AccueilAccueil  
  • PublicationsPublications  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • Falk ✝ I'm not sad, I'm just born that way

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Falk ✝ I'm not sad, I'm just born that way

    Message par Falk Rabehart le Sam 27 Mai - 19:13

    Fiche de présentation
    Tá fáilte romhat
    Falk
    Rabehart
    “We stopped looking for monsters under our bed when we realized that they were inside us.”
    About me
    details & shit
    Âge 37 ans.
    Nationalité Ecossais/Allemand.
    Origine Allemagne, Leipzig.
    statut civil Veuf.
    orientation Hétérosexuel.
    métier Ex-marin, d'autres emploieraient le terme de pirate pourtant; aujourd'hui il est, dans le plus grand des secrets, à la tête de la Catacombe du Vide, un club privé pour les amateurs de glauque et de terrifiant.
    finance Modeste, très modeste.
    race Caoineag.
    Alignement Chaotique Bon.
    Hybridation Dix pour cent.
    Pouvoirs Mutilation forcée.
    Inconvénients Tendance au spleen.

    Caractère
    Falk, on ne le croise qu'une fois dans une vie. Solitaire, toujours en galère, à fuir ce qu'il ne pourra jamais éviter bien longtemps. Il aperçoit des foules et fait demi-tour. Ersatz. Un anonyme dans l'ombre, près de la solitude tant aimée, tant sollicitée. La misanthropie, cette maîtresse douloureuse qui l'enferme avec ses idées noires. La bile mauvaise, la dépression qui ronge. Falk, il vit sur l'idée permanente qu'il ne vaut rien, qu'il est un misérable parmi les héros. Coupable au milieu des innocents. L'insomnie ronge, le titille de la présomption folle que le meurtrier, c'est lui.

    Tu as tué. Tu tueras.

    Jeunesse sur les flots, la liberté au goût de drogue. Matelot devenu capitaine, il en a vue des naufrages, des noyades, des victimes à genoux sur une planche tremblante. Cruauté ravalée, repenti mais jamais pardonné. Il a merdé. Il a aimé la mort pour ce qu'elle lui offrait sans entrevoir ce qu'elle lui prendrait. Des années d'océan, des décennies avec alliance. Un soir et tout est gâché. Navrant. Il aura pourtant été amoureux jusqu'au bout, aimant jusqu'à la dernière seconde. Mais la piraterie volait son coeur au delà de la raison. Martyre des émotions, il respire la fumée pour calmer les désirs ardents d'oublier femme et enfants dans les draps d'inconnues.

    Tu n'aimeras que moi. Tu n'aimeras plus.

    Le portrait d'un esseulé, un insomniaque, un pirate, un coupable, un fumeur, un amoureux. Falk, il est ainsi fait. Il est de ceux qui fuient toujours, qui cachent souvent. La fierté entrave la vérité, et le coeur brisé empêche la nouveauté. Triste assassin que voici, c'est Falk et le spleen qui le suit.
    Anecdotes
    Décembre 1723 ✝ Naissance à Leipzig, un chiard de trop, un accident.
    Mai 1727 ✝ Une soeur qui vient au monde et le quitte aussitôt, elle n'aura entrevu l'Allemagne qu'un jour à peine et fait fuir une figure maternelle maudite par l'Ecosse natale.
    Juillet 1739 ✝ Adieu Leipzig, Berlin, Munich, l'océan appelle et la richesse guette.
    Octobre 1745 ✝ La piraterie accueille à bras ouverts, l'illégal rapporte tellement plus que les lois.
    Novembre 1747 ✝ Mutinerie du siècle, un capitaine par dessus bord, un autre qui prend le large, Rabehart devient le nouveau visage de la Seventh Lady.
    Janvier 1748 ✝ Déjà ils sont recherchés, l'équipage entier de la Seventh Lady est traqué dans toutes les eaux d'Europe.
    Mars 1751 ✝ Elle est ravissante, innocente, captivante, fou amoureux, il ne la lâche plus des yeux.
    Septembre 1751 ✝ Déjà une bague dévoilée, des épousailles en secret pour les tourtereaux enamourés.
    Février 1757 ✝ En une décennie, les richesses se sont accumulées, l'or s'entasse par tonne, des cavernes creuses se remplissent de ces merveilles.
    Avril 1759 ✝ L'apogée, trois marmots tant désirés, un foyer à quai qu'il délaisse pour entretenir la richesse, un regret à jamais pour plus tard.
    Juin 1759 ✝ Une erreur, une seule, c'est la mort qui poursuit sans relâche le fier navire, son capitaine voit ses hommes mourir les uns après les autres sous les assauts de la loi qui rattrape, pas un seul ne survivra.
    Août 1760 ✝ Errer ne sert à rien, sans bateau, pas de trésors, il se pose à Edimbourg où le souvenir d'une mère fuyarde le hante encore.
    Décembre 1760 ✝ La famille arrachée dans les flammes, une solitude qui revient et rappelle les erreurs passées, la mort le rattrape un peu plus à chaque hiver.
    1761 ✝ Nous voilà dans le présent, une miteuse propriété déserte en bordure de la ville, une société souterraine pour lugubres personnages, la Cour des Miracles a son nouveau Roi des Thunes, esseulé et navrant.
    Hors Jeu
    pseudo Boogey.
    ton âge Ta mère.
    comment as-tu connu le forum ? Par ta mère aussi.
    depuis combien de temps fais tu du rp ? Depuis que ta mère est vieille.
    quelles sont tes premières impressions du forum ? Je me roule dedans.
    ta fréquence de rp ? All day everyday.
    et un dernier mot ? Bitechen.

    _________________
    Nananananananananananana BATMAAAN!

    (Je vais la faire plus tard ma sign...)
    avatar
    Till death do us part

    Messages : 48
    Points : 36

    Avatar : Norman Reedus.
    Crédit : Boogey.
    Multicompte : Nope.
    Taux d'hybridation :
    10 / 10010 / 100
    Age : 37 ans.
    Métier : Capitaine autrefois, désormais sans emploi; on le raconte pourtant président d'un club bien secret qu'on nomme la Catacombe du Vide.
    Pouvoirs : Mutilation forcée.


    Ich hab euch etwas mitgebracht
    Hab es aus meiner Brust gerissen
    Mit diesem Herz hab ich die Macht
    Die Augenlieder zu erpressen
    Ich singe bis der Tag erwacht
    Ein heller Schein am Firmament
    Mein Herz brennt



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Falk ✝ I'm not sad, I'm just born that way

    Message par Falk Rabehart le Sam 27 Mai - 19:13

    histoire
    Ich singe bis der Tag erwacht, ein heller Schein am Firmament. Mein Herz Brennt.
    Ca n'a jamais été facile à la maison.

    Une quinzaine d'années passées là-bas, père tyrannique, mère absente. Classique de mon temps. Elle était écossaise, parlait avec un fort accent de sa ville natale, Edimbourg. Folle amoureuse d'un allemand au regard clair ravageur, il a fallu qu'elle s'encombre d'un gosse. Petit héritier que j'étais, une chance inouïe suivit d'une soeur morte née. La tragédie qui a fait fuir madame et m'a abandonné dans les bras de Leipzig qui m'avait vu naître. J'avais eu une chance que ma cadette volée n'aurait jamais.
    Chanceux, pourtant, c'est tout sauf un bon descriptif pour moi. Elle m'évite, la chance, elle m'ignore. Avant mes seize ans, elle m'a jetée sur les flots pour fuir un foyer qui n'en était pas un. Matelot d'un rafiot à moitié engloutit par les vagues à chaque sortie du port, il a fait de moi le pauvre petit merdeux que j'étais. Mais après seulement cinq années dans les carcans de la marine d'importation, on me susurre un navire aux promesses de richesses.
    La Seventh Lady a besoin d'un équipage, j'ai la vingtaine derrière moi quand j'y monte pour la première fois.

    La piraterie, cette addiction soudaine.

    L'import export, l'échange, la légalité, des assurances de vivre vieux et sans finir ses jours dans la froideur d'une cage. Mais le pillage offrait tellement plus. J'embrassais la renommée qui me couvrait d'or. En quelques années, l'équipage me hisse derrière le gouvernail. Une mutinerie réussie et j'entre au panthéon des capitaines légendaires. Rabehart devient le nom terrifiant sous les voiles vaporeuses de la Seventh Lady.
    Un an et des affiches de mise à prix se multiplient soudain. On échappe aux châtiments pour les fautes commises. Justesse. Une chance qu'on tienne plusieurs années sans être rattrapés par la loi. Les trésors ne rachèteront jamais les rançons inscrites à l'encre sur toutes les affiches. Nos têtes valent plus que nos vols. Ironie.
    Et le vent tourne, l'or n'achète pas certaines richesses. C'est la folie qui m'envenime en la voyant. Ensorcelante, elle me hante des jours durant après une passagère idylle d'une nuit. Les retrouvailles nous pousse plus encore dans les bras l'un de l'autre, de l'or à son doigt nous unira à tout jamais.
    Marié, mais la mer pour maîtresse. Je quitte le port toujours plus longtemps, elle y reste avec un marmot au creux de ses tripes. Il n'aura pas fallu huit ans pour en avoir trois qui grandissaient dans ses bras tandis que je courais après toujours plus de vanités. Je ne les vois même pas prendre des années, trop obnubilé par l'éclat des métaux précieux.

    La chute alors, mort subite.

    Des pirates, il sont des dizaines. Un port en proie aux flammes, pillage, ravage. Mon foyer idéal n'en est plus un, je n'y retrouve qu'une femme brulée vive, une progéniture en cendres, étouffée par la fumée. Un premier héritier mort dans son sommeil, une fillette que je n'ai pas su protéger, je revois encore le berceau noircit par la mort du dernier né. L'Enfer m'aura tout pris, la mer m'appelle à nouveau.
    Cruauté, carnage, je deviens enfin la légende. Apogée. On murmure mon nom par crainte que j'apparaisse, on prie pour ne jamais croiser mon navire. Je me venge sur la piraterie, trahit mon propre camp pour trouver le soulagement dans une vendetta terrible. Des galions qui sombrent sous mes canons, le sang venu appâter les requins. Ils craignent, ils crient, ils tombent.
    Le retour de coups est tragique, me laisse à la merci de la loi qui nous rattrape alors. Un à un ils périssent,
    tués pour leurs crimes sans procès donné. La Seventh Lady sombre, son capitaine aussi. Je survis par miracle, échoué, perdu. A quoi bon?
    Edimbourg me rappele. Moi qui n'ai plus rien alors, ni navire, ni moyen de retrouver richesse et famille, je ne me sens à ma place que dans les décombres malfamés d'une origine lointaine. Mon héritage de banshee vient d'ici, la mort qui me poursuit aussi. Je m'y installe tristement, faute de mieux.

    Elégiaque dépit, un tueur court encore.

    Alors la foule a peur, la foule tremble. Des femmes meurent à la chaîne, j'en connaissais déjà certaines. Le lugubre s'installe, et il y a bien sûr ces amoureux de la mort, friands du sinistre au coin des rues de la belle Edimbourg. Dans la cave d'une échoppe macabre à pleurer, un bal attristé. Des fous, des misanthropes, une réunion pour ces égarés passionnés par le noir. Ils ont peur, ils tremblent. Mais la Catacombe du Vide accueille ceux qui ne peuvent dire à haute voix ô combien ils aiment le tueur qui cavale et les meurtres qui s'emballent. On accueille la misère, Cour des Miracles pour suicidaires.
    Le tueur abat, je mutile. Quelle différence pourvu que personne ne le sache? Je noie la souffrance sur des éphémères idylles, combler le vide laissé sous un amour malade, volé, menti. Je ne serais jamais le plus recherché des fous d'ici, un simple anonyme dans la foule, un anti-héros, un trouble. Mais si je pouvais trouver ce salaud, je rachèterais peut-être mes fautes. Existe-t-il seulement? Ces meurtres sont-ils vrais? Est-ce que tout ça est bien réel?

    Dans le doute, pourquoi ne pas le faire?

    _________________
    Nananananananananananana BATMAAAN!

    (Je vais la faire plus tard ma sign...)
    avatar
    Till death do us part

    Messages : 48
    Points : 36

    Avatar : Norman Reedus.
    Crédit : Boogey.
    Multicompte : Nope.
    Taux d'hybridation :
    10 / 10010 / 100
    Age : 37 ans.
    Métier : Capitaine autrefois, désormais sans emploi; on le raconte pourtant président d'un club bien secret qu'on nomme la Catacombe du Vide.
    Pouvoirs : Mutilation forcée.


    Ich hab euch etwas mitgebracht
    Hab es aus meiner Brust gerissen
    Mit diesem Herz hab ich die Macht
    Die Augenlieder zu erpressen
    Ich singe bis der Tag erwacht
    Ein heller Schein am Firmament
    Mein Herz brennt



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Falk ✝ I'm not sad, I'm just born that way

    Message par Falk Rabehart le Sam 1 Juil - 16:21



    Recensement


    Mon profil est complété parce que j'ai ajouté les informations suivantes:

    Mon icone en format carré : [✝]
    Mon taux d'hybridation : [✝]
    L'âge de mon personnage : [✝]
    Mon métier / ma profession : [✝]
    Mes pouvoirs  : [✝]
    Mon alignement: [✝]
    Agrémenté mon Champ Libre : [✝]



    Avatar
    Code:

    <li> Norman Reedus<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t42-falk-i-m-not-sad-i-m-just-born-that-way]Falk Rabehart[/url]</li>



    Métier / Profession
    Code:

    <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"> Président du club de la Catacombe du Vide<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t42-falk-i-m-not-sad-i-m-just-born-that-way]Falk Rabehart[/url]</li>


    Grande Famille

    (GF Code 1 )
    Ajoutez-moi dans la famille : Nom de la famille
    Code:

    <li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div> Lien familial<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=LIEN_VERS_FICHE_PERSONNAGE]Nom du Personnage[/url]</li>


    (GF Code 2 )
    Créez avec mon personnage une grande famille :
    Code:

    <div class="mbh_bottin_dedans"><div style="line-height: 0px;" class="pa_titre_box_noir">NOM DE FAMILLE</div><div class="mbh_bottin_liste"></br>
    [left]<b1>Finance : </b1>Riche/Pauvre/Aisée/Aristo
    <b1>Race : </b1>La ( ou les ) race de la famille
    <b1>Sur l'hybridation : </b1>Pro-Monstre/Pro-Humain/Neutre/Inconnu
    [/left]</br>
    [justify][i]Description de la grande famille[/i][/justify]
    <ul>
    <li><div class="mbh_bottin_icon prit/libre/res/dcd"></div> Lien familial<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=LIEN_VERS_FICHE_PERSONNAGE]Nom du personnage[/url]</li>
    </ul></div></div>


    _________________
    Nananananananananananana BATMAAAN!

    (Je vais la faire plus tard ma sign...)
    avatar
    Till death do us part

    Messages : 48
    Points : 36

    Avatar : Norman Reedus.
    Crédit : Boogey.
    Multicompte : Nope.
    Taux d'hybridation :
    10 / 10010 / 100
    Age : 37 ans.
    Métier : Capitaine autrefois, désormais sans emploi; on le raconte pourtant président d'un club bien secret qu'on nomme la Catacombe du Vide.
    Pouvoirs : Mutilation forcée.


    Ich hab euch etwas mitgebracht
    Hab es aus meiner Brust gerissen
    Mit diesem Herz hab ich die Macht
    Die Augenlieder zu erpressen
    Ich singe bis der Tag erwacht
    Ein heller Schein am Firmament
    Mein Herz brennt



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Falk ✝ I'm not sad, I'm just born that way

    Message par Ina MacNiven le Sam 1 Juil - 16:54

    Fàilte gu Dùn Èideann
    Bienvenue

    Falk Rabehart

    Tu vas bientôt pouvoir te jeter à corps perdu dans la ville d’Édimbourg. Cependant, nous avons encore besoin que tu t’affranchisses de deux trois formalités avant d’aller RP. Si tu es encore un peu perdu sur le forum, je t’invite à jeter un œil au guide du débutant. Tu y trouveras tout ce qu’il y a à savoir sur le forum pour un début réussit.

    Pour ne pas tarder à te lier aux autres joueurs, ne tarde pas trop à aller poster ta fiche de liens ou encore ta fiche de RP pour garder une trace de tous tes écris.

    Ce qu'on a pensé de ta fiche

    J'ai entendue des rumeurs que tu aurais bâclé ta fiche et pourtant, moi je le trouves expéditivement plaisante à lire! Comme toujours, tu écris super bien et le choix de tes mots est superbe ! On le sent ultra bien, son autoflagellation qui le pousse à la déprime extrême d'avoir été trop avide de richesse et de passer plus de temps avec sa maitresse, la mer, que sa famille qui, pourtant, il semblait chérir !  

    C'est un parfais petit emo et j'ai des envies de le câliner tout plein ... du moins, si j'avais pas l'impression de risque quand on est dans ses parages !  


    Bon RP !  
     


    _________________
     
    lost poison
    avatar
    The world is full of monsters with friendly faces.

    Messages : 100
    Points : 88
    Aurore
    Avatar : Aurora Aksnes
    Crédit : moi
    Multicompte : --
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 21
    Métier : Apothicaire
    Pouvoirs : Chanteur de Talent (PM) + Thermorégulation (PC)
    Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau + Tendance Artistiques

    Think I can fly, think I can fly when I'm with U
    My arms are wide, catching fire as the wind blows
    I know that I'm rich enough for pride,
    I see a billion dollars in your eyes
    Even if we’re strangers til we die




    Mes clients et amis sont :

    [Liste de liens de Ina]


    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum