Rejoins-nous!
Connecte-toi

The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 3 The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Seaghdh Leamhnach le Jeu 14 Déc - 20:46


The derelict
Llewyn ξ Seaghdh

Les mains tremblantes, le souffle irrégulier, Seaghdh faisait de son mieux pour conserver sa concentration. Les chiffres n’étaient pas bon. Pas bon du tout. La qualité des récoltes faisait monter en lui une inquiétude viscérale. Cela faisait des jours maintenant qu’il retournait les chiffres dans tout les sens pour tenter de trouver une solution stable sur le long terme. A tel point qu’il avait à peine trouver le temps pour sa baignade hebdomadaire qui lui était pourtant nécessaire. Et même ce moment personnel qui avait toujours eut la particularité de l’apaiser n’avait pas chassé ses inquiétudes.

Et, comme si Dieu lui même avait décidé de se moquer de lui, ce qui l’empêchait présentement de se concentrer était le temps qu’il avait octroyé à ce problème, allant jusqu’à nier la nature profonde de son être pour un temps. Et il commençait sérieusement à sentir les conséquences de ses choix. Vivre pour son travail et sa famille était une chose, décider soudainement que la part de monstre qui sommeille en soit n’a plus besoin d’être satisfaite en est une autre.

Le ceasg poursuivit pourtant, persuadé qu’il était à deux doigts de trouver une solution à son problème. Mais plus il persistait, plus il sentait la déprime s’abattre sur lui avec force. Il ne s’arrêta cependant que lorsque ses mains, devenue tremblante par le manque, furent incapable de tenir sa plume. Le comptable laissa l’espace d’un instant la rage, la colère et la tristesse le submerger.

Profitant qu’il était seul - personne ne restait aussi tard à la distillerie - il s’octroya quelques minutes pour recomposer sa façade habituelle. Ce qui était loin d’être un exercice facile lorsqu’on était un ceasg en manque cruel d’affection. Le comptable laissa échapper un juron alors qu’il passait sa main dans ses cheveux, abîmant un peu plus qu’elle ne l’était déjà sa coiffure.

Son regard tomba sur la flamme vacillante de la bougie qui l’avait accompagnée dans son étude nocturne. Puis sur ses mains tremblantes. Il ne se faisait clairement pas confiance pour rejoindre la sortie sans mettre le feu à la distillerie. Alors, d’un souffle tremblant qui tentait vaille que vaille de se décharger de la masse d’émotions qui l’accablaient, il souffla la mèche.

Il demeura plusieurs minutes dans le noir, à se morfondre sur son sort, le temps que ses yeux ne s’acclimatent à l’obscurité. Ensuite, il ramassa les affaires dont il aurait impérativement besoin avant d’abandonner ses locaux. Il rejoints ensuite à tâtons l’extérieur, retrouvant avec reconnaissance les rayons sélénites qui baignaient les rues de leur lueur blafarde.

Le comptable réajusta en vitesse son épais manteaux avant d’y fourrer ses mains tremblantes. Personne n’avait besoin d’assister à ce triste spectacle. Il se dirigea d’un pas rapide vers la voiture qui l’attendait et manqua s’immobiliser un moment en reconnaissant la silhouette qui marchait vers lui d’un pas pressé. Un grognement contrarié plus tard, le ceasg avait comprit qu’il n’y réchapperait pas, bien qu’il soit déterminer à envoyer bouler son maître chanteur. Il ne se priva d’ailleurs pas de l’apostropher en rue.

« Pas maintenant MacGobhainn, j’ai des affaires autrement plus urgentes que vos petits jeux malsains à gérer. »

_________________

TOUT CE QUI BRILLE PEUT ÊTRE D'OR
avatar
Do not go gentle into that good night.

Messages : 344
Points : 218
Ta tête Par défaut
Avatar : Simon Pegg
Crédit : verveine. (ava) & moi (signa)
Multicompte : Earnan MacLeod of Lewis + Alistair Domhnall
Pseudo : XynPapple

Taux d'abomination :
70 / 10070 / 100
Age : 41 ans
Métier : Comptable
Pouvoirs : Charisme, Fin limier & Fétiche
Inconvénients : Fort besoin affectif, désastre nautiques, appel de la mer & matérialisme exacerbé


Do not go gentle into that good night, old age should burn and rave at close of day; rage, rage against the dying of the light.

Though wise men at their end know dark is right, because their words had forked no lightning they do not go gentle into that good night.





Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Llewyn MacGobhainn le Ven 16 Mar - 18:22




Seaghdh & Llewyn
The Derelict




Extatique. Impatient ! C’était des sentiments que le scientifique n’avait plus ressenti avec autant de véhémence depuis des années. Enfin, il sentait qu’il progressait dans ses recherches. Tant de ressources mises à sa disposition vont grandement l’aider. Son œuvre, il n’en est pas peu fier. Accompagné du psychiatre qu’il est venu à apprécier au fil du temps, ils ont réussi ce que le chirurgien pensait impossible. Ériger le Galileo’s Hospital, leur établissement ! Bien sûr, leurs noms ne figurent pas en tête d’affiche. Oh non, avec ce qui se prépare dans l’ombre de l’institut, ce serait une énorme erreur. Llewyn est prudent et usant de malhonnête humilité, il laissa la direction à un de ses pantins.

Justement, en parlant de pantins… L’Oilliphéist se tâte à rendre visite à un autre de ses jouets personnels. Ce pauvre Seaghdh qui se retrouve traîné par la force des choses dans les manèges macabres du scientifique. D’abord simple comptable privé, l’aristocrate voit plus grand pour le Ceasg. Langue d’argent et d’humeur taquine, il appellerait même ça une promotion. Après tout, non seulement, il est garanti de vivre un autre jour, mais en plus, il jouit d’une compensation pécuniaire. De quoi ce cher Leamhnach pourrait-il se plaindre ?

Sortir aussi tard n’est pas le choix le plus judicieux qu’ait fait Llewyn dans sa vie. Entre le froid mordant de l’hiver et l’ombre du tueur qui plane constamment au-dessus de la ville, il ne fait pas bon de courir les rues lorsque la lune rayonne de son éclat blafard. Néanmoins, il semblerait que son agoraphobie ait eu raison sur ses tendances paranoïaques. Faire face à cette peur viscérale lui semble plus facile lorsqu’il n’y a personne pour le voir. Stupide raisonnement qui le mène pourtant devant la distillerie Ó Ceallaigh. Heureux de constater que le comptable n’a pas encore quitté les lieux, l’Oilliphéist presse le pas. Pour être honnête, il avait très peu d’espoir que Seaghdh soit encore présent à cette heure de la nuit, mais il semblerait que l’homme soit incapable de lâcher son travail. Qualité ou défaut, peu importe, le scientifique est ravi de pouvoir tirer profit de cette facette de la personnalité de son beau-frère.

« Pas maintenant MacGobhainn, j’ai des affaires autrement plus urgentes que vos petits jeux malsains à gérer.
- Je n’en doute pas. »

Esquissant un sourire mauvais, il se faufile à sa suite dans la voiture à l’arrêt, ignorant royalement la réticence de Seaghdh. Le chirurgien s’assoit face à son interlocuteur, ajustant d’un geste élégant ses manches sur ses poignets. « Je dois vous parler d’un sujet important, ça concerne notre petit arrangement. » Caché par la pénombre, il est difficile pour Llewyn d’analyser les réactions du Ceasg, mais il suppose qu’aborder ce sujet l’irrite particulièrement et l’Oilliphéist s’en délecte. « Soyez rassuré, votre fétiche est toujours en lieu sûr. J’ai quelque chose à vous proposer qui, j’en suis certain, vous fera plaisir. Avez-vous suivi l’ouverture du Galileo’s Hospital ? »
Fiche codée par Koschtiel

_________________

A WOLF IN SHEEPISH CLOTHING
avatar
Pray for my lost soul

Messages : 462
Points : 325

Avatar : Andrew Scott
Crédit : Schizophrenic (ava) + XynPapple (signa)
Multicompte : Àdhamh MacKenzie + Eimhir Caoidheach
Pseudo : Koschtiel

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 35 ans
Métier : Chirurgien et scientifique en quête de savoir, prêt à tout pour percer les secrets du corps humain.
Pouvoirs : Dents acérées, Discrétion naturelle, Agilité naturelle, Contrôle des éléments
Inconvénients : Cannibale, Agoraphobe, Déteste le son de la cornemuse, Sang froid


Grave digger, grave digger. Send me on my way. Bring me to my knees. Forget what i have done. Forgive me if you please. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Grave digger, grave digger. Slowly fill my grave. Whisper to your god. Allow me to be saved. Pray for my lost soul. Allow me to grow old. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Seaghdh Leamhnach le Ven 16 Mar - 19:20


The derelict
Llewyn ξ Seaghdh

Pensant, à tords, que sa bonne étoile le tirerait de cette rencontre inopportune, le Ceasg se glisse dans la voiture, espérant que le message sera suffisamment clair pour son maître chanteur. Il ne pouvait juste pas gérer ça maintenant. Et il n’avait aucune envie que la personne qui possède littéralement sa vie entre ses mains le voie dans un tel état, c’était certain.

Malheureusement pour lui, l’homme était aussi mal éduqué qu’il était malsain et ne se priva pas pour lui emboîter le pas. Au grand désespoir du comptable, qui grogna dans sa barbe pour signifier son mécontentement à son interlocuteur.

« Je dois vous parler d’un sujet important, ça concerne notre petit arrangement. Soyez rassuré, votre fétiche est toujours en lieu sûr. J’ai quelque chose à vous proposer qui, j’en suis certain, vous fera plaisir. Avez-vous suivi l’ouverture du Galileo’s Hospital ? »

Perdu dans les affres de sa solide dépression, le ceasg ne réagit pas tout de suite à la question de son interlocuteur alors qu’il sortait ses mains tremblantes de ses poches pour ôter sa coiffe, la posant sur la banquette à ses cotés. Un soupir profondément las quitta le seuil de ses lèvres alors qu’il considéra un instant l’idée de sauter au cou du scientifique, histoire d’en finir une bonne fois pour toute. Soit il l’emportait et il était libre, soit il échouait et ça n’aurait de toute façon pas d’importance très longtemps.

La seule chose qui le retint de déclencher un suicide a retardement fut la peine qu’un tel événement pourrait causer à ses proches. Màiri particulièrement.

« J’en ais vaguement entendu parler oui… Mais je ne crains d’être souffrant ce soir. Il serait plus sage que vous ne preniez vos distances… »

Il n’en dit pas plus, espérant à demi que l’homme craigne qu’il n’ait contracté la fièvre du selkie et ne prenne ses distances. Mais, d’humeur particulièrement pessimiste, il n’y croyait pas trop… D’autant plus que son maître chanteur était probablement une des personne les mieux renseignée sur les tares que pouvaient subir les différentes personnes d’Edimbourg à cause de leur héritage… Il ne serait probablement pas long à additionner deux et deux pour comprendre le mal qui l’affligeait.

Dans tout les cas, la présence d’un autre être humain aussi proche de lui, alors même qu’il ne rêvait que de recevoir une marque d’affection, était particulièrement difficile. D’autant plus à cause de l’identité de la dite personne. Il serra les dents et arracha son regard à celui de l’importun, préférant perdre son regard vers l’extérieur. A peu près sur que Llewyn ne le laissera pas en paix, il donna, le cœur lourd, l’ordre au coché de le ramener chez lui.

« Vous avez la sale manie de débarquer au pire moment possible MacGobhainn, vous en avez conscience je suppose ? Bien… Dites moi ce que vous avez à me dire et partez, avant que je ne fasse un malaise. »

_________________

TOUT CE QUI BRILLE PEUT ÊTRE D'OR
avatar
Do not go gentle into that good night.

Messages : 344
Points : 218
Ta tête Par défaut
Avatar : Simon Pegg
Crédit : verveine. (ava) & moi (signa)
Multicompte : Earnan MacLeod of Lewis + Alistair Domhnall
Pseudo : XynPapple

Taux d'abomination :
70 / 10070 / 100
Age : 41 ans
Métier : Comptable
Pouvoirs : Charisme, Fin limier & Fétiche
Inconvénients : Fort besoin affectif, désastre nautiques, appel de la mer & matérialisme exacerbé


Do not go gentle into that good night, old age should burn and rave at close of day; rage, rage against the dying of the light.

Though wise men at their end know dark is right, because their words had forked no lightning they do not go gentle into that good night.





Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Llewyn MacGobhainn le Ven 16 Mar - 23:58




Seaghdh & Llewyn
The Derelict




Dire que le chirurgien ne s’amuse pas de la situation serait mentir. La vision des nerfs du Ceasg mis à rude épreuve est un spectacle qui lui avait manqué plus qu’il ne voudrait bien l’admettre. Métaphore du chat et de la souris, il s’amuse avec sa proie. Llewyn perçoit le malaise évident de son interlocuteur et esquisse un sourire méprisant, plus que satisfait de le voir docilement accéder à ses moindres caprices. Après tout, la menace de la destruction de son fétiche plane toujours et l’Oilliphéist n’hésitera pas un seul instant à détruire l’artefact s’il est témoin du moindre signe de rébellion. Ou s’il estime que son sous-fifre a rempli correctement son rôle. Ou s’il l’ennuie.

« J’en ais vaguement entendu parler oui… Mais je ne crains d’être souffrant ce soir. Il serait plus sage que vous ne preniez vos distances… » Ce que Llewyn retient dans cette phrase, c’est qu’il a entendu parler de l’inauguration de l’hôpital. Pour être honnête, il aurait été surpris et vexé que ce ne soit pas le cas. Si tout ce travail n’était pas un tant soit peu reconnu, le chirurgien aurait rapidement crié au scandale ! Il faut que la nouvelle se répande, que les habitants s’ameutent aux portes, que la machinerie se mette en route.

Il note cependant la mention d’une possible maladie et un sourire narquois se glisse sur ses lèvres. « Cette fameuse “fièvre du selkie” vous aurait-elle atteinte ? » Le chirurgien n’en croit pas un mot. S’il n’était pas familier avec la famille Leamhnach, il aurait pu tomber pour cette explication. Maladie transmise par les phoques, touchant principalement les personnes les plus faibles. L’Oilliphéist a une autre hypothèse. « Depuis quand n’avez-vous pas vu la mer, cher beau-frère ? L’eau saline vous manque d’elle au point d’en pâlir ? »

Enfin, l’ordre est donné au cocher. Comme si cela n’était pas déjà évident et acquis d’avance, Seaghdh a concédé lui accorder une entrevue. De toute manière, Llewyn ne comptait aller nulle part et il voulait absolument discuter de son petit projet. C’est important, pour la science. Et aussi parce que rendre la vie du Ceasg encore plus impossible est un jeu dont il ne se lassera probablement jamais.

« Vous avez la sale manie de débarquer au pire moment possible MacGobhainn, vous en avez conscience je suppose ? Bien… Dites moi ce que vous avez à me dire et partez, avant que je ne fasse un malaise.
- Heureusement que je sois en mesure de vous garder parmi nous si jamais cela devait arriver. »

Goguenard, le scientifique s’applique à clairement lui signifier qu’il n’y a pas d’échappatoire à leur discussion. Et que sa réponse a tout intérêt à être positive. « Le Galileo’s Hospital vient d’ouvrir. Pour l’instant, tout se passe à merveille. Les regards de la communauté scientifique sont tournés vers ce nouvel établissement qui accepte de soigner, aussi bien les plus démunis que les plus fortunés. » Il brosse rapidement le tableau, omettant soigneusement les parts d’ombres que possède le projet. « Un seul problème se dresse encore, nous avons besoin de personnel. Nous avons besoin de personnes capables de soulager les scientifiques des tâches chronophages. Je vous propose de devenir le comptable du Galileo’s Hospital. » Fier, il toise Seaghdh de toute sa hauteur, enchanté de voir le comptable s’enfoncer chaque jour un peu plus dans les entrailles de l’illégalité. L’Oilliphéist le traîne dans la boue, se régalant de le voir s’accrocher désespérément à ses principes. « Je vous offre une promotion. Une place à l’hôpital vous donnant accès à de meilleures conditions de travail et à un meilleur salaire. C’est un cadeau que vous ne pouvez refuser. »
Fiche codée par Koschtiel

_________________

A WOLF IN SHEEPISH CLOTHING
avatar
Pray for my lost soul

Messages : 462
Points : 325

Avatar : Andrew Scott
Crédit : Schizophrenic (ava) + XynPapple (signa)
Multicompte : Àdhamh MacKenzie + Eimhir Caoidheach
Pseudo : Koschtiel

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 35 ans
Métier : Chirurgien et scientifique en quête de savoir, prêt à tout pour percer les secrets du corps humain.
Pouvoirs : Dents acérées, Discrétion naturelle, Agilité naturelle, Contrôle des éléments
Inconvénients : Cannibale, Agoraphobe, Déteste le son de la cornemuse, Sang froid


Grave digger, grave digger. Send me on my way. Bring me to my knees. Forget what i have done. Forgive me if you please. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Grave digger, grave digger. Slowly fill my grave. Whisper to your god. Allow me to be saved. Pray for my lost soul. Allow me to grow old. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Seaghdh Leamhnach le Sam 17 Mar - 22:10


The derelict
Llewyn ξ Seaghdh

« Cette fameuse “fièvre du selkie” vous aurait-elle atteinte ? Depuis quand n’avez-vous pas vu la mer, cher beau-frère ? L’eau saline vous manque d’elle au point d’en pâlir ?
— Si ce n’était que ça, vous verriez ma peau sèche et craquelée au lieu de mes cernes et tremblements. Non, c’est un autre mal qui m’habite.  »

Seaghdh se mords les lèvres alors qu’il détourne à nouveau le regard. Il n’aurait pas du dire ça. Il aurait mieux fait de laisser l’homme penser que la mer lui manquait depuis trop longtemps. Mais ce besoin brûlant de se confier, de mendier quelques morceaux d’attentions, menaçait de le submerger à tout moment. Et il craignait déjà que, en ayant cédé à son besoin de confidence, le reste ne tarderait pas à suivre comme un barrage laisse passer quelques fuites avant d’éclater.

« Heureusement que je sois en mesure de vous garder parmi nous si jamais cela devait arriver.
— Au risque de me répéter, il n’y a rien que vous ne puissiez faire pour moi dans mon état. En tout cas, il n’y a rien que je vous veux voir faire pour moi… »

Le comptable remarqua finalement que, a mesure que la conversation s’écoulait, il s’était penché vers son beau-frère, désespérément en quête de contact. Il passa sa main sur son visage fatiguée, se massant les tempes alors qu’il se laissait à nouveau aller en arrière dans son siège, luttant contre l’envie aussi urgente qu’écœurante de prendre l’autre homme dans ses bras.

« Le Galileo’s Hospital vient d’ouvrir. Pour l’instant, tout se passe à merveille. Les regards de la communauté scientifique sont tournés vers ce nouvel établissement qui accepte de soigner, aussi bien les plus démunis que les plus fortunés. […] Un seul problème se dresse encore, nous avons besoin de personnel. Nous avons besoin de personnes capables de soulager les scientifiques des tâches chronophages. Je vous propose de devenir le comptable du Galileo’s Hospital. Je vous offre une promotion. Une place à l’hôpital vous donnant accès à de meilleures conditions de travail et à un meilleur salaire. C’est un cadeau que vous ne pouvez refuser. »

Perdus dans les affres de sa dépression et de sa lutte personnelle, le ceasg manqua la moitié du discours de son maître chanteur, à son plus grand dépits. Mais, du peu qu’il en compris, il n’aima pas du tout ce qu’il entendit.

Décidément, son beau-frère aimait jouer avec le feu. Il était indéniablement en train de chercher à pousser Seaghdh dans ses retranchements, de voir jusqu’ou il pouvait aller avant de le briser. Mais il ignorait que son petit jouet était déjà proche de son point de rupture avant qu’il ne fasse son apparition. Et il était tellement fatigué de lutter.

« MacGobhainn… Je suis terriblement désolé mais je… Je n’en peux plus… Vous n'auriez pas du venir ce soir. »

Vaincu, il céda aux pulsions ancrées au plus profond de lui-même, héritage abominable, répondant à un besoin qu’il n’avait que trop nier. Il avait juste besoin de ressentir un contact physique avec un autre être humain, et au diable le fait que se soit la pire personne possible que se trouvait en face de lui ce soir !

Il s’élança vers l’avant, droit sur le scientifique, les bras tendus vers lui comme s’il avait voulu l’étrangler. Mais au moment ou les deux corps se rencontrèrent, les bras du comptables passèrent dans le dos de l’homme pour le serrer contre lui. L’acte seul fut un véritable soulagement pour le ceasg, mais loin d’être ce dont il avait vraiment besoin. Malheureusement pour lui, s’il survivait à cette humiliation, il avait peu d’espoir de recevoir la moindre marque d’affection de la part du chirurgien.

_________________

TOUT CE QUI BRILLE PEUT ÊTRE D'OR
avatar
Do not go gentle into that good night.

Messages : 344
Points : 218
Ta tête Par défaut
Avatar : Simon Pegg
Crédit : verveine. (ava) & moi (signa)
Multicompte : Earnan MacLeod of Lewis + Alistair Domhnall
Pseudo : XynPapple

Taux d'abomination :
70 / 10070 / 100
Age : 41 ans
Métier : Comptable
Pouvoirs : Charisme, Fin limier & Fétiche
Inconvénients : Fort besoin affectif, désastre nautiques, appel de la mer & matérialisme exacerbé


Do not go gentle into that good night, old age should burn and rave at close of day; rage, rage against the dying of the light.

Though wise men at their end know dark is right, because their words had forked no lightning they do not go gentle into that good night.





Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Sreath-Mhurtair le Jeu 22 Mar - 18:57

do you feel my breath on your neck ?
THE DERELICT


Vous ne comprenez pas pleinement ce qui se passe, mais vous vous levez soudainement de là où vous étiez assis. Et vous vous dirigez vers vos correspondances pour prendre le coupe-papier qui vous sert à les ouvrir. Vous n'en avez pas eu aujourd'hui, mais peu importe, car votre regard montre un signe, un signe inquiétant dirons certains, un signe normal dirons d'autres, même si ce sera sans doute la première catégorie qui l'emportera. Pourtant, personne n'est encore devant vous pour le voir ce regard si sombre. Vous touchez la fine lame de ce coupe-papier ordinaire, il sera suffisant pour votre besogne. Et vous sortez de chez vous avec cette grande veste munie d'une capuche qui couvre votre identité à qui n'y ferait pas attention. C'est pratique, presque trop, mais instinctivement, pour sortir ce soir, vous l'avez mis sur vos épaules solides. Étrangement, ce soir les rues sont presque désertes, alors les potentielles victimes se font rares, presque trop. Mais vos pas vous mènent dans West Port, et c'est là que vous entendez des voix qui parlent, dans une voiture à l'arrêt. Un air frais arrive jusqu'à vos narines, l'un des deux fera une victime parfaite, absolument parfaite, vous en avez bien conscience, ou pas vraiment d'ailleurs, mais vous vous approchez, doucement, mais de façon sûre, certaine, et un sourire carnassier s'affiche sur votre visage, un sourire à faire pâlir n'importe qui sachant qu'il est couplé à un regard assassin, qui inquiéterait quiconque serait en position de le voir. Mais pour le moment, personne ne vous voit, personne ne vous verra même, puisque sur vos épaules se trouve une cape d'un bleu nuit qui vous fondra dans le paysage. Vous êtes dans l'ombre, de la voiture, vous les écoutez parler un petit instant, histoire de voir à qui vous avez à faire. Ils parlent d'un arrangement, l'un des deux à un fétiche sagement gardé, puis ils se mettent à parler du nouvel hôpital qui vient d'ouvrir récemment. Peut être que vous vous amuserez à y mettre les pieds prochainement. Quoi de plus naturel qu'une victime dans un hôpital après tout ? C'est une idée à laquelle vous allez songer évidemment. La fièvre du selkie qui fait des ravages en ville est abordée ce qui accentue votre sourire. Cela ne vous fait pas peur, rien ne peut vous faire peur. L'un propose alors quelques choses à l'autre, un poste de comptable dans cet hôpital, une bonne place à première vue, même si ce n'est pas une place qui pourrait vous correspondre évidemment. Mais l'un d'entre eux dit à la voiture d'avancer. Cela ne vous plait pas, vous vouliez en tuer un. Alors vous courrez à côté de la voiture. C'est alors qu'une chose absurde se produit entre les deux hommes. C'est là votre moment, celui où vous allez pouvoir attaquer. Votre arme à la main, vous tentez de passer à l'action en tentant d'atteindre Seaghdh Leamhnach.

Spoiler:
échec critique : Vous trébuchez à côté de la voiture, ils ne vous ont même pas vu.
échec alarmant : Le coupe-papier se plante dans la voiture, un peu trop.
échec anodin : La position des deux hommes vous rends perplexe, vous faisant hésiter.
blessure superficielle : Vous accrochez la chaussure de Seaghdh, le blessant au mollet.
blessure grave : Vous grimpez dans la voiture touchant Seaghdh à la cuisse qui saigne.
blessure mortelle : Vous êtes derrière Seaghdh, sa carotide n'est guère loin et vous le videz de son sang.


avatar
I am the monster you claim

Messages : 73
Points : 264
Ta tête Par défaut
Avatar : --
Crédit : --
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Ceann-Uidhe le Jeu 22 Mar - 18:57

Le membre 'Sreath-Mhurtair' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Sreath-Mhurtair' :
avatar
Let nature be your guide

Messages : 121
Points : 565
Ta tête Par défaut
Avatar : Les dés
Crédit : La destinée
Multicompte : --
Pseudo : --

Taux d'abomination :
100 / 100100 / 100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Llewyn MacGobhainn le Ven 6 Avr - 23:23




Seaghdh & Llewyn
The Derelict




L’affliction du Ceasg amuse fortement le chirurgien. Certains diront que tourmenter un homme déjà souffrant est d’une bassesse affligeante, Llewyn leur répondra que l’amusement qu’il en retire surpasse largement les états d’âme qui pourraient l’assaillir. De plus, il s’agit de Seaghdh. L’Oilliphéist s’applique depuis des mois maintenant à faire de sa vie un enfer, il ne va certainement pas reculer pour si peu. Cette démonstration de faiblesse a même pour effet de revigorer le scientifique, bien heureux de constater que sa proie est vulnérable et espère ainsi qu’elle foncera droit dans ses filets. Il doute d’un jour se lasser de ce petit jeu. Il apprécie, peut-être trop, d’observer les accès de colère et l’indignation de son beau-frère à chacune de ses requêtes. Le chirurgien s’amuse, curieux de voir jusqu’où il pourrait pousser le Ceasg. Arrivera-t-il à le faire renoncer à ses principes ? Et lorsqu’il se sera libéré de son joug - s’il l’est un jour -, que fera-t-il ? Se chargera-t-il lui-même de faire payer à l’Oilliphéist le moindre de ses affronts ou s’essaiera-t-il à la sournoiserie, tentant de préserver ce qui restera de son intégrité ? Tout cela ne reste qu’à l’état hypothétique, si Llewyn devait un jour tomber, il s’assurerait d’emporter dans sa déchéance tout ceux qui ont touché, de près ou de loin, à ses recherches.

Le chirurgien pousse un élégant soupir, signifiant poliment à son vis-à-vis qu’il attend toujours sa réponse. Même s’il la sait évidemment positive, il veut l’entendre de sa bouche. Il veut le voir renier ses principes, une fois encore. « MacGobhainn… Je suis terriblement désolé mais je… Je n’en peux plus… Vous n'auriez pas dû venir ce soir. » Les traits qui esquissaient un sourire hautain et goguenard se teintent d’incompréhension, ainsi que d’une légère appréhension. Soudain sur ses gardes, l’Écossais quitte sa posture imposante et prétentieuse pour s’enfoncer un peu plus dans son siège. Craignant une tentative d’assassinat sur sa personne, Llewyn glisse précautionneusement une main dans sa veste, juste assez pour se saisir de la seringue de curare qu’il porte en permanence sur lui. S’il est évident que ce n’est pas la mort qui en résultera pour le Ceasg, cela pourrait être suffisant pour éviter celle de l’Oilliphéist, lui laissant le temps de s’extirper de cette voiture devenue soudainement trop étroite.

Surpris et ne pouvant se représenter la scène, il ne réagit pas tout de suite. Le scientifique, statique telle une statue de marbre, retient presque sa respiration alors que les bras du comptable, qu’il pensait mû par une volonté vengeresse, s’enroule doucement dans son dos. Peu à peu, sa très faible patience s’épuise et Llewyn, plus glacial que jamais, gronde d’un ton menaçant. « Vous êtes prié de me lâcher. Cessez cette obscène mascarade ou je m’assurerais que vous ne descendiez jamais de cette voiture. » Le chirurgien maudit ce besoin d’affection typiquement Ceasg. Cette même tare qu’il a déjà pu observer maintes fois à l’œuvre chez certains de ses sujets. Si désespérés. Pathétiques. « Reprenez-vous, Leamhnach. » Il marque chacun de ses mots, en articulant chaque syllabe avec dégoût. Misanthrope aux mœurs classiques, les démonstrations d’affection l’agacent et l’irritent. Venant de son beau-frère, c’est plus que déplacé. N’a-t-il donc aucune pudeur ? N’a-t-il reçu aucune éducation ? « Qu’importe le trouble qui vous agite, tâchez de rester à votre place. »
Fiche codée par Koschtiel

_________________

A WOLF IN SHEEPISH CLOTHING
avatar
Pray for my lost soul

Messages : 462
Points : 325

Avatar : Andrew Scott
Crédit : Schizophrenic (ava) + XynPapple (signa)
Multicompte : Àdhamh MacKenzie + Eimhir Caoidheach
Pseudo : Koschtiel

Taux d'abomination :
80 / 10080 / 100
Age : 35 ans
Métier : Chirurgien et scientifique en quête de savoir, prêt à tout pour percer les secrets du corps humain.
Pouvoirs : Dents acérées, Discrétion naturelle, Agilité naturelle, Contrôle des éléments
Inconvénients : Cannibale, Agoraphobe, Déteste le son de la cornemuse, Sang froid


Grave digger, grave digger. Send me on my way. Bring me to my knees. Forget what i have done. Forgive me if you please. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Grave digger, grave digger. Slowly fill my grave. Whisper to your god. Allow me to be saved. Pray for my lost soul. Allow me to grow old. Save me if you can. The time for me has come. Let me be the one that got away.



Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 Re: The derelict (Seaghdh & Llewyn)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum