé, sans le prêtre qui refuse d’exaucer le vœu du veuf esseulé. La voix rauque s’élève dans l’espace saint, résonne jusque dans les entrailles de la bâtisse, l’homme indigné, brisé quitte les lieux sans un regard en arrière ne remarquant même pas que son fils n’avait pas la force de le suivre. Une main puissante et chaleureuse se pose sur son épaule, ses yeux bleus rencontre alors les siens. Il se dit qu’un homme de foi aussi beau était forcement un diable déguisé. La main remonte dans sa nuque, les lèvres charnues suintent des mots doux, l’invite à le suivre pour discuter en privé.

« Croyez-vous en notre Seigneur ? » demande t il en trillant pensivement quelques papiers sur son bureau surchargé de documents en tout genre. « Non. J’ai pas besoin d’un mirage de cul béni pour me sortir de la merde dans laquelle je suis. » Il s’attendait à de l’indignation, la surprise sur le visage marqué il s’y attendait mais le sourire amusé il ne l’avait guère vue venir… Il se dit que ce gars est étrange, mais il n’arrive point à penser correctement son corps réclame, sa nature geint mécontente de n’avoir été contenté, quémande que ses besoins naturels soient satisfait. Il garde la tête basse sa main gantée dans ses cheveux essayant de calmer ce feu a son front, cette migraine grattant son crâne, des rougeurs dévorant sa peau sous ses vêtements. Dans son mal-être, il n’a pas remarqué le corps proche de lui, la main attrapant son poignet avec force. Il tente de résister, mais il n’a plus de force et ce regard froid sur lui le fait se stopper, comme hypnotisé. Sa manche est tirée, laissant apparaître sa peau caramel immaculé. Les doigts habiles longent son bras pour venir a son col, tirer la ficelle de sa tunique. Il se lève d’un coup « qu’est-ce que vous foutez ?! » « Laisse toi faire » Il obéit, il sait même pas pourquoi, même des années plus tard, il ne comprend pas pourquoi il lui a pas pété les dents, qu’il y a pas brisé sa belle gueule. La ficelle tombe laissant apparaître son torse juvénile, les rougeurs, la peau qui fuit le navire. Sans aucun dégoût, la main des plus âgée se pose sur son épiderme dégradé. « Ceasg. Depuis combien de temps n’es-tu pas allé dans l’eau ? » Entendre quelqu’un d’autre parler de sa nature monstrueuse le surprend, depuis son départ du manoir personne n’avait mentionné ce secret que partage toute la ville. « Presque plus d’une semaine, je dirais » Les doigts remontent le long de sa gorge, l’enserre légèrement puis avec plus de force, il se sent toujours incapable de bouger, son corps réclamant ce contact que son esprit lui cri de fuir. Il fixe un point inconnu, attendant que ce moment passe, essayant de ne pas réagir que son corps ne trahisse pas son attirance réfuté par la société et par la religion. « Et depuis combien de temps n’as-tu pas été gratifié de contact ? » Son regard se relève sans qu’il ne parvienne à se retenir se plonge dans celui de l’homme de fois, avant qu’il n’ai pu s’en rendre compte, leurs lèvres se goûtent puis se dévorent.


Il referme son pantalon, assis sur le bureau à présent vide de tout papier. « Un prêtre qui abuse de l’état émotionnel d’une de ses ouailles pour parvenir a ses fins… Qui aurait crus ça de notre église ? » Roderick sourit, appuyé sur son siège le torse encore nu, décadent. « Et si je parlais ? » sous-entend le jeune éphèbe en remettant son haut, dissimulant sa peau abîmé. L’homme se lève avec souplesse venant derrière lui, son souffle caressant la nuque fébrile. « Je dirais que tu m’as tenté puis abusé, entre la parole d’un prêtre respecté et celle d’un forgeron, fils de catin, qui croirait la plèbe selon toi ? » Ses lèvres gouttent à nouveau la peau salé « De plus, il ne me semble pas que tu as vécu ça comme un calvaire » Un sourire en coin marque les lèvres du Ceasg ne pouvant pas nier l’évidence.

« Si tu ne combles pas tes besoins, tu vas devenir une vraie bombe à retardement ? »

« Le déscès de ma mère m’a empêché d’aller en mer »


« Et pour ce qui est de ton autre besoin ? » Le silence se fait ne laissant aucun doute sur la difficulté pour le jeune homme à contenter cette nécessité monstrueuse. « Je suis étonné qu'une belle gueule comme la tienne ne parvienne pas a trouver une jeune fille pour se satisfaire » Un rire rauque s'écrase contre les murs glacials de la pièce. « J'ai l'air de becter de ce pain là selon toi ?!» Les lèvres de Roderich s'étirent alors que son regard topaze rencontre celui Azure du jeune homme. « J'ai peut-être une solution pour toi.» Ses doigts effleurent la peau encore visible, la saine comme l'écorchée arrachant un frémissement presque imperceptible au Caesg. « On peut se rendre service mutuellement. » Il n'y avait pas besoin d'en dire plus, pas alors que leurs lèvres se rencontrent à nouveau avec envie, que leurs souffles se mélangent et que le corps juvénile se retrouve à nouveau allongé sur le bois frais du bureau. Les conditions en petits caractères seront explicitées plus tard, au fil des minutes, au fil des années, au fil de l'attachement qui les étreints un peu plus à chaque rencontre, à chaque baiser, à chaque secret partagé. « Edimbourg est perdue si tout les hommes de foi sont aussi damnés que toi. »

La mort avait encore frappé, orphelin depuis des années ayant repris le flambeau de celui qui lui légua son savoir et son nom. Les années avaient passé, la peine, c'était atténué, pourtant une diablesse venait sans cesse rappeler le tragique destin maternel. La matrone réclamait son dû, elle n'était guère celle qu'il avait connue, mais elle s'était accaparé la dette de sa mère, et le voilà obligé d'exercer de piètres labeurs pour la satisfaire. Une chance qu'il n'avait guère de soucis à verser le sent et à couvrir ses mains de vices et de hontes. Il n'avait guère peur de se rendre dans les rues sombres dont la noirceur semblait engloutir à jamais les marcheurs. Pourquoi se soit là avait il baissé sa garde ? Il ne parvient plus à se remémorer, était il en mission pour Delëphaïne ou quittait il les cuisses du charmant pasteur ? Ses souvenirs sont troubles, il se souvient des ténèbres qui le plongèrent dans l'inconscience pour se réveiller dans un lieux froid et inconnue. Il se souvient de la douleur, des questions, de son refus de parler, de sa salive expulsé sur le visage marqué, de son jeu de demeurer, de sa chair découpé, de ses tendons tiré, de sa résistance à la douleur éprouvée ... De l'erreur qui lui assura la liberté. De sa course jusqu'à la mer, guidée par son instinct grégaire, du visage surprit du rouquin, de la bagarre, du poison dans ses veines inefficace, de la froideur de la lame sur sa gorge, de son flot rubis déferlant tel une cascade sur son corps nue, de la mort.

L'air pénètre à nouveau ses poumons, sa main fébrile enserre sa gorge, ses doigts pénètrent son orifice à la recherche de ce qui lui a été volé, une râle de rage expulsant le peu de sang qui lui reste par sa plaie béante. Les rayons solaires perçant les fins interstices du cabanon lui font savoir qu'il doit attendre dans cet endroit grotesque, se laissant ronger par la rage. Une fois le voile de la nuit posé la vallée, il peut ce trainer jusqu'à la seule personne en qui il a confiance. La porte s'ouvre sur son image pitoyable, habillé de son propre sang et de sable, couvert de cicatrice et la haine dans ses yeux de glaces. Il ne serait dire depuis combien de temps, il n'avait vu ce visage sage, un jour ? Un mois ou un an ? Les bras puissants le rattrapent et le tirent à l'intérieur, le dissimulant aux regards curieux. Le pasteur l'examine, le couvre et recoud sa gorge ouverte. Ses mains agrippent la toge et la tirent apercevant son fétiche pendant au cou de son amant. Dire que ce bout de ferraille usé lui a sauvé la vie ... Cette pièce posé dans sa main juvénile des années auparavant fondue avec la bague de flanquais maternel pour créer cet objet que Roderich l'a convaincu de lui laisser. Il se souvient de sa réticence, et de la manipulation qu'il a subit pour finalement lui donner ... A croire que l'homme de foi est un putin de medium ...

Plus d'un mois de fermeture de la forge, beaucoup pensent le gamin Keer crevé. Il est si bête ça serait pas étonnant. La surprise fut de taille lorsque le four se remit à rougir et les coups métalliques retentirent de nouveau dans la rue. Neacal Keer n'était point mort, malgré la croyance commune, mais il ne prononçait plus un mot, incapable de raconter son aventure, de dénoncer. Son éducation interrompue de façon précoce ne lui permettait guère d'écrire le récit grotesque de son calvaire, du moins pour le moment. Le pasteur Roderich, Rod comme il l'appelait même si l'homme déteste ce sobriquet, lui apprend dès qu'il en à l'occasion les bases de l'écriture et de la lecture ainsi que le langage des signes. Malheureusement, peu comprennent ces gesticulations de mains, il lui faut donc attendre de savoir écrire avec plus d'assurance pour finalement révéler la vérité. Le croira-t-on seulement ? L'idiot forgeron face à un scientifique ? Un bourge de sur quoi comme ses manières et son laboratoire le laissait penser. Il ne peut dénoncer à l'aveugle il le sait, il doit prévoir d'autre moyen de mettre fin à ce trafic, ou tout du moins, mettre fin à la vie du scientifique fou.

_________________
† Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice rêve de s’y jeter
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 45
Ta tête Par défaut
Avatar : alex høgh andersen
Crédit : Sigyn
Multicompte : Seòras Ìomharach / Lindsay Underwood
Pseudo : MillinerXIII

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 26 ans
Métier : Forgeron
Pouvoirs : fétiche (5pt), Hydrokinésie (3pt), Apnée (1pt)
Inconvénients : Syndactylie aux mains, L'appel de la mer, Désastres nautiques, Gout du sang

Do not stand at my grave and weep. I am not there. I do not sleep. Do not stand at my grave and cry; I am not there. I did not die.

I’m about to make it clear, It’s going down like I told you. I’m the baddest mother up in here. I’ll have you beggin’ for mercy. I’m dangerous, so dangerous.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Neacal Keer le Jeu 15 Mar - 21:52



   
Recensement


   Mon profil est complété parce que j'ai ajouté les informations suivantes:

   Mon icone en format carré : [ x]
   Mon taux d'abomination : [x ]
   L'âge de mon personnage : [ x]
   Mon métier / ma profession : [ x ]
   Mes pouvoirs  : [ x ]
   Mon alignement: [ x ]
   Le lien vers ma fiche dans mon profil : [ x ]
   Agrémenté mon Champ Libre : [ x ]



   Avatar
   
Code:
<li>alex høgh andersen<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t772-neacal-keero-there-s-something-i-must-tell-before-i-pass-along]Neacal Keer[/url]</li>
    


   Métier / Profession
   
Code:
<li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div>Forgeron<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t772-neacal-keero-there-s-something-i-must-tell-before-i-pass-along]Neacal Keer[/url]</li>
    


   Grande Famille

   (GF Code 2 )
   Créez avec mon personnage une grande famille :
   
Code:
<div class="mbh_bottin_dedans"><div style="line-height: 0px;" class="pa_titre_box_noir">NOM DE FAMILLE</div><div class="mbh_bottin_liste"></br>
    [left]<b1>Finance : </b1>Aristocrate
    <b1>Race : </b1>Fir Darrig & Ceasg
    <b1>Sur l'hybridation : </b1>Pro-Monstre
    [/left]</br>
    [justify][i]Difficile de se souvenir depuis quand ils sont ancrés dans la ville, formant des alliances matrimoniales et commerciales pour gagner en pouvoir et prospérer leur héritage ancestrale. Une famille fière de sa nature tirailler par le conservatisme des ainées et l'esprit plus ouvert des dernières générations.[/i][/justify]
    <ul>
<li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Patriarch<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Meven Ó Dochartaigh</li>
       <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Matriarch<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Elowen Ó Dochartaigh</li>
       <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Fils ainé de Meven et d'Elowen <span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Eallair Ó Dochartaigh</li>
       <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Fille de Meven et d'Elowen<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Fiona Ó Dochartaigh</li>
       <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Seconde fille de Meven et d'Elowen<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Breena Ó Dochartaigh</li>
      <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Epouse de Eallair<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Blair Ó Dochartaigh</li>
      <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Fils aîné d'Eallair et Blair<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Bhatair Ó Dochartaigh</li>
      <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Second fils d'Eallair et Blair <span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Deorsa Ó Dochartaigh</li>
      <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Cadet d'Eallair et Blair <span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>Fergus Ó Dochartaigh</li>
      <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> enfant illégitime d'Eallair avec Ailsa Ó Murchú <span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t772-neacal-keero-there-s-something-i-must-tell-before-i-pass-along]Neacal Keer[/url]</li>
    

   

_________________
† Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice rêve de s’y jeter
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 45
Ta tête Par défaut
Avatar : alex høgh andersen
Crédit : Sigyn
Multicompte : Seòras Ìomharach / Lindsay Underwood
Pseudo : MillinerXIII

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 26 ans
Métier : Forgeron
Pouvoirs : fétiche (5pt), Hydrokinésie (3pt), Apnée (1pt)
Inconvénients : Syndactylie aux mains, L'appel de la mer, Désastres nautiques, Gout du sang

Do not stand at my grave and weep. I am not there. I do not sleep. Do not stand at my grave and cry; I am not there. I did not die.

I’m about to make it clear, It’s going down like I told you. I’m the baddest mother up in here. I’ll have you beggin’ for mercy. I’m dangerous, so dangerous.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Teàrlach Ó Ceallaigh le Jeu 15 Mar - 22:05

Est-il temps de commencer à craindre pour ma vie ?

Rebienvenue à toi. Vraiment super happy de voir cette piste de personnage tentée

_________________
Single Malt Scotch Whisky
We fight every night for something. When the sun sets we're both the same. Half in the shadows, half burned in flames. We can't look back for nothin'. Take what you need say your goodbyes.I gave you everything and it's a beautiful crime.
avatar
A'bhiast as mutha ag ithe na beiste as lugha.

Messages : 520
Points : 16

Avatar : Eddie Redmayne
Crédit : NyxBanana
Multicompte : Ùisdean MacKenzie
Pseudo : NyxBanana

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 27 ans
Métier : Co-gérant d'une distillerie de whiksy
Pouvoirs : Provoquer des cauchemars (1) - éveiller des peurs enfouies (1) - mensonge imparable (1)- agir sur les probabilités à niveau moyen (5)
Inconvénients : Ses blagues vont souvent trop loin - S'incruste chez les gens - Fascination pour la couleur rouge - Ochlophobie

Droch bhrògan air bean greusaiche, droch cruidhean air each gobha, droch bhriogais air gille tàilleir, droch chart aig saor.


llewyn - archibald - alec - family - alec & rob - katherine & llewyn


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Llewyn MacGobhainn le Jeu 15 Mar - 22:06





COUCOU TOI.



Tellement contente de te voir débarquer Mon petit Ceasg, tu reviens donc vers papa ?

Rebienvenue dans le coin, Darling On te fait pas le speech habituel, tu connais la maison

Allez, dépêche-toi de finir cette fiche, je veux rp avec toi

_________________

FILTH AND LIES
avatar
Pray for my lost soul

Messages : 497
Points : 335

Avatar : Andrew Scott
Crédit : Schizophrenic (ava) + XynPapple (signa)
Multicompte : Àdhamh MacKenzie + Eimhir Caoidheach
Pseudo : Koschtiel

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 35 ans
Métier : Chirurgien et scientifique en quête de savoir, prêt à tout pour percer les secrets du corps humain.
Pouvoirs : Dents acérées, Discrétion naturelle, Agilité naturelle, Contrôle des éléments
Inconvénients : Cannibale, Agoraphobe, Déteste le son de la cornemuse, Sang froid


Grave digger, grave digger. Send me on my way. Bring me to my knees. Forget what i have done. Forgive me if you please. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Grave digger, grave digger. Slowly fill my grave. Whisper to your god. Allow me to be saved. Pray for my lost soul. Allow me to grow old. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Alistair Domhnall le Jeu 15 Mar - 22:09

Bienvenue avec ce nouveau personnage, vil flatteur que tu es !

Je te l'ai déjà dit, mais le petiot il envoie sacrément du pâté ! Une âme dépravée et débridée en plus dans les rues d’Édimbourg, c'est toujours un réel plaisir !

J'ai vraiment hâte d'en lire plus en tout cas

_________________
Control
avatar
I'm surrounded by idiots

Messages : 46
Points : 62

Avatar : Cory Michael Smith
Crédit : XynPapple
Multicompte : Earnan MacLeod of Lewis + Seaghdh Leamhnach
Pseudo : XynPapple

Taux d'abomination :
70 / 10070 / 100
Age : 32 ans
Métier : Professeur en psychiatrie
Pouvoirs : Mensonges imparable (1pt), Provoquer des cauchemars (1pt), Éveiller des peurs enfouies (1pt),Charmer les jeunes (1pt), Invisibilité de courte durée (3pt)
Inconvénients : Incapables de laisser passer une défaite, Fascination pour la couleur rouge, Leurs blagues vont souvent un peu trop loin, Farceurs




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Neacal Keer le Jeu 15 Mar - 22:19

@Teàr tu devrais commencer à courir ! J'ai un couteau avec ton nom gravé dessus  

@Llewyn



HEY HEY  

Si je commence à t'appeler Daddy faudra pas te plaindre  

MERCI   Depuis le temps que je t'en parle de ce petit fripon   Tu ne devrais pas être si pressé car souviens toi :



@alistair Je crois que ta super fiche pour Alistair m'a corrompu ! et surtout à achevé mon envie de jouer Neacal Sérieusement j'ai dut en parler pour la première fois a Llewyn il y a ... deux mois peut être ?! xD Merci J'espère que la suite ne sera pas décevante !

_________________
† Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice rêve de s’y jeter
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 45
Ta tête Par défaut
Avatar : alex høgh andersen
Crédit : Sigyn
Multicompte : Seòras Ìomharach / Lindsay Underwood
Pseudo : MillinerXIII

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 26 ans
Métier : Forgeron
Pouvoirs : fétiche (5pt), Hydrokinésie (3pt), Apnée (1pt)
Inconvénients : Syndactylie aux mains, L'appel de la mer, Désastres nautiques, Gout du sang

Do not stand at my grave and weep. I am not there. I do not sleep. Do not stand at my grave and cry; I am not there. I did not die.

I’m about to make it clear, It’s going down like I told you. I’m the baddest mother up in here. I’ll have you beggin’ for mercy. I’m dangerous, so dangerous.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Gemma MacNiven le Ven 16 Mar - 20:14

Re-Bienvenue par ici

_________________


Spoiler:


avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 765
Points : 1543
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Crìsdean Gòrdanach le Ven 16 Mar - 21:26

Je n'aurai qu'une chose à dire : bienvenu patron ;) (et très belle fiche perso, ofc :) )
avatar
Faileas

Messages : 57
Points : 171
Ta tête Par défaut
Avatar : Robert Pattinson
Crédit : Camina box
Multicompte : Sheena Matheson/Colin Smith/Moncha Maradhearg / Lucy Warlls
Pseudo : Sasha von Eden

Taux d'abomination :
50 / 10050 / 100
Age : 29
Métier : Apprenti Forgeron
Pouvoirs : ne craint pas le feu, agilité naturelle, ossature incassable
Inconvénients : éméthophobie (peur de vomir), agoraphobie, n’aime pas le son de la cornemuse


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Llewyn MacGobhainn le Lun 19 Mar - 21:11

Délai accordé jusqu'au 26/03

_________________

FILTH AND LIES
avatar
Pray for my lost soul

Messages : 497
Points : 335

Avatar : Andrew Scott
Crédit : Schizophrenic (ava) + XynPapple (signa)
Multicompte : Àdhamh MacKenzie + Eimhir Caoidheach
Pseudo : Koschtiel

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 35 ans
Métier : Chirurgien et scientifique en quête de savoir, prêt à tout pour percer les secrets du corps humain.
Pouvoirs : Dents acérées, Discrétion naturelle, Agilité naturelle, Contrôle des éléments
Inconvénients : Cannibale, Agoraphobe, Déteste le son de la cornemuse, Sang froid


Grave digger, grave digger. Send me on my way. Bring me to my knees. Forget what i have done. Forgive me if you please. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Grave digger, grave digger. Slowly fill my grave. Whisper to your god. Allow me to be saved. Pray for my lost soul. Allow me to grow old. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Neacal Keer le Mar 27 Mar - 22:39

Petite update pour dire que je comptais finir aujourd'hui mais entre ma crève grandissante et les gens sur discord qui bombarde de messages vocaux (bande de gueux ) je n'ai pas put finir mon histoire . Je dois finir la partie trois puis faire celle avec Llewyn et Tear et ça devrait être bon, je pense pouvoir finir ça avant la fin de la semaine. Navré du temps que ça me prend

Cris : Merci mon grand ! J'ai hâte de te mener la vie dur !

_________________
† Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice rêve de s’y jeter
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 45
Ta tête Par défaut
Avatar : alex høgh andersen
Crédit : Sigyn
Multicompte : Seòras Ìomharach / Lindsay Underwood
Pseudo : MillinerXIII

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 26 ans
Métier : Forgeron
Pouvoirs : fétiche (5pt), Hydrokinésie (3pt), Apnée (1pt)
Inconvénients : Syndactylie aux mains, L'appel de la mer, Désastres nautiques, Gout du sang

Do not stand at my grave and weep. I am not there. I do not sleep. Do not stand at my grave and cry; I am not there. I did not die.

I’m about to make it clear, It’s going down like I told you. I’m the baddest mother up in here. I’ll have you beggin’ for mercy. I’m dangerous, so dangerous.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Ùisdean MacKenzie le Mer 28 Mar - 0:20

Merci d'avoir prévenu petit chat, bon courage pour la fin de cette fiche.

Et surtout, prends soin de toi

_________________
Eye of the Storm
No sign of shore. The moment when the sails were torn, we reached the end. Eye of the storm. For all that it cost, in the end there was no price to pay. For all that was lost, that storm carried it away.
avatar
I cannae keep calm. I am a MacKenzie.

Messages : 473
Points : 347
Fassbender
Avatar : Michael Fassbender
Crédit : ÐVÆLING le magnifique
Multicompte : Teàrlach Ó Ceallaigh & Shawn Underwood
Pseudo : NyxBanana

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 41 ans
Métier : Premier Lieutenant du château d'Édimbourg
Pouvoirs : Beauté (1) - Charisme (1) - Apnée longue durée (1) - Fin limier (1)
Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang

I told you lies and said what you were meant to hear just as you wished, my dear. To reach the eye of the storm. So we began to float and drifted out into the tide for every wave to swallow us alive.

Sómhairl - Famille - Ælpein - Deirdre - Kenno'Cha - Sómhairl & Alasdair - Sómhairl 2


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Llewyn MacGobhainn le Sam 31 Mar - 22:56

Fàilte gu Dùn Èideann
Bienvenue

Neacal Keer

Tu vas bientôt pouvoir te jeter à corps perdu dans la ville d’Édimbourg. Cependant, nous avons encore besoin que tu t’affranchisses de deux trois formalités avant d’aller RP. Si tu es encore un peu perdu sur le forum, je t’invite à jeter un œil au guide du débutant. Tu y trouveras tout ce qu’il y a à savoir sur le forum pour un début réussi.

Pour ne pas tarder à te lier aux autres joueurs, ne tarde pas trop à aller poster ta fiche de liens ou encore ta fiche de RP pour garder une trace de tous tes écrits. N'hésite pas à venir faire ta demande de rang ou de lieu si tu en as besoin. Si un cycle s'apprête à commencer, n'hésite pas à jeter un œil aux rôles disponibles, voir à postuler par MP chez ton admin référent.

Ce qu'on a pensé de ta fiche

AH ! LE VOILA ! DADDY IS SO PROUD OF YOU

J'aime beaucoup Neacal et son sale caractère ! Ce petit Ceasg va être une épine dans le pied de pas mal de monde ♥️ J'ai vraiment hâte de le voir évoluer à Edimbourg et surtout, je suis curieuse de découvrir son plan de revanche

Je ne te retiens pas plus longtemps et je te souhaite un bon jeu sur Marbhadh


_________________

FILTH AND LIES
avatar
Pray for my lost soul

Messages : 497
Points : 335

Avatar : Andrew Scott
Crédit : Schizophrenic (ava) + XynPapple (signa)
Multicompte : Àdhamh MacKenzie + Eimhir Caoidheach
Pseudo : Koschtiel

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 35 ans
Métier : Chirurgien et scientifique en quête de savoir, prêt à tout pour percer les secrets du corps humain.
Pouvoirs : Dents acérées, Discrétion naturelle, Agilité naturelle, Contrôle des éléments
Inconvénients : Cannibale, Agoraphobe, Déteste le son de la cornemuse, Sang froid


Grave digger, grave digger. Send me on my way. Bring me to my knees. Forget what i have done. Forgive me if you please. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Grave digger, grave digger. Slowly fill my grave. Whisper to your god. Allow me to be saved. Pray for my lost soul. Allow me to grow old. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Neacal Keer le Sam 31 Mar - 23:09

THANK YOU DADDY Be ready heeerree's johnny !


Merciiii Je suis contente qu'il te plaise

_________________
† Il n’est pas de passion plus diaboliquement impatiente que celle d’un homme qui, frissonnant sur l’arrête d’un précipice rêve de s’y jeter
avatar
Faileas

Messages : 24
Points : 45
Ta tête Par défaut
Avatar : alex høgh andersen
Crédit : Sigyn
Multicompte : Seòras Ìomharach / Lindsay Underwood
Pseudo : MillinerXIII

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 26 ans
Métier : Forgeron
Pouvoirs : fétiche (5pt), Hydrokinésie (3pt), Apnée (1pt)
Inconvénients : Syndactylie aux mains, L'appel de la mer, Désastres nautiques, Gout du sang

Do not stand at my grave and weep. I am not there. I do not sleep. Do not stand at my grave and cry; I am not there. I did not die.

I’m about to make it clear, It’s going down like I told you. I’m the baddest mother up in here. I’ll have you beggin’ for mercy. I’m dangerous, so dangerous.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neacal Keer• There's something I must tell Before I pass along

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum