Rejoins-nous!
Connecte-toi
Été 1761, Édimbourg, Écosse. Les vagues frappaient contre la rive en un bruit constant et répétitif, comme une douce berceuse chantée par la mer du nord, une caresse légère sur votre front, un tendre baiser rassurant de la nature. Tout indiquait un matin normal sur les quais du port de Leith, si ce n’étaient les corps inertes qui flottaient comme des billots de bois mou abandonnés. Six corps. [...] Lire plus.

Nemesis de mon coeur! [Ælpein]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cycle 4 Nemesis de mon coeur! [Ælpein]

Message par Lawrence Harlow le Sam 4 Nov - 7:23

 Lawrence Harlow sent le gin, dans son haleine, une odeur qui le précède chaque fois qu’il ouvre la bouche. Il a trop bu, il ne sait pas où est Geena et la sensation lui déplait. Sans parler de ce froid merdique d’Ecosse qui lui bousille l’humeur et le caractère, lui faisant accrocher à son air plutôt amical à l’habitude, les wagons de la hargne stupide. Son manteau, à l’intérieur doublé par les peaux des selkies qu’il a tué, volontairement ou par hasard, voir inadvertance à travers le temps, le coince dans une sensation chaude, l’alcool, agite assez sons sang pour lui faire apprécier la température, glaciale, de tout ce joyeux bordel.

Il n’aime pas ce froid, les chaleurs sahariennes lui manque et que dire encore de la température du désert venant lui dorer la peau. Où est Geena ? Comme le dragon ancestral, dont il est l’héritier, il cherche avec l’humeur avinée de gin, passant il ne sait trop où, faisant un tapage vif en cette soirée.

Des gens sont encore là…ils ne sont pas allés se terrer comme des pucelles à l’annonce de leurs noces ! Sans se formaliser, il passe au travers de leur groupe, les poussant d’un coup d’épaule. IL n’est pas ivre, l’alcool ne lui fait plus d’effet depuis le temps, ou presque. Il est au seuil d’un état peu stable, alors qu’il ignore leurs mots, un petit moment, avant de se retourner. Les yeux humides par les vapeurs alcooliques, il dévisage les couards branleurs, qui ne sauraient pas même se sortir les doigts de leur cul, sauf si leurs vies en dépendaient.

Répondre où les ignorer….bonne question. Il choisit la seconde solution, le corsaire royal, se moque éperdument de leurs conneries. Les vivants d’Edimbourgs ne sont que des êtres méprisables qui peuvent crever. Ne compte que Geena, le Hurley et le sang de sa famille dont il ne porte plus le nom. Il pourrait tout à fait reconsidérer la dernière option, puisque, bien entendu, il ne devrait pas tant faire preuve de loyauté, la branche de sa famille n’est qu’un ramassis d’abruti méprisable, et ils ignorent presque tous qu’il est encore en vie. Ou bien ils font tout comme !

Passant le coin d’une ruelle, l’Olliphéist aperçoit une silhouette à son extrémité mais n’y fait pas grand cas, il le dépasse largement en taille et carrure et quel que soit ce stupide bonhomme, il le bousculerait comme les autres. Il n’a pas le temps de faire du charme ou des jolies choses, ni l’humeur. Il préfère tracer et retourner au port, sur son navire, en espérant que sa douce y soit. Geena le rend parfois fous, mais l’amour rends les gens ainsi.

Il s’avance, prêt à se faire une place dans la ruelle presque propre. Presque. Des caisses vides des commerces et des restes d’ordures traînent, mais rien qui ne ressemble à la gadoue sale coutumière. Il faut dire qu’il n’y a pas de fenêtre en vis-à-vis et les murs sont aveugles. Il s’avance.

Les yeux limpides pourtant commencent à déterminer la silhouette et la forme, ignorant tout comme il le faut le gamin au flanc, il se concentre sur l’homme, et c’est bien alors que les sens de Lawrence s’agitent. Il s’arrête, sourit, sa main vient immédiatement reposer sur l’extrémité du sabre caché encore par le manteau entrouvert et il dévisage, avec un sourire, son Némésis de toujours.

Il reste immobile, un air moqueur aux lèvres, la dernière fois qu’ils se sont vus, il découvrait que Lawrence naviguait sous l’étendard protecteur des corsaires royaux, il objectait d’une telle chose, mais il ne pouvait nier l’évidence. Combien de fois ils se sont affrontés ou simplement fait face, lui le tueur de pirate et Harlow l’homme de massacre. Les océans se sont maintes fois teintés de rouge sur son passage, le savoir à Edimbourg lui fait dire qu’il pourrait essayer sur terre…

« Et bien, le hasard semble moqueur. Ne me dis pas que nous avons été plus ou moins envoyé tous deux ici. Ce serait drôle. » Lâche-t-il en glissant sa langue sur ses dents, souriant toujours à pleine lèvre. L’envie de bouffer cet homme est de tout temps vivace, cela revient comme une évidence à ses entrailles. Un jour il déchiquèterait un morceau de sa chair pour le plaisir et il ferait de lui, en quelques sortes, et même si ce n’est pas l’époque, son capitaine crochet. Lui, alors, il deviendrait son crocodile…

_________________


"Forban de Calédonie
Mena gargue sous rude breuvage
Dû mordre bien senti
La lame dans son visage"
by the fabulous Ælpein

avatar
Faileas

Messages : 53
Points : 105
Ta tête Par défaut
Avatar : Henry Cavill
Crédit : Carmina
Multicompte : Keith MacBain - Alec Craft - Delèphaïne O'Hayre
Pseudo : Carmina

Taux d'abomination :
90 / 10090 / 100
Age : 39 ans
Métier : Corsaire de sa majesté
Pouvoirs : Insensibilité à la chaleur (1) - Agilité naturelle (1) - Dentition acérée (1) - Armure naturelle (3) - Ossature incassable (3)
Inconvénients : Cornemuse sa mère - Alcoolique - Cannibale - Sang Froid - Emetophobe

Je n'ai pour la terre que mépris entier, préférant les vagues des océans et le tumulte des mers, méprisant le calme granuleux d'un socle stable. Sur la terre, il n'y a rien, que des dangers prévisibles, alors qu'au grès des ressacs, je trouve la fougue, la passion et l'absolu!

Je ne suis loyal qu'à mon Nom et encore je suis en vérité un MacLeód of Raasay, loyal aux océans et à ma compagne et j'ai le mauvais dans le sang. Les lois des hommes m'indiffèrent au plus haut point, comme vos avis plein de petitesse sur mon existence.


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum