1762 - L'été de l'année dernière, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.
Lundi, 15 octobre 2018

Pause indéterminée du forum


Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Kenno'cha MacKenzie le Ven 12 Jan - 19:47

Fiche de présentation
Tá fáilte romhat
Kenno'Cha
MacKenzie
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous charme de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les diables se sont penchées sur son berceau....”
About me
details & shit
Âge31 ans
Nationalité Ecossaise
Origine Ecossaise
statut civil Veuve pas trop éplorée
orientation Hétéro-flexible.
métierPropriétaire de Grawn Textile- Organisatrice de Salon Philosophique
finance Riche
race Ceasg
Alignement Loyal neutre
Abomination 40%
PouvoirsChant hypnotique, charisme
Inconvénients Appel de la mer, goût du sang
Caractère
Je vais vous le dire par avance, que nous soyons clairs, vous et moi, vous ne connaîtrez jamais réellement Kenno’Cha MacKenzie, sauf si vous êtes un MacKenzie, un vrai, de sang, pas de nom ! Les éléments rapportés ne comptent pas, pas pour Kenno’Cha…Kenno’Cha a le sens loyal des siens, petite filles idôlatrant ses ainées, ‘Dean, comme elle appelle son aîné est sa fierté ! ‘Dam son cadet son chouchou qu’elle bichonne. ‘Drus, son cousin, son préféré et ‘'Mon…celui qui influence bien mal la demoiselle MacKenzie. Mais il ne faut pas grand-chose pour influencer Kenno’cha.

Oh non, croyez-moi !

De nature espiègle et avenante, elle est au contact des siens, un feu follet, qui glisse entre les siens et les entraînent dans une ronde sans fin. De sa voix magnifique et enjôleuse, elle aime répandre sa bonne humeur et son entrain à tous, il faut rire selon elle, rire et vivre ! Oui, Kenno’cha est loin des moroses créatures, des méchantes ou bien des cruelles, elle est…ce qu’elle est. Et je vais vous le dire, tant que vous ne venez pas l’enquiquiner, elle sera le meilleur petit morceau de sucre de votre vie, mais comme le sucre n’est pas bon pour la santé, méfiez-vous de l’indigestion qu’elle peut provoquer.

Toucher à un des siens reviens à la toucher elle.
Toucher à l’honneur de sa famille, reviens à lui cracher au visage.

Quoi qu’elle puisse laisser croire, et même aux siens, Kenno’cha n’est pas qu’une enfant espiègle, oh non ! Intelligente et forte, malicieuse et manipulatrice, si elle a choisi d’accepter le mariage avec un homme plus vieux qu’elle, c’est bien pour pouvoir s’en libérer rapidement. Si elle a porté un enfant, c’était pour assurer son héritage, si elle vous laisse croire qu’elle est légère et sotte, c’est pour vous cacher qu’elle est savante !

Kenno’cha se bat depuis toujours pour ne pas être que la femme de…oh ça…oui ! Et elle a fort bien réussi sa lutte ! Amoureuse de la France et de Paris, elle s’inspire de cette source pour suivre le siècle des lumières, décidée à quitter le Castel pour Edimbourg ! Et puis elle s’y ennuie de toutes façons ! Et Kenno’cha déteste s’ennuyer !

Ce que sait Kenno’Cha, c’est que le monde n’est que faux semblant, pour se préserver des morales, grande amoureuse de Diderot qui officie en France, elle paierait cher pour le rencontrer, mais à défaut se contente de ses œuvres. Tendant vers l’athéisme et le matérialisme, la dame ne le clame point haut et fort ! Et se garde de le confier à sa famille, d’ailleurs, elle reste ancrée toutefois dans la tradition qu’il faudra perdurer le nom par un homme. Alors que ‘Dean n’ait pas de femme, merde alors ! Il faudrait…comme ‘Dean. Comme tous il ne faut pas se leurrer ! heureusement que Peadrus est là !

Mais bon, Kenno’cha reste une progressiste qui se cache, s’évitant les avis qui ne l’intéressent pas ! Et si ses frères pouvaient enfin se marier et faire des enfants, cela la rassurerait.

D’ailleurs pour finir, je tiens à vous narrer combien la demoiselle a du caractère, têtue, cabocharde, elle ne craint rien, ni personne, et surtout, sait gueuler aussi fort que quiconque. Une véritable explosion rousse, mais la voir s’énerver n’est pas aisé. Sauf si vous êtes un de ces dragons puant de MacLeod…de toutes façons, au pire, un coup de chansonnette et vous êtes le perdant. Et puis c’est tout !

Voilà donc le portrait de Kenno’cha MacKenzie, il est probable que j’ai oublié quelques nuances, quelques teintes, mais le principal est là.
Anecdotes

Le gaélique, l’anglais, l’écossais sont des langues à laquelle elle prête sa voix le plus parfaitement du monde, amoureuse de la France, elle s’est mise en tête d’apprendre le français, ce qui est en bonne voix pour le moment.
Si l’allemand et l’italien lui sont un dialecte hostile, il s’avère qu’elle sait parfaitement chanter dans ces langues respectives. Et à défaut de savoir le parler, elle comprend tout à fait ces langues.
Nulle dame ne monte aussi bien à cheval que la tumultueuse Kenno’cha, ni ne prends le plus de risque à cheval, ni ne tire à l’arc aussi. Impétueuse et indomptable, si vous reconnaissez une touffe de cheveux roux voler au vent, nul doute qu’il s’agit de la cadette MacKenzie.
Son cheval est un frison noir, cadeau de son époux, à la perte de celui de son enfance. Appelé Lord Ezie. Il est drôle de constater que si la maîtresse possède une chevelure rousse sauvage, le cheval en fait de même avec sa crinière noire.
Elle a souvent satisfait son goût du sang avec son mari, qui s’auto mutilait. Elle a satisfait le gout du sang avec Léandre.
Son chant hypnotique endort les gens, elle aime aussi faire en sorte que son humeur influence les autres pour les entrainer dans des rires explosifs et des sarabandes merveilleuses ! Il arrive souvent qu’elle s’en serve pour faire faire des choses idiotes aux autres.
La vérité est qu'elle n'a rien à faire des MacLeod, elle en rencontrerait un, qu'elle s'en ficherait, mais c'est un truc de famille, on se taquine toujours avec eux.
Capable de chanter tout ou presque, Kenno'cha à une malformation des cordes vocales - ce que l'on ne sait pas pour l'époque- qui lui permet de passer à différentes tonalité de chant(alto, soprano, etc)
Elle a un vrai don pour les sifflements et elle est capable de siffler n'importe quelle mélodie et de tenir longtemps sans reprendre son souffle.
Hors Jeu
pseudoCarmilla
ton âge .31 ans
comment as-tu connu le forum ? Licorne m'a invité plus ou moins et je m'accroche comme une moule à son rocher
depuis combien de temps fais tu du rp ? 9-10 ans
quelles sont tes premières impressions du forum ? Seksyyyy
ta fréquence de rp ? Régulière
désires-tu être parrainé par un membre ? Nan
et un dernier mot ? Un dernier non, parce que j'en ai des milliers en fait, mais j'peux pas tous vous les dires, y a trop de love, sur vos museaux et trop de Han et de hiii et de OMG et de PLEIN DE TRUC QUOI PUTAIN!

Donc je dirais...patate douce!

_________________


Smiley face





Celui qui lit ça est un MacLeod puant!  
avatar
Faileas

Messages : 52
Points : 60
Ta tête Par défaut
Avatar : Marie Coutance
Crédit : Carmilla
Multicompte : Keith McBain - Lawrence Harlow - Délèphaïne O'Hayre - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 31 ans 1/2
Métier : Veuve éplorée - Organisatrice de Salon Philosophique
Pouvoirs : Chant Hypnotique (3) - Charisme -(1)
Inconvénients : Appel de la mer - Goût du sang
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous séduit de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les sirènes se sont penchées sur son berceau...pour qu'elle séduise les hommes de son engouement joueur si délicieux, et surtout pour dévorer vos âmes au son de ses chansons..." Ainsi parla Léandre de la jeune femme dans un de ses romans
Jeune veuve presque éplorée, elle porte à bout de bras l'Empire Textile de Grawn Textile, faisant fortune avec le lin. Chanceuse à ses affaires, qu'elle tient d'une main excellente, ainsi que lui a appris son époux, le tout reviendra à son fils, seul et unique héritier Grawn.
Amoureuse de chant et manipulatrice des notes, un air coule toujours sur ses lèvres pour vous plaire et vous emporter dans la sarabande de son existence pleine de vie!
Elle est douce comme terrible, mais merveilleuse de légèreté, cachant un esprit plus aiguisé que l'on ne pourrait le soupçonner. Femme qui rêve d'être forte, elle admire Diderot et la philosophie de son siècle, rêvant de France et de courir les salons, elle ne croit en Dieu que pour les apparences et privilégie le matérialisme mais mieux vaut dissimuler ce genre de chose...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Kenno'cha MacKenzie le Ven 12 Jan - 19:48

histoire

Lettre de Kenno'Cha MacKenzie, envoyer à son frère ainé Ùisdean
1762 - 31 ans 1/2
"Le retour"'
Chers 'Dean, ‘Dam, ‘Drus et ‘Mon

Mes amours de frères et de cousins,

Mon arrivée à Edimbourg se fera au cours du mois prochain, aimant bien peu parler  de chose et autres à travers le papier d’une lettre, je vous narrerais comme je le peux, toute la petite épopée de ma personne ces derniers temps. Et puis…il est fort temps de vous amener mon Fils et qu’il soit bénit en église et reçoive le regard bienveillant de son parrain !

Oh, j’ai peut-être oublié de te le dire ‘Dean, mais je compte sur toi pour ce rôle !

Quoi qu’il en soit, j’ai fais arrangé la maison de mon défunt mari d’Edimbourg, j’aimerais que l’un de vous aille vérifier que tout est en place ! Oh et j’ai bon espoir de faire un beau repas de famille avec tous les MacKenzie de la capitale, vous quatre en sommes ! N’hésitez pas à y amener vos plus proches amis et vos…fiancées ? Merci de m’épargner les personnages peu appréciables à une table civilisée ! Ou vos cocotes...gardez les à vous poulailler!

J’ai tant de chose à vous dire !

Avec tout l’amour que je puis vous porter.

Kenno’cha MacKenzie.

Ps : celui qui lit cela est un MacLeod puant !

Ps bis: oui je suis veuve, je vous expliquerais



Cocher de Kenno'cha MacKenzie, taverne du Poney Bancal
1761 - 31 ans
"Le pauvre Grawn"
'

« Oh l’pauvr’ vieux, l’pauvr’ vieux, l’pauvre vieux….j’vous l’dis, ça s’fait pas d’partir comme ça. »Le cocher soulève son chapeau, s’essuyant le front, toujours aussi blème que ce matin. « M’sieur Grawn c’était un bon gars, un bon patron, pis surtout, un bon mari pour madame. Elle est…on l’a r’trouvé mort, aplatit comme un piaf sans aile d’la plus haute tour du château. Ça f’sait un moment qu’il perdait la boule. L’médecin a dit : c’est l’âge. C’est vrai qu’il avait presque 70 ans, c’vieux. V’la quelques temps, t’sais, il perdait la boule. Il avait comme qui dirait, des absences. Comme ça… »Il secoue la tête, buvant un peu de son verre, respirant fortement. Le cocher est gras, il transpire depuis ce matin.

« Il paraissait sortir d’sa tête et il r’connaissait pas sa femme, ou bien il disait qu’il allait s’ballader. Madame a passé beaucoup d’temps à le surveiller. Pis alors, quand on l’a trouvé t’as l’heure, bon Dieu…elle s’est effondrée, comme ça. J’lai jamais vu aussi déconv’nu la M’dame. Elle s’est mise à pleurer, faut dire…l’spectacle. J’en ai vu des choses dans ma vie. Mais alors…l’crâne sur l’sol, l’bras à dans un sens, et pis c’pas ça l’pire, il était tout nu. » Il en revient pas lui-même de dire ça.

« Y r’gressait qu’elle m’a dit la Mary, la gouvernante du petiot…Fionnlagh. Ouai…Madame le cachait pour pas que ça se sache, elle voulait qui garde sa dignité. Le pauvre homme. Non non, c’était un bon gars, vraiment. Je te jure. C’est moche. » Ratissant son gosier troublé par la vision matinale, le cocher de Kenno’cha s’enfile un nouveau verre, les yeux dans le vide, l’air perdu dans ses pensées, absolument pas capable de chasser la vision de Archibald Grawn, mort certainement dans la nuit et déjà grignoté par quelques charognards.


Monsieur Patapouf, Castel Leod
1761 - 31 ans
"Chantage félin"
'


« Humaine, prends-moi dans tes bras et câline-moi jusqu’à ce que j’en ai assez et que je grogne pour te faire comprendre de me lâcher ! » Ainsi parle le gros chat gris au ventre pendant du château. Un vieux chat borgne mais encore beau pour son âge, gros certes et vieux, mais toujours chouchou de Kenno’cha. « J’ignore pourquoi l’humain boit cette chose, je n’en donnerais à mes petits, mais depuis que tu lui rajoutes cette étrange poudre, il a l’air de devenir étrange ! Ah, je ne comprendrais jamais les humains. Ma pauvre mère disait toujours qu’il ne fallait pas chercher à les comprendre et nous contenter d’être les témoins de leurs affaires ! Et tenter de les faire chanter avec cela !! Alors humaine, caresses-moi et donnes moi un gros poisson pour ce soir… »

« Monsieur Patapouf, il va falloir vous mettre au régime…sincèrement ! » Kenno’cha soulève son chat et lui bisouille le bout du nez.

« Pour la énième fois je suis Sire Grassel MacLeod of Lewis ! Arrière arrière arrière arrière arrière arrière petit fils de Donual MacLeod of Lewis ! Espèce de Mackenzie…ah oui là oui…un peu à gauche… » Le chat ronronne alors qu’elle gratouille l’arrière de son crâne, Kenno’cha connait par cœur son chat. « Non, tu es bien la seule Mackenzie que j’aime….oui….oh oui….Bon, dis-moi pourquoi tu donnes cette étrange plante à ton mari ? Et pourquoi il divague comme s’il était fou ! Tu ne me comprends pas ! Un jour il faudra que tu apprennes le chat au lieu de chantonner dans toutes tes langues différentes ! Je tenterais de le dire à l’homme qui était dans ton lit l’autre soir. Oui, celui qui est venu après que tu ai enfin donné un petit à ton mâle. Il ressemble en plus vieux au jeune fils de la cuisinière….mais il est moins beau que l’autre homme que tu repoussais il y a quelques années. …mais que…quoi ? Pourquoi regardes-tu ton mâle s’en aller, il est nu, mais quelle horreure ces corps sans poil ! Il monte à la tour…pour…pourquoi refermes-tu la porte de ta chambre ! Oh oui…là…oui »

Se couchant dans son lit, Kenno’cha ferme les yeux en gratouillant Monsieur Patapouf, qui abdique bien volontiers au sommeil du juste, près de sa maîtresse.  


Siomon et Kenno’cha MacKenzie
1760 - 30 ans
"Tu es sûr ?"
'


Kenno’cha curieuse, observant un coffret de bois posé sur une table :   Tu es sûr de toi ‘Mon ?
Siomon riant et tenant un bébé dans les bras :  Combien de fois vas-tu me le demander !
Kenno’cha :  Parce que tu es le roi des entourloupes et si tu m’en fais une, je te ferais danser cul nu sur la place du village ! En te poussant à te faire crier Je suis une poule je suis une poule !
Siomon faussement choqué :  Tu me menaces alors que j’ai ton fils dans les bras !
Kenno’cha gâteuse : Oh allons, n’écoute pas tonton ‘Mon mon cœur, il dit des bétises, viens dans les bras de maman.
Siomon : Je suis le premier à être venu le voir ?
Kenno’cha d’un air boudeur : Oui…
Siomon : ça devrait être moi le parrain pour la peine !
Kenno’cha : Non ce sera ‘Dean, même s’il ne vient pas souvent me voir, et même si personne ne vient souvent.
Siomon : Je peux leur souffler l’idée quand je retournerais sur Edimbourg !
Kenno’cha : Non ! Oh non ! S’ils ne l’ont pas d’eux même et bien tant pis ! Moi aussi, quand je serais partie loin, un jour, rencontrer Diderot et converser au salon de Madame Lambert de Tencin, et bien, je ferais tout pareil !
Siomon amusée : Dis le qu’ils te manquent !
Kenno’cha obstinée : Ja…mais.
Rire de Siomon
Kenno’cha fière
: Je m’en fiche ! Mon préfère viens me voir, c’est le principal.
Simon faussement outré : Moi ? Ton préféré ? Depuis quand ? Tu n’as jamais eu d’yeux que pour Uisdean ou Peadrus dont tu étais amoureuse jusqu’à tes quinze ans !
Kenno’cha amusée : Quoi ! Non ! C’est faux ! Je n’ai pas été amoureuse de Peadrus !! Je voulais me marier avec !
Siomon : Ah c’est différent ?
Kenno’cha : Oui ! Le mariage et l’amour ça n’a rien à voir !
Siomon : Tiens donc !
Kenno’cha pouffe : Allons je sais, mon aîné adorait sa femme, Peadrus adore sa femme, mais je ne crois pas qu’il me soit possible un jour de me marier par amour. Ne me demandes pas pourquoi, c’est comme ça…
Siomon : En parlant d’amour et ce précepteur de français ? L’écrivain en voyage ? Il….
Kenno’cha : Je l’ai congédié…ça a été difficile, mais…il valait mieux. Il voulait m’offrir sa peau en gage d’amour, et patati et patata…et…Soudainement triste. Non, ce n’était pas possible.
Siomon : Tu l’as aimé ?
Kenno’cha : Je ne sais pas.
Siomon : Te manque-t-il ?
Kenno’cha : Parfois.
Siomon : Tu aimerais le revoir ?
Kenn’ocha : J’ignore si j’ai aimé ce qu’il me faisait ou l’homme en lui-même…Rougissante. ça suffit, je ne veux plus parler de lui ! Déposant l’enfant dans son berceau. C’est une plante américaine c’est ça ? C’est sûr que ce n’est pas le médecin du coin qui saura ce que c’est…
Siomon : Oui…Et vu son âge, on pensera qu’il devient dément. Je t’en ferais livrer des quantités nécessaire, discrètement, mais…tu es sûre de ne pas vouloir que ce soit plus rapide.
Kenno’cha déposant un baiser sur la joue de Siomon. : Non, c’est parfait, crois-moi.


Lettre de Philéas Grawn
1760 - 30 ans
"Heureux évènement ?"
'


Monsieur mon beau-frère

J’ai l’insigne honneur, de part cette lettre, de vous faire part d’un heureux évènement dans notre famille. Kenno’cha est enceinte, et j’ai fort espérance que ce soit un garçon, elle prétend que si c’est un homme, elle le nommera comme votre frère, malheureusement parti trop tôt.
Veuillez me pardonner de vous annoncer les choses moi-même, mais votre sœur souffre depuis plusieurs semaines des états de sa grossesse et passe le plus clair de son temps à s’endormir, à se sentir épuisée, ou encore à être incommodé de vomissement.

Elle m’a pressé de vous communiquer la nouvelle sans attendre, et je ferais bien tout ce que votre sœur me demande. Le docteur pense qu’elle entame son cinquième mois, la naissance sera prévue pour Novembre. Oui, nous l'avons découvert tardivement, le médecin dit que cela est normal, elle ne s'est pas rendu compte, cela arrive à certaines femmes!

Sinon, tout se passe pour le mieux au Castel, j’ai choisi de faire rénover une certaine partie vieillissante, puisque mes fonds personnelles me le permettait, Kenno’cha le voulait aussi et nous sommes fort heureux du résultat.

En espérant que votre vie à la ville vous soit toujours aussi salutaire ! Recevez, Monsieur, mes plus sincères amitiés.

Philéas Grawn.




Kenno’cha Mackenzie et Léandre
1757 - 27 ans
"Fin de badinage"
'


Les joues rosies, Kenno’cha reprends difficilement sa respiration, probablement dû aux affaires de bouche que Léandre a entrepris sous ses jupons. Dans le silence revenu de la chambre, elle s’éloigne de l’homme, il n’est pas tout à fait son amant, les jeux de badinage vont parfois trop loin, de tendresse trop physique, elle n’a pour l’instant, point céder à aucune tentation trop compromettante. Quoi que…les jeux de lèvres sous les jupes ne vont pas déjà trop loin ? L’emprise de Léandre est terrible, quand il s’y met…hélas. Elle s’éloigne de lui, vivement. Ils entrent dans une étrange danse, quand il s’approche, elle s’éloigne.

Kenno’cha
: Ainsi, comme je vous le disais, mon frère aîné, Uisdean, je l’appelle ‘Dean, est devenu Garde au Castel d’Edimbourg.
Léandre : Pourquoi me fuis-tu ?
Kenno’cha : Je ne sais pas trop comment vont les affaires de mon plus jeune frère…mais la lettre que j’ai reçu tout à l’heure…
Léandre : Pourquoi t’éloignes-tu ?
Kenno’cha : Mon cousin Peadrus est aussi garde et…
Léandre parvenant à la saisir dans ses bras : Mon aimée…
Kenno’cha : Ne m’appelez pas ainsi !
Léandre amoureux : Pourquoi donc ma douce ? Voit donc mon cœur si épris de toi, un ordre et j’obéis. Cesses donc ta lutte, laisses-toi porter loin de ces choses que tu considères normales…
Kenno’cha lucide : Stop…stop, ça suffit. Il faut que vous partiez Léandre, vous comprenez ? Partir ! Je ne veux plus…je ne peux plus. Je ne vous choisirais pas et…non, tout ça, ce n’était pas dans mes projets ! Elle part, s’enfuit presque.



Lettre de Kenno’cha à Aisla
1756 - 26 ans
"Lettre triste"
'


Chère sœur

Je te nomme ainsi puisque nous sommes de la même famille. J’espère que tu n’en seras pas fâchée ? Nous nous sommes vu fort peu, mais cela m’a suffi. Tu fais partie des rares « élément rapporté » pardonnes moi l’expression, que j’apprécie. Peut-être parce que tu as donné des enfants à notre famille ? Où alors, parce que tu es la seconde femme que je vois autant aimer un des miens et que cela me touche. J’étais proche d’Imogen, tu ne l’as pas connu, mais tu l’aurais beaucoup aimé aussi…

J’ai perdu mon troisième enfant, n’en parles pas aux hommes de la famille, je ne veux pas qu’il soit triste. Cette fois, ce n’est pas ma faute, le premier, j’étais tombée de cheval, je ne savais pas que j’étais enceinte. La seconde, la douleur du rejet de mon propre corps et cette fois encore…ce n’était que les débuts, deux mois à peine, je l’ai su il y a quelques jours, j’aurais aimé ne pas le savoir. Philéas veut qu’on aille voir une vieille rebouteuse…j’ai un sérieux doute. Elle va me poser des pigeons morts sur le ventre et réciter des paroles en gaéllique, qui sait, en lançant du sel au dessus de moi ?

Je plaisante, mais je n’ai pas le cœur à rire.

Je pensais que nous retournions au Castel pour vivre avec les nôtres, j’étais tellement inquiète pour l’accident de Adhamh, fait des pieds et des mains à Phileas pour qu’on rentre en Ecosse –nous étions en angleterre pour ses affaires- et tout ça, pour apprendre que mes frères partent à Edimbourg. Je ne pleure pas souvent, mais là, mon moral n’est pas à la hauteur des choses !

J’ai hâte de ta réponse Aisla, j’ai joint au courrier des petits riens pour tout le monde, ne m’en veut pas, j’en avais envie ! Tout le monde va bien ?
Veille sur les nôtres, je tiens à eux ! Et s’il t’embête, n’hésites jamais à leur dire que tu as une arme secrète : moi !

Je t’embrasse, milles tendresse !

Kenno’cha



Confession de Kenno’cha avant son mariage
1747 - 17 ans
"Pardonnez-moi mon père…"
'


« Pardonnez-moi mon père, parce que j’ai péché. Je crois en Dieu ou, je pense que j’y crois encore un peu. Je sais ce que vous allez me dire, ma fille, comment à 17 ans, vous ne pouvez plus croire en Dieu, vous allez vous attirer les foudres de notre seigneur et patati et patata et blabla. Mais bon, vous savez mon père, j’ai 17 ans, je peux chanter de telle manière que j’envoûte qui je le souhaite, de la façon que je le souhaite et j’en passe. Je suis une Ceasg, n’est-ce pas péché seulement d’être un monstre de la nature ? Dieu parle seulement des mortels dans ses ouvrages, alors…moi…Dieu, vous savez…

Vous ne parlez pas beaucoup mon père….ah, c’est peut-être pour que je continus ?

Je ne suis plus vierge et mon futur époux le sait. Philéas est un homme bon, il est plus âgé que moi, vraiment mais il a enterré trois femmes et presque autant d’enfant. Je…je crois que c’est…un Caoineag. Vous saviez que ces gens-là sont infécond ? Il m’a dit que sa famille voulait rester d’un sang pur, mais…comment dire…les femmes sont infertiles, pas lui. Bon, après, c’est un homme, les hommes sont pas très fiers de dire qu’ils sont inféconds… Nous verrons ?

Nous verrons…

Ce n’est pas un mariage d’amour, je pense que c’est plus simple, je l’ai choisi parce que je pense à mon avenir, une bonne entreprise…un homme âgé…je ne vous fais pas un dessin ? Bon, c’est un Anglais, mais ce n’est pas si mal non ? Bref, En tous les cas, je ne suis plus vierge. C’est…quand mon frère aîné est rentré en sale état, j’étais tellement…déboussolée, j’avais peur pour lui vous savez ? J’ai tellement peur pour les miens depuis que notre père et notre frères sont partis ! Je déteste ces guerres, et je le dis, j’en ai rien à foutre ! Oh…pardon pour mon langage ! C’est stupide ! Tellement stupide…

Pardon, je n’aborde pas le sujet, sinon, je vais m’énerver ! Je…j’ai couché avec le fils de la cuisinière, c’est un grand idiot, mais il est mignon…et il embrasse bie…mon père, vous riez ? OH SALE ! SIOMON T ES QU UN SALE FOURBE ! »

Sortant en trombe du confessionnal, la cousine attrape son cousin ! Elle porte une jolie robe verte, et ses cheveux sont lâchés sur ses épaules. Elle est folle de rage ! Elle qui se forçait à la confession pour faire dans la tradition, voilà sa veine ! Et l’idiot rit ! Mais oh !



Kenno’cha Mackenzie, La nourrice et sa mère
1738 - 08 ans
"Sale caractère"
'


Kenno’cha hurlant : Je m’en fous ! Quand je serais grande, j’épouserais Peadrus et voilà ! S’enfuit
La mère épuisée
: Mais que diable à cet enfant pour être toujours aussi têtue !
La nourrice : Elle est entourée de garçon, elle doit affirmer son caractère ma dame.
La mère : Il faut toujours qu’elle ait tout comme ses frères. Elle a voulu apprendre à lire, elle sait lire, écrire, elle sait écrire, compter, l’histoire…faire du cheval, et même tirer à l’arc !
La nourrice : Cela lui passera ma dame, Mademoiselle est très précoce mais les jeunes femmes sont plus précoces, vous avez l’habitude des garçons !
La mère : Même pour venir au monde, elle voulait arriver plus vite ! Vous vous souvenez ?
La nourrice : Oh oui madame, je me souviens, il a fallu trois heures…et elle était affamée.
La mère : Je m’inquiète tellement pour son avenir, aucun homme ne voudra d’une demoiselle si têtue !
La nourrice : Elle apprendra à s’adoucir…
La mère[ : Je suis bien navrée qu’elle vous ai endormi l’autre soir…je ne pensais pas…je  ne pensais pas que ses capacités se développeraient si tôt.
La nourrice : Oh pour tout vous dire, ça fait un moment que je la surprends à chanter, elle s’est exercée avant d’essayer, mais c’est comme la lecture, c’est elle qui a chipé des livres à Monsieur, mais elle l’a amadoué si facilement…
La mère : Quelle fille n’a jamais amadoué son père ! Rire des femmes.

Kenno’cha hurlant au loin : Je m’en fous ! Quand je serais grande j’épouserais PEADRUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUS !

La mère : Non mais entendez-là…

_________________


Smiley face





Celui qui lit ça est un MacLeod puant!  
avatar
Faileas

Messages : 52
Points : 60
Ta tête Par défaut
Avatar : Marie Coutance
Crédit : Carmilla
Multicompte : Keith McBain - Lawrence Harlow - Délèphaïne O'Hayre - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 31 ans 1/2
Métier : Veuve éplorée - Organisatrice de Salon Philosophique
Pouvoirs : Chant Hypnotique (3) - Charisme -(1)
Inconvénients : Appel de la mer - Goût du sang
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous séduit de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les sirènes se sont penchées sur son berceau...pour qu'elle séduise les hommes de son engouement joueur si délicieux, et surtout pour dévorer vos âmes au son de ses chansons..." Ainsi parla Léandre de la jeune femme dans un de ses romans
Jeune veuve presque éplorée, elle porte à bout de bras l'Empire Textile de Grawn Textile, faisant fortune avec le lin. Chanceuse à ses affaires, qu'elle tient d'une main excellente, ainsi que lui a appris son époux, le tout reviendra à son fils, seul et unique héritier Grawn.
Amoureuse de chant et manipulatrice des notes, un air coule toujours sur ses lèvres pour vous plaire et vous emporter dans la sarabande de son existence pleine de vie!
Elle est douce comme terrible, mais merveilleuse de légèreté, cachant un esprit plus aiguisé que l'on ne pourrait le soupçonner. Femme qui rêve d'être forte, elle admire Diderot et la philosophie de son siècle, rêvant de France et de courir les salons, elle ne croit en Dieu que pour les apparences et privilégie le matérialisme mais mieux vaut dissimuler ce genre de chose...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Kenno'cha MacKenzie le Ven 12 Jan - 19:48



Recensement


Mon profil est complété parce que j'ai ajouté les informations suivantes:

Mon icone en format carré : [X ]
Mon taux d'abomination : [ X ]
L'âge de mon personnage : [X ]
Mon métier / ma profession : [ X ]
Mes pouvoirs  : [ X ]
Mon alignement: [X]
Le lien vers ma fiche dans mon profil : [ Xr ]
Agrémenté mon Champ Libre : [X ]



Avatar
Code:
<li>Prénom Nom acteur<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t703-kenno-cha-mackenzie-l-espiegle]Kenno'cha MacKenzie[/url]</li>


Métier / Profession
Code:
<li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div>Propriétaire de Gwayn Textile (industrie import/export)<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t703-kenno-cha-mackenzie-l-espiegle]Kenno'Cha MacKenzie[/url]</li>


Grande Famille

(GF Code 1 )
Ajoutez-moi dans la famille : MACKENZIE
Code:
<li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div> Fille de donald<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t703-kenno-cha-mackenzie-l-espiegle]Kenno'cha Mackenzie[/url]</li>





_________________


Smiley face





Celui qui lit ça est un MacLeod puant!  
avatar
Faileas

Messages : 52
Points : 60
Ta tête Par défaut
Avatar : Marie Coutance
Crédit : Carmilla
Multicompte : Keith McBain - Lawrence Harlow - Délèphaïne O'Hayre - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 31 ans 1/2
Métier : Veuve éplorée - Organisatrice de Salon Philosophique
Pouvoirs : Chant Hypnotique (3) - Charisme -(1)
Inconvénients : Appel de la mer - Goût du sang
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous séduit de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les sirènes se sont penchées sur son berceau...pour qu'elle séduise les hommes de son engouement joueur si délicieux, et surtout pour dévorer vos âmes au son de ses chansons..." Ainsi parla Léandre de la jeune femme dans un de ses romans
Jeune veuve presque éplorée, elle porte à bout de bras l'Empire Textile de Grawn Textile, faisant fortune avec le lin. Chanceuse à ses affaires, qu'elle tient d'une main excellente, ainsi que lui a appris son époux, le tout reviendra à son fils, seul et unique héritier Grawn.
Amoureuse de chant et manipulatrice des notes, un air coule toujours sur ses lèvres pour vous plaire et vous emporter dans la sarabande de son existence pleine de vie!
Elle est douce comme terrible, mais merveilleuse de légèreté, cachant un esprit plus aiguisé que l'on ne pourrait le soupçonner. Femme qui rêve d'être forte, elle admire Diderot et la philosophie de son siècle, rêvant de France et de courir les salons, elle ne croit en Dieu que pour les apparences et privilégie le matérialisme mais mieux vaut dissimuler ce genre de chose...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Ùisdean MacKenzie le Ven 12 Jan - 20:50

La voici donc enfin, la superbe sœur MacKenzie qui nous a tant été teasée...

Bonne rédaction pour ta fichette. Si tu as des questions sur le meilleur clan de l'Écosse, n'hésite pas à venir me voir pour qu'on en discute. ♥️

Et rebienvenue avec ce perso qui, je le sens, va pas mal bousculer la fratrie MacKenzie...

_________________
Eye of the Storm
No sign of shore. The moment when the sails were torn, we reached the end. Eye of the storm. For all that it cost, in the end there was no price to pay. For all that was lost, that storm carried it away.
avatar
I cannae keep calm. I am a MacKenzie.

Messages : 473
Points : 347
Fassbender
Avatar : Michael Fassbender
Crédit : ÐVÆLING le magnifique
Multicompte : Teàrlach Ó Ceallaigh & Shawn Underwood
Pseudo : NyxBanana

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 41 ans
Métier : Premier Lieutenant du château d'Édimbourg
Pouvoirs : Beauté (1) - Charisme (1) - Apnée longue durée (1) - Fin limier (1)
Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang

I told you lies and said what you were meant to hear just as you wished, my dear. To reach the eye of the storm. So we began to float and drifted out into the tide for every wave to swallow us alive.

Sómhairl - Famille - Ælpein - Deirdre - Kenno'Cha - Sómhairl & Alasdair - Sómhairl 2


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Kenno'cha MacKenzie le Ven 12 Jan - 20:59

'Dean d'amour!!! Je vais vous rendre tous fou...de moi

*saute dans les bras du frangin pour un calin*

_________________


Smiley face





Celui qui lit ça est un MacLeod puant!  
avatar
Faileas

Messages : 52
Points : 60
Ta tête Par défaut
Avatar : Marie Coutance
Crédit : Carmilla
Multicompte : Keith McBain - Lawrence Harlow - Délèphaïne O'Hayre - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 31 ans 1/2
Métier : Veuve éplorée - Organisatrice de Salon Philosophique
Pouvoirs : Chant Hypnotique (3) - Charisme -(1)
Inconvénients : Appel de la mer - Goût du sang
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous séduit de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les sirènes se sont penchées sur son berceau...pour qu'elle séduise les hommes de son engouement joueur si délicieux, et surtout pour dévorer vos âmes au son de ses chansons..." Ainsi parla Léandre de la jeune femme dans un de ses romans
Jeune veuve presque éplorée, elle porte à bout de bras l'Empire Textile de Grawn Textile, faisant fortune avec le lin. Chanceuse à ses affaires, qu'elle tient d'une main excellente, ainsi que lui a appris son époux, le tout reviendra à son fils, seul et unique héritier Grawn.
Amoureuse de chant et manipulatrice des notes, un air coule toujours sur ses lèvres pour vous plaire et vous emporter dans la sarabande de son existence pleine de vie!
Elle est douce comme terrible, mais merveilleuse de légèreté, cachant un esprit plus aiguisé que l'on ne pourrait le soupçonner. Femme qui rêve d'être forte, elle admire Diderot et la philosophie de son siècle, rêvant de France et de courir les salons, elle ne croit en Dieu que pour les apparences et privilégie le matérialisme mais mieux vaut dissimuler ce genre de chose...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Ciàran Ogilvie le Ven 12 Jan - 21:10

Cinq personnages, mon Dieu, je ne sais pas comment tu fais @_@ tu as des super pouvoirs je crois @_@

En tous cas, hâte de découvrir un peu plus cette charmante demoiselle dont tu nous as tant parlé :3

_________________
Derrière chaque type sans foi, ni loi, ni âme
Si vous cherchez le diable, vous trouverez la femme :
La gueuse la traîtresse la garce la sorcière

En attendant, je compte vos crimes et vos bassesses
Tous vos pieux mensonges et vos histoires de fesses
J'encourage le vice, je provoque des guerres
Je dirige le monde et Dieu me laisse faire !
avatar
Marbhanta

Messages : 512
Points : 639
Ta tête Par défaut
Avatar : Ben Whishaw
Crédit : Orphiel / somanyseals pour le profil
Multicompte : None
Pseudo : Orphiel

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 36 ans
Métier : Ex-pasteur (Tristan Dubh) / Travailleur.se du sexe (Aelig O'Hayre)
Pouvoirs : Charisme, beauté naturelle, conteur écouté, danseur de talent, transformation à volonté
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède la peau, trouble de déficit de l'attention, tendances artistiques, loup de mer, empathie pour les phoques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Gemma MacNiven le Ven 12 Jan - 23:52

Re-Bienvenue dans le coin toi

_________________


Spoiler:


avatar
Il était une fois un phoque qui s'ignorait ...

Messages : 765
Points : 1543
Ta tête Par défaut
Avatar : Alexandra Daddario
Crédit : Winter Soldier & Tumblr
Multicompte : Pas Encore
Pseudo : Sammix

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 27 ans
Métier : Femme au Foyer (Officieusement Ecrivaine)
Pouvoirs : Conteur Ecouté - Thermorégulation
Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau - Tendances Artistiques
Parait que c'est ici qu'on dit des trucs intelligents, mais je sais pas c'est quoi ça

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Earnan MacLeòd of Lewis le Sam 13 Jan - 0:15

Sale MacKenzie va

Re bienvenue quand même ♥️

_________________

UN VERTIGE PUIS LE SILENCE
avatar
I burn but am not consumed

Messages : 180
Points : 93
Ta tête Par défaut
Avatar : Hale Appleman
Crédit : XynPapple
Multicompte : Seaghdh Leamhnach
Pseudo : XynPapple

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 26 ans
Métier : Assistant du représentant du clan MacLeòd
Pouvoirs : Longévité accrue (1),  pleurs maudits (1), mutilation forcée (1), déprime d'autrui (1)
Inconvénients : Tendance au spleen & photophobie




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Kenno'cha MacKenzie le Sam 13 Jan - 14:17

C'est mon dernier Ciaran de luv', en tous cas, jusqu'à ce que je sois décédé de la mort tu vois! Gniark!!
Merci Tristoune forerever

Merci Gemma :D

Ah pouaaaah un MacLeod, c'est ça qui pue! Beuuuuuuurk mais bon, allez t'as l'air d'avoir le swag, merci mon vieux! *En vrai j'ai envie de te sauter dessuss et de te faire des calinous!*

_________________


Smiley face





Celui qui lit ça est un MacLeod puant!  
avatar
Faileas

Messages : 52
Points : 60
Ta tête Par défaut
Avatar : Marie Coutance
Crédit : Carmilla
Multicompte : Keith McBain - Lawrence Harlow - Délèphaïne O'Hayre - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 31 ans 1/2
Métier : Veuve éplorée - Organisatrice de Salon Philosophique
Pouvoirs : Chant Hypnotique (3) - Charisme -(1)
Inconvénients : Appel de la mer - Goût du sang
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous séduit de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les sirènes se sont penchées sur son berceau...pour qu'elle séduise les hommes de son engouement joueur si délicieux, et surtout pour dévorer vos âmes au son de ses chansons..." Ainsi parla Léandre de la jeune femme dans un de ses romans
Jeune veuve presque éplorée, elle porte à bout de bras l'Empire Textile de Grawn Textile, faisant fortune avec le lin. Chanceuse à ses affaires, qu'elle tient d'une main excellente, ainsi que lui a appris son époux, le tout reviendra à son fils, seul et unique héritier Grawn.
Amoureuse de chant et manipulatrice des notes, un air coule toujours sur ses lèvres pour vous plaire et vous emporter dans la sarabande de son existence pleine de vie!
Elle est douce comme terrible, mais merveilleuse de légèreté, cachant un esprit plus aiguisé que l'on ne pourrait le soupçonner. Femme qui rêve d'être forte, elle admire Diderot et la philosophie de son siècle, rêvant de France et de courir les salons, elle ne croit en Dieu que pour les apparences et privilégie le matérialisme mais mieux vaut dissimuler ce genre de chose...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Àdhamh MacKenzie le Sam 13 Jan - 19:20

Aaanwh la voilà enfin

Rebienvenue dans le coin ♥️

_________________
Joyful
avatar
Look around at how lucky we are to be alive right now !

Messages : 128
Points : 153
Ta tête Par défaut
Avatar : Brendon Urie
Crédit : DΛNDELION (ava) + XynPapple (signa)
Multicompte : Eimhir Caoidheach
Pseudo : Koschtiel

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 24 ans
Métier : Orfèvre et Gérant d'une bijouterie au bord de la faillite
Pouvoirs : Charisme, Empoisonnement
Inconvénients : Appel de la mer, Matérialisme exacerbé


Welcome to the end of eras. Ice has melted back to life. Done my time and served my sentence. Dynasty decapitated. You just might see a ghost tonight. And if you don't know, now you know.



If it feels good, tastes good. It must be mine. Heroes always get remembered. But you know legends never die. And if you don't know, now you know



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Kenno'cha MacKenzie le Dim 14 Jan - 20:57

*serre son frangin d'amour dans ses bras*

_________________


Smiley face





Celui qui lit ça est un MacLeod puant!  
avatar
Faileas

Messages : 52
Points : 60
Ta tête Par défaut
Avatar : Marie Coutance
Crédit : Carmilla
Multicompte : Keith McBain - Lawrence Harlow - Délèphaïne O'Hayre - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 31 ans 1/2
Métier : Veuve éplorée - Organisatrice de Salon Philosophique
Pouvoirs : Chant Hypnotique (3) - Charisme -(1)
Inconvénients : Appel de la mer - Goût du sang
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous séduit de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les sirènes se sont penchées sur son berceau...pour qu'elle séduise les hommes de son engouement joueur si délicieux, et surtout pour dévorer vos âmes au son de ses chansons..." Ainsi parla Léandre de la jeune femme dans un de ses romans
Jeune veuve presque éplorée, elle porte à bout de bras l'Empire Textile de Grawn Textile, faisant fortune avec le lin. Chanceuse à ses affaires, qu'elle tient d'une main excellente, ainsi que lui a appris son époux, le tout reviendra à son fils, seul et unique héritier Grawn.
Amoureuse de chant et manipulatrice des notes, un air coule toujours sur ses lèvres pour vous plaire et vous emporter dans la sarabande de son existence pleine de vie!
Elle est douce comme terrible, mais merveilleuse de légèreté, cachant un esprit plus aiguisé que l'on ne pourrait le soupçonner. Femme qui rêve d'être forte, elle admire Diderot et la philosophie de son siècle, rêvant de France et de courir les salons, elle ne croit en Dieu que pour les apparences et privilégie le matérialisme mais mieux vaut dissimuler ce genre de chose...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Ùisdean MacKenzie le Jeu 18 Jan - 12:44

Fàilte gu Dùn Èideann
Bienvenue

Kenno'Cha MacKenzie

Tu vas bientôt pouvoir te jeter à corps perdu dans la ville d’Édimbourg. Cependant, nous avons encore besoin que tu t’affranchisses de deux trois formalités avant d’aller RP. Si tu es encore un peu perdu sur le forum, je t’invite à jeter un œil au guide du débutant. Tu y trouveras tout ce qu’il y a à savoir sur le forum pour un début réussi.

Pour ne pas tarder à te lier aux autres joueurs, ne tarde pas trop à aller poster ta fiche de liens ou encore ta fiche de RP pour garder une trace de tous tes écrits. N'hésite pas à venir faire ta demande de rang ou de lieu si tu en as besoin. Si un cycle s'apprête à commencer, n'hésite pas à jeter un œil aux rôles disponibles, voir à postuler par MP chez ton admin référent.

Ce qu'on a pensé de ta fiche

Les MacKenzie ne savent décidément pas se tenir en place... J'ai adorer lire ta fiche, le chapitre décrit par le chat m'a totalement tué.
Kenno'Cha est vraiment un petit bout de femme charmant et qui sait ce qu'elle veut. Je ne peux pas m'empêcher de me dire que les parents de tous ces personnages ont vraiment pas dû avoir la vie facile au Castel Leod pendant leur enfance... La demoiselle est vraiment attachante et j'ai hâte de jouer avec elle IRP. (et comment ne pas penser à Merida de Brave en lisant cette fiche ? Une petite rouquine qui monte à cheval et qui tire à l'arc, de surcroît avec une telle chevelure et un étalon noir... T'as même les trois ours avec Ùisdean, Siomon et Peadrus... pour ne pas compter Adhamh qui est quand même beaucoup plus jeune que le trio infernal du Castel )


_________________
Eye of the Storm
No sign of shore. The moment when the sails were torn, we reached the end. Eye of the storm. For all that it cost, in the end there was no price to pay. For all that was lost, that storm carried it away.
avatar
I cannae keep calm. I am a MacKenzie.

Messages : 473
Points : 347
Fassbender
Avatar : Michael Fassbender
Crédit : ÐVÆLING le magnifique
Multicompte : Teàrlach Ó Ceallaigh & Shawn Underwood
Pseudo : NyxBanana

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 41 ans
Métier : Premier Lieutenant du château d'Édimbourg
Pouvoirs : Beauté (1) - Charisme (1) - Apnée longue durée (1) - Fin limier (1)
Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang

I told you lies and said what you were meant to hear just as you wished, my dear. To reach the eye of the storm. So we began to float and drifted out into the tide for every wave to swallow us alive.

Sómhairl - Famille - Ælpein - Deirdre - Kenno'Cha - Sómhairl & Alasdair - Sómhairl 2


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Kenno'cha MacKenzie le Jeu 18 Jan - 13:28

Han merci mon frangin d'amour!!

Attentions les Mackenzie (et les autres) j'arriiiiiiiiiiiive *grimpe sur son cheval et file à Edimbourgh)

_________________


Smiley face





Celui qui lit ça est un MacLeod puant!  
avatar
Faileas

Messages : 52
Points : 60
Ta tête Par défaut
Avatar : Marie Coutance
Crédit : Carmilla
Multicompte : Keith McBain - Lawrence Harlow - Délèphaïne O'Hayre - Alec Craft
Pseudo : Carmilla

Taux d'abomination :
40 / 10040 / 100
Age : 31 ans 1/2
Métier : Veuve éplorée - Organisatrice de Salon Philosophique
Pouvoirs : Chant Hypnotique (3) - Charisme -(1)
Inconvénients : Appel de la mer - Goût du sang
“ Méfiez-vous de l'espiègle créature à la voix cristalline, elle vous séduit de ses mimiques et de son air charmant, pourtant, les sirènes se sont penchées sur son berceau...pour qu'elle séduise les hommes de son engouement joueur si délicieux, et surtout pour dévorer vos âmes au son de ses chansons..." Ainsi parla Léandre de la jeune femme dans un de ses romans
Jeune veuve presque éplorée, elle porte à bout de bras l'Empire Textile de Grawn Textile, faisant fortune avec le lin. Chanceuse à ses affaires, qu'elle tient d'une main excellente, ainsi que lui a appris son époux, le tout reviendra à son fils, seul et unique héritier Grawn.
Amoureuse de chant et manipulatrice des notes, un air coule toujours sur ses lèvres pour vous plaire et vous emporter dans la sarabande de son existence pleine de vie!
Elle est douce comme terrible, mais merveilleuse de légèreté, cachant un esprit plus aiguisé que l'on ne pourrait le soupçonner. Femme qui rêve d'être forte, elle admire Diderot et la philosophie de son siècle, rêvant de France et de courir les salons, elle ne croit en Dieu que pour les apparences et privilégie le matérialisme mais mieux vaut dissimuler ce genre de chose...


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kenno'cha MacKenzie - L'espiègle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum