AccueilAccueil  
  • PublicationsPublications  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • Ripailles et boissons [Robyn]

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Ripailles et boissons [Robyn]

    Message par Alec Craft le Lun 17 Juil - 17:14





    « Moi je connais une selkie
    Qui pour trois sous
    Vous bouffe le vît
    Et en fout tout partout.

    Ah elle est pas farouche
    La Madelon
    Ni Fine bouche
    La Madelon

    Que c’soit son cul
    Que c’soit son con ! »


    Debout sur la table de l’auberge, il fait chaud, trop pour qu’Alec ait gardé sa veste, la chemise au lacet entrouvert, un pantalon sur les hanches, il chante avec deux trois hommes rencontrés à l’auberge de l’oie d’Or. Manger dehors est une bonne idée, ça change de la demeure, cela fait prendre un peu l’air sans que cela ne finisse avec des points de suture. Peut-être est-il légèrement ivre, Alec dirait plutôt que l’humeur est bonne. Il ne sait pas trop comment il en est arrivé à faire chanter plusieurs hommes de l’auberge, pinte à la main, chacun y allant de sa voix de stentor, sur la petite vertu d’une selkie, qui ne prends pas trop cher, niveau argent.

    La nuit est installée depuis un bon moment, les feux des bougies éclairent l’endroit d’une délicieuse façon, dans l’âtre, réchauffant de trop la salle alors que l’on est dans les beaux jours, cela sent encore le cochon grillé et les légumes ruisselant du jus du cochon que l’on a fait cuire dans les cuisines, un peu le vin aussi, la bière et le gyn.
    Oh, il n’y a pas de belle dame ici, ce n’est pas un lieu pour leur joli minois ! Ou en tous cas, pas des chichiteuses et la serveuse est amusée d’Alec, ce n’est pas au final, l’auberge la plus réputée d’Edimbourg, mais il fait bon, on mange bien et les hommes ont la chanson facile.

    Le dernier canon est entamé, parlant de ce qu’on peut faire à la petite Selkie pour trois sous, ce qui donne du cœur à Alec, lui faisant terminer sa chansonnette pas un vidage en bonne et dû forme de sa pinte, encanaillé par la joie commune, il relève ses bras, en signe de victoire, les poils de son menton recevant quelques gouttes du breuvage.

    Il descend de la table, posant son pied sur le banc, avant de poser ses fesses et de se réinstaller, essoufflé, à côté de son amie. Lui, le voilà dos à la table, alors qu’il a posé son cul, chemise entrouverte, boucle folle sur le front, il essuie le breuvage qui a suinté sur son menton, du revers de la main et attrape le verre le petit verre de gin. « On trinque Rob’ ? A tes victoire ! » Il n’aurait certainement pas du l’encourager en trinquant à ses duels de mort, mais il aurait été menteur que de les trouver plus dangereux que superbe.

    Bien entendu, il admire sa comparse, aime qui elle est, ce qu’elle et il ne pourrait jamais penser l’inverse. Pour le moment, point de bagarre en vue, il a un peu bu, mais son esprit est encore clair, pour autant, il se sent engourdis, l’esprit brumeux, mai pourtant plein de bonheur et de joie. Il avale son verre et tapote le bras de Robyn. « La serveuse n’a pas arrêté de te reluquer » ça le fait toujours rire, même si en vérité, il n’a pas arrêté de la draguer cette serveuse !

    _________________
    "Il faut regarder en direction de son avenir. Du coup, je regarde à côté de moi, ouai..." A son côté se trouvait Robyn Hay.
    avatar
    Faileas

    Messages : 22
    Points : 40
    Ta tête Par défaut
    Avatar : Aaron Taylor Johnson
    Crédit : @Carmina
    Multicompte : Keith MacBain
    Taux d'hybridation :
    20 / 10020 / 100
    Age : 26 ans
    Métier : Acolyte de toujours /Palefrenier
    Pouvoirs : Mensonge imparable (1) éveiller des peurs enfouies (1)
    Inconvénients : S’incruste chez les gens, Fascination pour la couleur rouge

    "Il est étrange d'être un pécore cultivé, maniant l'épée du noble et sachant lire comme eux, peut-être même mieux. Mais au fond, personne ne le voit réellement, je me plais à faire l'imbécile. Et je le fais souvent...
    Sauf quand je me dois de veiller sur elle -ce qui est une chose coutumière-. Mais en même temps, elle ne sait pas le faire pour elle-même"




    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Ripailles et boissons [Robyn]

    Message par Robyn Hay Hier à 22:17




    Rob ne connaissait pas les paroles. Elle préférait éviter d’accumuler ce genre de stupidités dans son cerveau ; le peu de mémoire qu’elle avait c’était pour les tactiques de combats et la parades efficaces mais pas pour les chansons de cul et de con de Selkies. Elle en profitait par contre pour taper la cadence sur la table de bois, levant la tête vers Alec en buvant a grande gorgée son pichet de bière. L’Auberge de l’Oie d’Or n’est pas une place de gentil homme mais l’endroit était chaleureux, la bouffe et l’alcool était pas mal.

    Puis ça faisait changement. Pas qu’elle appréciait particulièrement ce genre d’endroit mais ce n’était certainement pas désagréable de décompresser un peu. Alec debout sur leur table beuglait la chanson ; il s’amusait et c’était ça l’important. Pour sa part, Robyn préférait se faire discrète, ce qui passait probablement plus pour une marque de noblesse ou simplement un comportement singulier dû à sa chance au combat. Certaines rumeurs allaient de bon train sur sa personne mais elle préférait ne pas en ajouter d’autres et ne pas trop attirer l’attention sur elle hors combat. En plus, les hommes avaient toujours un étrange besoin de se prouver au plus fort qu’ils l’étaient eux aussi. C’était agaçant ! Alors autant faire profile bas durant les sorties ponctuelles.

    D’autant plus que Robyn, quand elle buvait un peu trop, devenait plus violente et arrogante. Alec le savait. Elle aussi mais parfois, l’alcool coulait à flot, les discussions étaient enflammées et la marquise se retrouvait étourdis pas les bons aspects du gin ou de l’alcool. Ce soir, l’escrimeur préférait siroter quelques bières légères et laisser son ami de toujours s’enivrer si ça lui plaisait.

    De toute, ça ne serait pas la première fois qu’elle le ramènerait soul à la maison.

    Derrière son pichet, elle l’observa en silence redescendre de son piédestal maintenant que la chanson était terminée. Il était dépeigné, son torse découpé à moitié dévoilé parce qu’il avait ouvert sa chemise sous l’emportement musicale et les yeux pâle de la marquise suivirent la main qui essuya son menton de quelques goûtes de bière qui s’étaient échappés à la dernière gorgée. C’est vrai qu’il avait une belle bouche, sans parler de son maxillaire saillant qui découpait son visage de la manière la plus virile qu’elle connaissait. C’est vrai qu’il était drôlement viril, Alec, pas étonnant que les femmes se battaient pour passer un peu de temps avec lui… ou dans son lit… d’ailleurs, selon les dires de celles-ci, il serait doué à ce genre de choses...

    … ce genre de choses. Robyn n’était pas idiote, elle savait bien que cela voulait dire qu’Alec était un bon coup au pieu et qu’il savait s’y faire avec la gente féminine… et probablement masculine aussi. Son meilleur ami avait-il donc tous les talents ?

    Et si…

    - Hum ? Quoi ? Oh oui, à mes victoires, souligna t’elle de sa voix naturellement grave. Surprise dans un état de concentration muette, elle but son petit verre de gin cul-sec, heureuse qu’on détourne ses idées anormales qui concernait Alec.

    Un brin goguenard, probablement causé par l’alcool dans son sang, bien que c’était le genre de chose complètement ironique qui le faisait rire, son frère de lait lui souligne que la serveuse à jeté son dévolu sur sa personne. Rob lève le regard pour croiser celui de ladite serveuse, qui au même moment, le regardait : La jeune femme minaude et un charmant sourire égaie son visage puis retourne au services de bière et d’alcool.

    Un soupir exaspéré, Rob plonge son nez dans sa pinte :

    - Pourquoi elle aime toutes le type timide qui fait pas de vague dans le fond de la pièce ? Ya le jeune et grand badin qui gueule debout sur la table des chansons de bites et de putes selkies pas cher à moitié nu… mais non ! C’est le petit discret au grand cils qui attire leur attention. Je ne comprends rien aux femmes.


    Rob prend une gorgée de bière puis murmure, pensif :

    - Je ne comprends rien aux hommes non plus d’ailleurs

    Mais il sourit et donna un coup de coude rude dans les cotes d’Alec en ajoutant :

    - À part cette envie de boire, de se battre et leurs manières exécrables !

    avatar
    The rose perishes beautifully

    Messages : 10
    Points : 15
    Robyn Hay
    Avatar : Evan Rachel Wood
    Crédit : Moi-même
    Multicompte : Ina MacNiven
    Taux d'hybridation :
    60 / 10060 / 100
    Age : 26 ans
    Métier : Escrimeur de talent / Marquise
    Pouvoirs : Beauté - Chance
    Inconvénients : Fort besoin affection - Désastres nautiques – Goût du sang


    I wonder beneath which star
    I am destined to perish
    I have not been granted
    An ordinary life



    But I have been entrusted with the destiny of the rose
    To always live my life aflame with passion
    The rose, the rose blooms nobly
    The rose, the rose perishes beautifully





    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum