AccueilAccueil  
  • PublicationsPublications  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • (M) Christoph Waltz | Alasdair Nilsen

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    (M) Christoph Waltz | Alasdair Nilsen

    Message par Sómhairl MacLeòd of Lewis le Mer 12 Juil - 17:53

    Alasdair Nilsen
    Relieur-doreur
    +55 ans
    Fir Darrig
    Adrénaline vorace
    Obédience amusée
    Verdeur généreuse
    Altruisme malhonnête
    Christoph
    Waltz
    Nilsen, il a l'ardeur d'une jeunesse lointaine comme personne de son âge. Fières gambades des propositions de divertissements, amusement des dangers encourus, cavalcades vers d'inédites effluves de malices, c'est parce qu'il est amoureux de cette nébuleuse notion d'irresponsabilité qu'il s'y laisse entraîner avec joie. Fripon qui ne veut l'être qu'afin de pouvoir étaler un sourire sur le visage des gens, que ce soit par la sincérité ou la force. Faire rire, la vibration du palpitant de l'homme. Le bougre n'est pas bien conscient que ses espiègleries sont dangereuses, mais leurs ratés pèsent sur les éclanches du malheureux qui ne connait pourtant aucune manière de faire vivre ses journées. Deuil d'une femme et d'une petite fille, d'une bicoque chavirée et de quelques héritages sabotés, Alasdair n'a d'ambition que celle de vivre dans la simplicité mais avec beaucoup de pièces dans sa bourse comme trophées de ses manigances. L'homme est courageux malgré tout, décidé, volontaire sans prudence mais présence motivée.

    La ville d'Édimbourgh, il l'aime et en connaît presque tous les recoins, s'est fait accointance de certains brigands et nobles figures gouvernant le paysage. Et le profil d'un tueur qui se dessine dans les ruelles de cette cité l'ennuie. L'inquiète. L'enrage. Avec un peu de conviction et de folie — et quelques pièces — il est certain de pouvoir se lancer à sa chasse avec quelques attirails d'ingéniosité scientifique et son bon ami traînant des pieds derrière son ombre.
    Parce qu'Alasdair est ainsi ; un veuf qui s'est fait esprit courant après les risques pour mieux rejoindre sa tendre épouse et sa pauvre enfant après juste vengeance de leur nom.

    Meilleur ami
    Dix ans déjà qu'ils se sont rencontrés. Une décennie qu'ils se supportent sans pouvoir accepter de voir une journée passer sans aller quémander l'attention de l'autre, ivres de leur amitié improbable. La fausse insouciance infantile d'Alasdair fascine l'Highlander, et le citadin se love dans le défi de la tristesse de Sómhairl. Duo impétueux, ils ont le jeu de la provocation et des troubles semés juste pour les admirer depuis une haute fenêtre, rutilance dans leurs yeux fiers de leur complicité tantôt mesquine, tantôt de bonté. Car c'est ensemble qu'ils ont commencé à se sentir âmes charitables. Enfin, il n'ya qu'Alasdair  qui se pare de l'excuse. Cela avait commencé avec quelques aides aux ateliers des plus démunis, puis le logis et le couvert offert à certains clochards, et enfin, sur un réseau d'orphelins prit sous leurs ailes, eux, ces grands idiots veufs et dépossédés de toute descendance. La délicate adrénaline de se faire adorer par des bambins à la mine grise, leurs noms chantonnés dans les ballades fiévreuses de ces squelettes mourant sur les docks, comme une aumône espérée. Mais tout cela leur échappa, leur désir de placer ces gnards des rues dans des établissements où ils seraient formés, nourris et logés, tourna bien vite à leur désavantage lorsqu'ils perdirent le contrôle de ce petit trafic qui n'avait au départ que l'ambition de vider leurs rues de morveux couverts de saleté et se remplir les poches en un rien de temps. Tenus par les menaces sans la moindre théâtralité — du gâchis à leurs yeux ! —, les salvateurs sont désormais marchands de jeunes esclaves contre leur gré, ombres des gangs ayant réussi à les rendre obligés. Depuis, ils œuvrent à se défaire de leur désagréable besogne, misant sur les amitiés tissées avec l'une ou l'autre importante figure du paysage écossais, planifiant leur victoire à coup de lois rondement détournées ou d’assassinats accidentels. Et ce n'est pas à l’aube de leur probable gorges tranchées qu'ils vont se défaire de leur proximité ; au contraire. La hargne des deux compères est telle qu'il est devenu rare de les voir éloignés de leur messes-basses amusées, louanges d'admiration et d'amour fraternel enrobant en silence ces manigances.
    Sómhairl MacLeòd


    Aodhan Leòdeach
    L’assassin
    Quand Alasdair a rejoint l’imprimerie Leòdeach (dans laquelle il travaille toujours), c’est en partie grâce à son lien avec le MacLeòd, lui-même proche de la famille tenant l'entreprise, et c’est tout naturellement que le Fir Darrig a abordé le sujet au travail. Il ne s’attendait pas à voir le petit Aodhan se liquéfier en sa présence et le supplier de ne rien dire à Sómhairl. Rien dire de quoi, Alasdair n’en savait alors rien, mais a utilisé tout de même cette carte pour profiter du petit imprimeur. Découvrant vite qu’il avait affaire à un homme habitué à l’horreur, il lui a fait faire ses petites courses sombres, sans pourtant découvrir sa nature de Selkie, sans réussir à se saisir de sa peau. Là a été son erreur. Quelques années plus tard, la victime du corbeau pris sa revanche. L’épouse et la fille Nilsen étaient de sortie, une sortie de trop, un braquage ayant mal tourné, Aodhan sur les lieux, il prétend avoir essayé de les sauver. Alasdair n’en croit rien. Il est cependant le seul à connaître l’étendue de la haine du Leòdeach envers lui et, malgré tous ses efforts, et suite à l’aide du MacCormack, l’assassin réussit à s’enfuir. Depuis, le Fir Darrig a le goût de la revanche.
    (Si vous voulez, il pourrait avoir aidé à organiser l’arrestation d’Aodhan en 1956.)


    Rival & ennemi
    La simple évocation du nom d'Alasdair éveille la rage rouge de l'imprimeur. Il sourit trop, joue trop, au goût du MacCormarck. Il est persuadé qu'il convoite sa femme, son imprimerie, sa gloire et son argent. Alasdair, quant à lui, a d'abord été amusé de sa violence, se jouant de sa susceptibilité et sa paranoïa pour aggraver l'écart entre eux. Cependant, depuis que l'imprimerie MacCormack a décidé d'héberger et de protéger Aodhan, le meurtrier supposé de sa femme et sa fille, il a abandonné toute subtilité dans ses sentiments. MacCormack a finalement gagné : ils sont aujourd'hui ennemis.
    Marc MacCormack

    avatar
    Eisd ri gaoth nam beann gus an traoigh na h-uisgeachan

    Messages : 152
    Points : 219
    en recherche
    Avatar : Benedict Cumberbatch
    Crédit : ÐVÆLING
    Multicompte : //
    Taux d'abomination :
    90 / 10090 / 100
    Age : Quarante-trois ans, la fausse complainte des rhumatismes
    Métier : Homme de loi de la Faculty of Advocates et poète des landes
    Pouvoirs : Armure naturelle. Insensibilité à la chaleur. Agilité naturelle. Ossature incassable. Dentition acérée.
    Inconvénients : Sujet à l'alcoolisme, agoraphobie, sang-froid, pulsions cannibales, emétophobie.


    "— Cha dean triirse ach truaghan,
    'S cha'n fhaigh fear an lag mhisnichidh
    bean ghhc gu la luan."




    "—Is math a dh' imreadh
    an dàn a dheanamh an toifich
    is a liudhad fear mille th' aige."




    I. AODHAN / II. ÙISDEAN


    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: (M) Christoph Waltz | Alasdair Nilsen

    Message par Sómhairl MacLeòd of Lewis le Mer 12 Juil - 17:53

    L'instant chantage


    Déjà, un grand merci pour votre lecture par ici ! Voici quelques petites informations supplémentaires qui vous seront peut-être utiles :
    Au niveau du NOM & ORIGINES en fait c'et complètement libre. Je le voyais bien avec un père scandinave, d'où 'Nilsen'  mais vous pouvez tout à fait aller vers un pur écossais, surtout si vous souhaitez une hybridation assez élevée. Le prénom, on s'y est bien habitué mais si vraiment il vous gêne on peut négocier. Concernant la PROFESSION j'ai envie de dire que si un autre poste dans le domaine de l'imprimerie vous plaît, allez-y. Du moment que c'est une bile en sciences (il peut l'aimer, ça fera un agréable sujet de mésentente avec Sómhairl, mais il n'en saisit pas pour autant les subtilités) , et qu'il a des difficultés à calculer, ça me va (rien cependant n'empêche qu'il soit comptable de formation !) (la tare pas assumée, ça lui va bien, puis le duo qui est empêtré à cause de son incapacité à compter les pièces, ça peut être marrant, mais pas obligatoire). Je n'exige rien de l'HISTOIRE si ce n'est de conserver la mort de sa femme et sa fille, assassinées, et qu'il soit sur Édimbourg depuis dix ans minimum. Pour les liens, il s'agit de la base mais toute élaboration et concertation est évidemment la bienvenue. Surtout qu'on aime comploter, faut bien le savoir, c'est important.    D'ailleurs en terme de truc à suivre, je préfère prévenir que j'écris beaucoup mais que ça ne veut pas dire que j'en attends la même chose, absolument pas ♥️ J'aime une plume à partir du moment où elle sait conter un récit, qu'il y'a de quoi se mettre sous la dent et peu d'offenses à la langue française. En gros, je suis pas exigeant.  
    Alors, même si vous ne débarquez pas avec Alasdair, j'espère que vous nous rejoindrez parce que ce forum il est beau tout plein et c'est de la folie sanglante qui règne dans ces lignes.   (#InstantPub)
    Un grand merci pour la lecture, et si le scénario vous a plus n'hésitez pas à m'envoyer un petit MP ou quoi,
    je vous couvrirais d'amour et de whisky.  


    _________________

    SOGHRÀDHACH
    IT WAS JUST BEFORE THE MOON HUNG HER WEARY HEAVY HEAD IN THE GALLOWS AND THE GRAVES OF THE MILKY MILKY CRADLE HIS TEARS HAVE TURNED TO POPPIES A SHIMMER IN THE MIDNIGHT.
    avatar
    Eisd ri gaoth nam beann gus an traoigh na h-uisgeachan

    Messages : 152
    Points : 219
    en recherche
    Avatar : Benedict Cumberbatch
    Crédit : ÐVÆLING
    Multicompte : //
    Taux d'abomination :
    90 / 10090 / 100
    Age : Quarante-trois ans, la fausse complainte des rhumatismes
    Métier : Homme de loi de la Faculty of Advocates et poète des landes
    Pouvoirs : Armure naturelle. Insensibilité à la chaleur. Agilité naturelle. Ossature incassable. Dentition acérée.
    Inconvénients : Sujet à l'alcoolisme, agoraphobie, sang-froid, pulsions cannibales, emétophobie.


    "— Cha dean triirse ach truaghan,
    'S cha'n fhaigh fear an lag mhisnichidh
    bean ghhc gu la luan."




    "—Is math a dh' imreadh
    an dàn a dheanamh an toifich
    is a liudhad fear mille th' aige."




    I. AODHAN / II. ÙISDEAN


    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum