AccueilAccueil  
  • PublicationsPublications  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Àdhamh MacKenzie le Ven 14 Juil - 17:14

    Fiche de présentation
    Tá fáilte romhat
    Àdhamh
    MacKenzie
    “ I walk through the valley of the shadow of death. I fear no evil because I'm blind to it all. I walk beside the still waters and they restore my soul but I know when I die my soul is damned.”
    About me
    details & shit
    Âge 24 ans
    Nationnalité Écossais
    Origine Highlands
    statut civil Célibataire
    orientation Homosexuel
    métier Orfèvre et gérant d'une bijouterie au bord de la faillite
    finance Au plus bas
    race Ceasg
    Alignement Neutre Bon
    Hybridation 40%
    PouvoirsCharisme (1), Empoisonnement (3)
    Inconvénients Matérialisme exacerbé, appel de la mer
    Caractère
    Grand enfant, Àdhamh est un éternel insatisfait impatient. Versatile et immature, il lui arrive d'avoir des réactions exagérées à une situation pourtant banale et sans grande importance. Inconscient et imprudent, il prend souvent des risques inconsidérés et ça lui retombe très souvent dessus. C'est un très mauvais menteur. Non pas qu'il manque d'imagination, c'est tout le contraire. Ses mensonges ne tiennent pas la route une seule seconde. Ajoutez à ça que c'est un grand maladroit et on obtient un joli mélange de gamin turbulent. Malgré ces quelques défauts, Àdhamh est quelqu'un de passionné et de vif d'esprit qui fait toujours son maximum, que ce soit dans le domaine professionnel ou personnel. Il vit dans sa bulle et cette bulle tourne à cent à l'heure. D'ailleurs, si vous avez le malheur de vous retrouver dans la même pièce que lui, il vous parlera pendant des heures de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, ce qui a tendance à énerver pas mal de monde. Surtout que si on prend en compte le fait qu'il est légèrement distrait et étourdi sur les bords, il ne se rendra sûrement même pas compte qu'il vous ennuie avec ses histoires. Vous l'aurez compris, Àdhamh est un bavard hyperactif qui ne tient pas en place et qui se sent toujours obligé de parler, même pour ne rien dire. Toutefois, c'est un gamin sensible et attentionné. Il prend soin de ses proches et ferait tout pour les protéger. Sa curiosité maladive le pousse à se détacher de ses origines claniques pour se tourner vers les idées nouvelles qui émergent avec le Siècle des Lumières. Il ne rejette pas ses origines, mais il pense que la science peut s’accommoder et cohabiter avec l'héritage monstrueux. Cependant, depuis son accident qui le défigura et le rendit pratiquement aveugle, il a tendance à être irritable lorsqu'il s'agit de remettre ses compétences en question. Ce fut un épisode traumatisant pour lui et refuse d'en parler à qui que ce soit. Si on lui pose des questions ou si on fait mention de ses cicatrices, il se renfermera sur lui-même et ne dira plus un mot. C'est un sujet sensible qu'il vaut mieux éviter et il a tendance à s'emporter lorsqu'on l'infantilise à cause de son handicap. Il ne demande pas grand-chose : juste qu'on ne mentionne pas l'accident ou ses brûlures et qu'on ne les prenne pas en excuse pour justifier certains comportements.
    Anecdotes
    Des rumeurs courent sur lui, comme quoi il pratiquerait la magie noire et la sorcellerie. Un homme presque aveugle capable de juger de la valeur des bijoux rend les commères du coin bavardes. Il est depuis peu au courant de ces rumeurs et le vit très mal. | Ses yeux sont barrés de cicatrices, traces indélébiles d'anciennes brûlures qui l'amputèrent pratiquement entièrement de sa vision. Il a horreur qu'on lui en parle, qu'on le dévisage ou qu'on lui pose des questions. De plus, il est sujet à des migraines lorsqu'il force trop sur ses yeux, notamment les soirs où il travaille tard à la boutique pour essayer de boucler les fins de mois. | Il n'est pas plus porté que ça sur l'alcool. Il ne boit que très rarement et seulement lors d'occasions spéciales. Il lui est déjà arrivé de boire pour noyer ses problèmes, mais il préfère de loin passer la nuit près de la mer plutôt que dans un bar miteux sentant l'alcool bon marché. | Il se déplace rarement sans sa canne en fer forgé, faite à la main par son frère aîné Ùisdean. Cette canne lui sert surtout à éviter de se prendre les pieds dans des objets au sol et d'éviter de tomber à cause des imperfections des routes. | Àdhamh aurait aimé que son frère ne l'accompagne pas. Il pense qu'il perd son temps ici à Edimbourg et qu'il aurait mieux fait de rester au Castel. | Les conflits entre les Pro-Anglais et les Jacobites restent assez flous pour lui, étant trop jeune à cette époque pour en comprendre les enjeux. Malgré les interdictions, Àdhamh a gardé son kilt en souvenir. Il souhaitait s'éloigner de son clan, mais il n'a jamais pu se résoudre à le jeter. | Il ne sait pas manier l'épée, un comble pour un descendant MacKenzie. Cependant, Àdhamh a toujours eu une prédisposition pour l'équitation. Il a d'ailleurs eu la chance de trouver un palefrenier pour faire garder Aibhne, son cheval et il va s'occuper d'elle dès qu'il en a l'occasion.
    Hors Jeu
    pseudo Koschtiel
    ton âge 18 années
    comment as-tu connu le forum ? Je me suis trompée, je voulais m'inscrire au forum d'à côté
    depuis combien de temps fais tu du rp ? Je sais pas
    quelles sont tes premières impressions du forum ? Le staff n'est pas très très sympa quand même
    ta fréquence de rp ? Quand l'inspiration pointe le bout de son nez
    et un dernier mot ? Les MacKenzie vont tout déchirer !

    _________________
    KEEP GOING
    © FRIMELDA
    avatar
    It's only teenage wasteland

    Messages : 35
    Points : 10
    Ta tête Par défaut
    Avatar : Brendon Urie
    Crédit : Mad Hattress (ava) + Frimelda (signa)
    Multicompte : Llewyn MacGobhainn
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 24 ans
    Métier : Orfèvre et Gérant d'une bijouterie au bord de la faillite
    Pouvoirs : Charisme - Empoisonnement
    Inconvénients : Appel de la mer - Matérialisme exacerbé


    Welcome to the end of eras. Ice has melted back to life. Done my time and served my sentence. Dynasty decapitated. You just might see a ghost tonight. And if you don't know, now you know.



    If it feels good, tastes good. It must be mine. Heroes always get remembered. But you know legends never die. And if you don't know, now you know



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Àdhamh MacKenzie le Ven 14 Juil - 17:16

    histoire
    Surely goodness and mercy will follow me all the days of my life and I will dwell on this earth forevermore.
    « Tiens-toi bien, Àdhamh. » Le jeune garçon souriait sous le regard attentionné de sa mère. Ses petites mains s’agrippaient fermement à la crinière de l’équidé. Du haut de ses 6 ans, il se sentait le roi du monde, prêt à conquérir tous les châteaux et s’approprier toutes les terres. Àdhamh s’agitait, s’imaginant des batailles à dos de son fidèle compagnon et saluant sa famille tel un souverain. Mystérieusement, le garçon avait un très bon équilibre, malgré ses mouvements brusques et ses éclats de rire qui résonnaient dans tout le Castel. « Vous ne pouvez pas fuir, MacLeòd ! » Le cavalier s’arrêta face à la forge de son père et pointait du doigt son frère aîné. « Ùisdean, c’est toi le MacLeòd, t’as perdu ! » Mais son frère n’écoutait pas, absorbé par les paroles de son père et la présence de Fionnlagh. Le sourire du jeune garçon s’effaça lentement. Petit dernier, le reste de sa fratrie était trop occupé pour avoir le temps de jouer avec lui. Depuis sa naissance, il cherchait à attirer l’attention de ses frères, en vain. Àdhamh n’aimait pas jouer tout seul, alors sa mère avait eu l’idée de lui apprendre à monter à cheval, en attendant que son caractère hyperactif se tempère.

    Baillant à s’en décrocher la mâchoire, Àdhamh laisse lourdement tomber sa tête contre l’encolure du cheval. Sa mère, posant délicatement une main sur son dos, dirigea la monture jusqu’à l’écurie et l’aida à descendre. Une fois les deux pieds au sol, il leva la tête vers Ùisdean. « Tu viens jouer avec moi ? Le premier arrivé à la cachette ! » Le sourire complice de son aîné fit s’envoler la fatigue naissante d’Àdhamh et il se mit à courir aussi vite que ses jambes maladroites pouvaient le faire aller. Il manqua de tomber plusieurs fois, mais rien n’entachait la bonne humeur du petit MacKenzie. Débordant d’énergie, il courrait plus vite que son aîné, qui le laissait volontiers le dépasser et gagner cette course. « J’ai gagné ! C’est parce que j’ai de nouvelles chaussures, c’est notre Tante qui me les a faites et je cours super vite avec ! Mais il faut pas le répéter parce qu’on va me piquer mes chaussures après. » Sa phrase à peine fini, Àdhamh reprenait déjà sa course effrénée, n’attendant pas après son aîné. Il s’arrêtait uniquement pour vérifier que Ùisdean n’avait pas abandonné et décidé de rentrer au Castel sans lui. « Le premier à la deuxième cachette dans la forêt à gagner ! Le dernier arrivé jouera les MacLeòd pendant… 84 000 ans ! »

    Le soir venu, c’était un Àdhamh épuisé qui rentrait, gentiment porté sur les épaules de son frère. Il se laissait aller de tout son poids et continuait de parler de tout et de rien. Il mentionna le manque d’attention de Fionnlagh qui le pesait beaucoup. Àdhamh n’était pas encore en âge d’apprendre réellement un métier et le jeune garçon était incapable de s’occuper seul. Dépendant de l’attention de ses aînés, il n’était pas conscient de ce qu’il se jouait autour de lui et des conflits qui déchiraient sa famille. Jacobites ou Anglais, tout cela n’était que des mots sans réel fondement pour le petit garçon. Lui, il voyait juste sa famille se disputer et un jour, se séparer.


    Àdhamh était assis à l’arrière de la charrette et jouait avec la paille. Le jeune garçon passait la journée avec son oncle, pêcheur pour le clan MacKenzie. Il adorait aller avec lui. Concentration fragile et manque d’attention, il n’y avait qu’au bord de la mer qu’il pouvait trouver le calme. La forge n’avait jamais intéressé le petit garçon, préférant attraper des poissons plutôt que de façonner les Claymore. Le petit Àdhamh était insensible à l’art de la guerre et voulait se rendre utile, ressentant une immense fierté lorsqu’il ramenait de quoi nourrir sa famille.

    La charrette chargée de poissons, ils revenaient fièrement au Castel Leòd. Assis à côté de son oncle, il tenait les rênes des chevaux, heureux de cette marque de confiance. Aibhne, son cheval était là, sur la droite. Lorsque son oncle lui avait proposé de l’emmener avec eux ce jour-là, le jeune garçon avait été tout heureux. Àdhamh avait tendance à s’attacher très rapidement, humains comme animaux et ce cheval était son compagnon depuis qu’il savait marcher. Alors, c’était tout naturellement qu’il avait été ravi lorsque Oncle Clyde lui avait dit qu’il les accompagnerait à cette journée pêche. Le jeune garçon aurait aimé que son autre oncle les accompagne, mais il n'était malheureusement plus résident au Castel. Il ne savait pas trop pourquoi, tout cela était un peu flou, mais il avait compris que la prochaine fois qu'il le verrait, ce ne serait pas pour une visite amicale.

    Àdhamh ne tenait plus en place, impatient de montrer toutes leurs prises au clan. La pêche avait été fructueuse ce jour-là. Une fois arrivé, Àdhamh sautait partout et il interpellait chaque personne ayant le malheur de croiser sa route. Il voulait montrer tout ce qu’ils avaient pris aujourd’hui, mais quelque chose n’allait pas. Clyde fut le premier à le remarquer. Son visage d’ordinaire joyeux avait pris une teinte livide à la vue de la mère d’Àdhamh. Les larmes coulaient sur ses joues creusées par le temps. À cette vision, le sourire du jeune garçon s’évanouit. Une boule lui serrait la gorge, il avait peur de découvrir la raison de ce chagrin. Il savait plus que tout que son père et ses frères étaient à la guerre. Leur absence avait rendu le petit Ceasg plus insupportable que jamais. « Mère ? Qu’est-ce qu’il se passe ? On a… On a ramené pleins de poissons. Toute la charrette là-bas est remplie, il y en a pour tout le monde. On va avoir des réserves pour au moins… Au moins des jours et... » Àdhamh essayait de meubler, de ne pas laisser le silence s’installer. Sa voix était hésitante, brisée par le stress et éprouvée par le chagrin de sa mère. Il ne savait pas ce qu’il se passait, mais il pouvait sentir que quelque chose d’horrible était arrivé. Sa mère posa un genou à terre et obligea Àdhamh à la regarder dans les yeux. Doucement, elle passa une main dans les cheveux en bataille de son fils et souffla ces mots qui marquèrent au fer rouge le petit garçon. « Ton père est mort au combat. »


    La même année, son frère Fionnlagh tomba lui aussi au combat. Cette perte affecta grandement le jeune Ceasg. Ses frères, c’était tout pour lui. Ses modèles, ses repères, il voyait en eux des gens invincibles, des soldats triomphants de tous les ennemis. Durant les mois qui suivirent, Àdhamh perdit de son énergie et la joie de vivre semblait avoir quitté le jeune garçon. Lui qui était toujours en train de jouer, il préférait se cacher près de la mer. Laissant les vagues lécher ses pieds nus, il passait ses journées à fixer l’horizon. Il respirait l'air marin, sentant ses poumons se gonfler des parfums de la mer.

    Sa relation avec Fionnlagh était assez conflictuelle. Àdhamh était jaloux du temps qu’il passait avec Ùisdean. Il se sentait souvent mis à l’écart, parce que trop jeune. Cependant, jamais il n’aurait imaginé que la mort allait l’amputer d’un frère. Petit dernier, il avait vécu sous les regards protecteurs de sa famille. Désormais que deux êtres chers n'étaient plus là, le jeune garçon sentait son innocence s'envoler au gré du vent. Si son père et son frère avait pu trouver la mort au combat, alors personne dans son entourage n'était protéger.

    Il ne voulait pas quitter les côtes marines. Ce contact avec la mer le rassurait. Ici, il se sentait comme dans un cocon, loin de tout et hors de portée de ce monde. Rentrer à la maison, c’était sentir le vide laissé par son père et son frère. Il avait l’impression que sa famille ne faisait que se diviser, que se disperser. Plus que tout, Àdhamh avait peur de perdre quelqu’un d’autre. Voir Ùisdean rentrer de la guerre avait été un tel soulagement pour le petit Ceasg. Son frère n’était pas indemne et le jeune garçon mit un point d’honneur à s’occuper des blessures de son aîné. Il n’était pas expert, mais il lui apportait de l’eau, remontait ses couvertures ou lui changeait les idées en lui racontant des histoires. Poussé par un instinct protecteur, mais aussi par la peur de perdre son autre frère, Àdhamh ne quittait que rarement le chevet de Ùisdean. Il veillait à sa guérison. Après tout, Ùisdean avait veillé sur lui lorsqu’il était plus jeune, à son tour maintenant.


    Ils le savaient tous, Àdhamh n’était pas taillé pour être soldat. Trop frêle, trop fragile, trop impatient, il ne ferait que se mettre en danger, lui ainsi que tous ses compagnons. Son caractère n’était pas représentatif de la fougue, mais de la dissipation. Sa concentration et son attention s’effritaient lorsqu’on parlait de guerres et de conflits. Tout cela lui passait au-dessus. Les membres du clan étaient catégoriques : il n’avait pas les épaules pour devenir un fier guerrier du clan MacKenzie. Une honte pour ce descendant Jacobite, incapable de manier une épée. Àdhamh les sentait, ces regards de mépris et de jugement. Il savait qu’il aurait dû rejoindre le front lorsqu’il aurait été en âge de se battre pour son clan. Au lieu de cela, il se concentra uniquement sur la pêche. Nourrir le clan était bien plus important que de gonfler son ego en courant à la mort, Claymore en main. La mort de son père et son frère avaient affecté l’adolescent plus qu’il ne voulait bien le laisser paraître. Courageux, mais pas téméraire, il n’avait jamais pu se résoudre à tenter de marcher dans les pas de ses aînés. Bien sûr, si le Castel était attaqué, il prendrait les armes, comme tout le monde et tenterait de faire de son mieux, mais il n’était pas suffisamment inconscient pour s’embarquer sur un champ de bataille. De toute façon, son entraînement avait été un tel échec qu’il était préférable pour le jeune MacKenzie de continuer le métier qu’il avait appris avec son oncle.

    La mort d’Imogen avait porté un nouveau coup au Ceasg. Il appréciait énormément la femme de son frère, la trouvant bien plus drôle et intéressante que les autres prétendantes au cœur de Ùisdean. Le typhus l’avait emporté et personne n’avait rien pu faire. Àdhamh avait alors vu son frère aîné se refermer sur lui-même, dévasté par la perte de sa dame. L’adolescent avait tenté d’approcher pour le consoler, mais il avait été vite congédié. Ce n’était pas une plaie qui pouvait se guérir à coup de conversation animée et interminable. Le Ceasg avait du mal à comprendre que dans cette situation, le seul remède était le temps lui-même.

    Àdhamh s’occupait de rentrer son cheval Aibhne à l’écurie. Les deux revenaient à peine de la pêche, la charrette désespérément vide. La journée n’avait pas été très fructueuse, sûrement l’hiver qui approchait. La mer avait été agitée et les prises étaient tout juste assez nombreuses pour nourrir tout le monde. Le Ceasg avait passé plus de temps qu’à l’accoutumée au bord de l’eau, cherchant du réconfort dans le seul endroit où il se sentait libre et en sécurité. Il était rentré au Castel lorsque le soleil commençait lentement à décliner. Au bord de l’eau, personne n’était là pour juger ses choix de vie. Niall, un garçon de la ville voisine, l’accompagnait de temps en temps, lorsqu’il n’était pas trop occupé à aider sa famille. C’était pour cette raison qu’Àdhamh avait dit à son oncle de reprendre la forge, qu’il était suffisant grand maintenant pour s’occuper seul de la pêche. Les mœurs de l’époque condamnaient Àdhamh à mettre au point toujours plus d’astuces et de stratégies afin de voir Niall. La peur lui tordait l’estomac à chaque fois. La peur d’être découvert, la peur de devoir s’expliquer, de devoir affronter le regard de sa famille, de son clan. Il ne le supporterait pas.

    La tête de Ceasg heurta doucement celle d’Aibhne et il poussa un long soupir. « C’est beaucoup trop compliqué. Tu sais quoi ? Un jour, on prendra la charrette, on passera chercher Niall et on descendra jusque Edimbourg pour ouvrir un commerce de… De bijoux ! On va vendre des bijoux et on sera tellement riche qu’on aura plus besoin de se soucier de ce que veut le clan. Et puis, quand on sera plus là, c’est Oncle Clyde qui reprendra la pêche. Tu vois ? J’ai tout prévu ! Il nous manque juste... » Il s’arrêta à la vue d’une jeune femme, accompagnée d’une enfant et sortant de chez Ùisdean. Visiblement bouleversée, elle se dirigea vers l’écurie et donc vers lui. Àdhamh la dévisagea quelques instants tandis qu’il semblait chercher après quelqu’un. Il toussota bruyamment pour attirer son attention et l’interpella :

    « Hum… Je peux vous aider ? Vous cherchez après quelqu’un ? Ou quelque chose ? Je vous ai vu sortir de chez Ùisdean, vous êtes une amie à lui ?
    - Pas vraiment, non… Il m’a dit de passer prendre un cheval aux écuries avant de partir. »

    Elle s’approcha d’un pas pressé vers lui et s’arrêta à la hauteur d’Aibhne.

    « Est-ce que celui-là est libre ? J’ai juste besoin d’un cheval et ensuite, vous ne me verrez plus.
    - Ahah, non, celui-là n’est pas libre, mais je peux vous en préparer un autre, si vous voulez. La nuit ne devrait pas tarder à tomber, si vous cherchez un endroit où vous arrêter, la ville la plus proche est à quelques heures d’ici vers l’est. Vous ne pouvez pas la louper ! L’auberge est un peu chère, mais vous avez l’assurance d’avoir un toit au-dessus de la tête pour la nuit. D’ailleurs, ne touchez pas à leur Whisky, ils le coupent à l’eau, mais...
    - Est-ce que vous en avez pour longtemps ? »

    Pendant qu’ils discutaient, Àdhamh préparait un cheval pour la jeune femme et sa fille. Coupé dans son élan, il s’arrêta le temps de regarder où il en était.

    « Non, non, j’ai bientôt fini ! Au fait, je ne vous ai pas demandé comment vous vous appeliez ? Et l’enfant, comment elle s’appelle ? Attendez, vous venez d’où, vous n’aviez pas de cheval en arrivant ? Vous avez fait tout ce chemin à pied ? Mais vous habitez où ? C’est étonnant que Ùisdean ne vous ait pas proposé de passer la nuit ici. Enfin, l’auberge n’est pas très loin, si vous partez maintenant, il ne devrait pas y avoir de soucis. Faites attention quand même, ce n’est pas sûr pour les jeunes enfants, elle a quel âge ? D’ailleurs, ce ne serait pas plus pratique si quelqu’un venait vous chercher, son père ou votre mari par exempl… ?
    - Est-ce que ce cheval est prêt ?
    - Oui, il est prêt. »


    « Àdhamh ?! Ton… Ton visage ! Qu’est-ce qu’il s’est passé ?! » La voix rongée par l’inquiétude résonnait aux oreilles du Ceasg. Àdhamh ne se souvenait plus de ce qu’il s’était passé. Tout ce qui lui restait de cet accident, c’était une sensation de brûlure et une intense douleur au visage. Pas le genre de douleur qui se soigne avec les onguents et les soins d’un médecin. C’était le genre de blessure irréversible. Stigmates incandescents marquant sa figure, le jeune homme était terrorisé, perdu dans un océan d’invectives inquiètes et d’exclamations horrifiées. Les deux mains portées à son visage, il n’osait pas les retirer, de peur de découvrir ce qu’il se cachait en dessous. Àdhamh sentait sa peau calcinée et nécrosée sous ses doigts tremblants. La chaleur irradiait dans tout son visage, soulagée seulement par des compresses d’eau froide qui lui arrachaient également des hurlements de douleur.

    Lorsqu’il fut en mesure de rouvrir les yeux, il ne distingua qu’un vague brouillard de formes et de couleurs, balai incohérent se jouant devant un Ceasg mortifié. Cet accident l’avait rendu pratiquement aveugle. Les premières semaines, il fut incapable de se déplacer seul. De toute façon, Àdhamh n’osait plus sortir de chez lui. Défiguré, sentir les regards se tourner vers lui et les chuchotements de pitié le hantaient. Cependant, sa peau fragile réclamait la mer et sa présence auprès d’elle. Les seules sorties du Ceasg se résumaient à soigner sa peau craquelée. C’était généralement Ùisdean qui l’accompagnait. Son frère aîné était d’ailleurs le premier à s’emporter à la moindre remarque sur son petit frère. Àdhamh n’en demandait pas tant. Tout ce qu’il souhaitait, c’était rejoindre la mer et puis rentrer, ne supportant pas le regard des autres sur lui. Cette brûlure l’avait défiguré et le poids des remarques des membres de son clan lui pesait de plus en plus. Venant de sa propre famille, le Ceasg en aurait presque envie de vomir. Après quelque temps, la rougeur de la blessure s’estompa légèrement et mieux encore, Àdhamh s’était accommodé de son handicap, étant désormais capable de se déplacer sans l’aide de qui que ce soit. Il avait mis tellement d’efforts afin d’être de nouveau autonome. Il ne voulait pas dépendre éternellement de son frère et sa mère. Sa vision ne s’était cependant pas améliorée. Ne distinguant plus que des formes floues et des couleurs, il avait fini par l’accepter. Cet accident restait un traumatisme pour le Ceasg qui se renfermait à chaque fois qu’on l’évoquait. Il avait appris à vivre avec cette blessure, mais ne voulait plus jamais qu’on mentionne ce qui était arrivé. Àdhamh était hermétique à la moindre question, s’enfermant dans un silence absolu.


    Avec l’aide de sa mère et son frère, il réussit à ressortir de chez lui, mais il n’était pas suffisant fort pour faire face à son clan. Il savait ce qu’il pensait de lui. Dernier fils de Donald, ne sachant pas manier l’épée, devenu un poids mort pour les MacKenzie. Un matin, il se leva bien avant l’aurore, fit ses bagages, prit sa charrette et prit la route jusque Edimbourg, en la compagnie indésirable de Ùisdean. Àdhamh poussa un soupir, suffisamment fort que son frère l’attende.

    « T’es au courant que je n’ai pas besoin d’un chaperon ? Regarde, je peux très bien me débrouiller tout seul à Edimbourg. Tu devrais plutôt rentrer à Castel Leòd, ils ont besoin de toi là-bas. Et de toute façon, qu’est-ce que tu vas faire à Edimbourg ? Il n’y a rien pour un membre des MacKenzie qui sait se battre. Attends, je sais : t’as peur que je me fasse attaquer en chemin, c’est ça ? Ùisdean, tu m’as bien regardé ? Non seulement quand ils vont me voir, ils vont croire que c’est une blague, mais en plus, j’ai rien de valeur dans cette charrette. La seule chose qui a de la valeur, c’est ce cheval, cette charrette qu’on a honteusement piquée au clan et la canne en fer forgé que tu m’as fait avant de partir. Franchement, je dis ça pour toi : rentre au Castel. Tu pourras pas être sur mon dos tout le temps. Laisse-moi vivre un peu !
    -Tu n’es peut-être pas content de me voir à tes côtés mais tu n’as pas le choix. Apprends à faire avec. »

    Àdhamh soupira de plus belle. Non sans un regard noir, il accepta la viande séchée. « C’est bien parce que j’ai faim que j’accepte ça et pas parce que tu m’as convaincu. Je pense toujours que tu ferais mieux de rester au Castel. » Non pas qu’il voulait se débarrasser de son frère, mais il y avait une grande part de vérité dans les paroles du Ceasg. Àdhamh pensait réellement que la place de son frère était au Castel et non dans la bruyante ville d’Edimbourg. Qu’allait-il faire là-bas ? Ùisdean était un guerrier, pas un commerçant et il n’était pas fait pour vivre hors des grands espaces des Highlands. Àdhamh, quant à lui, n’avait plus rien à faire à Castel Leòd. Il ne pouvait plus supporter les regards des membres de son clan. Il sentait qu’il n’était plus utile à personne et on lui faisait sentir. Peut-être pas consciemment, mais le poids des regards accusateurs et les chuchotements assourdissants ne mentaient pas. Il ne pouvait plus le supporter. Il n’était pas un soldat et sans sa vue, il était un très mauvais pêcheur. Sans parler de sa relation avec Niall qui s’est effondrée en même temps que l’ego du Ceasg. Avec son visage marqué par l’accident, il avait coupé court à leur relation, enfonçant encore un peu plus le MacKenzie. Mais c’était de l’histoire ancienne. Il comptait se reconstruire à Edimbourg, démarrer une nouvelle vie. Il n’avait pas besoin de son clan ni de Niall. Il avait un plan. Descendre en ville et ouvrir un commerce de bijoux. Il était peut-être pratiquement aveugle, mais son instinct de Ceasg ne mentait pas quant à la valeur des objets. Cependant, il y avait un problème. Une inconnue s’était glissée dans son équation. Uisdean ne faisait à la base pas partie de ses projets. Àdhamh avait compté Aibhne, Niall et la charrette, mais pas l’ombre d’un frère aîné.

    « Vraiment Ùisdean, rentre au Castel. Je sais pas, va leur dire que je m’en vais ou dis leur que je suis mort en tombant dans un trou. Bref, tu ferais mieux de partir. Je peux me débrouiller, je ne sais pas me servir d’une épée, mais j’ai une canne maintenant et ça fait super mal. Tu vois, je suis en sécurité. Tu vois la colline là-bas ? Je veux que tu sois reparti avant qu’on atteigne la colline. Ùisdean, je plaisante pas. La colline se rapproche et t’es toujours là, qu’est-ce que t’attends ? Uisdean ? Eh, Eh ! Ça y est, on a dépassé la colline et t’es toujours là. Tu ne m’écoutes pas, en fait ?
    -Arrête de râler et mange. Si on veut atteindre la ville d’ici deux jours, on ferait mieux de rester en forme. »


    Les choses ne se passaient pas comme prévue. « Tu voulais me voir ? Qu’est-ce qui se passe ? » La canne heurtait bruyamment le sol tandis que le Ceasg se dirigeait vers son assistant et comptable. « On n’est pas bien, Àdhamh, les comptes sont dans le rouge. » Àdhamh accusa le coup. Il avait tellement travaillé pour cette bijouterie, il avait absolument tout donné et rien ne marchait. À croire que rien dans la vie n’irait dans son sens. Il avait pourtant connu une ascension fulgurante ici, à Edimbourg. Il était devenu orfèvre, ne travaillant non pas avec ses yeux, mais avec son instinct de Ceasg. Ce n’était pas l’idéal, mais Àdhamh donnait son maximum pour s’en sortir et se faire une place. Un jour, il avait été en mesure d’ouvrir une petite bijouterie, à son nom. Il n’y avait pas de mot pour décrire la fierté qu’il avait ressentie à ce moment-là. Après tout ce qu’il avait traversé, il avait enfin réussi à faire quelque chose de sa vie. Il eut besoin de quelques minutes pour intégrer l’information. Son commerce était en train de couler. « Tu as une idée de pourquoi les gens n’achètent pas nos bijoux ? » Il ne dit mot, mais le silence qui pesait en disait long. Il y avait bien une raison à cela.

    « Alors ? Dis-moi ! Comment veux-tu qu’on arrange le problème si tu ne me dis pas ce qu’il se passe ? J’ai besoin de savoir ce qui ne tourne pas rond ici. Parce que, pour l’instant, je ne vois pas. On a des employés qualifiés, les bijoux qu’on vend et achète valent tous une petite fortune alors, c’est quoi le problème ?!
    - Les gens… Parlent de toi et… Tu les effraies. »

    Le sang d’Àdhamh ne fit qu’un tour. Il était sujet à des réactions excessives, mais jamais à de réelles colères. Cette fois-là, c’était trop pour le Ceasg. « Et bien qu’ils parlent, ça m’est égal ! J’ai pas fait tout ce chemin pour voir mon travail bafoué par une bande d’arriérés à l’intelligence aussi développée que celle d'un MacLeòd ! On ne change rien, on va trouver un moyen de remonter la pente. Il est hors de question qu’on mette la clé sous la porte. »

    _________________
    KEEP GOING
    © FRIMELDA
    avatar
    It's only teenage wasteland

    Messages : 35
    Points : 10
    Ta tête Par défaut
    Avatar : Brendon Urie
    Crédit : Mad Hattress (ava) + Frimelda (signa)
    Multicompte : Llewyn MacGobhainn
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 24 ans
    Métier : Orfèvre et Gérant d'une bijouterie au bord de la faillite
    Pouvoirs : Charisme - Empoisonnement
    Inconvénients : Appel de la mer - Matérialisme exacerbé


    Welcome to the end of eras. Ice has melted back to life. Done my time and served my sentence. Dynasty decapitated. You just might see a ghost tonight. And if you don't know, now you know.



    If it feels good, tastes good. It must be mine. Heroes always get remembered. But you know legends never die. And if you don't know, now you know



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Àdhamh MacKenzie le Ven 14 Juil - 17:16



    Recensement


    Mon profil est complété parce que j'ai ajouté les informations suivantes:

    Mon icone en format carré : [ X ]
    Mon taux d'hybridation : [ X ]
    L'âge de mon personnage : [ X ]
    Mon métier / ma profession : [ X ]
    Mes pouvoirs  : [ X ]
    Mon alignement: [ X ]
    Agrémenté mon Champ Libre : [ X ]



    Avatar
    Code:

    <li>Brendon Urie<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t204-adhamh-mackenzie-through-the-valley]Àdhamh MacKenzie[/url]</li>



    Métier / Profession
    Code:

    <li><div class="mbh_bottin_icon prit"> Orfèvre<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t204-adhamh-mackenzie-through-the-valley]Àdhamh MacKenzie[/url]</li>
    Code:

    <li><div class="mbh_bottin_icon prit"> Gérant d'une bijouterie<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t204-adhamh-mackenzie-through-the-valley]Àdhamh MacKenzie[/url]</li>


    Grande Famille

    (GF Code 1 )
    Ajoutez-moi dans la famille : MacKenzie
    Code:

    <li><div class="mbh_bottin_icon prit"></div> Dernier fils de Donald<span class="mnh_bottin_sep_list"> | </span>[url=http://marbhadh.forumactif.com/t204-adhamh-mackenzie-through-the-valley]Àdhamh MacKenzie[/url]</li>


    _________________
    KEEP GOING
    © FRIMELDA
    avatar
    It's only teenage wasteland

    Messages : 35
    Points : 10
    Ta tête Par défaut
    Avatar : Brendon Urie
    Crédit : Mad Hattress (ava) + Frimelda (signa)
    Multicompte : Llewyn MacGobhainn
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 24 ans
    Métier : Orfèvre et Gérant d'une bijouterie au bord de la faillite
    Pouvoirs : Charisme - Empoisonnement
    Inconvénients : Appel de la mer - Matérialisme exacerbé


    Welcome to the end of eras. Ice has melted back to life. Done my time and served my sentence. Dynasty decapitated. You just might see a ghost tonight. And if you don't know, now you know.



    If it feels good, tastes good. It must be mine. Heroes always get remembered. But you know legends never die. And if you don't know, now you know



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Ùisdean MacKenzie le Ven 14 Juil - 17:29

    PETIT FRÈRE ♥

    Rebienvenue, darling



    Te fais pas mal en écrivant ta fiche. Je surveille.

    _________________
    Eye of the Storm
    No sign of shore. The moment when the sails were torn, we reached the end. Eye of the storm. For all that it cost, in the end there was no price to pay. For all that was lost, that storm carried it away.
    avatar
    Luceo non uro

    Messages : 43
    Points : 20
    Fassbender
    Avatar : Michael Fassbender
    Crédit : Lux Aeterna
    Multicompte : Teàrlach Ó Ceallaigh
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 38 ans
    Métier : Garde du château d'Édimbourg
    Pouvoirs : Beauté (1) - Charisme (1) - Apnée longue durée (1) - Fin limier (1)
    Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang

    I told you lies and said what you were meant to hear just as you wished, my dear. To reach the eye of the storm. So we began to float and drifted out into the tide for every wave to swallow us alive.


    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Àdhamh MacKenzie le Ven 14 Juil - 17:32





    Merci ♥

    _________________
    KEEP GOING
    © FRIMELDA
    avatar
    It's only teenage wasteland

    Messages : 35
    Points : 10
    Ta tête Par défaut
    Avatar : Brendon Urie
    Crédit : Mad Hattress (ava) + Frimelda (signa)
    Multicompte : Llewyn MacGobhainn
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 24 ans
    Métier : Orfèvre et Gérant d'une bijouterie au bord de la faillite
    Pouvoirs : Charisme - Empoisonnement
    Inconvénients : Appel de la mer - Matérialisme exacerbé


    Welcome to the end of eras. Ice has melted back to life. Done my time and served my sentence. Dynasty decapitated. You just might see a ghost tonight. And if you don't know, now you know.



    If it feels good, tastes good. It must be mine. Heroes always get remembered. But you know legends never die. And if you don't know, now you know



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Ùisdean MacKenzie le Ven 14 Juil - 17:35




    _________________
    Eye of the Storm
    No sign of shore. The moment when the sails were torn, we reached the end. Eye of the storm. For all that it cost, in the end there was no price to pay. For all that was lost, that storm carried it away.
    avatar
    Luceo non uro

    Messages : 43
    Points : 20
    Fassbender
    Avatar : Michael Fassbender
    Crédit : Lux Aeterna
    Multicompte : Teàrlach Ó Ceallaigh
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 38 ans
    Métier : Garde du château d'Édimbourg
    Pouvoirs : Beauté (1) - Charisme (1) - Apnée longue durée (1) - Fin limier (1)
    Inconvénients : Fort besoin affectif - Goût du sang

    I told you lies and said what you were meant to hear just as you wished, my dear. To reach the eye of the storm. So we began to float and drifted out into the tide for every wave to swallow us alive.


    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Àdhamh MacKenzie le Ven 14 Juil - 17:43




    _________________
    KEEP GOING
    © FRIMELDA
    avatar
    It's only teenage wasteland

    Messages : 35
    Points : 10
    Ta tête Par défaut
    Avatar : Brendon Urie
    Crédit : Mad Hattress (ava) + Frimelda (signa)
    Multicompte : Llewyn MacGobhainn
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 24 ans
    Métier : Orfèvre et Gérant d'une bijouterie au bord de la faillite
    Pouvoirs : Charisme - Empoisonnement
    Inconvénients : Appel de la mer - Matérialisme exacerbé


    Welcome to the end of eras. Ice has melted back to life. Done my time and served my sentence. Dynasty decapitated. You just might see a ghost tonight. And if you don't know, now you know.



    If it feels good, tastes good. It must be mine. Heroes always get remembered. But you know legends never die. And if you don't know, now you know



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Earnan MacLeòd of Lewis le Ven 14 Juil - 18:23

    Ralala, les MacKenzie, même pas foutu de s'entendre entre frère. C'pour ça que vous êtes inférieurs et nul

    Amour sur toi honey, et rebienvenue avec ce personnage qui dépote

    _________________
    avatar
    Faileas

    Messages : 28
    Points : 15
    Ta tête Par défaut
    Avatar : Hale Appleman
    Crédit : XynPapple
    Multicompte : Seaghdh Leamhnach
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 26 ans
    Métier : Assistant du représentant du clan MacLeòd
    Pouvoirs : Longévité accrue (1),  pleurs maudits (1), mutilation forcée (1), déprime d'autrui (1)
    Inconvénients : Tendance au spleen & photophobie


    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Àdhamh MacKenzie le Ven 14 Juil - 18:31

    Dixit les nazes qui se sont fait bouter hors de leur Castel

    Merci dude, amour sur toi aussi ♥

    _________________
    KEEP GOING
    © FRIMELDA
    avatar
    It's only teenage wasteland

    Messages : 35
    Points : 10
    Ta tête Par défaut
    Avatar : Brendon Urie
    Crédit : Mad Hattress (ava) + Frimelda (signa)
    Multicompte : Llewyn MacGobhainn
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 24 ans
    Métier : Orfèvre et Gérant d'une bijouterie au bord de la faillite
    Pouvoirs : Charisme - Empoisonnement
    Inconvénients : Appel de la mer - Matérialisme exacerbé


    Welcome to the end of eras. Ice has melted back to life. Done my time and served my sentence. Dynasty decapitated. You just might see a ghost tonight. And if you don't know, now you know.



    If it feels good, tastes good. It must be mine. Heroes always get remembered. But you know legends never die. And if you don't know, now you know



    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Àdhamh MacKenzie | Through the Valley

    Message par Ina MacNiven le Sam 15 Juil - 2:11

    Fàilte gu Dùn Èideann
    Bienvenue

    Àdhamh MacKenzie

    Tu vas bientôt pouvoir te jeter à corps perdu dans la ville d’Édimbourg. Cependant, nous avons encore besoin que tu t’affranchisses de deux trois formalités avant d’aller RP. Si tu es encore un peu perdu sur le forum, je t’invite à jeter un œil au guide du débutant. Tu y trouveras tout ce qu’il y a à savoir sur le forum pour un début réussi.

    Pour ne pas tarder à te lier aux autres joueurs, ne tarde pas trop à aller poster ta fiche de liens ou encore ta fiche de RP pour garder une trace de tous tes écrits.

    Ce qu'on a pensé de ta fiche

    J'aime ultra ta fiche en parallèle avec celle de @Ùisdean MacKenzie , ton frangin ! C'est top cool, surtout quand tu as finis de lire sa fiche à lui ! Enfin bref, un personnage plein de subtilité, bavard et qui voit que dale ! Ça a de quoi à me charmer totalement ! Passe Voir Ina pour tes migraines ! #opportuniste    


    _________________
     
    lost poison
    avatar
    The world is full of monsters with friendly faces.

    Messages : 100
    Points : 88
    Aurore
    Avatar : Aurora Aksnes
    Crédit : moi
    Multicompte : --
    Taux d'hybridation :
    40 / 10040 / 100
    Age : 21
    Métier : Apothicaire
    Pouvoirs : Chanteur de Talent (PM) + Thermorégulation (PC)
    Inconvénients : Obéissance à celui qui possède sa peau + Tendance Artistiques

    Think I can fly, think I can fly when I'm with U
    My arms are wide, catching fire as the wind blows
    I know that I'm rich enough for pride,
    I see a billion dollars in your eyes
    Even if we’re strangers til we die




    Mes clients et amis sont :

    [Liste de liens de Ina]


    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum